X
Accélérer notre vision

News Partenaire

Accélérer notre vision

Depuis le 26 juillet dernier, Tenable est officiellement devenue une entreprise cotée en bourse, sous le symbole TENB au NASDAQ.

Le projet de loi renseignement fait presque l’unanimité… contre lui

Certaines oreilles ont dû siffler ce matin à l’Elysée. Le Conseil des Ministres examinait en effet le projet de loi renseignement, un texte qui suscite l’ire des associations et des professionnels du secteur du numérique. Florilège de réactions… 

Le projet de loi sur le renseignement, dont les grands axes ont été dévoilés hier par Le Figaro, devait être examiné ce matin par le Conseil des Ministres.  Le texte n’était pas encore arrivé sur la table de l’Elysée que, déjà, les critiques fusaient de toutes parts. C’est dire si cette loi est controversée : non seulement elle élargit le champ du renseignement sans le contrôle d’un juge, mais elle légalise aussi des pratiques « sous le manteau » employées par les services de renseignement. 

Le Syntec Numérique s’inquiète des « mesures liberticides » contenues dans ce projet de loi. Il pointe notamment du doigt la « fin du caractère exceptionnel des interceptions de sécurité », « l’absence de garde-fou sur la géolocalisation », « l’obligation de déchiffrement pour les entreprises » et enfin « l’absence de garanties pour les données exploitées et collectées ». Pour Guy Mamou-Mani, « si la sécurité des citoyens est indispensable, elle ne peut se faire au détriment des libertés fondamentales de la Nation. […] Depuis 1986, chaque acte terroriste a été suivi d’une loi et la dernière, votée en novembre 2014, n’est pas encore entrée en vigueur que le Gouvernement appelle encore à de nouvelles mesures. Nous rappelons que les mesures existantes donnent déjà des prérogatives extrêmement larges aux services concourant à la sécurité de la nation ». D’autant que pareille loi pourrait considérablement réduire « l’attractivité de notre territoire » aux yeux des entreprises du secteur de l’IT. 

Du côté de la Quadrature du Net, on pourfend « l’instrumentalisation sécuritaire » des attentats contre Charlie Heldo et la superette casher de janvier. L’association dénonce une « incroyable dérive du gouvernement en matière de surveillance des citoyens » et énumère les diverses mesures que nous vous décrivions déjà hier. « Ne tirant aucune leçon des jurisprudences de la Cour de Justice de l'Union Européenne […] le projet de loi envisage également une augmentation à 5 ans de la conservation des données par les services de renseignement » écrit la Quadrature dans un communiqué. Rappelons que la CJUE estime que la conservation généralisée et prolongée des données personnelles d’individus non suspects constitue une atteinte aux droits fondamentaux. 

Surveillance de masse

La Cnil n’a pas réagi officiellement, mais un document de travail auquel Le Monde a eu accès nous éclaire sur l’avis de la Commission quant au projet de loi. La collecte massive de données, notamment par le recours dérégulé aux interceptions de sécurité, mais aussi l’utilisation de dispositifs de proximité type « Imsi-Catcher » inquiète… D’autant que la Cnil juge les « les garanties prévues pour préserver les droits et libertés […] insuffisantes ». L’automatisation de la détection des comportements suspects fait également craindre des dérives. En effet, l’anonymat des données ainsi collectées peut être « levé en cas de caractérisation de menace terroriste ».

Pour le Conseil National du Numérique, « il est regrettable que le projet de loi ne réaffirme pas un principe général de subsidiarité, qui réserve les atteintes aux libertés individuelles aux seuls cas où il s’avère impossible de procéder autrement ». D’autant que les justifications apportées à la surveillance « ne permettent pas de définir avec rigueur le champ d’intervention légal du renseignement ». Ces cas (défense nationale, intérêts de politique étrangère, intérêts économiques ou scientifiques majeurs, etc.) peuvent offrir une interprétation extrêmement large à la surveillance sans juge. « Le périmètre des données susceptibles d’être exploitées par les techniques de surveillance reste par ailleurs mal défini » ajoute le CNNum, rejoignant sur ce point l’avis de la Quadrature sur les risques de « surveillance de masse ». 

Situation orwelienne

Enfin, Tristan Nitot (membre du CNNum, fondateur de Mozilla Europe, Chief Product Officer chez Cozy Cloud…) est celui qui mâche le moins ses mots (et pourtant, il se retient). Lui aussi vise, entre autres, la détection automatique des suspects par les acteurs du numérique. « Pour cela, l’Etat fournira des boîtes noires qui devront être installées dans les locaux des opérateurs. Je vous le mets en clair : tout le monde, en France, sera surveillé par un algorithme fourni par le gouvernement ». Une situation orwelienne : « Big Brother devient une réalité. Les bras m’en tombent » déplore-t-il. 

En substance, tous s’accordent à dire qu’à l’esprit du 11 janvier succède le droit d’espionner en toute impunité, sans contrôle du juge. Cet après-midi, les associations du secteur du numérique sont attendues à Matignon pour s’exprimer au sujet du projet de loi. Gageons que l’atmosphère doit être électrique et les discussions houleuses. 


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Débats


A votre avis...

Langages

Langages

Quels sont les langages de programmation les plus utilisés par les développeurs et surtout quels sont ceux à « bûcher » pour trouver du travail et être bien payé ? Et, au contraire, quels...

Stockage nouvelle génération

Stockage nouvelle génération

Le volume des données, structurées ou non, augmente sans cesse sous la montée en puissance de nouvelles applications : IoT, IA, Big Data… de ce fait, le stockage fait régulièrement sa révolution...

Multicloud

Multicloud

Le multicloud est le buzzword de 2018. Une stratégie que, selon les cabinets de conseil, la majorité des entreprises vont mettre en place au nom de la flexibilité. C’est qu’il serait dommage de mettre tous ses...

RSS
Afficher tous les dossiers

L'IA EN ACTION : 6 exemples d'exploitation concrète - Les frameworks de Machine Learning - Pourquoi IBM rachète Red Hat ? - La fièvre des conteneurs "managés" - Les nouveaux métiers de l'IT - Rencontre avec Salwa Toko, présidente du CNNum - Quel ultra-portable choisir ? Chromebook ou terminal Windows 10 ?...

 

STOCKAGE NOUVELLE GÉNÉRATION - Prélèvement à la source : les éditeurs confiants - Multicloud : les Français entrent dans la danse - DEV : les langages à connaître... et ceux à éviter - Se former à l'IoT gratuitement - IPV6 : il est plus que temps ! - Rencontre avec Jean-Noël de Galzain, fondateur de Wallix et d'Hexatrust...

 

ENQUÊTE IA & SSI : une attente forte et déjà des solutions concrètes - DPO/DPD : premier bilan du RGPD, pauvre DPO... - Entretien avec Laure de la Raudière, députée - Reportage #Room42 : pas de cyber panique au Luxembourg ! - Cryptojacking - Office 365, cible adorée des pirates - Prophétique Black Mirror - Portrait Nora Cuppens, tête chercheuse...

 

Afficher tous les derniers numéros

Avez-vous le contrôle de vos données Office 365 ? Avez-vous accès à tous les éléments dont vous avez besoin ? À première vue, la réponse est en général « Bien sûr » ou « Microsoft s’en occupe ». Mais à bien y réfléchir, en êtes-vous sûr ?


Tous les secteurs industriels dans le monde sont confrontés à des défis informatiques spécifiques qui conditionnent le succès ou l’échec de l’entreprise.


Au cours de la dernière année, les données volées et vulnérables se sont révélées des armes précieuses pour les adversaires de tous les horizons, dans toutes les régions, et pour toutes les motivations.


Au fur et à mesure que votre exposition à d’autres entreprises augmente, votre exposition au risque augmente également. Il ne s’agit pas uniquement de vos propres fournisseurs mais également les leurs. Comment pouvez-vous suivre toutes ces relations afin de gérer vos risques?


Pour répondre aux exigences de rapidité du modèle DevOps en conservant une cybersécurité efficace, de nouvelles approches doivent être adoptées en matière de sécurité de l'information, comme la sécurité intégrée, l’automatisation et la prévention proactive.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Amazon a commencé à tester dans les environs de Seattle, où est basé son siège, la livraison de colis par un petit robot nommé "Scout", a annoncé mercredi le géant américain du commerce en ligne. [Lire la dépêche...]

Prototype de la Un prototype de voiture volante de Boeing a réussi son premier essai en vol, a indiqué mercredi le constructeur aéronautique en dévoilant ce projet qui s'inscrit dans le cadre plus large de futurs taxis aériens autonomes. [Lire la dépêche...]

Un câble de fibre optique sous-marin endommagé sur la plage de Sopelana (Espagne) le 13 juin 2017.Le royaume de Tonga se retrouvait mercredi presque à l'ère pré-internet, avec la rupture d'un câble sous-marin qui prive les habitants de l'archipel du Pacifique de presque tous les sites, notamment Facebook ou YouTube. [Lire la dépêche...]

Sony Europe va passer sous la coupe d'une nouvelle filiale créée aux Pays-Bas, restant ainsi sous les règles de l'Union européenne après le Brexit Le fleuron japonais de l'électronique Sony a décidé de déménager son siège européen depuis la Grande-Bretagne vers les Pays-Bas, dans la perspective de la sortie du Royaume-Uni de l'UE, prévue le 29 mars. [Lire la dépêche...]

Parmi les sources des menaces, le renseignement américain a cité les adversaires traditionnels des Etats-Unis, comme la Russie, la Chine, la Corée du Nord et l'Iran, mais aussi les groupes terroristes et d'autres acteurs non-étatiquesLa Chine a "compressé" les délais pour développer de nouvelles technologies en "volant" la propriété intellectuelle américaine, ce qui lui permet aujourd'hui de contester la suprématie des Etats-Unis dans ce domaine, selon la direction du renseignement américain (DNI). [Lire la dépêche...]

Un véhicule de Waymo, à Las Vegas le 9 janvier 2019Waymo va ouvrir sa propre usine de production de voitures autonomes près de Detroit, berceau historique de l'industrie automobile américaine situé au nord du pays, a annoncé mardi la filiale conduite autonome d'Alphabet, maison mère de Google. [Lire la dépêche...]

La fusée New Shepard de Blue Origin, le 29 avril 2018 au TexasBlue Origin, la société spatiale du patron d'Amazon Jeff Bezos, en concurrence avec Virgin Galactic pour emmener des touristes dans l'espace, réalisera mercredi le dixième vol d'essai de sa fusée. [Lire la dépêche...]

L'amende de 50 millions d'euros infligée lundi à Google par la Cnil au nom de la défense de la vie privée n'est probablement que le début d'une longue série de batailles juridiquesL'amende de 50 millions d'euros infligée lundi à Google par la Cnil au nom de la défense de la vie privée n'est probablement que le début d'une longue série de batailles juridiques, cruciales pour le secteur de la publicité en ligne, estiment les juristes. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

FIC

FIC FIC
Le 11ème Forum International de la Cybersécurité occupe les 22 et 23 janvier 2019 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

AP CONNECT

La 2ème édition d'AP Connect qui vise à réunir les innovations, technologies et solutions dédiées à la transition numérique des administrations publiques centrales et des collectivités territoriales a lieu les 29 et 30 janvier 2019 à Espace Grand Arche, Paris La Défense. Organisé par PG Promotion.

RENCONTRES AMRAE

Les 27èmes Rencontres de l'AMRAE (Association française des professionnels de la gestion des risques et des assurances), le congrès annuel de référence des métiers du risque et des assurances, ont lieu du 6 au 8 février 2019 à Deauville (Centre International) sur le thème : "Le risque au coeur de la transformation". Organisées par l'AMRAE.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 11 et 12 mars 2019 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

IT PARTNERS

Événement du "channel" IT, télécoms et audiovisuel, la 13ème édition d'IT Partners a lieu les 13 et 14 mars 2019 à Disneyland Paris (Disney Events Arena-Ventury 1). Organisé par Reed Expositions.
RSS
Voir tout l'AgendaIT