X

News Partenaire

Qualys VMDR : protéger efficacement & simplement toute son infrastructure IT

Dans le cadre de l’explosion du travail à distance, VMDR offre une protection renforcée y compris pour des postes de travail qui ne font habituellement pas partie du système d’information de l’entreprise. Durant les 60 prochains jours, la solution est offerte gracieusement à tout le monde, clients ou non de Qualys.

Microsoft + LinkedIn : et après ?

24 heures après l’annonce du rachat de LinkedIn pour ce qui est devenu la plus grosse acquisition jamais réalisée par Microsoft et l’une des plus importantes dans le domaine des technologies, vient le moment d’essayer de comprendre les raisons de ce rachat et les possibilités futures.

Dans un premier temps, si quelques analystes comme Trip Chowdry de Global Equity Research affirment qu’il s’agit d’une erreur puisque les rachats déjà effectués par Microsoft ont été dans l’ensemble catastrophiques, la plupart considèrent qu’il s’agit d’un joli coup qu’il conviendra, bien sûr, de concrétiser. Premier point : le côté financier. Le montant payé par Microsoft n’est pas si astronomique. En effet, Microsoft rachète l’entreprise à une valeur inférieure à celle du 5 février dernier, lorsque l’action avait perdu près de la moitié de sa valeur suite à la publication de bons résultats 2015 mais assortie de perspectives moroses pour 2016. Cotée 192 dollars le 5 février, le cours était descendu à 108 dollars le lendemain. 

Moins cher que le 5 février 2016

Depuis, le cours remontait petit à petit pour atteindre 136 dollars quelques jours avant l’annonce de l’acquisition. Notons qu’au plus haut en novembre 2015, l’action LinkedIn dépassait les 250 dollars. Si l’action avait aussi lourdement chuté, c’est aussi parce que LinkedIn a annoncé vouloir faire évoluer son modèle économique vers le recrutement payant pour les entreprises. Le réseau social professionnel a également racheté Lynda, une plate-forme de Mooc pour 1,8 milliard de dollars en 2015. Microsoft rachète donc une société qui a fortement investi et qui a déjà préparé son avenir. Signalons enfin que le capital de LinkedIn reste détenu par le fondateur Reid Hoffman et des fonds de capital risque comme Sequoia ou Greylock Partners. Le flottant est minoritaire. Dans ces conditions, il est évident que Microsoft a pris soin de sécuriser son offre de rachat avant de l’officialiser. Les seules restrictions pourraient être d’ordre légal ou concurrentiel mais on ne voit pas bien aujourd’hui quelles pourraient être ces barrières.

Les deux CEO ont écrit à leurs employés

Satya Nadella, CEO de Microsoft, et Jeff Weiner, CEO de LinkedIn, ont tous deux envoyé un mail à l’ensemble des collaborateurs des entreprises qu’ils dirigent : Plus de 100 000 personnes pour Microsoft et 10 000 chez LinkedIn. A l’occasion de la conférence téléphonique, Un document de présentation a également été mis à disposition présentant les grandes masses des entreprises et les possibilités de synergies. Ce document est consultable à cette adresse.

Dans son mémo, Satya Nadella insiste sur le fait que ce deal a pour objectif d’accélérer la croissance de LinkedIn et c’est pour cette raison que l’entreprise va conserver sa marque, son indépendance et sa culture. Il affirme également que c’est Jeff Weiner qui décidera in fine des intégrations à réaliser entre les deux entreprises et leurs produits. Du côté de chez Microsoft, c’est Kurt DelBene qui pilotera l’intégration en partenariat avec Qi Lu et Scott Guthrie.

De son côté, Jeff Weiner insiste dans sa présentation sur les changements radicaux qui vont se produire dans le monde du travail, citant le remplacement de 60000 salariés chez Foxconn par des robots, des initiatives similaires pouvant se produire prochainement dans des chaînes de restaurants. Il parle également des drones, des voitures autonomes toutes choses qui vont radicalement transformer le monde du travail. Et LinkedIn veut participer à ce changement en améliorant la formation, les interactions entre personnes et entreprises. L’autre point mis en avant par M. Weiner est sa volonté de ne plus regarder d’en bas les titans que sont Apple, Google, Facebook, Amazon ou Microsoft mais d’en faire partie. Il détaille ensuite les raisons qui ont conduit l’entreprise vers Microsoft, expliquant que le leadership de Satya Nadella a profondément transformé l’entreprise et qu’il se retrouve dans ce changement.

Intégrer les data et les outils dans le cloud Microsoft

Le point clé de ce rachat sont les données dont dispose LinkedIn sur ses 430 millions de membres. Ces données pourront être intégrées dans les outils Microsoft comme Outlook, Skype ou Office. Ainsi on peut imaginer un système Outlook qui intègre les données LinkedIn des expéditeurs. Ce projet est baptisé Intelligent Newsfeed qui sera un fil d’actualité professionnel et qui ressemble fortement à un Facebook pour les professionnels. Du côté du réseau social, l’objectif est d’intégrer les outils Microsoft comme Office 365 mais également l’assistant Cortana. L’idée générale est de créer un super CRM, Microsoft expliquant que l’on évolue vers le « Social Selling », la vente sociale. Voici quelques mois, une rumeur avait bruissé du rachat par Microsoft du réseau Slack, nouvelle coqueluche de la Silicon Valley. 

Slack et Salesforce.com trop chers

Selon diverses sources, Bill Gates en personne se serait opposé au rachat considérant que le prix à payer était trop cher eu égard au nombre d’utilisateurs et aux perspectives. De même, on avait évoqué un rachat de Salesforce pour 55 milliards de dollars pour prendre véritablement pied dans le CRM sur le cloud. Certes, Microsoft dispose déjà d’une offre avec Dynamics mais c’est encore un nain face à la société de Marc Benioff. Avec 430 millions d’utilisateurs de LinkedIn, voilà qui peut donner un sacré coup de booster aux solutions CRM de l’éditeur. Tout l’enjeu sera d’utiliser intelligemment ces données afin de donner une véritable valeur ajoutée aux nouveaux services dans le respect des données privées, toutes choses pour lesquelles les utilisateurs de LinkedIn sont particulièrement chatouilleux.

L’intégration de LinkedIn sous Microsoft Azure, la création d’APIs communes pour l’intégration des services dans les applications tierces sont d’autres pistes déjà évoquées. Un autre enjeu est le mobile. Près de la moitié des utilisateurs du réseau social l'exploite depuis un smartphone ou une tablette.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Offres d'emploi informatique avec  Emploi en France
jooble

Emploi IT

Emploi IT

Avec l’évolution des technologies, portées par le Cloud, les conteneurs, les data sciences et le développement cross-platform, les métiers sont eux aussi amenés à changer. Malt, plate-forme de mise...

Gestion de l'information

Gestion de l'information

La gestion de l’information s’est imposée depuis dix ans comme un pan important de la transformation numérique des entreprises. Comment satisfaire un client si vous ne le connaissez pas finement par des informations...

French Tech FT120

French Tech FT120

83 entreprises sont sélectionnées pour le French Tech 120, où elles siègent aux côtés du Next 40. L’e-santé et le retail y sont surreprésentés, quand la...

AMP

AMP

Lancé par Google, AMP vient récemment de changer de gouvernance. C’est désormais un projet en incubation sous la responsabilité de la fondation OpenJS, elle-même née de la fusion des fondations...

WebAssembly

WebAssembly

Va-t-il réussir là où le Java a échoué ? WebAssembly ne semblait être qu’une solution pour faire tourner du C/C++ dans le navigateur web, une technologie qui séduit et qui pourrait bien avoir...

RSS
Afficher tous les dossiers

COMMUNICATIONS UNIFIÉES : une convergence accrue entre communication et collaboration - Réussir StopCovid ! - Énergie : les datacenters sur le grill - Le lourd poids de la dette technique - GitLab comme solution DevSecOps - Les femmes, avenir de la filière IT ? - Apps de messagerie, attention danger ? - Pôle IA Toulouse...

 

BASES DE DONNÉES : le DBaaS va tout balayer - Gestion de l'information : structurer le non structuré ! - Municipales : la politique se numérise, le numérique se politise - Cybersécurité : les planètes Cyber alignées ! - DevOps : WebAssembly, langage assembleur du Web - AMP confié à OpenJS - Pénurie des formations IA - À la recherche de nouvelles compétences IT...

 

20 TECHNOS pour 2020 et au-delà... : multicloud, rpa, edge&fog, apis, quantique... - La transfo numérique exemplaire d'une PME industrielle - BYOK : chiffrer le Cloud - L'Open Source teinté d'Orange - Mettre de l'intelligence dans l'APM - Le disque dur fait de la résistance - CI/CD as a Service - Digital Campus, n°1 des écoles du numérique...

 

Afficher tous les derniers numéros

Malgré des investissements massifs dans le développement à hauteur de près de 4 milliards de dollars l'année dernière, près de la moitié du temps consacré au DevOps est perdu dans la répétition des tâches et dans la logistique. Ceci fait que 90% des entreprises qui ont adopté ces pratiques sont déçues par les résultats, selon une étude publiée par le Gartner.


Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


OneTrust est une plateforme logicielle innovante de gestion de la confidentialité, de la sécurité des données personnelles et des risques fournisseurs. Plus de 4 000 entreprises ont choisi de faire confiance à cette solution pour se conformer au RGPD, au CCPA, aux normes ISO 27001 et à différentes législations internationales de confidentialité et de sécurité des données personnelles.

OneTrust vous propose de télécharger le texte officiel du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Vous aurez également la possibilité de recevoir la version imprimée de ce texte, sous forme de guide pratique au format A5, spiralé, en complétant le formulaire.


Le présent guide d'achat vous aidera à améliorer l'efficacité de votre cloud hybride, en mettant l'accent sur les stratégies de gestion des données dédiées aux applications correspondantes.


Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Un homme tient un smartphone montrant une application de traçage, le 17 avril 2020 à OsloNumérique ou manuel ? Bluetooth ou GPS ? Centralisé ou décentralisé ? Les Etats américains sont divisés sur la méthode à adopter pour développer au mieux le "traçage" des contacts humains et suivre au mieux la progression du coronavirus. [Lire la dépêche...]

Crew Dragon sur une fusée Falcon 9 de SpaceX, le 21 mai 2020 au centre spatial Kennedy en Floride
La Nasa a donné son feu vert vendredi au lancement le 27 mai de deux astronautes à bord d'une fusée SpaceX, étape cruciale pour rompre la dépendance américaine envers la Russie depuis 2011 pour accéder à la Station spatiale internationale (ISS). [Lire la dépêche...]

Les milliardaires américains fondateurs de réseaux sociaux, d'achats en ligne, de plateformes...  se sont enrichis pendant la crise sanitaireLes milliardaires américains continuent de s'enrichir pendant que la pandémie de Covid-19 détruit des dizaines de millions d'emplois aux Etats-Unis, selon des données compilées par deux centres de réflexion.  [Lire la dépêche...]

Un Américain de 32 ans a tué son père alors que ce dernier participait à une rencontre virtuelle sur Zoom, selon la police new-yorkaiseUn Américain de 32 ans a tué son père alors que ce dernier participait à une rencontre virtuelle sur Zoom, premier meurtre connu commis lors d'une réunion sur cette plateforme, a indiqué la police du comté de Suffolk, dans la banlieue new-yorkaise. [Lire la dépêche...]

(ARCHIVES) Une oeuvre de l'artiste de rue Tsim Sha Tsui, à Hong Kong le 31 mai 2019, reprend les personnages du jeu Pac-Man, qui fête en 2020 ses 40 ansIl y a quarante ans apparaissait à Tokyo un nouveau jeu figurant un gros camembert jaune poussin menant des courses-poursuites endiablées avec des fantômes dans un labyrinthe: Pac-Man était né, et il allait devenir le plus célèbre des jeux d'arcade. [Lire la dépêche...]

Mark Zuckerberg, ici à New York le 25 octobre 2019, a présenté jeudi à ses employés et au grand public sa vision pour l'organisation du travail dans son entrepriseLa moitié des employés de Facebook pourraient travailler de chez eux, de façon permanente, d'ici 5 à 10 ans, a annoncé Mark Zuckerberg jeudi lors d'une conférence pour ses employés diffusée en public sur la plateforme. [Lire la dépêche...]

Le président américain Donald Trump répond aux questions des journalistes dans les jardins de la Maison Blanche le 21 mai 2020Le président américain Donald Trump a annoncé jeudi qu'il envisageait de se rendre en Floride la semaine prochaine pour assister à la reprise des vols habités américains après neuf ans d'interruption. [Lire la dépêche...]

Le patron de Facebook Mark Zuckerberg s'est dit Le patron de Facebook Mark Zuckerberg a reconnu que son réseau social était en retard en matière de lutte contre les interférences lors de la présidentielle américaine de 2016 et s'est dit "confiant" de pouvoir "protéger l'intégrité" de la prochaine élection, dans une interview à la BBC jeudi. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

DEVOXX (ANNULÉ)

Devoxx France qui se présente comme la première conférence indépendante pour les développeurs en France tient sa 9ème édition du 1er au 3 juillet 2020 à Paris au Palais de Congrès de la Porte Maillot. Organisée par Quantixx.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 14 et 15 septembre 2020 à Paris, Porte de Versailles. Organisé par Corp Agency.

AI PARIS

Conférence, exposition et rendez-vous d'affaires sur l'intelligence artificielle à Paris, Porte de Versailles les 14 et 15 septembre 2020. Organisé par Corp Agency.

RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie