X

La plus grosse attaque informatique de l’histoire est en cours

Selon l’un des dirigeants d’Akamai, une attaque DDOS vise depuis une semaine l’entreprise de lutte contre le spam, Spamhaus, et atteint des débits de 300 milliards de bits par seconde : un record dans l’histoire d’Internet.

Une sourde bagarre entre une entreprise de lutte contre le spam et un hébergeur hollandais un peu « olé-olé » est en train de se transformer en la plus grosse attaque de l’histoire de l’Internet et a des répercussions sur l’ensemble de l’infrastructure mondiale du réseau et affecte des millions d’utilisateurs et plusieurs services, notamment les services de télévision ou vidéo à la demande.

L’affaire a commencé lorsque le groupe de lutte contre le spam – Spamhaus – basé à Londres et à Genève, a décidé d’inclure dans sa liste noire l’entreprise hollandaise Cyberbunker. Cet hébergeur batave est abrité dans un ancien bunker de l’OTAN d’où il tire son nom et se targue d’héberger n’importe quel contenu, « à l’exception de la pornographie enfantine et toute activité liée au terrorisme », précise le site web. A contrario, Spamhaus considère que ces deux exclusives sont insuffisantes et que Cyberbunker est un repaire de virus, d’activités criminelles, spams et autres opérations de phishing, ce qui justifie sa mise au ban.

Sven Olaf Kamphuis, qui se présente comme un porte-parole de Cyberbunker, a répondu dans un message que SpamHaus abusait de sa position et n’était pas autorisé à déterminé « ce qui devait aller ou pas sur Internet ». En représailles, l’hébergeur se serait acoquiné avec différentes organisations cybercriminelles d’Europe de l’Est pour lancer ce qui est aujourd’hui la plus grosse cyberattaque de l’histoire. Patrick Gilmore, Chief Architect d’Akamai Technologies, affirme au New York Times que l’attaque mobilise des milliers de botnets pour lancer des attaques de type DDOS qui aboutissent à des chiffres ahurissants : 300 Gbit/seconde. « Ces flux de données sont supérieurs à la bande passante totale de certains pays », affirme-t-il. Ces chiffres sont confirmés par Darren Arnstee d’Arbor Networks cité par IBTimes . « 100 Gbps était ce que nous avions vu de plus important jusqu’à présent ». L’un des responsables de Spamhaus précise également qu’une telle densité contre un site gouvernemental ou une entreprise privée aurait immédiatement eu pour effet de faire tomber les serveurs.

L’attaque a été mentionnée une première fois par la société CloudFlare, une société de sécurité américaine, qui a été victime de l’attaque. Ce n’est pas la première fois que Spamhaus est victime de mesures de rétorsion de la part de sites qui ont été mis sur sa liste noire. Jusqu’à présent, ces mesures de représailles visaient directement Spamhaus avec pour objectif de faire tomber ses propres serveurs par un flot de requêtes trop élevé ce qui aboutit à la fermeture du service.

Extension du Domaine de la lutte

Mais dans le cas de la dernière attaque, on atteint un nouveau cran puisque l’attaque DDOS vise non plus seulement un ou quelques serveurs et entreprises mais plus globalement le système DNS de l’Internet par une technique que l’on nomme amplification DNS qui tire parti de mauvaises configurations effectuées par les fournisseurs d’accès à Internet.

Rappelons que le Domain Name System (DNS) est l’une des infrastructures clés de l’Internet puisqu’il se charge de traduire les adresses Internet en leurs véritables adresses IP (93.93.190.66 pour linformaticien.com). Une attaque sur les serveurs DNS a pour effet de ralentir le trafic de nombreux sites qui passent par le DNS attaqué et cette attaque est très difficile à contrer car il n’est tout simplement pas possible d’arrêter ces serveurs sous peine d’arrêter l’Internet en partie voire en totalité. En effet, si l’attaque vise l’un des serveurs racine, ce sont des centaines de milliers de sites qui sont susceptibles d’être visés indirectement. Selon Wikipedia, le nombre de serveurs DNS racine dans le monde serait de l’ordre de 200 répartis dans une cinquantaine de pays et seraient gérés par douze organisations différentes grâce à une technologie baptisée anycast mais d’autres sources indiquent que l’Internet du monde entier est géré par seulement… 13 serveurs ou groupes de serveurs.

Le chercheur en sécurité Dan Kaminsky qui s’était illustré voici quelques années en pointant les vulnérabilités du système DNS revient sur le devant de la scène. « Vous ne pouvez pas stopper un flux sur le DNS en fermant ces serveurs car ces machines doivent être publiques et ouvertes par défaut. La seule manière de régler ce problème est de trouver les gens qui mènent l’attaque puis de les arrêter », explique-t-il au NYT. Notre confrère indique qu’un membre de l’un des principaux fournisseurs d’accès américains avait précisé que l’attaque était 5 fois plus puissante que celle qui s’est produite voici quelques mois contre les banques américaines.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Sécurité, Débats

Actuellement à la Une...
Offres d'emploi informatique avec  Emploi en France
jooble

100 milliards !

100 milliards !

Des responsables de l’UE ont profité de la nouvelle Commission Européenne pour demander la création d’un fonds d’investissement de 100 milliards d’euros pour financer les pépites de la tech et...

Externaliser (ou pas) son «SOC» ?

Externaliser (ou pas) son «SOC» ?

Devant le renforcement de la réglementation… devant aussi la recrudescence des cyberattaques… de plus en plus d’entreprises songent à se doter d’un centre d’opérations de...

Devenir “Growth hacker”

Devenir “Growth hacker”

Comment réorienter sa carrière d’informaticien vers le secteur à forte croissance de l’e-marketing ? La Rocket School propose une formation accélérée de douze semaines, suivie par une ou deux...

RSS
Afficher tous les dossiers

VILLE NUMÉRIQUE : la transfo d'Issy-les-Moulineaux - Comment le Stockage s'unifie - Brexit : quelles conséquences pour l'industrie numérique ? - Google a-t-il vraiment atteint la suprématie quantique ? - La cyberprotection des sites industriels en question - PowerShell DSC - Epitech Digital...

 

CYBERSÉCURITÉ : Faut-il externaliser son SOC - Datacenters : des certifications pour y voir plus clair - Organisez vos workflows avec GitHub Actions - Transfo : pour l'agriculture, la rentabilité avant tout ! - Que deviennent les DataLabs ? - Emploi : la transformation numérique bouscule les recrutements des ESN...

 

Afficher tous les derniers numéros
Les entreprises et les organismes publics se focalisent aujourd’hui sur la transformation numérique. En conséquence, les DevOps et l’agilité sont au premier plan des discussions autour des stratégies informatiques. Pour offrir ces deux avantages, les entreprises travaillent de plus en plus avec les fournisseurs de services de cloud public et développent désormais des clouds sur site à partir d’une infrastructure qui répond à trois exigences de base:
1. Agilité sans friction des ressources physiques
2. Systèmes de contrôle optimisant l'utilisation des ressources physiques et offrant un retour sur investissement maximal
3. Intégration des divers composants de l'infrastructure pour un provisionnement et une gestion des ressources automatisés.


Pour fonctionner, votre entreprise doit pouvoir compter sur une solution de sauvegarde efficace, essentielle dans un monde marqué par une croissance exponentielle des données. Vous devez à la fois accélérer vos sauvegardes et pouvoir y accéder plus rapidement pour satisfaire les exigences actuelles de continuité d’activité, disponibilité, protection des données et conformité réglementaire. Dans cette ère de croissance effrénée, les cibles sur bande hors site et autres approches traditionnelles sont simplement dépassées.


L’Intelligence Artificielle promet de révolutionner la perception de la cybersécurité au coeur des entreprises, mais pas uniquement. Ce changement de paradigme engage, en effet, une redéfinition complète des règles du jeu pour les DSI et les RSSI, ainsi que l’ensemble des acteurs de la sécurité.


Lorsque l'on déploie des postes de travail, ils ont généralement tous la même configuration matérielle et logicielle (avec certaines spécificités selon les services). Mais on ne peut pas toujours tout prévoir et il arrive par exemple que de nouveaux programmes doivent être installés ou n’aient pas été prévus. L’accumulation de logiciels « lourds » est susceptible de provoquer des lenteurs significatives sur un PC allant jusqu’à l’extinction nette de l’application. Ce livre blanc explique comment optimiser les performances au travers de 5 conseils rapides à mettre en place.


Ce guide est conçu pour aider les entreprises à évaluer les solutions de sécurité des terminaux. Il peut être utilisé par les membres de l'équipe de réponse aux incidents et des opérations de sécurité travaillant avec des outils de sécurité des points finaux sur une base quotidienne. Il peut également être utilisé par les responsables informatiques, les professionnels de la sécurité, les responsables de la conformité et d’autres personnes pour évaluer leurs performances. les capacités de l’entreprise en matière de cybersécurité, identifier les lacunes dans la sécurité des terminaux et sélectionner les bons produits pour combler ces lacunes.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
Some say the next Xbox will be 'the most powerful console ever'Microsoft a dévoilé le nom et l'apparence de sa prochaine console de jeu, la Xbox Series X, promettant une expérience encore plus immersive aux joueurs au moment où le groupe tente de contrer la concurrence et de faire face à la montée du streaming. [Lire la dépêche...]

Un feu de circulation orné du portrait de Beethoven à Bonn, sa ville natale, le 13 décembre 2019Ludwig van Beethoven n'avait couché que quelques notes sur un carnet lorsqu'il est mort en 1827. Une équipe de musicologues et informaticiens tentent de prolonger sa 10e Symphonie grâce à l'intelligence artificielle. [Lire la dépêche...]

Facebook se dit Facebook a déclaré jeudi être "prêt" pour l'entrée en vigueur de la loi californienne sur la protection de la vie privée des consommateurs au 1er janvier 2020, similaire à la loi européenne sur le sujet. [Lire la dépêche...]

La plateforme de voitures avec chauffeurs Uber a été condamnée en appel en France pour La plateforme de voitures avec chauffeurs Uber a été condamnée jeudi en France pour "concurrence déloyale" et "maraudage électronique" au détriment de la société de VTC Viacab, selon un jugement rendu par la cour d'appel de Paris. [Lire la dépêche...]

Le gouvernement australien a annoncé jeudi la création d'un groupe de travail pour Le gouvernement australien a annoncé jeudi la création d'un groupe de travail pour "surveiller" les géants technologiques, tels Facebook ou Google, sans pour autant imposer de mesures contraignantes.  [Lire la dépêche...]

Un étui Yondr accueille un téléphone portable à l'entrée d'une exposition du Brooklyn Museum le 22 novembre 2019 à New York    Quand Adam Weiss a présenté sa place dans un théâtre du célèbre quartier de Broadway à New York, quelle ne fut pas sa surprise de découvrir qu'il devait en échange se séparer de son téléphone. [Lire la dépêche...]

Logo de YouTube, la plateforme de vidéos de GoogleYouTube a tout pour séduire les annonceurs: 2 milliards d'utilisateurs actifs mensuels et des outils publicitaires sophistiqués pour les cibler. [Lire la dépêche...]

YouTube a annoncé mercredi que les insultes, les menaces personnelles et le harcèlement en général ne seraient plus tolérés, une nouvelle étape dans le processus d'assainissement de la plateforme de vidéos entrepris depuis plusieurs années. [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

CES

CES CES

L'International Consumer Electronics Show (International CES) se tient du 7 au 10 janvier 2020 à Las Vegas (LVCC, Westgate, Renaissance, Sands/Venetian,...). C'est le plus grand salon mondial professionnel dédié aux technologies grand public : 3900 exposants et 170000 visiteurs attendus. Thématique principale : The global stage for innovation. Organisé par la CTA (Consumer Technology Association).

AFCDP

L'Association Française des Correspondants à la protection des Données à caractère Personnel (AFCDP) organise la 14ème université des DPO (Data Protection Officers) le 14 janvier 2020

à Paris Maison de la Mutualité. Organisée par l'AFCDP.

FIC

FIC FIC
Ayant pour thème cette année "Replacer l'humain au coeur de la cybersécurité", le Forum International de la Cybersécurité occupe les 28, 29 et 30 janvier 2020 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Hauts-de-France et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 9 et 10 mars 2020 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

RSS
Voir tout l'AgendaIT