X

News Partenaire

Conformité d’un hébergeur cloud au RGPD : des preuves techniques ?

A l’heure où le règlement général sur la protection des données va entrer en application, entreprises et administrations se demandent toujours comment procéder. Certaines décident d’y aller seules, d’autres se tournent vers des hébergeurs cloud pour les aider et les accompagner. Agarik assume ce rôle en mettant en avant son expertise en matière de sécurité.

NationBuilder : la puissance du marketing digital au service des Républicains

Le parti de droite s’est doté d’un puissant outil : NationBuilder. Il permet, comme dans une entreprise, de mieux utiliser les données de ses propres militants mais à l’instar d’un puissant CRM, relier la base de données aux réseaux sociaux par exemple.

Le nom de NationBuilder ne vous dit probablement rien. Pourtant, c’est un outil qui a déjà fait ses preuves, notamment outre-Atlantique : c’est cet outil qu’avait utilisé Barack Obama pour sa première campagne électorale de 2007. Inspiré des campagnes de marketing direct, il tire toute sa puissance de sa base de données et permet de l’exploiter au mieux dans le cadre d’un projet politique.

NationBuilder est pourtant bien plus qu’une simple base de données : c’est également un outil d’édition de sites Web (CMS) et un CRM relié aux réseaux sociaux. « C’est un outil qui met la puissance du marketing digital au service d’une cause », nous explique Fanny Conesa, experte certifiée NationBuilder. La plateforme n’est toutefois pas uniquement réservée aux partis politiques : si plusieurs hommes politiques l’utilisent à titre personnel (en France : Patrick Mennucci, Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, etc.), l’outil est aussi destiné à la gestion des grandes communautés qu'il s'agisse de marques, d'ONG ou même de gouvernements.

 

Les Républicains : objectif 2017

A notre connaissance, le premier parti politique français à utiliser NationBuilder est Les Républicains en vue de l’élection présidentielle de 2017. « Ce qu’offre NationBuilder, c’est un pack clé en main avec d’une part un CRM et sa base de données reliée aux réseaux sociaux et un CMS avec des formulaires directement liés au CRM », précise l’experte.

Concrètement, il s’agit donc d’exploiter au mieux et finement les données de la base, qui peut être enrichie avec celles d’une liste électorale notamment. Et la solution offre donc de nombreux moyens pour mieux cibler les actions en terme de gestion de campagne par exemple : « Si une personne souhaitant militer se présente, elle est inscrite dans la base ce qui permet de la recontacter au moment opportun pour effectuer telle ou telle action », en fonction de sa localisation entre autre. Mais le ciblage peut aussi être plus fin : avec une cartographie électorale il est possible de cibler les bureaux de vote afin de vérifier si un candidat est en terrain conquis ou non, et donc d’adapter la stratégie sur le terrain.

 

C’est donc principalement de la gestion des « ressources humaines » qui est proposée avec NationBuilder : avec les données, trouver où dispatcher les ressources au mieux sur le terrain. Plus : reliée aux réseaux sociaux, elle peut aussi se servir des données publiques pour du profilage encore plus précis. La plateforme peut également servir à trouver les bonnes personnes dans le cadre d’une campagne de récolte de dons « en ciblant des profils de potentiels donateurs, comme des gens qui ont déjà fait des actions militantes par exemple ». NationBuilder indique avoir déjà permis de lever plus de 241 millions de dollars de dons.

Hébergement et données personnelles

Dans le cas des Républicains, le site est hébergé par le Français Agarik. Si les données sont « exclusivement réservées à l’usage des Républicains et de l’ANFR (Association Nationale de Financement des Républicains) », elles peuvent aussi être communiquées à des co-contractants (sous-traitants). Et certains d’entre eux « peuvent avoir des activités dans des pays situés en dehors de l’Union Européenne, notamment aux fins d’hébergement des données ». Sur ce point, le site précise que « Vos données ne seront toutefois transférées que dans des pays présentant une protection adéquate au regard des garanties imposées par la loi du 6 janvier 1978 ou, en ce qui concerne les Etats-Unis, à des entités adhérant aux principes du Safe Harbour ».

 

En termes de données personnelles, NationBuilder peut donc collecter celles issues des listes électorales, mais également (via un formulaire sur le site par exemple) des données comme Nom, Prénom, Adresse, Téléphone, etc. Ces données peuvent donc éventuellement transiter par les Etats-Unis dans certains cas, dans le cadre du Safe Harbor qui a été invalidé début octobre par la Cour de Justice de l’Union Européenne (CJUE).

Sur ce point, NationBuilder s'explique : « nos utilisateurs européens peuvent continuer à utiliser » la plateforme puisqu’une « période de grâce » de 3 mois a été instaurée. « Nous cherchons des solutions long terme, comme placer des serveurs et des employés en Europe », écrit encore NationBuilder, dans le cas où les négociations échoueraient entre les autorités européennes et américaines.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider


Google et les DSI

Google et les DSI

Malgré les condamnations en justice, les augmentations tarifaires, l’abandon de Google +… la firme de Mountain View aurait gagné du crédit auprès des DSI français. Depuis 2018, les contrats...

Blockchain

Blockchain

Si les premières applications exploitant des blockchains ont souvent été développées par des petites start-up innovantes, la fête est finie. Les géants de l’IT se bousculent sur un...

Informaticien « green »

Informaticien « green »

Savoir réduire l’impact environnemental de l’IT, mais aussi exploiter le digital pour faciliter la transition énergétique et de développement durable. Ces compétences sont de plus en plus...

RSS
Afficher tous les dossiers

SMARTPHONES PLIABLES : juste un truc de geeks ? - Toutes les nouveautés du MWC - La 5G en entreprise - Kit de survie en mobilité - La faillite du "10 nm" chez Intel - DaaS : la fièvre du "as a service" gagne le desktop - Identifier les bugs grâce à l'IA - Développeurs : les meilleures plates-formes pour le recrutement - Inner source : de nouvelles communautés open source...

 

BIG DATA : la maturité ! marché, technologies, retours d'expérience - L'informatique du Grand Débat - Google & les DSI : des armes de séduction fatales ? - Dataops ou quand les méthodes agiles rencontrent le Big Data - Entretien avec Luc Julia, co-créateur de Siri - Tests assistants vocaux avec écrans...

 

CYBER-RÉSILIENCE : une question d'anticipation - Tendances 2019 : Edge, SD-Wan, Cloud hybride, collaboratif, IA/deep learning, Blockchain, SaaS - 5G enjeux sécurité - Cloud chez soi : idée géniale ou idiote ? - Fin des mainframes ? - Langages les plus buggés - Véhicules autonomes : les débouchés pour les informaticiens...

 

Afficher tous les derniers numéros

L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Lorsque l'on déploie des postes de travail, ils ont généralement tous la même configuration matérielle et logicielle (avec certaines spécificités selon les services). Mais on ne peut pas toujours tout prévoir et il arrive par exemple que de nouveaux programmes doivent être installés ou n’aient pas été prévus. L’accumulation de logiciels « lourds » est susceptible de provoquer des lenteurs significatives sur un PC allant jusqu’à l’extinction nette de l’application. Ce livre blanc explique comment optimiser les performances au travers de 5 conseils rapides à mettre en place.


Ce guide est conçu pour aider les entreprises à évaluer les solutions de sécurité des terminaux. Il peut être utilisé par les membres de l'équipe de réponse aux incidents et des opérations de sécurité travaillant avec des outils de sécurité des points finaux sur une base quotidienne. Il peut également être utilisé par les responsables informatiques, les professionnels de la sécurité, les responsables de la conformité et d’autres personnes pour évaluer leurs performances. les capacités de l’entreprise en matière de cybersécurité, identifier les lacunes dans la sécurité des terminaux et sélectionner les bons produits pour combler ces lacunes.


Au cours de l'année 2018, VansonBourne a mené une enquête pour le compte de Nutanix afin de connaître les intentions des entreprises en matière d'adoption de clouds privés, hybrides et publics.

 


Pour gérer le risque informationnel et permettre à l'entreprise d'aller de l'avant, vous avez besoin d'une stratégie solide et d'un plan d'ordre en marche. RSA a développé ce livre blanc comme aide sur ces deux besoins. Il vous guide pas à pas pour mettre en place un programme de gestion des risques, basé sur des principes GRC éprouvés.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Pendant une présentation de Nintendo à Tokyo, en janvier 2017L'action du pionnier japonais des jeux vidéo Nintendo s'envolait de près de 15% vendredi matin à la Bourse de Tokyo, dopée par des informations de presse annonçant l'approbation des autorités pour la vente de sa console Switch en Chine avec un jeu de la saga Super Mario Brothers. [Lire la dépêche...]

Une voiture sans conducteur d'Uber dans une rue de San Francisco, en mars 2017Le géant japonais de l'automobile Toyota et son compatriote SoftBank Group, via le fonds SoftBank Vision Fund (SVF), ont annoncé vendredi un investissement d'un milliard de dollars dans l'américain Uber, afin d'accélérer le développement de services de conduite autonome. [Lire la dépêche...]

Facebook a stocké Des "millions" d'usagers Instagram -et non des dizaines de milliers seulement- ont eu leur mot de passe stockés sur des serveurs internes sous forme non cryptée, a indiqué Facebook jeudi, revoyant à la hausse son estimation initiale. [Lire la dépêche...]

Depuis l'incendie de Notre-Dame, des entreprises ou organisations, comme Targo, Art graphique et patrimoine, GE-A, Ubisoft ou l'université de Vassar (États-Unis) ont annoncé qu'elles possédaient des plans numériques de la cathédrale ou d'une de ses parties. Tour d'horizon des technologies et de l'utilité de tels plans numériques. [Lire la dépêche...]

L'astronaute américaine Christina Koch, le 14 mars 2019, à Baïkonour au KazakhstanL'astronaute américaine Christina Koch va rester environ onze mois à bord de la Station spatiale internationale (ISS), ce qui lui permettra de battre le record féminin établi par Peggy Whitson en 2017, a annoncé la Nasa mercredi. [Lire la dépêche...]

Image de synthèse de la cathédrale Notre-Dame de Paris, créée à partir de mesures par laser réalisées par Andrew Tallon, professeur d'art américain décédé en novembre 2018

Sur le campus de Vassar College au nord de New York, une semaine avant l'incendie de Notre-Dame de Paris, une équipe universitaire s'est réunie pour planifier un ambitieux projet: répertorier un gigantesque volume de données de modélisation en 3D de la cathédrale - parmi les plus riches au monde. [Lire la dépêche...]

Sur les rives de la rivière Han à Séoul 13 octobre 2016Toute donnée mérite salaire: c'est l'idée derrière un nouveau type d'applications qui payent les internautes pour marcher ou recevoir des emails, surfant sur la vague de défiance face à la collecte massive d'informations privées en ligne. [Lire la dépêche...]

Photomontage du logo d'Apple et du fournisseur de puces Qualcomm qui ont enterré le 16 avril la hache de guerre au lendemain de l'ouverture d'un procès sur ce sujet complexe mettant en jeu des milliards de dollarsAprès deux ans de bataille juridique sur toute la planète, Apple et le fournisseur de puces Qualcomm ont enterré mardi la hache de guerre au lendemain de l'ouverture d'un procès sur ce sujet complexe mettant en jeu des milliards de dollars. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

DEVOXX

Devoxx France qui se présente comme la première conférence indépendante pour les développeurs en France tient sa 8ème édition du 17 au 19 avril 2019 à Paris au Palais de Congrès de la Porte Maillot. Organisée par Quantixx.

F8

F8 F8

Conférence développeurs Facebook au McEnery Convention Center de San Jose (Californie) les 30 avril et 1er mai 2019. Organisé par Facebook.

BUILD

L'événement annuel développeurs Microsoft se tient au Washington State Convention Center de Seattle (WA, USA) du 6 au 8 mai 2019. Organisé par Microsoft.

GOOGLE I/O

Google reçoit sa communauté de développeurs pour 3 jours de keynotes et ateliers du 7 au 9 mai 2019 au Shoreline Amphitheatre de Mountain View près de son siège social en Californie. Organisé par Google.

VIVA TECHNOLOGY

Pour sa 4ème édition, Viva Technology, salon de l'innovation et de la croissance des start-up, se tient du 16 au 18 mai 2019 à Paris (Paris Expo, porte de Versailles). Organisé par Publicis et Les Echos.

READY FOR IT

La première édition de Ready For IT se déroule du 20 au 22 mai 2019 à Monaco (Grimaldi Forum) : conférences, keynotes, ateliers et rendez-vous one-to-one. Organisé par DG Consultants.

COMPUTEX

Plus grand événement IT de la zone Asie du Sud-Est, Computex couplé avec InnoVEX se tient à Taipei du 28 mai au 1er juin 2019. Organisé par Taitra.
RSS
Voir tout l'AgendaIT