X
IDNOMIC : l'identité innovante

News Partenaire

IDNOMIC : l'identité innovante

Spécialiste de la gestion et de la protection de l’identité numérique, IDNOMIC poursuit son développement en proposant de nouvelles solutions pour la sécurisation des objets connectés et du monde industriel. Retour sur 15 ans d’innovations au sein d’une entreprise qui se réinvente de façon permanente.

Microsoft + LinkedIn : et après ?

24 heures après l’annonce du rachat de LinkedIn pour ce qui est devenu la plus grosse acquisition jamais réalisée par Microsoft et l’une des plus importantes dans le domaine des technologies, vient le moment d’essayer de comprendre les raisons de ce rachat et les possibilités futures.

Dans un premier temps, si quelques analystes comme Trip Chowdry de Global Equity Research affirment qu’il s’agit d’une erreur puisque les rachats déjà effectués par Microsoft ont été dans l’ensemble catastrophiques, la plupart considèrent qu’il s’agit d’un joli coup qu’il conviendra, bien sûr, de concrétiser. Premier point : le côté financier. Le montant payé par Microsoft n’est pas si astronomique. En effet, Microsoft rachète l’entreprise à une valeur inférieure à celle du 5 février dernier, lorsque l’action avait perdu près de la moitié de sa valeur suite à la publication de bons résultats 2015 mais assortie de perspectives moroses pour 2016. Cotée 192 dollars le 5 février, le cours était descendu à 108 dollars le lendemain. 

Moins cher que le 5 février 2016

Depuis, le cours remontait petit à petit pour atteindre 136 dollars quelques jours avant l’annonce de l’acquisition. Notons qu’au plus haut en novembre 2015, l’action LinkedIn dépassait les 250 dollars. Si l’action avait aussi lourdement chuté, c’est aussi parce que LinkedIn a annoncé vouloir faire évoluer son modèle économique vers le recrutement payant pour les entreprises. Le réseau social professionnel a également racheté Lynda, une plate-forme de Mooc pour 1,8 milliard de dollars en 2015. Microsoft rachète donc une société qui a fortement investi et qui a déjà préparé son avenir. Signalons enfin que le capital de LinkedIn reste détenu par le fondateur Reid Hoffman et des fonds de capital risque comme Sequoia ou Greylock Partners. Le flottant est minoritaire. Dans ces conditions, il est évident que Microsoft a pris soin de sécuriser son offre de rachat avant de l’officialiser. Les seules restrictions pourraient être d’ordre légal ou concurrentiel mais on ne voit pas bien aujourd’hui quelles pourraient être ces barrières.

Les deux CEO ont écrit à leurs employés

Satya Nadella, CEO de Microsoft, et Jeff Weiner, CEO de LinkedIn, ont tous deux envoyé un mail à l’ensemble des collaborateurs des entreprises qu’ils dirigent : Plus de 100 000 personnes pour Microsoft et 10 000 chez LinkedIn. A l’occasion de la conférence téléphonique, Un document de présentation a également été mis à disposition présentant les grandes masses des entreprises et les possibilités de synergies. Ce document est consultable à cette adresse.

Dans son mémo, Satya Nadella insiste sur le fait que ce deal a pour objectif d’accélérer la croissance de LinkedIn et c’est pour cette raison que l’entreprise va conserver sa marque, son indépendance et sa culture. Il affirme également que c’est Jeff Weiner qui décidera in fine des intégrations à réaliser entre les deux entreprises et leurs produits. Du côté de chez Microsoft, c’est Kurt DelBene qui pilotera l’intégration en partenariat avec Qi Lu et Scott Guthrie.

De son côté, Jeff Weiner insiste dans sa présentation sur les changements radicaux qui vont se produire dans le monde du travail, citant le remplacement de 60000 salariés chez Foxconn par des robots, des initiatives similaires pouvant se produire prochainement dans des chaînes de restaurants. Il parle également des drones, des voitures autonomes toutes choses qui vont radicalement transformer le monde du travail. Et LinkedIn veut participer à ce changement en améliorant la formation, les interactions entre personnes et entreprises. L’autre point mis en avant par M. Weiner est sa volonté de ne plus regarder d’en bas les titans que sont Apple, Google, Facebook, Amazon ou Microsoft mais d’en faire partie. Il détaille ensuite les raisons qui ont conduit l’entreprise vers Microsoft, expliquant que le leadership de Satya Nadella a profondément transformé l’entreprise et qu’il se retrouve dans ce changement.

Intégrer les data et les outils dans le cloud Microsoft

Le point clé de ce rachat sont les données dont dispose LinkedIn sur ses 430 millions de membres. Ces données pourront être intégrées dans les outils Microsoft comme Outlook, Skype ou Office. Ainsi on peut imaginer un système Outlook qui intègre les données LinkedIn des expéditeurs. Ce projet est baptisé Intelligent Newsfeed qui sera un fil d’actualité professionnel et qui ressemble fortement à un Facebook pour les professionnels. Du côté du réseau social, l’objectif est d’intégrer les outils Microsoft comme Office 365 mais également l’assistant Cortana. L’idée générale est de créer un super CRM, Microsoft expliquant que l’on évolue vers le « Social Selling », la vente sociale. Voici quelques mois, une rumeur avait bruissé du rachat par Microsoft du réseau Slack, nouvelle coqueluche de la Silicon Valley. 

Slack et Salesforce.com trop chers

Selon diverses sources, Bill Gates en personne se serait opposé au rachat considérant que le prix à payer était trop cher eu égard au nombre d’utilisateurs et aux perspectives. De même, on avait évoqué un rachat de Salesforce pour 55 milliards de dollars pour prendre véritablement pied dans le CRM sur le cloud. Certes, Microsoft dispose déjà d’une offre avec Dynamics mais c’est encore un nain face à la société de Marc Benioff. Avec 430 millions d’utilisateurs de LinkedIn, voilà qui peut donner un sacré coup de booster aux solutions CRM de l’éditeur. Tout l’enjeu sera d’utiliser intelligemment ces données afin de donner une véritable valeur ajoutée aux nouveaux services dans le respect des données privées, toutes choses pour lesquelles les utilisateurs de LinkedIn sont particulièrement chatouilleux.

L’intégration de LinkedIn sous Microsoft Azure, la création d’APIs communes pour l’intégration des services dans les applications tierces sont d’autres pistes déjà évoquées. Un autre enjeu est le mobile. Près de la moitié des utilisateurs du réseau social l'exploite depuis un smartphone ou une tablette.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Certifications Datacenters

Certifications Datacenters

Si longtemps la réputation d’un centre de données s’est limitée au seul critère de continuité de service, de nouvelles caractéristiques ont aujourd’hui pris de l’importance,...

Que deviennent les DataLabs ?

Que deviennent les DataLabs ?

Lancés en pleine vague Big Data afin d’aider les organisations à entrer dans l’ère de la donnée, les DataLabs doivent aujourd’hui évoluer. Fini “ l’usine à poc ”,...

Processeurs

Processeurs

Avec la promesse d’une performance multipliée par deux, la nouvelle génération de microprocesseurs AMD pour serveurs a de quoi faire bouger les lignes, notamment auprès d’opérateurs de services...

RSS
Afficher tous les dossiers

VILLE NUMÉRIQUE : la transfo d'Issy-les-Moulineaux - Comment le Stockage s'unifie - Brexit : quelles conséquences pour l'industrie numérique ? - Google a-t-il vraiment atteint la suprématie quantique ? - La cyberprotection des sites industriels en question - PowerShell DSC - Epitech Digital...

 

CYBERSÉCURITÉ : Faut-il externaliser son SOC - Datacenters : des certifications pour y voir plus clair - Organisez vos workflows avec GitHub Actions - Transfo : pour l'agriculture, la rentabilité avant tout ! - Que deviennent les DataLabs ? - Emploi : la transformation numérique bouscule les recrutements des ESN...

 

TRANSFO NUMÉRIQUE : Schumpeter ou Solow ?... Destruction créatrice ou réorganisation ? - Cybersécurité : le modèle Zero trust - Les recettes tech de Meero - Devops : l'open source entre dans la normalité - Processeurs : AMD se détache ! - Infrastructure as Code : l'IAC avec Terraform - Emploi : Que valent les plates-formes pour freelances ?...

 

Afficher tous les derniers numéros
Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Lorsque l'on déploie des postes de travail, ils ont généralement tous la même configuration matérielle et logicielle (avec certaines spécificités selon les services). Mais on ne peut pas toujours tout prévoir et il arrive par exemple que de nouveaux programmes doivent être installés ou n’aient pas été prévus. L’accumulation de logiciels « lourds » est susceptible de provoquer des lenteurs significatives sur un PC allant jusqu’à l’extinction nette de l’application. Ce livre blanc explique comment optimiser les performances au travers de 5 conseils rapides à mettre en place.


Ce guide est conçu pour aider les entreprises à évaluer les solutions de sécurité des terminaux. Il peut être utilisé par les membres de l'équipe de réponse aux incidents et des opérations de sécurité travaillant avec des outils de sécurité des points finaux sur une base quotidienne. Il peut également être utilisé par les responsables informatiques, les professionnels de la sécurité, les responsables de la conformité et d’autres personnes pour évaluer leurs performances. les capacités de l’entreprise en matière de cybersécurité, identifier les lacunes dans la sécurité des terminaux et sélectionner les bons produits pour combler ces lacunes.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Esquiver les balles en caoutchouc, renvoyer les lacrymos, échapper aux policiers... Les Hongkongais rentrant de manifestations peuvent reprendre une dose d'adrénaline grâce à un jeu vidéo recréant les heurts avec les forces de l'ordre qui illustre encore la créativité de la mouvance pro-démocratie.   [Lire la dépêche...]

Le constructeur de véhicules électriques haut de gamme Tesla va ouvrir une usine géante en banlieue de Berlin, a annoncé son patron Elon Musk mardi, la quatrième après celles du Nevada, de New York et de Shanghai en Chine. [Lire la dépêche...]

Facebook a lancé mardi aux Etats-Unis son service de paiement Facebook a lancé mardi aux Etats-Unis son service de paiement "Facebook Pay", construit sur des fonctionnalités déjà existantes sur ses différentes applications, en insistant sur la séparation avec son projet controversé de monnaie numérique Libra.  [Lire la dépêche...]

Victime de son succès, la nouvelle plateforme de vidéo à la demande de Disney a connu des ratés techniques pour son lancement mardi qui ont empêché de nombreux clients d'accéder à son gigantesque catalogueVictime de son succès, la nouvelle plateforme de vidéo à la demande de Disney a connu des ratés techniques pour son lancement mardi qui ont empêché de nombreux clients d'accéder à son gigantesque catalogue, des premiers dessins animés de Mickey jusqu'à la nouvelle série "Star Wars". [Lire la dépêche...]

Disney+, la nouvelle plateforme de streaming vidéo de Disney, a connu des problèmes techniques à son lancement le 12 novembre aux Etats-Unis et au CanadaDisney+, la nouvelle plateforme de streaming vidéo de Disney, a connu des problèmes techniques à son lancement mardi aux Etats-Unis et au Canada, plusieurs utilisateurs affirmant avoir rencontré des difficultés pour accéder à leur compte. [Lire la dépêche...]

L'algorithme de YouTube, régulièrement accusé de promouvoir des contenus néfastes, se fonde plus sur les mots-clés accolés à une vidéo que sur son succès pour la recommanderL'algorithme de YouTube, régulièrement accusé de promouvoir des contenus néfastes, se fonde plus sur les mots-clés accolés à une vidéo que sur son succès pour la recommander, selon une étude du CSA présentée mardi.  [Lire la dépêche...]

Deux tableaux réalisés avec des techniques de l'intelligence artificelle seront mis en vente aux enchères le 15 novembre 2019 chez Sotheby's
La vente d'un tableau pour 432.500 dollars avait pris le marché par surprise en octobre 2018. Un an après, deux nouvelles toiles arrivent aux enchères à New York, témoin d'un intérêt croissant pour l'alliage art-intelligence artificielle. [Lire la dépêche...]

Le stand Fortnite lors d'un salon à Los Angeles, le 12 juin 2018
Les adeptes du très populaire jeu en ligne Fortnite ont été encouragés lundi a déposer les armes virtuelles pour commémorer l'Armistice dans une carte sans combats conçue avec les anciens combattants canadiens. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

BLOCKCHAIN

Conférence et exposition sur les applications d'entreprise de la blockchain à Paris, cité universitaire internationale, les 13 et 14 novembre 2019. Organisés par Corp Agency.
Le WINDEV TOUR 25 est une série de séminaires professionnels gratuits autour de 25 sujets sur les produits WINDEV 25, WEBDEV 25 et WINDEV Mobile 25 dans 12 villes (France, Belgique, Suisse, Canada). Étape à Bordeaux (Talence) le mercredi 13 novembre de 13h45 à 17h30. Organisé par PC Soft.
Le WINDEV TOUR 25 est une série de séminaires professionnels gratuits autour de 25 sujets sur les produits WINDEV 25, WEBDEV 25 et WINDEV Mobile 25 dans 12 villes (France, Belgique, Suisse, Canada). Étape à Nantes (Saint-Herblain) le jeudi 14 novembre de 13h45 à 17h30. Organisé par PC Soft.

DREAMFORCE

Salesforce convie ses utilisateurs et partenaires à sa conférence annuelle Dreamforce du 19 au 22 novembre 2019 à San Francisco (Moscone Center). Organisée par Salesforce.
Le WINDEV TOUR 25 est une série de séminaires professionnels gratuits autour de 25 sujets sur les produits WINDEV 25, WEBDEV 25 et WINDEV Mobile 25 dans 12 villes (France, Belgique, Suisse, Canada). Étape à Bruxelles (Braine-l'Alleud) le mardi 19 novembre de 13h45 à 17h30. Organisé par PC Soft.
RSS
Voir tout l'AgendaIT