X

News Partenaire

AppExchange : l'écosystème des partenaires

L'une des raisons du succès de SalesForce tient dans l'existence d'une plateforme baptisée AppExchange qui comporte plusieurs milliers d'applications complémentaires aux logiciels et technologies proposées par l'éditeur.

Loi République numérique : domaine public, logiciel libre… on ampute à tout-va au Sénat

Trois jours de débats du matin au soir, 23 articles et plus de 400 amendements examinés, des joutes verbales dignes des plus célèbres « battles » de rap… Qui a dit qu’on ne sait pas s’amuser au Sénat ? A mi-parcours, faisons un point sur certains points emblématiques du projet de loi République numérique.

Difficile de se pencher sur chacun des amendements, sur le sort qui leur a été réservé, sur les centaines de pages de retranscriptions des débats. Nous avons donc choisi de nous focaliser sur trois points : le domaine public, le droit de panorama et le logiciel libre. Nous essaierons de revenir, un peu plus tard, sur le volet « Données » du projet de loi… Car celui-ci est pour le moins « touffu ». Signalons pour l’instant qu’une partie des textes sur l’open data a été adoptée au Sénat, tout en voyant leur portée initiale fortement limitée.

Pas de définition positive du domaine public

Le domaine public est un sujet toujours polémique chez le législateur. Le Sénat n’a pas fait exception. Le groupe communiste a remis le sujet sur la table, avec l’amendement 463. Celui-ci rajoute au Code de la propriété intellectuelle une définition positive du domaine public.

Le domaine public regroupe l'ensemble des oeuvres et des idées qui n'appartiennent à personne et dont l'usage et la jouissance sont commun à tous. Les oeuvres non-assujetties au droit d'auteur, au droit de propriété intellectuelle ou aux droits voisins et celles dont les créateurs souhaitent leur inscription dans le domaine public entrent de plein droit dans ledit domaine. »

Pour le sénateur communiste Patrick Abate, « la notion de domaine public, essentielle pour définir le droit d'auteur, est pourtant absente du code de la propriété intellectuelle. Il n'est défini que négativement ». Quelques secondes ont pourtant suffi à enterrer le débat, avec les avis défavorables du gouvernement et du rapporteur, jugeant que cette question fait «  l'objet de nombreuses controverses entre experts ». Amendement rejeté.

Le droit de panorama en service minimum

Le droit ou plutôt la liberté de panorama (libre diffusion de photographies d’œuvres et bâtiments visibles depuis des lieux publics) a quant à lui été adopté, mais une phrase de la sénatrice Sylvie Robert (socialiste) lors des débats suffit à le résumer : « il nous faut trouver un équilibre entre la liberté de l'usager, la valorisation du patrimoine et le respect du droit d'auteur ». Le texte est un simple compromis, qui rejoint celui voté à l’Assemblée.

 

Sont donc autorisées « les reproductions et représentations d'œuvres architecturales et de sculptures, placées en permanence sur la voie publique, réalisées par personnes physiques, à l'exclusion de tout usage à caractère directement ou indirectement commercial ». Oui, les associations sont exclues, car elles peuvent les réutiliser à des fins commerciales « en [les] reproduisant sur des tee-shirts ou des cartes postales par exemple » signale David Assouline (socialiste).

On aime Wikipédia dans l’Hémicycle, mais pas question de « faciliter l'usage économique d'une oeuvre sans rémunérer quiconque », explique Alain Richard (socialiste). Bataille dans les rangs du PS, certains (Jean-Pierre Sueur et Yves Rome notamment) militant pour que le droit de panorama soit ouvert à tous quels que soient les usages. Axelle Lemaire préfère néanmoins l’équilibre : l’amendement est adopté sans modification.

Le logiciel libre, encouragé, pas prioritaire

Dernier point retenant notre intérêt, le logiciel libre dans les attributions de marchés publics. Rappelons que ce point, déjà prévu par l’article 9 ter de la loi, a été supprimé à l’Assemblée nationale. Il fait pourtant son retour sur les bancs du Sénat, aux termes d’un débat des plus captivants. Deux visions s’opposaient.

D’un côté, l’amendement portée par Catherine Morin-Desailly (UDI), qui prévoyait que la priorité dans l’attribution d’un marché public soit accordée à « un prestataire ou à une solution technique ne menaçant pas la souveraineté numérique nationale et assurant une maîtrise des données publiques concernées ». Certains sénateurs, notamment le groupe écologiste, sont allés plus loin : « les services de l'État, administrations, établissements publics et entreprises du secteur public, les collectivités territoriales et leurs établissements publics donnent la priorité aux logiciels libres et aux formats ouverts lors du développement, de l'achat ou de l'utilisation d'un système informatique ».

En face, le sénateur socialiste Jean-Pierre Sueur préfère que les administrations « encouragent l'utilisation des logiciels libres et des formats ouverts lors du développement, de l'achat ou de l'utilisation, de tout ou partie, de ces systèmes d'information ». De part et d’autre, on est favorable au logiciel libre, mais pas avec la même intensité. Et comme le dit fort justement Jacques Bigot (groupe socialiste et républicain), « ce n’est pas pareil ».

Priorité fut donnée à l’amendement de M. Sueur, derrière lequel se rangea la majorité des sénateurs : son amendement est adopté, au dépens de celui, plus contraignant, de Mme Morin-Desailly. L’article 9 ter est donc rétabli, mais sans pour autant se voir conférer un véritable caractère normatif.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Débats

Vient de paraître

Aujourd'hui, les Directeurs Comptables et Financiers ont envie de dématérialiser leurs factures fournisseurs. C'est plutôt l'idée de devoir s'intégrer à un environnement multi-ERP déjà existant qui les freine. Mais est-ce réellement une barrière ? Dans son nouveau Livre Blanc, Esker explore ce sujet. En le téléchargeant, vous découvrirez comment la dématérialisation peut être une aubaine plutôt qu'un fardeau.


Actuellement, il existe un gouffre entre les environnements informatiques traditionnels des entreprises et le cloud public. Tout diffère : les modèles de gestion, de consommation, les architectures applicatives, le stockage, les services de données.


Les avantages de l’architecture hyperconvergée étant de plus en plus reconnus, de nombreuses entreprises souhaitent l’utiliser pour des types d’applications variés. Cependant, son manque de souplesse pour une mise à niveau des ressources de calcul indépendantes de celles de stockage ne lui permet pas d’être utilisée plus largement.

Au cours de l’événement HPE Discover qui s’est tenu en juin 2019, HPE a répondu à cette préoccupation en présentant la plateforme HPE Nimble Storage dHCI.

Ce Livre Blanc IDC se penche sur les exigences du marché ayant stimulé le besoin de solutions HCI plus flexibles, puis il examine brièvement la solution HPE Nimble Storage dHCI en expliquant pourquoi elle répond à ce besoin.


Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


Tous les Livres Blancs
Yuka

Yuka

Près d’un quart des Français utilise cette application évaluant si un produit, alimentaire ou cosmétique, est bon pour la santé ! L’outil YuKa a changé le comportement de nombreux...

École 42

École 42

Fondée en 2013, l’École 42 s’est installée sur la plus haute marche du podium des «écoles de code», selon le classement CodinGame. Dirigée par Sophie Viger depuis la fin 2018,...

Apple préfère ARM

Apple préfère ARM

La rumeur courait depuis plusieurs années. Elle a été confirmée à l’occasion de la Conférence développeurs WWDC 2020 : Apple divorce d’avec Intel. Les futurs ordinateurs de la marque...

Culture & Numérique

Culture & Numérique

Si la culture a pu être aussi avidement consommée lors du confinement, c’est avant tout parce que le secteur n’a pas attendu la Covid-19 pour faire sa transformation numérique. Une transformation qui s’est...

Project Reunion

Project Reunion

Microsoft a dévoilé à l’occasion de sa conférence annuelle Build, dédiée aux développeurs, les tout premiers contours de Project Reunion. L’objectif recherché est de faciliter le...

RSS
hardcore black fuck malay hijab fuck big black dick
Afficher tous les dossiers

SÉCURITÉ DU SI ? UNE PRIORITÉ ! SASE, Ransomware, Cyberformation - Le cybercrime as a service -Supinfo : Pourquoi un tel naufrage ? - Comment Nvidia s'est imposé dans les datacenters - Accélérer le développement Python avec Hydra - PME et Multicloud : où en sommes-nous ? - Le Serverless s'impose dans les architectures applicatives...

 

POSTMORTEM cyberattaque région Grand Est - OUTILS : Endpoint Detection & Response, quel rôle doit jouer l'EDR pour protéger un parc informatique ? - Appliances firewall, l'essor de la virtualisation - CONFORMITÉ : Quelles conséquences pour les entreprises après l'annulation du Privacy Shield ? TECHNO : ORC, outil open source de collecte de données forensiques - TRIBUNE : Comment protéger les données à caractère personnel de ses collaborateurs tout en favorisant le télétravail ? - PROJETS : Campus Cyber, ça se précise !...

 

QUELLE IT POUR DEMAIN ? SaaS, Hybride, Shadow IT, Green IT... - Collaboration dans le Cloud : quelles alternatives à Office 365 ? - Intégration continue : les meilleurs outils et pratiques CI/CD - École 42 : le peer to peer learning ça fonctionne ! - Startups : les bonnes recettes de Yuka - 2010-2019 : la décennie qui changea l’information géographique...

 

Afficher tous les derniers numéros
Derniers commentaires
Cinq moteurs de recherche alternatifs à Google demandent à la Commission européenne d'organiser une réunion tripartite avec le géant américain pour le forcer à revoir les conditions de leur mise en concurrence dans son système d'exploitation mobileCinq moteurs de recherche alternatifs à Google ont demandé mardi à la Commission européenne d'organiser une réunion tripartite avec le géant américain pour le forcer à revoir les conditions de leur mise en concurrence dans son système d'exploitation mobile. [Lire la dépêche...]

Les tentatives de piratage de l'élection présidentielle américaine du 3 novembre sont bien réelles, mais elles n'ont pas nécessairement besoin de réussir pour avoir un impactLes tentatives de piratage de l'élection présidentielle américaine du 3 novembre sont bien réelles, mais elles n'ont pas nécessairement besoin de réussir pour avoir un impact. [Lire la dépêche...]

Un groupe suédois spécialiste des portails d'accès sécurisés a reconnu mardi avoir été victime d'un vol de données sensibles, ayant notamment trait à la sécurité du Parlement suédois et de banques européennesUn groupe suédois spécialiste des portails d'accès sécurisés a reconnu mardi avoir été victime d'un vol de données sensibles, ayant notamment trait à la sécurité du Parlement suédois et de banques européennes, d'après la presse. [Lire la dépêche...]

Un client scanne un code QR pour payer ses achats dans un marché de Pékin, le 27 octobre 2020Payer un billet d'avion, son épicier ou régler ses factures d'électricité: l'application de paiement Alipay, dont le propriétaire Ant Group lance la plus grosse entrée en Bourse de l'histoire, est devenue quasi-indispensable en Chine. [Lire la dépêche...]

Deux jours avant une audition parlementaire sur les plateformes et les contenus qu'elles hébergent, des modérateurs de Facebook demandent à être mieux traités et écoutés par le géant des réseaux sociauxDeux jours avant une audition parlementaire sur les plateformes et les contenus qu'elles hébergent, des modérateurs de Facebook, en première ligne face aux messages de haine et images violentes, demandent à être mieux traités et écoutés par le géant des réseaux sociaux. [Lire la dépêche...]

Twitter multiplie les mesures pour limiter la désinformation sur les élections américaines
Twitter, à l'approche des élections américaines du 3 novembre, diffuse depuis lundi en évidence sur son fil d'actualités des messages destinés à prévenir ses utilisateurs de possibles manoeuvres de désinformation sur le vote par correspondance et les résultats.  [Lire la dépêche...]

Plusieurs dizaines de petits sites internet français ont été touchés par une vague de piratages informatiques consistant à leur faire afficher des messages de propagande islamistePlusieurs dizaines de petits sites internet français ont été touchés par une vague de piratages informatiques consistant à leur faire afficher des messages de propagande islamiste, a constaté lundi l'AFP. [Lire la dépêche...]

Lee Kun-hee avant une audience devant le tribunal à Séoul, le 1er juillet 2008Le plus riche et le plus puissant industriel de Corée du Sud, Lee Kun-hee, décédé dimanche à l'âge de 78 ans, avait fait de Samsung Electronics un géant mondial des télécommunications, tout en menant une existence solitaire. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

READY FOR IT (REPORTÉ)

La nouvelle édition de Ready For IT se déroule du 17 au 19 novembre 2020 à Monaco (Grimaldi Forum) : conférences, keynotes, ateliers et rendez-vous one-to-one. Organisé par DG Consultants. MISE À JOUR du 27/10/2020 : Ready For IT est reporté au printemps 2021 du 17 au 19 mai.

RSS
hardcore black fuck malay hijab fuck big black dick
Voir tout l'AgendaIT