X
TIXEO : la French Frog de la visioconférence sécurisée

News Partenaire

TIXEO : la French Frog de la visioconférence sécurisée

Unique acteur français proposant une solution de visioconférence certifiée par l’Anssi, Tixeo a pris le virage du 100 % Home Office il y a cinq ans. La PME exploite sa propre solution sécurisée pour organiser le télétravail de son équipe, avec comme bénéfices : la qualité de vie, une réduction des coûts et des recrutements facilités. Rencontre avec un pionnier de l’espace de travail virtuel.

Les bonnes résolutions (3840 x 2160... et ce n’est pas fini !)


A l’heure où j’écris ce texte, à la fin de janvier 2015, le temps des bonnes résolutions n’est pas encore totalement terminé. Un des voeux de cette année nouvelle serait de ne plus entendre certaines expressions utilisées de manière jargonneuse, et souvent mal traduite de l’anglais, et qui n’ont aucun sens dans notre langue. Florilège des mots, ou des maux, que l’on ne veut plus entendre ! 

Dits avec conviction, certains mots pourraient permettre de démontrer que ce qui est dit est important. À la réflexion, ils sont d’une banalité affligeante. Un exemple précis dans les multiples rencontres et conférences de presse auxquelles nous assistons, « notre logiciel et/ou routeur et/ou hardware [choisissez l’item en fonction de l’éditeur et/ou constructeur d’équipements réseau et/ou le constructeur de serveurs] est innovant ». Waouh… le grand mot est lâché. Bien sûr, on s’attendait en allant à cette conférence de presse à ce que l’on nous présente un vieux produit, simple resucée de la version précédente plus ou moins mal fagotée, cette dernière ayant déjà eu pour vocation de totalement changer l’industrie informatique !

Laisser infuser la transformation numérique

Aujourd’hui, un produit utile ou adapté aux besoins des entreprises ne suffit plus. Il doit permettre aux cadres qui vont l’utiliser de montrer qu’ils sont à la pointe de la technologie, et que par ce produit s’infuse la transformation numérique – si j’utilise « digitale », je vais encore recevoir 50 lettres comme quoi je ne sais rien faire de mes dix doigts et que seules les empreintes sont digitales – dans les entreprises. Comme pour un bon thé ou un bouillon de onze heures, laissez infuser longtemps. Cela peut expliquer pourquoi l’innovation entre si doucement dans les entreprises françaises dans une dialectique continuité/changement que ne renieraient pas les historiens structuralistes – nous aussi on sait faire incompréhensible ! L’innovation ne suffit pas. Le logiciel/produit/service est aussi intelligent. Ben tiens, pour sûr – merci Laspalles et Chevallier –, des équipes de R & D ont mis cinq ans pour développer un produit totalement inutile – si, si !, il y en a – et surtout très c… ! Au passage, quand on traduit le glossaire, ou le jargon de l’informatique, on a juste ajouté quelques rapports ou fonctions basiques d’analyse des données pour y apposer le tampon intelligent.
Mais ce produit « innovant » est aussi « disruptif » ! Chaud devant, je tacle ! Dans une célébration fervente de la destruction créatrice schumpétérienne, le produit présenté va « tout casser » à défaut de construire et d’apporter quelque chose aux affaires de l’entreprise. Imaginez l’annonce sur un fond wagnérien de Chevauchée des Walkyries et vous achetez ce produit magnifique avant d’envahir la Pologne (merci Woody Allen) !

Un problème de définition

Autre argument du moment, la « définition par logiciel ». Et voilà une traduction brute de décoffrage de Software defined, locution qui a déjà peu de sens en anglais mais qui devient totalement ridicule en français. Tout cela pour dire qu’avant le même constructeur vous vendait un hardware peu nécessaire, ce qui lui coûtait énormément à faire fabriquer, et que vous pouvez utiliser son produit en le posant tout simplement sur une machine virtuelle. Évidemment, dit comme cela c’est moins brillant mais plus précis. D’ailleurs, depuis peu, c’est fou comme nombre d’éditeurs et de constructeurs sont devenus des Monsieur Jourdain du « Software Defi ned ».

Au bout du bout

Autre serpent qui se mord la queue de l’informatique et de son discours, la locution de « bout en bout ». À longueur d’études et de slideware, tout le monde nous explique que les entreprises souhaitent avoir des outils logiciels, ou non, simples et rapides à déployer avec des fonctions métier très précises. À la fin, on nous sort une suite évidemment « modulaire » mais qui fait tout ! Cette démonstration me fait irrémédiablement penser à un vaste supermarché ou l’on sait que les clients n’achèteront que dans certains rayons, mais pour proposer ces rayons il faut avoir tous les autres. On sait jamais ! Tous ces modules fonctionnent parfaitement « de bout en bout » en étant parfaitement intégrés avec les produits du même éditeur. Avec ceux des autres la réponse classique est « nous sommes ouverts, nous proposons des API standard ». La encore une traduction s’impose : « Si tu achètes mon produit et que tu veux d’autres fonctions, pas de problème, les modules s’intégreront nativement ; si tu veux faire ton malin en achetant le produit d’un autre, eh bien tu te débrouilles pour développer l’intégration avec tes petites mains à partir de l’API fournie ! » Donc, l’industrie informatique est « ouverte » mais pas jusqu’à ouvrir la porte complètement au concurrent… Au bout du bout, le bout en bout peut vous faire bouillir ! Bouhhh...
Autre vocable sur ces sujets d’intégration entre logiciel, le « sans couture ». Vous avez des API partout mais tout fonctionne comme si l’ensemble ne faisait qu’un. C’est beau et souvent faux avec des développements d’intégration parfois onéreux et longs.

Quand c’est beau c’est trop de pico !

Aujourd’hui, ne vous trompez pas, tous les produits informatiques sont simples ! Vous ne vous en étiez pas rendus compte ? Les ergonomies sont modernes et très épurées. Tellement épurées que lorsque vous prenez en main, le logiciel ou le matériel, vous évitez de vous regarder dans une glace du fait de la moue avicole que vous prenez comme celle d’une poule venant de trouver un couteau. Les paramétrages sont désormais si bien cachés, les manuels si bien en ligne que pour faire fonctionner la chose, vous cliquez dans tous les coins pour savoir comment cela réagit. L’apprentissage est rapide mais peu efficace. C’est désormais un délice des repas d’affaires ou des déjeuners entre collègues qui ressemblent plus à un stage de formation informatique qu’autre chose, avec échanges de trucs et astuces entre l’entrée et le plat de résistance ! Mais bon, les ergonomes, nouveaux rois des interfaces utilisateurs, l’ont dit, c’est comme cela que ça doit être. Suivant le matériel que vous avez sous les doigts, vous pouvez aussi avoir la mauvaise surprise de ne pas voir l’ensemble de l’écran et de chercher une fonction bien présente mais que l’écran de votre smartphone, trop petit, ou de votre tablette, trop vieille, vous cache délibérément !

Un client sous toutes ses coutures

Le fin du fin cependant, dans les expressions à la mode de l’informatique, la vision à 360 degrés du client. Cette phrase me fait immédiatement penser à cette citation célèbre de Raymond Queneau, un brin sexiste, qui disait : « Une femme doit être aussi belle de face que de fesse. » Au moins avec la vision à 360  degrés, vous n’aurez pas de surprise sur la face cachée de votre client ! Un éditeur malin allait même jusqu’à proposer une vision à 720 degrés ! À  la réflexion, il peut être utile de faire deux fois le tour du client ! Au final, on vit une époque moderne à défaut d’être formidable/fort minable – merci Stromae !

Cet article a été publié dans le numéro de mars 2015 de L'Informaticien (n°133).


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

GitLab

GitLab

Solution libre de « forge » pour le dépôt de code basé, tout comme GitHub, sur le gestionnaire de versions Git, GitLab continue son ascension. Il offre une solution intégrant parfaitement...

20 TECHNOS

20 TECHNOS

Dossier réalisé par Bertrand Garé et Guillaume Périssat avec Michel Chotard, Alain Clapaud et Bastien Lion.

CI/CD as a Service

CI/CD as a Service

L’intégration et la livraison continues sont des composantes fondamentales de la démarche DevOps. Toutefois, alors que les pipelines doivent prendre en compte les nouvelles architectures – conteneurs notamment –,...

Disque dur

Disque dur

Bousculé par la vitesse des mémoires Flash, le disque dur semble condamné. Pourtant, la demande en capacité ne faiblit pas, au contraire, elle s’envole, portée par les besoins infinis du Cloud…

RSS
Afficher tous les dossiers

BASES DE DONNÉES : le DBaaS va tout balayer - Gestion de l'information : structurer le non structuré ! - Municipales : la politique se numérise, le numérique se politise - Cybersécurité : les planètes Cyber alignées ! - DevOps : WevAssembly, langage assembleur du Web - AMP confié à OpenJS - Pénurie des formations IA - À la recherche de nouvelles compétences IT...

 

20 TECHNOS pour 2020 et au-delà... : multicloud, rpa, edge&fog, apis, quantique... - La transfo numérique exemplaire d'une PME industrielle - BYOK : chiffrer le Cloud - L'Open Source teinté d'Orange - Mettre de l'intelligence dans l'APM - Le disque dur fait de la résistance - CI/CD as a Service - Digital Campus, n°1 des écoles du numérique...

 

L'IA AU COEUR DES MÉTIERS : retours d'expérience Cemex, Lamborghini, Decathlon, HSBC - Google Cloud Platform : tout sur la migration ! - Edge Computing, chaînon manquant - Cybersécurité : lutter contre l'ennemi intérieur - Ansible, outil de prédilection des DevOps - Docker, de Montrouge à la roche tarpéienne...

 

Afficher tous les derniers numéros

Découvrez dans ce livre blanc, les avantages des toutes nouvelles solutions NETGEAR, pour simplifier et rentabiliser vos déploiements, et gérer votre réseau à distance, où que vous soyez, au bureau ou en télé-travail.


OneTrust est une plateforme logicielle innovante de gestion de la confidentialité, de la sécurité des données personnelles et des risques fournisseurs. Plus de 4 000 entreprises ont choisi de faire confiance à cette solution pour se conformer au RGPD, au CCPA, aux normes ISO 27001 et à différentes législations internationales de confidentialité et de sécurité des données personnelles.

OneTrust vous propose de télécharger le texte officiel du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD). Vous aurez également la possibilité de recevoir la version imprimée de ce texte, sous forme de guide pratique au format A5, spiralé, en complétant le formulaire.


Le présent guide d'achat vous aidera à améliorer l'efficacité de votre cloud hybride, en mettant l'accent sur les stratégies de gestion des données dédiées aux applications correspondantes.


Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Les utilisateurs des réseaux sociaux préfèrent souvent mettre en avant les contenus susceptibles d'être largement Facebook et les autres réseaux sociaux savaient que 2020, avec la présidentielle américaine, allait être une année à risque en matière de désinformation. Mais la pandémie de coronavirus a ouvert un autre front aux conséquences potentiellement mortelles.   [Lire la dépêche...]

La page d'accueil du réseau social hyperlocal Nextdoor, est devenu central dans la vie de certains quartiers où les habitants sont confinés à cause de la pandémie, le 27 mars 2020 à Washington Le réseau social ultra local Nextdoor, qui met en relation les habitants d'un même quartier, déborde soudain d'offres pour s'entraider entre voisins, des courses à faire pour les personnes âgées aux chiens à promener. [Lire la dépêche...]

Le Conseil d’État  consacre la victoire de Google sur la Cnil à propos du droit à l'oubli des internautes, reconnaissant que celui-ci ne s'appliquait pas hors d'EuropeLe Conseil d’État a consacré vendredi la victoire de Google sur la Cnil à propos du droit à l'oubli des internautes, reconnaissant que celui-ci ne s'appliquait pas hors d'Europe, contrairement à ce que voulait le gardien français de la vie privée. [Lire la dépêche...]

Tablette pour suivre à distance l'état d'un patientSuivre à distance les malades angoissés, limiter les appels au samu, trouver des bras pour les hôpitaux débordés... Face au déferlement du coronavirus, la bataille passe aussi par des outils numériques, déployés à toute vitesse sur le territoire. [Lire la dépêche...]

Des étudiants et des professeurs de l'université de Zenica, en Bosnie centrale, fabriquent à l'aide d'imprimantes 3D des masques spéciaux, plus précisément les pare-visages qui sont gratuitement distribués dans les hôpitaux et les ambulances, au sein du laboratoire iDEAlab, le 25 mars 2020Une petite communauté a organisé en Bosnie, qui est loin de figurer parmi les leaders des nouvelles technologies, l'impression en 3D de masques destinés au personnel médical, en première ligne dans la lutte contre le nouveau coronavirus. [Lire la dépêche...]

La question revient régulièrement auprès des autorités et des géants des technologies: ne dispose-t-on pas d'outils informatiques d'analyse des données qui pourraient nous permettre de mieux anticiper, gérer et contrer la pandémie de coronavirus?La question revient régulièrement auprès des autorités et des géants des technologies: ne dispose-t-on pas d'outils informatiques d'analyse des données qui pourraient nous permettre de mieux anticiper, gérer et contrer la pandémie de coronavirus? [Lire la dépêche...]

Les services funéraires s'adaptent aux contraintes du confinement et proposent désormais aux Viennois endeuillés de suivre en direct sur internet la cérémonie de funérailles de leurs prochesLes services funéraires s'adaptent aux contraintes du confinement et proposent désormais aux Viennois endeuillés de suivre en direct sur internet la cérémonie de funérailles de leurs proches. [Lire la dépêche...]

Un homme et une femme portant un masque consultent leur téléphone dans le métro à Pékin le 11 mars 2020Faut-il utiliser les données de géolocalisation que recèlent nos portables pour aider à lutter contre la pandémie de coronavirus? Certains professionnels ou responsables politiques français se posent la question, mais le débat est explosif en termes de libertés publiques. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

READY FOR IT

La première édition de Ready For IT se déroule du 25 au 27 mai 2020 à Monaco (Grimaldi Forum) : conférences, keynotes, ateliers et rendez-vous one-to-one. Organisé par DG Consultants.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 27 et 28 mai 2020 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

RSS
Voir tout l'AgendaIT
0123movie