X

Les collectivités locales forcées d’utiliser un « cloud souverain » ?

Une circulaire d’avril dernier, qui sert à rappeler le cadre légal applicable, écrit noir sur blanc qu’il est illégal d’utiliser « un cloud non souverain » pour les documents créés et gérés par les collectivités territoriales. Au-delà d’être illusoire, la mesure est en plus ubuesque. 

C’est une circulaire du 5 avril 2016 qui a remis le sujet sur le tapis. Relative à l’informatique en nuage, elle explique tout d’abord que les documents et données numériques produits par les collectivités territoriales « relèvent du régime juridique des archives publiques dès leur création ». Les archives publiques sont considérées comme « des trésors nationaux », et les données numériques ne font pas exception. 

Le raisonnement est donc le suivant : pour protéger les « trésors nationaux », il convient de les conserver sur le territoire national pour ainsi dire garantir leur préservation. « Un trésor national ne peut pas sortir du territoire douanier français sinon à titre temporaire », souligne encore le texte. Pour les données numériques, il faut donc qu’elles soit traitées et stockées en France. Raisonnement logique… pour qui ne connaît pas vraiment le monde de l’informatique. 

Les conséquences de la loi appliquée à la lettre

Concrètement, cela voudrait dire qu’une collectivité territoriale doit donc traiter et stocker ses données, anciennes et futures, sur le territoire. Et donc, dans des data centers installés sur le sol français. Ce qui implique que toutes les suites d’outils logiciels et bureautiques en mode cloud sont désormais interdites : Office 365 et les Google Apps (pour ne citer que les plus connues) sont désormais bannies puisque ni l’une ni l’autre ne sont en mesure de garantir un stockage sur le territoire national. 

« L’utilisation d’un cloud non souverain (…) est donc illégale pour toute institution produisant des archives publiques », poursuit la circulaire. A savoir que la définition d’un cloud souverain pour la direction générale des collectivités locales (DGCL), qui dépend du ministère de l’Intérieur, est la suivante : 

Modèle de déploiement dans lequel l’hébergement et l’ensemble des traitements effectués sur des données par un service de cloud sont physiquement réalisés dans les limites du territoire national par une entité de droit français et en application des lois et normes françaises. 

Une circulaire « politique »

La circulaire s’appuie toutefois sur des textes de loi, et notamment sur les articles L211-1 et L211-4 du Code du Patrimoine, utilisés dans le Référentiel général de gestion des Archives. Mais, concrètement, cela traduit d’une part une méconnaissance de l’informatique en règle générale, d’autre part des mesures qui ne sont pas réalistes. 

Responsable juridique du Syntec Numérique, Mathieu Coulaud nous explique tout d’abord que cela ne pénalise pas que Google ou Microsoft, mais aussi des acteurs européens ; l’Allemand T-Systems héberge par exemple de nombreuses données des collectivités territoriales françaises. D’autre part, il s’étonne « qu’aucune consultation et d’étude d’impact n’aient été réalisées ». Pour lui, cette circulaire est donc purement politique dans le sens où :

  • Rien n’a été fait pour ouvrir le dialogue et s’informer des conséquences d’une telle mesure
  • Cela dénote une incompréhension de la part des pouvoirs publics mais aussi les dissonances entre les différents ministères

« Nous avions écrit au directeur du SIAF (Service Interministériel des Archives de France) en 2015. Nous avons reçu sa réponse en janvier 2016, qui était en somme une fin de non-recevoir », poursuit Mathieu Coulaud. « Pour nous, ils confondent sécurité et localisation des données ». Effectivement, car même l’Anssi ne semble pas avoir été consultée, elle qui prépare un label « Secure Cloud » sensé garantir la souveraineté des données hébergées. 

Exclusif : ce mercredi 6 juillet a lieu une réunion interministérielle qui réunit notamment Bercy, Matignon et le ministère de la Culture. Les administrations vont donc se parler et le sujet sera vraisemblablement à l’ordre du jour. 

« Nous avons déjà été reçus par différents ministères (Economie, Culture, etc.) mais sans rien obtenir. Plusieurs recours sont possibles, notamment concernant l’accès à la commande publique. Nous estimons qu’il existerait avec cette circulaire une vraie discrimination entre les acteurs, ce qui est contraire à la loi. Le ministère de la Culture assure que tout est viable juridiquement, mais je n’ai rien pu vérifier », ajoute Mathieu Coulaud qui souligne : « nous nous réservons des actions possibles d’influence et de droit ». 

Une double lecture

Le rappel du cadre légal a rapidement fait réagir de toutes parts. « Je ne peux m'empêcher de penser qu’il s’agit de fausses bonnes nouvelles pour les prestataires de services comme pour les collectivités locales », estime Christophe Lejeune, directeur général de l’entreprise nantaise Alfa Safety qui persiste : « Enfermer dans un cadre strictement national un service innovant comme le cloud est un contre-sens ». Pour le Syntec Numérique, la circulaire va à rebours du projet de loi République Numérique, crée des barrières protectionnistes et freinera la transformation numérique. Sans compter qu'elle ne dit rien sur la nature des données en elles-mêmes. "Si un DSI envoie un smiley, cela devient un trésor national !", ironise Mathieu Coulaud. 

Mais à bien y regarder, la circulaire en question n’est-elle pas fondamentalement positionnée pour défendre les enjeux nationaux ? Et pourquoi pas faire émerger un nouveau « cloud souverain » français, voire des alternatives logicielles en mode cloud ? Opportuniste, l’hébergeur du Nord OVH rappelle non seulement son implantation en France mais aussi ses certifications et finalement qu’il est un « acteur national responsable, capable d’héberger sans risque les données issues du travail et des archives des différentes institutions publiques ; créant ainsi un Cloud véritablement souverain et fonctionnel ». 


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Aujourd'hui, les Directeurs Comptables et Financiers ont envie de dématérialiser leurs factures fournisseurs. C'est plutôt l'idée de devoir s'intégrer à un environnement multi-ERP déjà existant qui les freine. Mais est-ce réellement une barrière ? Dans son nouveau Livre Blanc, Esker explore ce sujet. En le téléchargeant, vous découvrirez comment la dématérialisation peut être une aubaine plutôt qu'un fardeau.


Actuellement, il existe un gouffre entre les environnements informatiques traditionnels des entreprises et le cloud public. Tout diffère : les modèles de gestion, de consommation, les architectures applicatives, le stockage, les services de données.


Les avantages de l’architecture hyperconvergée étant de plus en plus reconnus, de nombreuses entreprises souhaitent l’utiliser pour des types d’applications variés. Cependant, son manque de souplesse pour une mise à niveau des ressources de calcul indépendantes de celles de stockage ne lui permet pas d’être utilisée plus largement.

Au cours de l’événement HPE Discover qui s’est tenu en juin 2019, HPE a répondu à cette préoccupation en présentant la plateforme HPE Nimble Storage dHCI.

Ce Livre Blanc IDC se penche sur les exigences du marché ayant stimulé le besoin de solutions HCI plus flexibles, puis il examine brièvement la solution HPE Nimble Storage dHCI en expliquant pourquoi elle répond à ce besoin.


Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


Tous les Livres Blancs
Offres d'emploi informatique avec  Emploi en France
jooble

L’emploi aux temps du Corona

L’emploi aux temps du Corona

Bien que moins sinistré que d’autres par la Covid-19, le secteur de l’IT a lui aussi connu de profonds changements durant le confinement et devrait en tirer quelques enseignements.

No Code / Low Code

No Code / Low Code

Le No Code / Low Code ne cesse de faire parler de lui en ce moment avec des outils comme Appian, Intrexx, Lightning, Unqork et autres Microsoft Flow. Est-ce le début de la fin pour les développeurs ? Peut-être, peut-être...

Gestionnaire de mots de passe

Gestionnaire de mots de passe

Enregistrer ses mots de passe dans un coffre-fort numérique plutôt que les noter sur un carnet, un post-it ou un fichier Excel… Tel est le principe des gestionnaires de passwords qui ne cessent de gagner de nouveaux...

Datacenters sur le grill

Datacenters sur le grill

Véritable usine de production de l’économie numérique, le datacenter focalise les critiques des associations environnementales. Ces installations dont les plus grosses peuvent consommer jusqu’à une centaine...

RSS
Afficher tous les dossiers

IT DU MONDE D'APRÈS, IT DE DEMAIN (1) : automatisation, gestion de l'info, mobilité, sécurité - Health Data Hub - Le VPN meilleure solution pour le télétravail ? - Project Reunion Microsoft : retour des apps universelles - Power Over Ethernet, une avancée discrète - Pourquoi Apple choisit ARM plutôt qu'Intel ? - La Silicon Valley dans tous ses états - Produits high tech de loisirs du moment...

 

GESTIONNAIRE DE MOTS DE PASSE : un outil indispensable ? - Pandémie & Tech : gagnants et perdants - Multicloud : réalité d'aujourd'hui, impacts sur l'infrastructure et l'applicatif - Project Reunion Microsoft - No Code/Low Code en plein essor - Cobol V6 - Cyberattaques Covid-19 - L'emploi au temps du Corona...

 

COMMUNICATIONS UNIFIÉES : une convergence accrue entre communication et collaboration - Réussir StopCovid ! - Énergie : les datacenters sur le grill - Le lourd poids de la dette technique - GitLab comme solution DevSecOps - Les femmes, avenir de la filière IT ? - Apps de messagerie, attention danger ? - Pôle IA Toulouse...

 

Afficher tous les derniers numéros
Derniers commentaires
Donald Trump persiste et signe: si Microsoft achète TikTok au Chinois ByteDance, "une très grosse proportion du prix doit revenir au Trésor des Etats-Unis", a-t-il répété mardi, alors que cette exigence étonnante suscite de vives critiques et un certain embarras. [Lire la dépêche...]

Un Américain de 17 ans a plaidé mardi non coupable du retentissant piratage à la mi-juillet de comptes Twitter de personnalités, dont Barack Obama et Elon Musk, qu'il est accusé d'avoir orchestré. [Lire la dépêche...]

L'exigence étonnante de Donald Trump qu'une partie de la transaction Microsoft-TikTok soit versée dans les caisses de l'Etat a suscité de vives critiques et interroge jusque parmi les conseillers du président. [Lire la dépêche...]

Marcio Sawamura, directeur adjoint de l'Institut de radiologie de l'hôpital des cliniques de la Faculté de médicine de l'Université de Sao Paulo (USP), examine les images du scanner thoracique d'un patient, le 28 juillet 2020 à Sao Paulo, au BrésilDes algorithmes pour détecter des lésions pulmonaires : au Brésil, pays durement touché par la pandémie de coronavirus, l'intelligence artificielle vient au secours des médecins pour diagnostiquer les cas d'infection au Covid-19 et pallier l'absence de dépistage de masse. [Lire la dépêche...]

Le logo de Google photographié le 25 février 2019 à Barcelone La Commission européenne a annoncé mardi ouvrir une "enquête approfondie" sur le projet de rachat par Google de Fitbit, spécialiste des objets connectés pour les activités physiques, craignant qu'il ne renforce la position du géant américain sur le marché de la publicité en ligne. [Lire la dépêche...]

La youtubeuse française Léna Situations, de son vrai nom Léna Mahfouf, à Paris le 24 juin 2020 "C'est trop gratifiant", mais "c'est épuisant psychologiquement": la youtubeuse Léna Situations s'est lancée dans sa 4e saison de "vlogs d'août", une version accélérée de sa vie de fashionista, de "petite nana hyperactive" autoproclamée. [Lire la dépêche...]

Une image du modèle de navette développé par Virgin Galactic diffusée par la compagnie le 3 août 2020La compagnie de tourisme spatial Virgin Galactic a estimé lundi qu'elle serait en mesure d'effectuer un premier vol touristique dans l'espace au premier trimestre 2021, avec l'envoi de son fondateur Richard Branson. [Lire la dépêche...]

Le président américain Donald Trump a menacé, tour à tour, de forcer le chinois ByteDance à céder l'application TikTok, puis de la bannir des Etats-Unis tout courtAprès avoir soufflé le chaud et le froid, Donald Trump s'est finalement déclaré favorable à un rachat rapide par Microsoft de TikTok, propriété du Chinois ByteDance, tout en exigeant qu'une partie de la transaction soit versée dans "les caisses de l'Etat". [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

HEXATRUST

6ème université d'été de l'association Hexatrust sur le thème "Vers une autonomie stratégique européenne" le 3 septembre 2020 à Paris (CCI). Sur invitation. Organisée par Hexatrust.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 14 et 15 septembre 2020 à Paris, Porte de Versailles. Organisé par Corp Agency.

AI PARIS

Conférence, exposition et rendez-vous d'affaires sur l'intelligence artificielle à Paris, Porte de Versailles les 14 et 15 septembre 2020. Organisé par Corp Agency.

DOCUMATION

Congrès et exposition Documation du 22 au 24 septembre 2020  à Paris Porte de Versailles (Pavillon 4.3). Organisé par Infopromotions.

AP CONNECT

La 3ème édition d'AP Connect qui vise à réunir les innovations, technologies et solutions dédiées à la transition numérique des administrations publiques centrales et des collectivités territoriales a lieu les 22 et 23 septembre 2020 à Espace Grande Arche, Paris La Défense. Organisé par PG Organisation.

RSS
Voir tout l'AgendaIT