X

News Partenaire

8 décideurs IT sur 10 se dirigent vers le Cloud

Paessler AG, spécialiste innovant en surveillance du réseau, a publié des résultats de nouvelles recherches sur le Cloud Computing et la façon dont les décideurs informatiques mondiaux (ITDM) l'utilisent pour répondre aux exigences du monde des affaires en constante évolution. Paessler a enquêté sur plus de 2000 ITDM ; dont 1280 chez des entreprises de moins de 500 employés.


IVG : le gouvernement veut s’attaquer aux sites « trompeurs » (MàJ)

Le gouvernement s’aventure sur une pente très glissante en voulant sanctionner les sites voulant « tromper délibérément les internautes » sur le sujet de l’IVG, lequel est particulièrement abordé sur le Web. 

MàJ du 29/09/2016 : L'amendement a fait l'objet d'un avis défavorable au Sénat. Dans un communiqué, le ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes a dénoncé un « artifice de procédure, par lequel la majorité sénatoriale évite donc le débat sur lequel, manifestement, elle n’a pas levé ses ambiguïtés ».

-----------

Le sujet des sanctions contre les sites Web avait déjà été mis sur la table par la loi du 13 novembre 2014, qui permettait à l’autorité administrative d’ordonner le blocage d’un site faisant l’apologie du terrorisme, sans contrôle judiciaire. Il y a un an environ, 87 sites avaient été bloqués. L’État revient cette fois-ci à l’assaut des sites Web, mais sur un autre sujet et sous une autre forme. 

En ligne de mire : les sites avec des contenus « trompant délibérément les internautes en se faisant passer pour des sites officiels ou neutres, et cherchant à dissuader les femmes de recourir à l’IVG ». C’est la ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, Laurence Rossignol, qui est à l’origine du projet qui aboutira, le 4 octobre, au dépôt d’un amendement lors de l’examen du projet de loi Égalité et citoyenneté qui doit avoir lieu au Sénat. 

S’il est accepté, « tromper délibérément » les internautes sur le sujet de l’IVG sera assimilé à une entrave physique à l’avortement ou à l’information sur l’avortement. Ce délit est passible de 2 ans de prison et jusqu’à 30000 euros d’amende. Voyant venir de loin les critiques, la ministre a rapidement tenté d’esquiver : « Être hostile à l'IVG est une opinion que chacun peut exprimer librement et par tout moyen dans notre pays », rappelle-t-elle. 

IVG.net en ligne de mire

Le sujet est très délicat car il implique une notion tout à fait subtile, implicite voire personnelle sur la manière d’appréhender les informations qui sont données à propos de l’IVG. L’un des principaux sites dans le viseur du ministère est par exemple IVG.net dont la première phrase (passée une photo anxiogène de femmes visiblement désespérées) « Ce n'est pas un acte anodin. Médicalement et psychologiquement, l’IVG (interruption volontaire de la grossesse) comporte des risques qui peuvent apparaitre rapidement ou avec le temps ». 

Volonté de « tromper délibérément » ou celle d’informer tout simplement ? Toute la complexité de cette question tient surtout dans le fait que dans ce cas, c’est l’État qui se pose en détenteur de la vérité ultime. Et ainsi, qui s'arroge un rôle de censeur ou de détenteur de la pensée unique pourrait-on dire. 

Pour Laurence Rossignol, « Plus personne ne s’enchaîne devant les hôpitaux. Les anti-IVG agissent désormais sur Internet (…) Mais induire délibérément en erreur et exercer des pressions psychologiques ou morales afin de dissuader les femmes de recourir à l'IVG nécessite une réponse pénale ». Ce à quoi les opposants répondent effectivement que l’État devient un censeur et prônent donc la liberté d’expression comme les Associations Familiales Catholiques (AFC) qui dans un communiqué s’interrogent : « Mettre en avant des observations et des faits, proposer d'autres voies que l'avortement ou favoriser sa prévention seraient donc des délits ? ». 

Rappelons que ce que souhaite sanctionner la ministre, ce sont bel et bien les sites qui se font « passer pour officiels ou neutres ». Dans le cas d’IVG.net, c’est en effet assez ambigu : photos de femmes dans un certain mal-être, environnement anxiogène et des informations qui le sont tout autant. Nous ne sommes certainement pas dans le registre du « neutre ». En revanche, la loi est bel et bien rappelée, avec encore cette mention « que ce n'est pas un acte anodin et qu'il comporte des risques médicaux et psychologiques importants ». Enfin, sur la page consacrée à l’IVG médicamenteuse par exemple, seul le témoignage d’un médecin visiblement anti-IVG est diffusé. 

D’autres autres sites visés et de nouvelles questions

La question de la liberté d’expression est donc fondamentale dans ce débat, qui fait déjà beaucoup parler de lui. Dans une tribune publiée sur Le Figaro, Dominique Reynié (LR), « favorable au droit à l’IVG », regrette que le gouvernement souhaite créer un « délit d’opinion ». 

Le site AfterBaiz.com

L’autre question qui devrait se poser est la suivante : le point de vue des personnes à l’origine des sites visés doit-il être pris en compte ? C’est effectivement légitime dans le cas du site AfterBaiz.com, qui se veut un site d’information sur l’IVG à destination des jeunes ; il en emprunte tous les codes. Car son initiateur est Emile Duport, porte-parole du mouvement anti-IVG « Les survivants ». « CEO de l'agence NEWSOUL, j'exerce une veille active dans les domaines de la créativité artistique et publicitaire et des techniques de sensibilisation sur les sujets de société », peut-on lire sur son site. 


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Tendances, Débats

Dossier L'1FO

RGPD : serez-vous prêt ? (1)

Le Règlement européen sur la Protection des Données (RGPD) est d’abord un texte de 88 pages. il constitue l’un des plus grands chantiers informatiques de ces dernières années. Imposé à toutes les entreprises qui traitent des données personnelles de citoyens européens, il crée plusieurs impératifs, en termes de transparence sur les données par exemple. Formant le nouveau cadre d’investissements majeurs, il n’est pas que contraintes et ouvre aussi la voie à une relation entreprise-client réinventée. Article paru dans le n°157 de L’Informaticien.

Afficher tous les dossiers
Offres d'emploi
RSS
12

Lancez votre recherche sur la rubrique Emploi avec notre partenaire

News Mag-Securs
12345

Retrouvez actualités, dossiers et communiqués sur la sécurité du système d'information sur le portail Mag-Securs

LIVRES BLANCS

Une étude Ponemon sur les coûts liés aux failles de sécurité en France, un Livre Blanc 3M France

IBM et Ponemon Institute ont réalisé une étude en 2016 sur les coûts liés aux brèches de sécurité. L'étude a été accomplie dans de nombreux pays dont la France. Il ressort de cette étude que les coûts ont augmenté en passant de 134 € à 141 € par personne. Et, en moyenne, le coût pour une entreprise s'élève désormais à 3,4 millions d'euros. 


Les nouvelles possibilités du Service Management, un Livre Blanc easyvista.

La transformation numérique des entreprises offre de nouveaux champs d’actions en matière de services rendus aux utilisateurs et ce afin d’améliorer leur vie quotidienne et leur productivité. 


Infrastructure IT gérée dans le cloud, un Livre Blanc Cisco Meraki et Inmac-WStore.

Ce Livre Blanc traite des tendances informatiques modernes et explique comment les produits Cisco Meraki fonctionnent en synergie pour fournir une solution informatique globale, fiable et complète pour les entreprises.


Comment choisir la solution de surveillance réseau adéquate ?  Un Livre Blanc Paessler.

Pour que son infrastructure informatique lui donne entière satisfaction, toute entreprise doit pouvoir compter sur un réseau haute performance. Pour maintenir la fluidité des procédures, tous les processus doivent fonctionner de manière fluide, y compris les communications internes et externes entre sites de l’entreprise, ainsi qu’avec les clients et partenaires. Les dysfonctionnements et pannes des processus opérationnels provoquent facilement des pertes de temps et surtout d’argent.


Stockage Flash : 1 000 utilisateurs témoignent, un Livre Blanc HPE.

1 000 responsables informatiques ont été interrogés à l'initiative d'HPE afin de relater les "surprises", bonnes et mauvaises qu'ils ont rencontré lors du déploiement puis l'utilisation de solutions de stockage Flash. L'essentiel des configurations et des utilisations ont été passées en revue pour ce qui constitue la plus grande enquête jamais réalisée sur ce thème et qui permet à chacun de préparer au mieux sa propre voie d'évolution, ceci en évitant les écueils qu'ont pu rencontrer les professionnels interrogés. 


Tous les Livres Blancs
Le Kiosque

SMART CITY : de l'IT pour piloter les villes - Maîtrisez Windows 10 CREATORS UPDATE - Mettons les robots dans les nuages ! - Comment le BACKUP se réinvente - Créez un projet ARDUINO avec Circuito - Rencontre avec David Fayon : « Comment la France peut devenir la tête de pont du numérique en Europe »...

 

STOCKAGE CLOUD : un casse-tête pour la DSI ! - Règlement européen RGPD : la parole aux entreprises qui s'y mettent - Microsoft Build : toutes les annonces - Wanacrypt : récit d'une cyberattaque historique - French Tech Brest+ - Nginx, nouveau standard de serveur web - Chatbots : l'interface de demain ?...

 

Afficher tous les derniers numéros
Derniers commentaires
Fil AFP
Techno et Internet
Patron emblématique mais controversé, Travis Kalanick avait dû démissionner en juin sous la pression d'investisseurs soucieux de redorer l'image d'UberL'ex-patron d'Uber Travis Kalanick, poursuivi en justice par un important investisseur du groupe de réservation de voitures avec chauffeur, affirme être victime d'une attaque personnelle destinée à l'écarter complètement et demande l'arrêt de la procédure. [Sommaire]

L'action du géant informatique indien Infosys a plongé à la Bourse de Bombay après l'annonce de la démission de son PDG Vishal Sikka Le géant informatique indien Infosys a annoncé vendredi la démission de son PDG Vishal Sikka, sur fond de relations délétères avec certaines figures historiques de l'entreprise. [Sommaire]

Une rue de la ville de Hangzhou, dans l'est de la Chine, le 4 septembre 2016La Chine a lancé vendredi son premier "tribunal sur internet": il est destiné à régler les litiges relatifs au web, à l'heure où la justice fait face à l'explosion des paiements mobiles et du commerce électronique. [Sommaire]

Le téléchargement ou le streaming illégal de séries telles que La justice australienne a ordonné vendredi aux fournisseurs d'accès internet de bloquer plus de 40 sites internationaux de piratage permettant d'accéder gratuitement à des séries, films et autres contenus. [Sommaire]

Apple s'apprête à investir 1 million de dollars pour produire des contenus vidéo en streamingAmazon, Facebook, et maintenant Apple : les géants technologiques investissent des milliards de dollars pour produire leurs propres contenus vidéo en streaming et attirer les consommateurs, rendant les frontières entre chaînes, services de streaming et studios de production de plus en plus poreuses. [Sommaire]

Ecran sur mobile de Yuebao, l'un des services de la plate-forme de paiement en ligne Alipay, appartenant à AlibabaAlibaba, le numéro un chinois de la vente en ligne, a vu son bénéfice net quasiment doubler  au premier trimestre, performance meilleure qu'attendu sur fond de croissance robuste des transactions mobiles en Chine. [Sommaire]

Des épisodes spéciaux de deux séries animées, C'est un instinct naturel pour les fans de cinéma: vouloir hurler au personnage qu'il attrape la mauvaise valise, qu'il a oublié les piles de sa lampe de poche ou que le méchant n'est pas mort comme il le croit. [Sommaire]

Logo du géant chinois de l'Internet Tencent, le 18 mars 2015 Le géant technologique chinois Tencent a vu son bénéfice net bondir de 70% au deuxième trimestre, très au-delà des attentes, profitant de ses efforts pour étendre son offre de jeux mobiles -- activité dont les revenus s'envolent. [Sommaire]

L'application Uber utilisée à Londres, le 28 octobre2016Le service de location de voitures avec chauffeur Uber a réglé à l'amiable, et sans payer d'amende, des plaintes selon lesquelles il n'a pas suffisamment protégé les données informatiques de ses clients et des conducteurs, a annoncé mardi la Commission fédérale du commerce américaine (FTC). [Sommaire]

La Chine considère l'addiction à l'internet comme un trouble clinique depuis 2008Un adolescent chinois est mort moins de 48 heures après son arrivée dans un centre de rééducation destiné aux accros du web, un drame qui met en lumière ces établissements controversés. [Sommaire]

Toutes les dépêches AFP

AgendaIT

IFA

Le plus grand salon professionnel européen de l'électronique grand public a lieu à Berlin du 3 au 6 septembre 2017. Organisé par Messe Berlin.

SALONS SOLUTIONS

Les Salons Solutions - ERP, CRM, BI et Big Data, E-Achats, Demat'Expo, Serveurs & Applications - se tiennent du 26 au 28 septembre 2017 à Paris, Porte de Versailles. Organisés par Infopromotions.

MICROSOFT EXPERIENCES'17

Deux jours de conférences et 10000 m2 d'espaces d'échange pour s'immerger dans les innovations du numérique les 3 et 4 octobre 2017 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Microsoft.

SMART CITY + SMART GRID

Exposition, contérences et ateliers, le salon de la ville et des territoires intelligents, durables et connectés Smart City + Smart Grig se tient les 4 et 5 octobre 2017 à Paris, Porte de Versailles (Pavillon 2.2). Organisé par Infopromotions.

LES ASSISES

Grand rendez-vous annuel des RSSI, les Assises de la sécurité des systèmes d'information se tiennent à Monaco (Grimaldi Forum) du 11 au 14 octobre 2017. Organisées par DG Consultants.

MOBILITY FOR BUSINESS

7ème édition de Mobility for Business, le salon des solutions mobiles pour une meilleure transformation digitale des entreprises, les 17 et 18 octobre 2017 à Paris Porte de Versailles (Hall 5.1). Organisé par Infopromotions.
L'OVH Summit, l'événement IT du leader européen du cloud, tient sa 5ème édition le 17 octobre 2017 au Paris Event Center (Paris 19ème). Organisé par OVH.
Voir tout l'AgendaIT