X

News Partenaire

L'importance de l'écosystème de partenaires

Avec plus de 6000 applications sur la plateforme AppExchange et plus de 120 partenaires intégrateurs, Salesforce dispose désormais d'une force de frappe qui représente plus de 8 millions de déploiement dans le monde dans un nombre très varié de domaines économiques.


Le projet de loi renseignement fait presque l’unanimité… contre lui

Certaines oreilles ont dû siffler ce matin à l’Elysée. Le Conseil des Ministres examinait en effet le projet de loi renseignement, un texte qui suscite l’ire des associations et des professionnels du secteur du numérique. Florilège de réactions… 

Le projet de loi sur le renseignement, dont les grands axes ont été dévoilés hier par Le Figaro, devait être examiné ce matin par le Conseil des Ministres.  Le texte n’était pas encore arrivé sur la table de l’Elysée que, déjà, les critiques fusaient de toutes parts. C’est dire si cette loi est controversée : non seulement elle élargit le champ du renseignement sans le contrôle d’un juge, mais elle légalise aussi des pratiques « sous le manteau » employées par les services de renseignement. 

Le Syntec Numérique s’inquiète des « mesures liberticides » contenues dans ce projet de loi. Il pointe notamment du doigt la « fin du caractère exceptionnel des interceptions de sécurité », « l’absence de garde-fou sur la géolocalisation », « l’obligation de déchiffrement pour les entreprises » et enfin « l’absence de garanties pour les données exploitées et collectées ». Pour Guy Mamou-Mani, « si la sécurité des citoyens est indispensable, elle ne peut se faire au détriment des libertés fondamentales de la Nation. […] Depuis 1986, chaque acte terroriste a été suivi d’une loi et la dernière, votée en novembre 2014, n’est pas encore entrée en vigueur que le Gouvernement appelle encore à de nouvelles mesures. Nous rappelons que les mesures existantes donnent déjà des prérogatives extrêmement larges aux services concourant à la sécurité de la nation ». D’autant que pareille loi pourrait considérablement réduire « l’attractivité de notre territoire » aux yeux des entreprises du secteur de l’IT. 

Du côté de la Quadrature du Net, on pourfend « l’instrumentalisation sécuritaire » des attentats contre Charlie Heldo et la superette casher de janvier. L’association dénonce une « incroyable dérive du gouvernement en matière de surveillance des citoyens » et énumère les diverses mesures que nous vous décrivions déjà hier. « Ne tirant aucune leçon des jurisprudences de la Cour de Justice de l'Union Européenne […] le projet de loi envisage également une augmentation à 5 ans de la conservation des données par les services de renseignement » écrit la Quadrature dans un communiqué. Rappelons que la CJUE estime que la conservation généralisée et prolongée des données personnelles d’individus non suspects constitue une atteinte aux droits fondamentaux. 

Surveillance de masse

La Cnil n’a pas réagi officiellement, mais un document de travail auquel Le Monde a eu accès nous éclaire sur l’avis de la Commission quant au projet de loi. La collecte massive de données, notamment par le recours dérégulé aux interceptions de sécurité, mais aussi l’utilisation de dispositifs de proximité type « Imsi-Catcher » inquiète… D’autant que la Cnil juge les « les garanties prévues pour préserver les droits et libertés […] insuffisantes ». L’automatisation de la détection des comportements suspects fait également craindre des dérives. En effet, l’anonymat des données ainsi collectées peut être « levé en cas de caractérisation de menace terroriste ».

Pour le Conseil National du Numérique, « il est regrettable que le projet de loi ne réaffirme pas un principe général de subsidiarité, qui réserve les atteintes aux libertés individuelles aux seuls cas où il s’avère impossible de procéder autrement ». D’autant que les justifications apportées à la surveillance « ne permettent pas de définir avec rigueur le champ d’intervention légal du renseignement ». Ces cas (défense nationale, intérêts de politique étrangère, intérêts économiques ou scientifiques majeurs, etc.) peuvent offrir une interprétation extrêmement large à la surveillance sans juge. « Le périmètre des données susceptibles d’être exploitées par les techniques de surveillance reste par ailleurs mal défini » ajoute le CNNum, rejoignant sur ce point l’avis de la Quadrature sur les risques de « surveillance de masse ». 

Situation orwelienne

Enfin, Tristan Nitot (membre du CNNum, fondateur de Mozilla Europe, Chief Product Officer chez Cozy Cloud…) est celui qui mâche le moins ses mots (et pourtant, il se retient). Lui aussi vise, entre autres, la détection automatique des suspects par les acteurs du numérique. « Pour cela, l’Etat fournira des boîtes noires qui devront être installées dans les locaux des opérateurs. Je vous le mets en clair : tout le monde, en France, sera surveillé par un algorithme fourni par le gouvernement ». Une situation orwelienne : « Big Brother devient une réalité. Les bras m’en tombent » déplore-t-il. 

En substance, tous s’accordent à dire qu’à l’esprit du 11 janvier succède le droit d’espionner en toute impunité, sans contrôle du juge. Cet après-midi, les associations du secteur du numérique sont attendues à Matignon pour s’exprimer au sujet du projet de loi. Gageons que l’atmosphère doit être électrique et les discussions houleuses. 


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Débats







Offres d'emploi informatique avec  Emploi en France
jooble

Vient de paraître

Aujourd'hui, les Directeurs Comptables et Financiers ont envie de dématérialiser leurs factures fournisseurs. C'est plutôt l'idée de devoir s'intégrer à un environnement multi-ERP déjà existant qui les freine. Mais est-ce réellement une barrière ? Dans son nouveau Livre Blanc, Esker explore ce sujet. En le téléchargeant, vous découvrirez comment la dématérialisation peut être une aubaine plutôt qu'un fardeau.


Actuellement, il existe un gouffre entre les environnements informatiques traditionnels des entreprises et le cloud public. Tout diffère : les modèles de gestion, de consommation, les architectures applicatives, le stockage, les services de données.


Les avantages de l’architecture hyperconvergée étant de plus en plus reconnus, de nombreuses entreprises souhaitent l’utiliser pour des types d’applications variés. Cependant, son manque de souplesse pour une mise à niveau des ressources de calcul indépendantes de celles de stockage ne lui permet pas d’être utilisée plus largement.

Au cours de l’événement HPE Discover qui s’est tenu en juin 2019, HPE a répondu à cette préoccupation en présentant la plateforme HPE Nimble Storage dHCI.

Ce Livre Blanc IDC se penche sur les exigences du marché ayant stimulé le besoin de solutions HCI plus flexibles, puis il examine brièvement la solution HPE Nimble Storage dHCI en expliquant pourquoi elle répond à ce besoin.


Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


Tous les Livres Blancs
Apple préfère ARM

Apple préfère ARM

La rumeur courait depuis plusieurs années. Elle a été confirmée à l’occasion de la Conférence développeurs WWDC 2020 : Apple divorce d’avec Intel. Les futurs ordinateurs de la marque...

Culture & Numérique

Culture & Numérique

Si la culture a pu être aussi avidement consommée lors du confinement, c’est avant tout parce que le secteur n’a pas attendu la Covid-19 pour faire sa transformation numérique. Une transformation qui s’est...

Project Reunion

Project Reunion

Microsoft a dévoilé à l’occasion de sa conférence annuelle Build, dédiée aux développeurs, les tout premiers contours de Project Reunion. L’objectif recherché est de faciliter le...

Télétravail & VPN

Télétravail & VPN

Alors que toutes les entreprises françaises ont été tenues de se tourner vers le télétravail lors de la période de confinement, le recours au Virtual Private Network s’est largement imposé...

Power over Ethernet

Power over Ethernet

Faciliter l’installation et la gestion d’un parc réseau tout en profitant de performances et de services innovants, voici les promesses de la technologie PoE (Power over Ethernet) ou Alimentation électrique par...

RSS
hardcore black fuck malay hijab fuck big black dick
Afficher tous les dossiers

POSTMORTEM cyberattaque région Grand Est - OUTILS : Endpoint Detection & Response, quel rôle doit jouer l'EDR pour protéger un parc informatique ? - Appliances firewall, l'essor de la virtualisation - CONFORMITÉ : Quelles conséquences pour les entreprises après l'annulation du Privacy Shield ? TECHNO : ORC, outil open source de collecte de données forensiques - TRIBUNE : Comment protéger les données à caractère personnel de ses collaborateurs tout en favorisant le télétravail ? - PROJETS : Campus Cyber, ça se précise !...

 

QUELLE IT POUR DEMAIN ? SaaS, Hybride, Shadow IT, Green IT... - Collaboration dans le Cloud : quelles alternatives à Office 365 ? - Intégration continue : les meilleurs outils et pratiques CI/CD - École 42 : le peer to peer learning ça fonctionne ! - Startups : les bonnes recettes de Yuka - 2010-2019 : la décennie qui changea l’information géographique...

 

IT DU MONDE D'APRÈS, IT DE DEMAIN (1) : automatisation, gestion de l'info, mobilité, sécurité - Health Data Hub - Le VPN meilleure solution pour le télétravail ? - Project Reunion Microsoft : retour des apps universelles - Power Over Ethernet, une avancée discrète - Pourquoi Apple choisit ARM plutôt qu'Intel ? - La Silicon Valley dans tous ses états - Produits high tech de loisirs du moment...

 

Afficher tous les derniers numéros
Derniers commentaires
Une supérette Amazon Go à Seattle, dans l'Etat de Washington, le 26 février 2020La paume à la place de la carte bancaire: Amazon a dévoilé mardi une technologie biométrique sans contact pour permettre aux clients de payer en magasin d'un simple mouvement de la main. [Lire la dépêche...]

Une technicienne vérifie les résultats d'un test en utilisant le Flash 20, une machine conçue par l'entreprise chinoise de biotechnologie Coyote pour réaliser des
dépistages rapides au nouveau coronavirus, le 27 septembre 2020 à PékinDépister le nouveau coronavirus en seulement 30 minutes: une entreprise chinoise produit la machine "la plus rapide du monde" pour les tests virologiques PCR et compte conquérir l'Europe et l'Amérique.  [Lire la dépêche...]

La France lance l'attribution des premières fréquences 5G, qui devrait rapporter plusieurs milliards d'euros à l'EtatAprès le faux départ, le début d'une course de fond dans un contexte électrique: la France, "en retard" dans le déploiement de la 5G selon le gouvernement, lance mardi l'attribution des premières fréquences, qui devrait rapporter plusieurs milliards d'euros à l'Etat. [Lire la dépêche...]

Une femme montre l'application Uber sur son smartphone à Londres le 22 septembre 2017  La société de réservation de voitures avec chauffeur Uber conserve le droit d'exercer à Londres pour 18 mois, selon une décision de justice bienvenue pour la plateforme dont l'activité est mise à mal par la pandémie. [Lire la dépêche...]

La France, Malgré le climat de défiance, le coup d'envoi des enchères 5G va enfin avoir lieu: la France, "en retard" dans le déploiement du futur réseau mobile au grand dam du gouvernement, lance mardi l'attribution des premières fréquences, qui devrait rapporter plusieurs milliards d'euros à l'Etat. [Lire la dépêche...]

Un juge américain a accordé un répit à TikTok dimanche soir, à quelques heures de l'entrée en vigueur d'une suspension de la populaire appli des platformes de téléchargement aux Etats-UnisUn juge américain a accordé un répit à TikTok dimanche soir, à quelques heures de l'entrée en vigueur d'une suspension de la populaire appli des platformes de téléchargement aux Etats-Unis, mais la saga politico-technologique continue. [Lire la dépêche...]

La directrice financière de Huawei Meng Wanzhou quitte son domicile à Vancouver pour rejoindre la Cour suprême de la Colombie-Britannique, le 28 septembre 2020 à VancouverLa procédure d'extradition vers les Etats-Unis d'une cadre de Huawei a repris lundi devant un tribunal canadien, ses avocats accusant la justice américaine d'avoir "trompé de façon flagrante" le Canada sur ses crimes présumés dans le but d'obtenir son arrestation. [Lire la dépêche...]

Epic Games, l'éditeur du jeu Fortnite, va tenter lundi de convaincre un juge californien qu'Apple doit immédiatement remettre ses jeux sur l'App StoreEpic Games, l'éditeur du jeu Fortnite, va tenter lundi de convaincre un juge californien qu'Apple doit immédiatement remettre ses jeux sur l'App Store, bien que l'éditeur contourne depuis plusieurs semaines les commissions du fabricant de l'iPhone, qu'il juge "tyranniques". [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

SSI SANTÉ

Le 8ème Congrès National de la Sécurité des SI de Santé a lieu du 29 septembre au 1er octobre 2020 au Mans. Organisé par l'Apssis (Association Pour la Sécurité des Systèmes d'Information de Santé).

LES ASSISES

Grand rendez-vous annuel des RSSI, les Assises de la cybersécurité se tiennent à Monaco (Grimaldi Forum) du 14 au 17 octobre 2020. Organisées par DG Consultants / Comexposium.

READY FOR IT

La nouvelle édition de Ready For IT se déroule du 17 au 19 novembre 2020 à Monaco (Grimaldi Forum) : conférences, keynotes, ateliers et rendez-vous one-to-one. Organisé par DG Consultants.

RSS
hardcore black fuck malay hijab fuck big black dick
Voir tout l'AgendaIT