X

News Partenaire

Activité Entreprise de Huawei : Aider le passage au numérique des secteurs et entreprises

Un monde intelligent, où chaque chose est connectée et génère constamment des flux de données via des réseaux omniprésents pour un intérêt mutuel, approche à grands pas. Cependant, l'infrastructure numérique doit être sous-tendue par un écosystème solide afin de procurer de la valeur ajoutée à chaque participant. C'est pourquoi Huawei combine les deux domaines au cœur de notre stratégie pour l'activité Entreprise, procurant des plateformes tout en mettant en exergue l'importance du soutien de l'écosystème.

Loi Renseignement : comment Axelle Lemaire a renoncé à ses idéaux

Opposée à la loi Renseignement, la secrétaire d’Etat chargée du Numérique Axelle Lemaire a toutefois fait profil bas, évitant les débats et pensant même à la démission, sans toutefois passer à l’acte. 

Le 15 avril dernier, nous nous moquions (gentiment) de la secrétaire d’Etat Axelle Lemaire, en titrant l’un de nos papiers « Alerte Enlèvement : mais où est donc passée Axelle Lemaire ? ». Malheureusement, nous ne pensions pas tomber si juste. Longtemps absente des débats sur le projet de loi Renseignement, il semble qu’elle soit bel et bien en total désaccord avec le gouvernement sur ce projet. D’où ses absences répétées, son manque d’engagement et son quasi mutisme face à un projet qui va concrètement faire entrer la France parmi les pays les plus stricts et intrusifs du monde en matière de numérique. 

Pourtant, il y avait matière à s’exprimer que ce soit sur l’aspect liberticide de ce projet ou même sur les réactions des hébergeurs, menaçant tour à tour de s’exiler hors de l’hexagone. Mais non. Rien. Ou pas grand-chose : la secrétaire d’Etat murmurait seulement quelques mots sur le projet dans certains médias, le plus timidement du monde. Nous étions loin de l’ardeur de ces ministres qui se battent bec et ongles pour défendre le programme gouvernemental. Et pour cause : « J'ai fait la bonne élève mais je me suis posé la question de ma démission tous les jours », a-t-elle expliqué à ses collègues députés, selon ce que rapporte Mediapart

On a même pas écouté Edward Snowden

A l’heure où les Etats-Unis font légèrement marche arrière sur leurs dispositifs d’écoutes et de surveillance, la France emprunte le chemin inverse. Une version définitive pourrait être divulguée ce mardi 16 juin (après la réunion parlementaire de la commission mixte paritaire), faisant le bonheur des services secrets tricolores, trop heureux que les parlementaires ne comprennent pas toujours bien les enjeux de cette loi alors que la majorité des Français s’obstine dans un « je-n’ai-rien-à-me-reprocher-donc-surveillez-moi » général. On ne peut pourtant pas dire que la mobilisation fut faiblarde : d’Amnesty International à la Fédération internationale des droits de l’homme en passant par le CNNum ou la Commission Numérique de l’Assemblée nationale, tous ont fustigé un texte liberticide et dangereux. En vain… 

Mais bien fou celui qui aurait tenté de s’opposer à ce texte sacré, soutenu par le duo exécutif, par l’opinion publique et ce, quelques semaines après les attentats de Paris qui ont bouleversé le pays tout entier. Pourtant, ils étaient quelques-uns sur les bancs du Sénat et de l’AN à s’opposer au #PJLR. En coulisse, certains ont même salué la tribune d’Edward Snowden parue dans Libération. Lui qui rappelait que « pendant que vous lisez ceci [ma tribune], le gouvernement en prend note ». 

Une ambiance délétère ? 

Axelle Lemaire n’est pas la seule à avoir fait profil bas durant les discussions sur le #PJLR. A bien scruter le paysage politique à ce moment précis, son ministre de tutelle Emmanuel Macron a lui aussi été absent. Lui qui fustigeait, en 2009, une « France en libertés surveillées » alors que la majorité de l’époque envisageait des dispositions antiterroristes. La garde des Sceaux Christiane Taubira est elle aussi restée dans l’ombre, allant jusqu’à expliquer qu’elle serait descendue dans la rue si une telle loi avait été proposée sous un gouvernement de droite. 

Au-delà de ses positions personnelles, Axelle Lemaire semble également en froid avec le Premier ministre. On évoque parfois l'indifférence de Manuel Valls face aux sujets du numérique, voire son antipathie. On se souviendra d’ailleurs de cet épisode du 28 janvier 2015, lors duquel Manuel Valls avait sèchement recadré Axelle Lemaire, qui tentait d’évoquer le rôle d’Internet dans l’éducation. Face à tout cela, Axelle Lemaire n’a pourtant pas lâché : encore en poste, il n’est toutefois pas certain que la fin du parcours parlementaire du #PJLR soit la fin de ce qui ressemble à un calvaire pour la secrétaire d’Etat au Numérique. 


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Tendances

A VOTRE AVIS...
Offres d'emploi informatique avec  Emploi en France
jooble

Emploi IT

Emploi IT

Avec l’évolution des technologies, portées par le Cloud, les conteneurs, les data sciences et le développement cross-platform, les métiers sont eux aussi amenés à changer. Malt, plate-forme de mise...

Gestion de l'information

Gestion de l'information

La gestion de l’information s’est imposée depuis dix ans comme un pan important de la transformation numérique des entreprises. Comment satisfaire un client si vous ne le connaissez pas finement par des informations...

French Tech FT120

French Tech FT120

83 entreprises sont sélectionnées pour le French Tech 120, où elles siègent aux côtés du Next 40. L’e-santé et le retail y sont surreprésentés, quand la...

AMP

AMP

Lancé par Google, AMP vient récemment de changer de gouvernance. C’est désormais un projet en incubation sous la responsabilité de la fondation OpenJS, elle-même née de la fusion des fondations...

WebAssembly

WebAssembly

Va-t-il réussir là où le Java a échoué ? WebAssembly ne semblait être qu’une solution pour faire tourner du C/C++ dans le navigateur web, une technologie qui séduit et qui pourrait bien avoir...

RSS
Afficher tous les dossiers

COMMUNICATIONS UNIFIÉES : une convergence accrue entre communication et collaboration - Réussir StopCovid ! - Énergie : les datacenters sur le grill - Le lourd poids de la dette technique - GitLab comme solution DevSecOps - Les femmes, avenir de la filière IT ? - Apps de messagerie, attention danger ? - Pôle IA Toulouse...

 

BASES DE DONNÉES : le DBaaS va tout balayer - Gestion de l'information : structurer le non structuré ! - Municipales : la politique se numérise, le numérique se politise - Cybersécurité : les planètes Cyber alignées ! - DevOps : WebAssembly, langage assembleur du Web - AMP confié à OpenJS - Pénurie des formations IA - À la recherche de nouvelles compétences IT...

 

20 TECHNOS pour 2020 et au-delà... : multicloud, rpa, edge&fog, apis, quantique... - La transfo numérique exemplaire d'une PME industrielle - BYOK : chiffrer le Cloud - L'Open Source teinté d'Orange - Mettre de l'intelligence dans l'APM - Le disque dur fait de la résistance - CI/CD as a Service - Digital Campus, n°1 des écoles du numérique...

 

Afficher tous les derniers numéros

Malgré des investissements massifs dans le développement à hauteur de près de 4 milliards de dollars l'année dernière, près de la moitié du temps consacré au DevOps est perdu dans la répétition des tâches et dans la logistique. Ceci fait que 90% des entreprises qui ont adopté ces pratiques sont déçues par les résultats, selon une étude publiée par le Gartner.


Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


OneTrust est une plateforme logicielle innovante de gestion de la confidentialité, de la sécurité des données personnelles et des risques fournisseurs. Plus de 4 000 entreprises ont choisi de faire confiance à cette solution pour se conformer au RGPD, au CCPA, aux normes ISO 27001 et à différentes législations internationales de confidentialité et de sécurité des données personnelles.

OneTrust vous propose de télécharger le texte officiel du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Vous aurez également la possibilité de recevoir la version imprimée de ce texte, sous forme de guide pratique au format A5, spiralé, en complétant le formulaire.


Le présent guide d'achat vous aidera à améliorer l'efficacité de votre cloud hybride, en mettant l'accent sur les stratégies de gestion des données dédiées aux applications correspondantes.


Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Ceux qui n'ont pas le compas dans l'oeil vont pouvoir utiliser leur smartphone pour garder leurs distances, grâce à un outil en réalité augmentée qui dessine autour d'eux, à l'écran, un rayon de 2 mètres. [Lire la dépêche...]

Donald Trump et Twitter, engagés dans un affrontement après des années de statu quo, se posent tous les deux comme garants de la liberté d'expression  Twitter savait que "l'enfer allait se déchaîner" sur la plateforme dès lors qu'elle épinglait des messages "trompeurs" de Donald Trump, et ce n'est pas fini, car les deux ennemis semblent déterminés à en découdre via des tweets et batailles en justice. [Lire la dépêche...]

Un tweet de Donald Trump sur un téléphone portable, à Vaasa (Finlande) le 29 mai 2020Twitter met des avertissements sur les messages de @realDonaldTrump.Trump accuse Twitter de faire preuve d'activisme politique. Et les tweets fusent, dans tous les sens.  [Lire la dépêche...]

La page Twitter du président américain Donald Trump sur un téléphone portable, à Vaasa (Finlande) le 29 mai 2020L'escalade se poursuit: le compte officiel de la Maison Blanche @WhiteHouse a tweeté vendredi le message de Donald Trump sur Minneapolis qui avait été signalé par Twitter pour "apologie de la violence". [Lire la dépêche...]

Le logo 5G sur la vitrine d'une boutique Huawei, le 25 mai 2020 à PékinLe Royaume-Uni a approché les États-Unis pour former un club de 10 pays qui pourraient ensemble développer leur propre technologie 5G et réduire la dépendance à l'égard de l'équipementier chinois Huawei, a rapporté vendredi le journal The Times.  [Lire la dépêche...]

Des piétons dans une rue du quartier chinois de Bangkok, le 21 mai 2020 en ThaïlandeDans certains pays d'Asie, un déluge de fausses informations et de canulars sur le nouveau coronavirus a envahi internet, alimentant la peur et la confusion.  [Lire la dépêche...]

La page Twitter du président américain Donald Trump sur un téléphone portable, à Vaasa (Finlande) le 29 mai 2020Twitter a masqué vendredi un message de Donald Trump sur les affrontements de Minneapolis, le laissant néanmoins accessible, pour signaler une "apologie de la violence", faisant monter d'un cran la polémique avec le président américain qui cherche à limiter la protection des réseaux sociaux et leur latitude à modérer les  contenus. [Lire la dépêche...]

Ulcéré par l'attitude de Twitter à son égard, Donald Trump a signé jeudi un décret visant à limiter la protection des réseaux sociaux et la latitude dont ils bénéficient dans la modération de leurs contenusDonald Trump s'est attaqué jeudi aux réseaux sociaux en menaçant de revenir sur une loi américaine presque aussi vieille qu'internet, qui protège les plateformes et leur laisse le champ libre dans la modération des contenus.  [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

DEVOXX (ANNULÉ)

Devoxx France qui se présente comme la première conférence indépendante pour les développeurs en France tient sa 9ème édition du 1er au 3 juillet 2020 à Paris au Palais de Congrès de la Porte Maillot. Organisée par Quantixx.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 14 et 15 septembre 2020 à Paris, Porte de Versailles. Organisé par Corp Agency.

AI PARIS

Conférence, exposition et rendez-vous d'affaires sur l'intelligence artificielle à Paris, Porte de Versailles les 14 et 15 septembre 2020. Organisé par Corp Agency.

RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie