X
IDNOMIC : l'identité innovante

News Partenaire

IDNOMIC : l'identité innovante

Spécialiste de la gestion et de la protection de l’identité numérique, IDNOMIC poursuit son développement en proposant de nouvelles solutions pour la sécurisation des objets connectés et du monde industriel. Retour sur 15 ans d’innovations au sein d’une entreprise qui se réinvente de façon permanente.

La poupée Barbie hackée

Des chercheurs en sécurité ont trouvé de sérieuses failles de sécurité dans Hello Barbie, le nouveau système de communication de la célèbre poupée qui utilise de l’intelligence artificielle pour répondre à l’enfant. Outre les problèmes de sécurité qui semblent patents se pose également la question du stockage de ces données très personnelles dans le cloud et par une société tierce.

A l’instar d’autres jouets connectés, la Barbie qui parle promet d’être l’une des meilleures ventes de Noël. Présenté au printemps dernier, le système de discussion de la célèbre poupée qui fête cette année ses 56 ans a été développé en collaboration avec la société ToyTalk. Mais des chercheurs en sécurité qui se sont penchés sur la demoiselle ont découvert de sérieuses failles de sécurité, le tout sans compter les principes « éthiques » quant à la conservation par des tiers de propos d’enfants qui se confient à leur poupée en toute innocence. Débutons d’ailleurs par ce débat qui commence – il serait temps – à se faire jour. 

En effet, le système d’intelligence artificielle qui équipe la poupée lui permet de répondre « intelligemment » à des questions ou interrogations de sa (généralement) propriétaire. Comme avec les systèmes qui équipent nos smartphones (Siri, Cortana, Google Now), ils deviennent de plus en plus précis et pointus au fur et à mesure de leur utilisation et des informations dont ils disposent petit à petit. Et c’est précisément là où cela pose un sérieux problème. En effet, un enfant va se confier totalement à sa poupée et toutes ces informations vont donc atterrir dans un cloud dont on ne sait pas grand-chose, excepté que c’est un gruyère – nous y reviendrons. Pour le moment réservée aux USA, la Barbie bavarde a déjà attiré l’attention d’associations de protection de l’enfance, mais pas tellement pour les problèmes éthiques ou moraux que nous venons d’évoquer mais pour des questions de sécurité des informations. Et il y a effectivement du grain à moudre surtout si l’on ajoute ce qui vient de se passer avec la société Vtech qui vient de se faire pirater plus de 6 millions d’adresses relatives à ses clients.

Des failles multiples

Concernant Barbie, le chercheur indépendant Andrew Hay et Bluebox Security ont mis en évidence de sérieuses failles dans le système mis en place par ToyTalk, le partenaire technologique de Mattel. Selon eux, il est possible, voire facile, de s’emparer des conversations stockées dans le cloud mis en place à cette occasion. Preuve que la chose est prise très au sérieux par Mattel, l’entreprise n’a pas tardé à réagir en indiquant par une communication écrite de la porte-parole Michelle Chidoni « être au courant du rapport de Bluebox Security et assure travailler étroitement avec ToyTalk pour garantir la sûreté et la sécurité de Hello Barbie ».

Le co-fondateur et CTO de ToyTalk a précisé au Washington Post collaborer avec Bluebox depuis la mi-novembre et avoir corrigé la plupart des failles mises en évidence. Toutefois, comme l’indiquent nos confrères et comme nous l’avons également signalé plus haut, tout ceci intervient après que des données concernant 6 millions d’enfants aient été dérobées au fabricant de jouet de Hong Kong VTech.

Des milliers de phrases pré-enregistrées

Le principe de fonctionnement de Hello Barbie est le suivant. Lorsque l’enfant presse un bouton situé sur le ventre de la poupée, elle peut lui parler et le fichier audio est envoyé à un serveur via Internet. La poupée répond alors au travers des milliers de phrases préenregistrées et stockées dans le cloud ToyTalk. Pour activer cette fonction, les parents doivent accepter les termes d’utilisation et configurer la Barbie via une application mobile. Cette application contient elle-même un certain nombre de problèmes de sécurité, y compris au niveau des certificats numériques, sensés vérifier et confirmer la légitimité de la connexion entre la poupée et l’application. Le problème est que le mot de passe est le même pour tout le monde. D’autres problèmes existent, notamment la possibilité de créer un hub WiFi Barbie, n’ayant rien à voir avec la poupée, mais qui pourra dès lors être utilisé pour dérober les données transitant par ce réseau, même si le risque est faible puisque concerne uniquement les quelques minutes où l’utilisateur connecte la poupée au réseau. Il n’empêche : cela fleure bon l’amateurisme et le manque de considération pour la sécurité de l’application. D’autres failles plus graves existaient également comme la possibilité de mettre en place une attaque de type POODLE, faille corrigée depuis.

Dans le radar de la FTC

Finalement, la carrière commerciale de la Barbie « causeuse » pourrait s’arrêter brutalement, des juristes et associations de protection de l’enfance arguant qu’elle ne protège pas de manière adéquate les informations d’enfants de moins de 12 ans telles que stipulées par le Children’s Online Privacy Protection Act. A priori, la FTC (Federal Trade Commission) s’est désormais saisie de l’affaire et pourrait prendre des mesures drastiques comme l’interdiction de la commercialisation tant que des gages crédibles quant à la sécurité ne seront pas donnés.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Objets connectés


Sécurité du poste de travail

Sécurité du poste de travail

Yann Serra
Les hackers considèrent désormais qu’il est bien plus rentable de concevoir des attaques sur-mesure pour dévaliser les entreprises. Le ciblage des salariés atteint un niveau de personnalisation tel que les...

Prélèvement à la source

Prélèvement à la source

Après un report d’un an, pour cause d’ajustements techniques et réglementaires, le prélèvement à la source deviendra une réalité pour l’ensemble des entreprises à compter...

Digital Learning Manager

La transformation digitale des entreprises passe nécessairement par une phase de formation. C’est là que le Digital Learning Manager (DLM) intervient. Coup de projecteur sur ce nouveau métier qui a le vent en poupe.

RSS
Afficher tous les dossiers

L'IA EN ACTION : 6 exemples d'exploitation concrète - Les frameworks de Machine Learning - Pourquoi IBM rachète Red Hat ? - La fièvre des conteneurs "managés" - Les nouveaux métiers de l'IT - Rencontre avec Salwa Toko, présidente du CNNum - Quel ultra-portable choisir ? Chromebook ou terminal Windows 10 ?...

 

STOCKAGE NOUVELLE GÉNÉRATION - Prélèvement à la source : les éditeurs confiants - Multicloud : les Français entrent dans la danse - DEV : les langages à connaître... et ceux à éviter - Se former à l'IoT gratuitement - IPV6 : il est plus que temps ! - Rencontre avec Jean-Noël de Galzain, fondateur de Wallix et d'Hexatrust...

 

SÉCURITÉ IT : LES ENJEUX POUR 2019 - Quel O.S. pour l'auto numérique ? - GENZ, le serveur du futur - Rencontre avec Mounir Mahjoubi - Préparer l'après RTC - Au coeur d'Hexatrust : IDnomic ou l'identité innovante - Langages informatiques : quoi de neuf ? - Digital Learning Manager, le métier qui monte...

 

Afficher tous les derniers numéros

Tous les secteurs industriels dans le monde sont confrontés à des défis informatiques spécifiques qui conditionnent le succès ou l’échec de l’entreprise.


Au cours de la dernière année, les données volées et vulnérables se sont révélées des armes précieuses pour les adversaires de tous les horizons, dans toutes les régions, et pour toutes les motivations.


Au fur et à mesure que votre exposition à d’autres entreprises augmente, votre exposition au risque augmente également. Il ne s’agit pas uniquement de vos propres fournisseurs mais également les leurs. Comment pouvez-vous suivre toutes ces relations afin de gérer vos risques?


Pour répondre aux exigences de rapidité du modèle DevOps en conservant une cybersécurité efficace, de nouvelles approches doivent être adoptées en matière de sécurité de l'information, comme la sécurité intégrée, l’automatisation et la prévention proactive.


PROTECTION ENDPOINT NEXT-GEN : ÉVOLUTION OU RÉVOLUTION ?, un Livre Blanc SOPHOS.

Après la révolution Next-Gen Firewall de ces dernières années, une nouvelle révolution Next-Gen est cours dans le domaine de la sécurité des systèmes Endpoint. Au-delà du débat pour savoir s’il s’agit d’une révolution ou d’une simple évolution, il est certain qu’une série de nouvelles technologies est en train de rapidement émerger, en apportant une contribution significative à la lutte contre les menaces avancées.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
L'immeuble de Huawei à Dongguan dans la province chinoise du Guangdong, le 18 décembre 2018Le président du géant chinois Huawei a réfuté mardi tout lien avec les services de renseignements de Pékin, à l'heure où l'entreprise fait face à une vague de rejets de ses équipements télécoms 5G en Occident. [Lire la dépêche...]

Le commissaire européen Pierre Moscovici à Bruxelles le 5 décembre 2018Le commissaire européen Pierre Moscovici a assuré mardi que la proposition de taxe européenne sur les géants du numérique (Gafa) était "toujours sur la table", au lendemain de la décision de la France de la prélever dès le 1er janvier. [Lire la dépêche...]

Twitter et Facebook ont fermé des milliers de comptes liés à la RussieLa campagne de propagande menée par la Russie sur les réseaux sociaux avant la présidentielle américaine de 2016 a tenté d'inciter les Noirs à s'abstenir de voter, avant de prendre le procureur spécial Robert Mueller lui-même pour cible après la victoire de Donald Trump, selon des rapports commandés par le Sénat. [Lire la dépêche...]

Alfonso Ribeiro le 15 novembre 2018 à HollywoodL'acteur américain Alfonso Ribeiro, qui incarnait Carlton dans la série télévisée "Le Prince de Bel Air", a porté plainte lundi contre les créateurs du jeu vidéo Fortnite, les accusant d'avoir plagié la célèbre danse qu'il avait inventée pour son personnage en 1991. [Lire la dépêche...]

"Sans pédale ni volant", une navette 100% autonome, électrique et circulant uniquement sur la voie publique a été lancée, lundi, sur le campus de l'université de Lille, à Villeneuve d'Ascq (Nord).  [Lire la dépêche...]

Le ministre des Finances Bruno Le Maire devant l'Assemblée nationale, le 12 décembre 2018À la recherche de recettes pour financer les mesures sociales annoncées la semaine dernière par Emmanuel Macron, le gouvernement français a tranché: il taxera dès le 1er janvier les géants du numérique, sans attendre un éventuel accord au sein de l'Union européenne. [Lire la dépêche...]

Le ministre des Finances Bruno Le Maire devant l'Assemblée nationale, le 12 décembre 2018À la recherche de recettes pour financer les mesures sociales annoncées la semaine dernière par Emmanuel Macron, le gouvernement français a tranché : il taxera dès le 1er janvier les géants du numérique, sans attendre un éventuel accord au sein de l'Union européenne. [Lire la dépêche...]

Image d'illustration d'une enseigne de Google photographiée à New York le 1er novembre 2018Alphabet, la maison mère de Google a décidé, après Apple et Amazon, de migrer en dehors de son habitat naturel de la Silicon Valley pour établir un nouveau campus à New York avec un investissement de plus de 1 milliard de dollars. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

CES

CES CES

L'International Consumer Electronics Show (International CES) se tient du 8 au 11 janvier 2019 à Las Vegas (LVCC, Westgate, Renaissance, Sands/Venetian,...). C'est le plus grand salon mondial professionnel dédié aux technologies grand public : 3900 exposants et 170000 visiteurs attendus. Thématique principale de cette édition 2019 : The global stage for innovation. Organisé par la CTA (Consumer Technology Association).

FIC

FIC FIC
Le 11ème Forum International de la Cybersécurité occupe les 22 et 23 janvier 2019 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

AP CONNECT

La 2ème édition d'AP Connect qui vise à réunir les innovations, technologies et solutions dédiées à la transition numérique des administrations publiques centrales et des collectivités territoriales a lieu les 29 et 30 janvier 2019 à Espace Grand Arche, Paris La Défense. Organisé par PG Promotion.

RENCONTRES AMRAE

Les 27èmes Rencontres de l'AMRAE (Association française des professionnels de la gestion des risques et des assurances), le congrès annuel de référence des métiers du risque et des assurances, ont lieu du 6 au 8 février 2019 à Deauville (Centre International) sur le thème : "Le risque au coeur de la transformation". Organisées par l'AMRAE.

IT PARTNERS

Événement du "channel" IT, télécoms et audiovisuel, la 13ème édition d'IT Partners a lieu les 13 et 14 mars 2019 à Disneyland Paris (Disney Events Arena-Ventury 1). Organisé par Reed Expositions.
RSS
Voir tout l'AgendaIT