X

News Partenaire

8 décideurs IT sur 10 se dirigent vers le Cloud

Paessler AG, spécialiste innovant en surveillance du réseau, a publié des résultats de nouvelles recherches sur le Cloud Computing et la façon dont les décideurs informatiques mondiaux (ITDM) l'utilisent pour répondre aux exigences du monde des affaires en constante évolution. Paessler a enquêté sur plus de 2000 ITDM ; dont 1280 chez des entreprises de moins de 500 employés.


Rapport MIQ téléchargement illégal : un arsenal qui ignore les internautes

Le rapport Mireille Imbert-Quaretta définit un ensemble d’outils « opérationnels » pour lutter contre le téléchargement illégal. Première mesure : supprimer les ressources des sites qui diffusent des contenus multimédias. Mais en choisissant l’autorégulation et les « bonnes pratiques », ce document favorise une voie extrajudiciaire de résolution des affaires de contrefaçon et donne ainsi plus de poids aux autorités administratives et aux ayant droit. 

À l’issue d'une mission qui lui a été confiée en juillet 2013, Mireille Imbert-Quaretta a remis hier ses préconisations pour « lutter efficacement contre la diffusion de contenus illégaux sur Internet » à Aurélie Filippetti, ministre de la Culture. Ce document s’inscrit dans la continuité du rapport Lescure quant à l’exception culturelle française dans le cadre du numérique. Si ce dernier posait les bases théoriques, la copie de la présidente de la Commission de la protection des droits de l'Hadopi vise à mettre au point les « outils opérationnels » pour « la prévention et la lutte contre le téléchargement illégal ». 

Le rapport note dans son introduction qu’il existe « une volonté commune de certains acteurs de l’internet de s’impliquer dans la prévention de la contrefaçon à grande échelle sur internet ». Ces « bonnes pratiques », qui ne sont pas citées doivent « être encouragées et sécurisées » via un droit « souple » accordant une grande part aux démarches d’autorégulation, « plutôt que par des mesures contraignantes ou le recours à des sanctions ».

Assécher les ressources financières des sites massivement contrefaisants

Pour les autres, « ces sites massivement contrefaisants », le rapport précise qu’ils tirent leurs revenus de la publicité ou de systèmes d’abonnement. C’est là leur point faible : les préconisations de Mireille Imbert-Quaretta entendent bien les « frapper au portefeuille » en « asséchant leurs ressources financières ». Par ailleurs, les mesures doivent être ciblées, afin d’épargner les « sites participatifs » (YouTube, DailyMotion…) « confrontés incidemment à la présence de contenus contrefaisants mis en ligne par des utilisateurs ». 

Pour cela, la présidente de la Commission de la protection des droits de l'Hadopi indique qu’il n’existe pas de solutions « unique » pour lutter contre la contrefaçon sur Internet. Au contraire, il faut déployer « un ensemble d’actions complémentaires et coordonnées », préconise le rapport. Et celles-ci se déclinent en quatre « outils », chacun « conçu en cohérence avec les trois autres », mais pouvant être aussi « développé de façon indépendante.». 

Des outils complémentaires

La mesure phare veut attaquer directement les ressources financières des sites « contrefaisants ». Cela consiste en des « chartes sectorielles avec les acteurs de la publicité et du paiement en ligne ». Il est à noter à ce propos que des représentants de PayPal, de Visa et de PayLib faisaient partie des personnes interrogées pour ce rapport. Il s’agit donc d’inciter, sans contrainte juridique, les annonceurs et les responsables de systèmes de paiement en ligne à respecter des pratiques saines afin qu’ils ne permettent plus aux contrefacteurs de s’irriguer financièrement.

Le second outil est tout aussi souple, puisqu’il ne s’agit « que » d’établir une « information publique » des « sites internet qui portent massivement atteinte au droit d’auteur et aux droits voisins ». Dans les faits, cette « liste noire », tenue par une autorité publique, vise à renseigner les internautes « qui s'interrogent parfois sur la licité d'un site en particulier », mais aussi et surtout les intermédiaires techniques et financiers.  Elle sera alimentée par les informations fournies par les ayants droit et, selon toutes vraisemblances, vérifiées par eux. De quoi limiter les aspirations de certains créatifs qui voudraient, comble de l’horreur, détourner artistiquement des œuvres sur lesquelles des droits de propriété intellectuelle s’exercent.

Enfin, les deux derniers outils sont indissociables l’un de l’autre. Le rapport émet plusieurs propositions pour éviter la réapparition de contenus ayant déjà fait l’objet de suppression et le contournement des décisions de justice condamnant ces sites. En premier lieu, Mireille Imbert-Quaretta suggère qu’une « injonction de retrait prolongé ciblée sur certains contenus contrefaisants » soit mise en place, afin d’empêcher le retour sur le Net de contenus illégaux préalablement retirés. Le tout s’accompagne d’un « dispositif de suivi dans le temps des décisions judiciaires ». Cette surveillance s’appliquerait aux sites « abritant massivement de la contrefaçon » condamnés par décision de justice, afin de déjouer toute tentative de contournement de la loi. 

La société civile non consultée

Au total, 126 personnalités ont été auditionnées. De ces entretiens est né ledit rapport. On y trouve une cohorte de représentants des industries culturelles, de la SACEM à la SCPP (Société des producteurs cinématographiques), en passant par des ayants droit du milieu de l’audiovisuel, l’INA, TF1 et Canal + en tête. Pour le volet plus « opérationnel », hébergeurs et FAI ont été rencontrés (Orange, OVH, SFR...), mais aussi des responsables de sites participatifs, hébergeant souvent, et à leur insu, des contenus illicites (Facebook, Google, Microsoft). 

Des représentants de la société civile, aucun n’a été interrogé. Sur les cinq pages de l’annexe indiquant les personnes auditionnés, on ne trouve ni associations de consommateurs, ni spécialistes du numérique (on pense notamment à la Quadrature du Net). Aucun de ces acteurs n’a été entendu dans le cadre de la rédaction de ce rapport. Preuve que les droits des internautes y passent au second plan. 

La Quadrature du Net s’inquiète d’ailleurs de la possible mise en place de ces mesures extrajudiciaires, « puisque [ce rapport] propose de mettre en place une infrastructure où l'administration et les intermédiaires techniques, financiers et de publicité, sont en position de force pour déterminer le caractère contrefaisant ou non des sites de partage et pour agir contre eux ». L’association spécialisée dénonce ce document qui « porte atteinte aux droits fondamentaux de chacun » et s’inscrit, sans le dire, dans la droite lignée d'ACTA, texte retoqué en 2012 par le Parlement Européen. 


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Débats

Actuellement à la Une...

Le Kiosque

GRAND PRIX RSSI 2017 - CONFORMITÉ RGPD : Toujours une grande incertitude - Reportage Sécurité du trafic maritime : arrivée sur zone de dangers cyber ! - Biométrie et usages mobiles - Tribune Alain Bouillé et Olivier Ligneul (CESIN) - Entretien avec Guillaume Poupard, directeur général de l'Anssi...

 

Bitcoin & Ethereum : LA FOLIE BLOCKCHAIN - Privacy by design : comment le mettre en place - RGPD : une nouvelle culture de la donnée personnelle - Découvrir Microsoft TEAMS - Développement LOW CODE - Un langage simple pour le web : MAVO - Rencontre avec Florian Douetteau, co-fondateur de Dataiku...

 

Afficher tous les derniers numéros
Dossiers L'1FO
RGPD : Poser les bases de la mise en conformité

RGPD : Poser les bases de la mise en conformité

Désigner un responsable de projet puis cartographier les traitements de données personnelles. Telles sont les premières étapes d’une bonne préparation à la mise en conformité avec le RGPD. Parmi les enjeux : dénicher les applications de Shadow IT qui ne peuvent plus échapper à la DSI.

TOP 250 des éditeurs de logiciels français

TOP 250 des éditeurs de logiciels français

Nous publions l’intégralité - et même un peu plus - du palmarès de la 7ème édition du Top 250 (chiffres 2016) annoncé par Syntec Numérique et EY le 3 octobre. Dassault Systèmes est toujours le n°1 incontesté talonné désormais par Criteo.

Afficher tous les dossiers
Offres d'emploi
RSS
12345678

Lancez votre recherche sur la rubrique Emploi avec notre partenaire

News Mag-Securs
12345678

Retrouvez actualités, dossiers et communiqués sur la sécurité du système d'information sur le portail Mag-Securs

LIVRES BLANCS

Repensez votre approche en matière de cybersécurité, un Livre Blanc Fortinet.

Pourquoi les leaders de la sécurité sont désormais contraints de faire face aux principales menaces de sécurité. 

Le paysage de cybermenace continue de croître et d’évoluer. Cybersecurity Ventures prévoit que la cybersécurité deviendra un business de mille milliards de dollars entre 2017 et 2021.



Les tendances du stockage de données en France face au digital,
un Livre Blanc HPE.

La transformation digitale s’opère dans tous les secteurs d’activités et à tous les niveaux des entreprises et des organisations. Les données collectées, traitées et échangées croissent en volume comme en valeur et deviennent de facto un véritable enjeu stratégique. 


Une étude Ponemon sur les coûts liés aux failles de sécurité en France, un Livre Blanc 3M France

IBM et Ponemon Institute ont réalisé une étude en 2016 sur les coûts liés aux brèches de sécurité. L'étude a été accomplie dans de nombreux pays dont la France. Il ressort de cette étude que les coûts ont augmenté en passant de 134 € à 141 € par personne. Et, en moyenne, le coût pour une entreprise s'élève désormais à 3,4 millions d'euros. 


Les nouvelles possibilités du Service Management, un Livre Blanc easyvista.

La transformation numérique des entreprises offre de nouveaux champs d’actions en matière de services rendus aux utilisateurs et ce afin d’améliorer leur vie quotidienne et leur productivité. 


Infrastructure IT gérée dans le cloud, un Livre Blanc Cisco Meraki et Inmac-WStore.

Ce Livre Blanc traite des tendances informatiques modernes et explique comment les produits Cisco Meraki fonctionnent en synergie pour fournir une solution informatique globale, fiable et complète pour les entreprises.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Fil AFP
Techno et Internet
Amazon, qui cherche une ville pour installer un second siège, a reçu 238 propositions venant de localités situées dans toute l'Amérique du Nord, preuve de l'appétit que suscite cet appel d'offres, a indiqué le groupe américain lundi. [Sommaire]

Un salarié de Kaspersky marche derrière une façade vitrée au siège de la société, à Moscou, le 17 octobre 2016La société de sécurité informatique russe Kaspersky Lab a annoncé lundi qu'elle allait proposer à des experts neutres d'analyser son célèbre antivirus, afin d'écarter les accusations d'espionnage au profit du Kremlin. [Sommaire]

Tesla a conclu un accord en Chine pour construire une usine à Shanghai, selon le Wall Street JournalLe constructeur de voitures électriques Tesla a conclu un accord avec les autorités chinoises pour construire une usine de production à Shanghai, affirme le Wall Street Journal. [Sommaire]

Le recyclage des cartouches d'imprimantes usagées a continué de progresser en 2016Le recyclage des cartouches d'imprimantes usagées a continué de progresser en 2016, tandis que la collecte a stagné, selon Cart'Touch, un regroupement des 13 principaux fabricants. [Sommaire]

Réunion du G7 et des représentants des géants de l'Internet sur l'île d'Ischia en Italie, le 20 octobre 2017   Les pays du G7 et les géants de l'internet se sont mis d'accord vendredi en Italie sur un plan visant à bloquer les contenus en ligne à caractère "terroriste", au moment où l'organisation Etat Islamique (EI) "ne dispose plus de territoire" après la chute de son ultime bastion de Raqa. [Sommaire]

Avec Avec "WRC 7" et "Project Cars 2", le monde des jeux vidéo invite les amateurs de course automobile à prendre le volant pour revivre le championnat du monde des rallyes ou parcourir des circuits mythiques comme celui des 24h du Mans. [Sommaire]

Facebook s'est associé avec des éditeurs de presse internationaux pour que ses utilisateurs payent plus facilement lorsqu'ils consultent leurs articles à partir du réseau social Facebook va permettre aux éditeurs de presse de faire plus facilement payer les utilisateurs pour accéder aux articles, a annoncé jeudi le réseau social américain, rejoignant ainsi Google qui vient d'annoncer des mesures similaires. [Sommaire]

Les employés du studio Ubisoft de Castelnau-le-Lez, près de Montpellier (Hérault) 
jouant au jeu Longtemps à la traîne derrière le dynamisme du Canada, le secteur du jeu vidéo français connaît un renouveau avec une floraison d'acteurs et l'ouverture à Bordeaux d'un nouveau studio par Ubisoft, le géant français du secteur. [Sommaire]

Si la proposition de loi était adaptée, Facebook serait obligé de conserver un fichier des publicités politiques, pour tout annonceur dépensant plus de 500 dollars sur une période de 12 mois (Photo d'illustration)Des sénateurs américains ont proposé jeudi de soumettre les réseaux sociaux aux mêmes règles de transparence pour la publicité politique que les chaînes de télévision, réagissant aux ingérences attribuées à la Russie lors de la campagne présidentielle de 2016. [Sommaire]

Voiture avec chauffeur, avec son système de lien à la plate-forme Lyft, le 31 janvier 2017 à San Francisco, en CalifornieLa société américaine de location de voitures avec chauffeur Lyft a levé un milliard de dollars lors d'un tour de table mené par le fond d'investissement d'Alphabet, la maison mère de Google, a annoncé jeudi le concurrent d'Uber. [Sommaire]

Toutes les dépêches AFP

AgendaIT

WEB SUMMIT

Le Web Summit réunit plus de 60000 participants et 650 conférenciers du 6 au 9 novembre 2017 à Lisbonne (Portugal). Organisé par Connected Intelligence Ltd.

NUTANIX .NEXT

La conférence Nutanix Next Europe a lieu à Nice (Acropolis) du 7 au 9 novembre 2017. Organisée par Nutanix.
Les 11èmes Rencontres de l'ARCSI (Association des Réservistes du Chiffre et de la Sécurité de l'Information) se tiennent le 7 novembre 2017 à Paris (école du Val-de-Grâce) sur le thème : Messageries et systèmes de confiance Quel monde numérique allons-nous laisser à nos enfants ?. Organisées par l'ARCSI.

DIGIWORLD SUMMIT

39ème Digiworld Summit, conférence internationale sur le thème "Investir dans notre futur numérique" à Montpellier (Le Corum). Organisée par l'Idate.

CLOUD EXPO EUROPE

Conjointement avec Data Centre World, le salon Cloud Expo Europe se tient les 15 et 16 novembre 2017 à Paris, Porte de Versailles. Organisé par CloserStill Media.

TRUSTECH

Cet événement international dédié aux "technologies de la confiance" qui intègre désormais le salon Cartes Secure Connexions (jusqu'en 2015 celui-ci se tenait à Paris Villepinte) est organisé à Cannes (palais des festivals) du 28 novembre au 30 novembre 2017. Organisé par Comexposium.

PARIS OPEN SOURCE SUMMIT

Fruit de la fusion de Solutions Linux et de l'Open World Forum, le Paris Open Source Summit tient sa 3ème édition les 6 et 7 décembre 2017 aux Docks de Paris. Organisé par Weyou Group (ex-Tarsus).
RSS
Voir tout l'AgendaIT