X

News Partenaire

Projet Big Data recherche chef d’orchestre de son IT

Les offres Big Data se développent, mais leur mise en œuvre induit des problématiques issues du digital. L’expertise d’Agarik sur l’exploitation informatique du Big Data a été choisie par différents clients.

Test Microsoft Surface : du bon (Touch Cover) et du moins bon (IE obligatoire)

Impression mitigée lors de notre test d'utilisation durant quelques jours d'une tablette Microsoft Surface RT. Déroutante au premier abord, celle-ci représente une alternative intéressante face aux Ultrabooks Windows 8 du fait de son poids plume et de son prix très attractif : 589 € avec clavier et suite Office.

Microsoft Surface est la nouveauté "tablette" du moment. A la rédaction de linformaticien.com personne n'est encore équipé mais nous avons bénéficié d'un prêt de courte durée. Une aubaine car la machine n'est pas visible dans le commerce. On ne peut l'acheter qu'en ligne sur le site Microsoft (à partir de 489 € ou 589 € avec le clavier-protection Touch Cover). Nous avons donc reçu un pack spécial testeur avec les trois claviers tactiles touch (noir, cyan, blanc) sans oublier le vrai clavier à touches (Type Cover) et une carte mémoire microSD. De quoi expérimenter tous ces accessoires et apprécier le concept.

 

Concept qui se révèle être une vraie réussite. Avec le Touch Cover, l'ensemble tablette + protection est vraiment très léger et compact. Le volume est étonnament restreint. L'appareil se glisse n'importe où. Attention à ne pas l'oublier dans la pochette de siège dans l'avion ! Et en plus le clavier est intégré dans la protection ! Un clavier qui n'est pas un gadget, il est vraiment exploitable pour l'usage courant et la saisie de textes assez courts. L'enclipsage par aimantation entre les deux parties (tablette et Cover) est impeccable ainsi que, autre trouvaille, le pied intégré pour maintenir l'écran debout. Le tout ne pèse que 886 ou 898 g selon le type de clavier associé à la tablette (respectivement Touch ou Type). Voilà pour les compliments.

 

Nous voulions ensuite vérifier les possibilités de personnalisation de l'appareil. Bien sûr il s'agit d'une nouvelle famille de tablettes avec leur interface à tuiles actives que l'on retrouve sur les Windows Phones. En fait c'est, avec son clavier, un PC miniature très pratique. Et on aimerait donc y retrouver ses outils favoris : moteur de recherche et navigateur en premier lieu. Et là tout se complique : par défaut c'est du tout Microsoft avec Internet Explorer et Bing incontournables dans un premier temps. Comment y remédier ? Il faut en passer par le Windows Store, seule source d'approvisionnement en nouvelles applications pour une tablette Surface RT (qui ne supporte pas les applications Windows classiques et dont le Bureau Windows est totalement inutile).

 

 

Et là, sur le Windows Store, surprise : une ergonomie pour le moins déroutante et pas le moindre navigateur internet à l'horizon (pour l'instant). Donc pour installer son Firefox ou son Chrome habituel, qui équipent désormais une majorité d'utilisateurs, il faudra encore patienter. Côté moteur de recherche en revanche on retrouvera sur le Windows Store l'app gratuite Google Search, la même que sous iOS et Android. Elle regroupe en fait Search et certaines applications Google (Actualités, Drive, Maps, YouTube,... mais pas de Chrome en vue).

 

Avec Windows 8, revient aussi le temps des raccourcis clavier. Tous les premiers testeurs l'ont observé. Sur la tablette tactile on pourrait croire que la nouvelle gestuelle permettrait d'y échapper. Ce n'est pas tout à fait le cas. La touche Windows sur le clavier ou au bas de l'écran est tout aussi indispensable que le bouton rond de l'iPad. Et une série de combinaisons Win + touche fera à coup sûr vite partie du quotidien de l'utilisateur de Surface. 

Pour ce qui est de la connectivité enfin, la Surface RT paraît en première analyse moins agile qu'un iPad pour récupérer les points d'accès WiFi habituels du domicile ou du lieu de travail. Plus ennuyeux, la tablette Surface RT n'est disponible qu'en version WiFi donc pas de 3G et en conséquence pas de vraie géolocalisation GPS (seulement par le WiFi). Il semble que dans le cas de l'iPad, comme pour d'autres tablettes, les composants électroniques 3G et GPS soient fortement intégrés. Mais au moins Apple laisse-t-il le choix entre version WiFi et version 3G/GPS. L'utilisation en mobilité de la Surface RT est donc fortement limitée sans doute pour des raisons d'autonomie. Mais c'est sans doute une erreur, tant le format physique décrit plus haut incite à une utilisation en déplacement, voyage, vacances. Erreur qui pourrait être corrigée avec la Surface Pro, un peu plus lourde, attendue en début d'année 2013.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Mobilité, Débats


A votre avis...

Langages

Langages

Quels sont les langages de programmation les plus utilisés par les développeurs et surtout quels sont ceux à « bûcher » pour trouver du travail et être bien payé ? Et, au contraire, quels...

Stockage nouvelle génération

Stockage nouvelle génération

Le volume des données, structurées ou non, augmente sans cesse sous la montée en puissance de nouvelles applications : IoT, IA, Big Data… de ce fait, le stockage fait régulièrement sa révolution...

Multicloud

Multicloud

Le multicloud est le buzzword de 2018. Une stratégie que, selon les cabinets de conseil, la majorité des entreprises vont mettre en place au nom de la flexibilité. C’est qu’il serait dommage de mettre tous ses...

RSS
Afficher tous les dossiers

L'IA EN ACTION : 6 exemples d'exploitation concrète - Les frameworks de Machine Learning - Pourquoi IBM rachète Red Hat ? - La fièvre des conteneurs "managés" - Les nouveaux métiers de l'IT - Rencontre avec Salwa Toko, présidente du CNNum - Quel ultra-portable choisir ? Chromebook ou terminal Windows 10 ?...

 

STOCKAGE NOUVELLE GÉNÉRATION - Prélèvement à la source : les éditeurs confiants - Multicloud : les Français entrent dans la danse - DEV : les langages à connaître... et ceux à éviter - Se former à l'IoT gratuitement - IPV6 : il est plus que temps ! - Rencontre avec Jean-Noël de Galzain, fondateur de Wallix et d'Hexatrust...

 

ENQUÊTE IA & SSI : une attente forte et déjà des solutions concrètes - DPO/DPD : premier bilan du RGPD, pauvre DPO... - Entretien avec Laure de la Raudière, députée - Reportage #Room42 : pas de cyber panique au Luxembourg ! - Cryptojacking - Office 365, cible adorée des pirates - Prophétique Black Mirror - Portrait Nora Cuppens, tête chercheuse...

 

Afficher tous les derniers numéros

Avez-vous le contrôle de vos données Office 365 ? Avez-vous accès à tous les éléments dont vous avez besoin ? À première vue, la réponse est en général « Bien sûr » ou « Microsoft s’en occupe ». Mais à bien y réfléchir, en êtes-vous sûr ?


Tous les secteurs industriels dans le monde sont confrontés à des défis informatiques spécifiques qui conditionnent le succès ou l’échec de l’entreprise.


Au cours de la dernière année, les données volées et vulnérables se sont révélées des armes précieuses pour les adversaires de tous les horizons, dans toutes les régions, et pour toutes les motivations.


Au fur et à mesure que votre exposition à d’autres entreprises augmente, votre exposition au risque augmente également. Il ne s’agit pas uniquement de vos propres fournisseurs mais également les leurs. Comment pouvez-vous suivre toutes ces relations afin de gérer vos risques?


Pour répondre aux exigences de rapidité du modèle DevOps en conservant une cybersécurité efficace, de nouvelles approches doivent être adoptées en matière de sécurité de l'information, comme la sécurité intégrée, l’automatisation et la prévention proactive.


Tous les Livres Blancs
Derniers commentaires
L'entrée de Servecentric, un centre d'hébergements de données, le 10 décembre 2018 dans les environs de Dublin, en IrlandeDans la banlieue de Dublin, des entrepôts d'apparence ordinaire accueillent de vastes centres d'hébergement de données connectés à toute l'Europe, moteurs de la quatrième révolution industrielle et véritable aubaine pour l'économie irlandaise. [Lire la dépêche...]

Le moteur de recherche du géant informatique américain Microsoft, Bing, était jeudi inaccessible en Chine, des internautes s'inquiétant du possible blocage par les autorités d'un énième site internet étranger de premier planLe moteur de recherche du géant informatique américain Microsoft, Bing, était jeudi inaccessible en Chine, des internautes s'inquiétant du possible blocage par les autorités d'un énième site internet étranger de premier plan. [Lire la dépêche...]

Amazon a commencé à tester dans les environs de Seattle, où est basé son siège, la livraison de colis par un petit robot nommé "Scout", a annoncé mercredi le géant américain du commerce en ligne. [Lire la dépêche...]

Prototype de la Un prototype de voiture volante de Boeing a réussi son premier essai en vol, a indiqué mercredi le constructeur aéronautique en dévoilant ce projet qui s'inscrit dans le cadre plus large de futurs taxis aériens autonomes. [Lire la dépêche...]

Le gouvernement britannique a cherché à apaiser les craintes d'exode des entreprises effrayées par le chaos des préparatifs du Brexit au Royaume-Uni après des décisions symboliques de Dyson et Sony de déménager leur siège hors du pays.  [Lire la dépêche...]

Un câble de fibre optique sous-marin endommagé sur la plage de Sopelana (Espagne) le 13 juin 2017.Le royaume de Tonga se retrouvait mercredi presque à l'ère pré-internet, avec la rupture d'un câble sous-marin qui prive les habitants de l'archipel du Pacifique de presque tous les sites, notamment Facebook ou YouTube. [Lire la dépêche...]

Sony Europe va passer sous la coupe d'une nouvelle filiale créée aux Pays-Bas, restant ainsi sous les règles de l'Union européenne après le Brexit Le fleuron japonais de l'électronique Sony a décidé de déménager son siège européen depuis la Grande-Bretagne vers les Pays-Bas, dans la perspective de la sortie du Royaume-Uni de l'UE, prévue le 29 mars. [Lire la dépêche...]

Parmi les sources des menaces, le renseignement américain a cité les adversaires traditionnels des Etats-Unis, comme la Russie, la Chine, la Corée du Nord et l'Iran, mais aussi les groupes terroristes et d'autres acteurs non-étatiquesLa Chine a "compressé" les délais pour développer de nouvelles technologies en "volant" la propriété intellectuelle américaine, ce qui lui permet aujourd'hui de contester la suprématie des Etats-Unis dans ce domaine, selon la direction du renseignement américain (DNI). [Lire la dépêche...]

Toutes les dépêches AFP
AgendaIT

AP CONNECT

La 2ème édition d'AP Connect qui vise à réunir les innovations, technologies et solutions dédiées à la transition numérique des administrations publiques centrales et des collectivités territoriales a lieu les 29 et 30 janvier 2019 à Espace Grand Arche, Paris La Défense. Organisé par PG Promotion.

RENCONTRES AMRAE

Les 27èmes Rencontres de l'AMRAE (Association française des professionnels de la gestion des risques et des assurances), le congrès annuel de référence des métiers du risque et des assurances, ont lieu du 6 au 8 février 2019 à Deauville (Centre International) sur le thème : "Le risque au coeur de la transformation". Organisées par l'AMRAE.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 11 et 12 mars 2019 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

IT PARTNERS

Événement du "channel" IT, télécoms et audiovisuel, la 13ème édition d'IT Partners a lieu les 13 et 14 mars 2019 à Disneyland Paris (Disney Events Arena-Ventury 1). Organisé par Reed Expositions.
RSS
Voir tout l'AgendaIT