X

News Partenaire

Qualys VMDR : protéger efficacement & simplement toute son infrastructure IT

Dans le cadre de l’explosion du travail à distance, VMDR offre une protection renforcée y compris pour des postes de travail qui ne font habituellement pas partie du système d’information de l’entreprise. Durant les 60 prochains jours, la solution est offerte gracieusement à tout le monde, clients ou non de Qualys.

Où est l'argent ?

On parle souvent de ce que l’on n’a pas. Le gouvernement semble confirmer cet adage malgré les nombreuses déclarations tendant à faire accroire que la France vit enfin sa mutation numérique. Quel argent et quel soutien réel les pouvoirs publics accordent-ils sur ce point ? La clarté n’est pas le fort des interventions actuelles. À se demander où est l’argent pour le faire… 

Allez, tout le gouvernement le dit, Emmanuel Macron et Axelle Lemaire en tête et notre Président François Hollande qui s’investit en allant à Angers visiter ce qui devrait être la « Silicon Valley » française des objets connectés. Cette fois c’est sûr, la France se lance pleinement sur une transformation numérique pour la faire entrer de plain-pied dans ce numérique XXIe siècle !

Des initiatives tous azimuts

Il est vrai qu’il n’y a jamais tant eu de colloques, manifestions, événements, assis ou non, autour de ce thème de la transformation numérique dans notre pays. Olivier Ezratty dans un remarquable billet de blog montrait son agacement face à ce trop plein de discours autour du sujet. Il faut y ajouter tout ce qui est estampillé par le gouvernement avec la French Tech qui fait les beaux jours des salons de Las Vegas. Ou encore ces délégations de patrons français allant faire leur voyage initiatique vers la mythique Californie pour y puiser les exemples innovants qu’ils pourraient O mettre en oeuvre. Bref pour reprendre une phrase à la mode sur le Big Data, la transformation numérique en France c’est comme le sexe chez les adolescents, tout le monde en parle même si peu le font.

De plus, les exemples de réussite mis en avant sont souvent capillotractés avec des gadgets révolutionnaires qui vont certainement changer nos vies à l’avenir, mais qui sont déjà confrontés à la concurrence de mastodontes mondiaux. Ces différentes opérations suivent les 34 projets et les 9 solutions industrielles prônés par Arnaud Montebourg qui succédaient eux-mêmes aux différents appels à projets de Nathalie Kosciusko-Morizet qui avait lancé la mécanique mais dont la couleur politique empêchait le gouvernement actuel de reprendre les différents programmes mis en place. Pourtant l’enjeu mérite que l’on s’y attelle puisque, normalement, toutes ces initiatives devraient permettre à notre pays de gagner 3,6 % de PIB d’ici à 2020.

Au passage, si l’on évoque souvent l’Internet des objets et autres Big Data, on parle bien peu des infrastructures qui permettraient de les faire fonctionner de manière optimale. Ainsi le bilan de la mise en place de la fibre optique, des réseaux à haut-débit téléphoniques semblent encore assez loin derrière les applications que l’on devrait pouvoir mettre dessus ! La redistribution des cartes dans le secteur des centres de données avec des méga fusions en cours pourrait de manière étonnante faire que toutes ces merveilleuses applications nouvelles ne soient plus installées que sur des infrastructures étrangères. Il est vrai que l’interventionnisme récent du gouvernement dans l’industrie informatique, avec notamment l’exemple du Cloud souverain, n’encourage pas à renouveler l’expérience ! Avancer le mot de fi asco dans le domaine n’est pas une exagération.

Des ambitions avec quels moyens ?

On le voit, les volontés ou les velléités sont nombreuses. La question réelle est celle du fi nancement et des moyens qui sont affectés à tout cela ? En ce domaine, diffi cile de faire un point précis et il est ambitieux de savoir ce qui a été abondé, ce qui devrait l’être et les programmes qui seront les soeurs Anne de ces différents plans ! Jusqu’à présent qu’avonsnous de sûr ? Des avantages fi scaux à hauteur de 2,5¬milliards d’euros et des droits à prêts de 2,1¬milliards d’euros par la BPI. Pour le reste, des encouragements, des soutiens plus moraux qu’effi caces. Si les start-up sont toujours aussi nombreuses, on ne voit toujours pas de stratégie réelle pour en faire des champions mondiaux. En fait, loin du volontarisme affi ché, le gouvernement laisse au privé la réalité du développement économique et du fi nancement des différentes opérations.

Flou artistique

Bref, si la communication est active, elle donne l’impression d’annoncer la même chose plusieurs fois et de créer la confusion sur les moyens réellement mis en place. D’ailleurs, devant les chiffres annoncés, personne n’est capable de dire ce qui a été véritablement investi, où et pour qui ! Pour dire le fond de ma pensée, je vois « champignonner » nombre de start-up faisant la chasse aux subventions et peu de véritables stratégies initiées.

Autre dossier et autre label, celui autour de la Cybersecurity en début d’année lors du FIC¬2015. À¬la clé, ces entreprises devaient voir arriver des commandes publiques. On reste là encore dans l’expectative ou le silence. Seule aide apportée jusqu’à présent, selon les dires d’Hexatrust, un rassemblement de 25¬sociétés dans le secteur de la sécurité informatique, des aides non négligeables pour exporter et accroître la présence à l’international. On offre du service mais pas d’argent sonnant et trébuchant. Plusieurs entreprises de ce rassemblement se tournent d’ailleurs vers la Bourse ou d’autres moyens pour lever des fonds et continuer leur croissance pourtant bien supérieure à la moyenne mondiale de ce secteur.

Adopter un langage de vérité

Plus que les gesticulations actuelles, les pouvoirs publics et les acteurs du privé devraient accorder leurs violons et éclairer la lanterne des entreprises et des start-up avec une défi - nition claire du rôle de chacun dans la transformation numérique de notre pays mais aussi sur les moyens qui seront mis en place avec un suivi précis des sommes dépensées pour qui et pourquoi.

L’attachement du ministère de l’Industrie à des acteurs comme DailyMotion et le lâchage en rase campagne d’Alcatel-Lucent n’ont d’ailleurs pas été bien compris par beaucoup. Le discours actuel s’attache aux symboles, surtout lorsqu’il a sous la main un champion du nouveau monde numérique, quitte à fermer les yeux sur le portefeuille de brevets et d’innovations d’Alcatel captés par Nokia.

On sait que les pouvoirs publics ne peuvent pas tout faire, tout fi nancer mais une transparence accrue et une vision plus clairement affi rmée sur ce qui devrait être l’avenir de notre pays dans une économie globalement numérique ne seraient pas de trop.

Cet article a été publié dans le numéro de juillet-août 2015 de L'Informaticien (n°137).



Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Offres d'emploi informatique avec  Emploi en France
jooble

Datacenters sur le grill

Datacenters sur le grill

Véritable usine de production de l’économie numérique, le datacenter focalise les critiques des associations environnementales. Ces installations dont les plus grosses peuvent consommer jusqu’à une centaine...

Apps de messagerie

Apps de messagerie

Le succès d’une application de messagerie instantanée débute souvent dans une cour d’école et finit entre les mains… de PDG. De plus en plus de collaborateurs échangent des invitations, des...

Le lourd poids de la dette technique

Le lourd poids de la dette technique

Prévisible et bien souvent inévitable, la dette technique continue cependant de donner des sueurs froides aux développeurs. Le problème ne vient pourtant pas toujours du code, mais plutôt de la prise de...

RSS
Afficher tous les dossiers

IT DU MONDE D'APRÈS, IT DE DEMAIN (1) : automatisation, gestion de l'info, mobilité, sécurité - Health Data Hub - Le VPN meilleure solution pour le télétravail ? - Project Reunion Microsoft : retour des apps universelles - Power Over Ethernet, une avancée discrète - Pourquoi Apple choisit ARM plutôt qu'Intel ? - La Silicon Valley dans tous ses états - Produits high tech de loisirs du moment...

 

GESTIONNAIRE DE MOTS DE PASSE : un outil indispensable ? - Pandémie & Tech : gagnants et perdants - Multicloud : réalité d'aujourd'hui, impacts sur l'infrastructure et l'applicatif - Project Reunion Microsoft - No Code/Low Code en plein essor - Cobol V6 - Cyberattaques Covid-19 - L'emploi au temps du Corona...

 

COMMUNICATIONS UNIFIÉES : une convergence accrue entre communication et collaboration - Réussir StopCovid ! - Énergie : les datacenters sur le grill - Le lourd poids de la dette technique - GitLab comme solution DevSecOps - Les femmes, avenir de la filière IT ? - Apps de messagerie, attention danger ? - Pôle IA Toulouse...

 

Afficher tous les derniers numéros

Actuellement, il existe un gouffre entre les environnements informatiques traditionnels des entreprises et le cloud public. Tout diffère : les modèles de gestion, de consommation, les architectures applicatives, le stockage, les services de données.


Les avantages de l’architecture hyperconvergée étant de plus en plus reconnus, de nombreuses entreprises souhaitent l’utiliser pour des types d’applications variés. Cependant, son manque de souplesse pour une mise à niveau des ressources de calcul indépendantes de celles de stockage ne lui permet pas d’être utilisée plus largement.

Au cours de l’événement HPE Discover qui s’est tenu en juin 2019, HPE a répondu à cette préoccupation en présentant la plateforme HPE Nimble Storage dHCI.

Ce Livre Blanc IDC se penche sur les exigences du marché ayant stimulé le besoin de solutions HCI plus flexibles, puis il examine brièvement la solution HPE Nimble Storage dHCI en expliquant pourquoi elle répond à ce besoin.


Malgré des investissements massifs dans le développement à hauteur de près de 4 milliards de dollars l'année dernière, près de la moitié du temps consacré au DevOps est perdu dans la répétition des tâches et dans la logistique. Ceci fait que 90% des entreprises qui ont adopté ces pratiques sont déçues par les résultats, selon une étude publiée par le Gartner.


Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


OneTrust est une plateforme logicielle innovante de gestion de la confidentialité, de la sécurité des données personnelles et des risques fournisseurs. Plus de 4 000 entreprises ont choisi de faire confiance à cette solution pour se conformer au RGPD, au CCPA, aux normes ISO 27001 et à différentes législations internationales de confidentialité et de sécurité des données personnelles.

OneTrust vous propose de télécharger le texte officiel du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Vous aurez également la possibilité de recevoir la version imprimée de ce texte, sous forme de guide pratique au format A5, spiralé, en complétant le formulaire.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Une amende de 600.000 euros à Google Belgium pour non respect du droit à l'oubli demandé par un citoyen, une décision L'Autorité pour la protection des données en Belgique a annoncé mardi avoir infligé une amende de 600.000 euros à Google Belgium pour non respect du droit à l'oubli demandé par un citoyen, une décision "historique" pour la protection des données personnelles. [Lire la dépêche...]

Me Simon Takoudjulors, l'avocat du pédophile interpellé en Gironde, d'une conférence de presse à Bordeaux le 14 juillet 2020L'homme de 40 ans interpellé en Gironde, parmi les pédophiles les plus recherchés au monde, "a souhaité collaborer avec la justice", a assuré mardi à l'AFP son avocat qui a évoqué pour son client, "pris dans un engrenage", "une "arrestation quasi-salvatrice". [Lire la dépêche...]

Le Royaume-Uni a annoncé le 14 juillet qu'il allait expurger son réseau 5G de tout équipement produit par le géant chinois HuaweiLe Royaume-Uni a annoncé mardi qu'il allait expurger son réseau 5G de tout équipement produit par le géant chinois Huawei en raison d'un risque pour la sécurité du pays, un durcissement qui risque d'exacerber les tensions avec Pékin mais réjouit Washington. [Lire la dépêche...]

Une femme teste un jeu vidéo au salon Gamescom à Cologne, en Allemagne, le 21 août 2019 Agité depuis des années par des controverses sur le sexisme, le secteur du jeu vidéo est-il en train de connaître son moment #metoo? Le secteur est en tout cas contraint à l'introspection, notent des expertes. [Lire la dépêche...]

Un Français a été interpellé soupçonné d'avoir administré des sites sur le darknet, permettant "Il était dans le Top 10 des pédophiles les plus recherchés au monde": un père de famille français de 40 ans, inconnu de la justice, a été arrêté dans un village du Sud-Ouest de la France, soupçonné d'avoir animé des sites pédopornographiques accessibles à des "milliers de personnes" sur le darknet, la partie cachée d'internet. [Lire la dépêche...]

Le dirigeant des Travaillistes britanniques Keir Starmer, le 3 juin 2020 à Londres Le parti travailliste britannique a décidé de se joindre au boycott publicitaire lancé contre Facebook pour exiger du réseau social qu'il fasse davantage pour lutter contre les contenus haineux, a annoncé dimanche l'une de ses responsables. [Lire la dépêche...]

E3 electronic entertainment expoExit le numéro deux, la DRH et le chef de l'unité canadienne: l'éditeur de jeux vidéo français Ubisoft, au cœur d'un scandale d'agressions et de harcèlement, a annoncé un remaniement spectaculaire de sa direction et promis des "changements majeurs dans sa culture d'entreprise". [Lire la dépêche...]

Le patron de Twitter Jack Dorsey à New Delhi en Inde en novembre 2018Le patron de Twitter Jack Dorsey va donner trois millions de dollars pour permettre aux maires de plusieurs villes des Etats-Unis d'expérimenter la mise en place d'un revenu universel, a-t-il annoncé dans un tweet. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 14 et 15 septembre 2020 à Paris, Porte de Versailles. Organisé par Corp Agency.

AI PARIS

Conférence, exposition et rendez-vous d'affaires sur l'intelligence artificielle à Paris, Porte de Versailles les 14 et 15 septembre 2020. Organisé par Corp Agency.

DOCUMATION

Congrès et exposition Documation du 22 au 24 septembre 2020  à Paris Porte de Versailles (Pavillon 4.3). Organisé par Infopromotions.

AP CONNECT

La 3ème édition d'AP Connect qui vise à réunir les innovations, technologies et solutions dédiées à la transition numérique des administrations publiques centrales et des collectivités territoriales a lieu les 22 et 23 septembre 2020 à Espace Grande Arche, Paris La Défense. Organisé par PG Organisation.

RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie