X

Tesla: de 0 à 100 milliards en moins de 17 ans

En moins de dix-sept ans, Tesla est devenu un géant automobile. Le constructeur de voitures électriques a dépassé Volkswagen en Bourse et y vaut plus que General Motors et Ford.

Stand de Tesla au salon automobile de Bruxelles le 9 janvier 2020

Quand les grands constructeurs historiques produisent des millions de véhicules par an, Tesla en fabrique moins de 500.000. Mais "c'est le groupe automobile le plus important au monde", estime la banque Morgan Stanley, tandis que le président américain Donald Trump a qualifié Elon Musk, son fantasque patron, de "génie".

Si Tesla n'a jamais dégagé un seul bénéfice annuel depuis sa création en juillet 2003, le constructeur de véhicules électriques est la marque automobile qui symbolise le prestige, le luxe, la technologie et le respect de l'environnement pour les Américains, selon une enquête de novembre du cabinet automobile Cox Automotive.

- Comment est né Tesla Motors? -

Elon Musk n'a pas fondé Tesla mais l'a bâti.

Tesla a été fondé le 1er juillet 2003 par deux amis ingénieurs, Martin Eberhard et Marc Tarpenning, qui ont surfé sur la vague internet après avoir créé en 1998 une liseuse électronique, The Rocket eBook.

Le nom Tesla est un hommage à l'Américain d'origine serbe Nikola Tesla, inventeur du moteur à induction.

M. Eberhard pensait au départ racheter la start-up AC Propulsion, qui a fabriqué un modèle de voiture de sport, le Tzero. Il conseillait à l'époque les constructeurs sur les nouvelles lois limitant les émissions polluantes en Californie.

- Que change Tesla? -

Avant Tesla, la voiture électrique est considérée comme un gadget, d'autant que le développement de la batterie au plomb piétine. 

General Motors finit même par "tuer" sa sportive électrique EV1, malgré un investissement de plus d'un milliard de dollars dans le développement de cette voiture.

Voulant un véhicule puissant, rapide et beaucoup moins polluant, M. Eberhard se tourne vers la batterie lithium-ion et le moteur à induction.

- Pourquoi Tesla a réussi son pari? -

Quand Tesla débarque dans l'automobile, l'écosystème a changé: plusieurs tâches ont été confiées à des sous-traitants, les constructeurs ne s'occupant plus en interne que d'assembler les pièces, de la conception du moteur, des ventes et du marketing.

Tesla décide aussi de s'associer à d'autres, comme la marque britannique Lotus, pour éviter des coûts financiers et humains lourds. Il se sert du châssis de la Lotus Elise pour construire son tout premier véhicule, le Roadster, et se lie à AC Propulsion pour le système de transmission.

Les politiques environnementales ont également changé. De nombreux pays et grandes villes ont mis en place des bonus/malus et des crédits d'impôts pour inciter à des comportements vertueux. L'accord de Paris sur le climat en 2015 a accéléré les choses.

- La promesse de Tesla -

Proposer des voitures électriques haut de gamme à un prix jugé acceptable pour le consommateur et à un coût de ressource bas pour la planète.

- Les embûches - 

Tesla a officialisé ses ambitions en 2006, en convoquant le tout-Hollywood à une soirée au cours de laquelle les célébrités étaient priées d'apporter leur carnet de chèques.

Les livraisons n'ont débuté qu'en 2008, avec deux ans de retard car Tesla a accumulé les problèmes (poignées des portières, sièges, changement de matériaux composites...).

Ces retards ont amené Elon Musk à s'impliquer dans l'entreprise et à en prendre le contrôle.

En août 2007, Martin Eberhard est débarqué.

- L'ère Elon Musk -

En mars 2004, M. Eberhard contacte Elon Musk rencontré lors d'une conférence sur l'espace. Un mois plus tard, celui qui a fait fortune avec Paypal, investit 7,5 millions de dollars dans Tesla Motors.

M. Musk, jusque-là président du conseil d'administration, va endosser le costume de directeur général en octobre 2008.

Twitter devient son canal de communication parce qu'il veut parler directement aux consommateurs. 

En 2010, il fait entrer Tesla en Bourse. L'entreprise ne vaut que quelque 4 milliards de dollars en 2012. 

M. Musk promet de changer l'automobile. Les marchés y croient même si ses frasques et excentricités provoquent de fortes turbulences. 

C'est le cas lorsqu'il fume de la marijuana en direct, part en guerre contre le gendarme américain de la Bourse (SEC) ou affirme vouloir retirer Tesla de la cotation, sans avoir l'argent pour mener à bien l'opération.

Sous sa férule --il travaille jusqu'à l'épuisement en 2018 pour résoudre lui-même d'énormes problèmes de production--, la ligne des véhicules vendus s'est étoffée: Model S, Model X, Model 3 et bientôt le Model Y, un pick-up et un même semi-remorque.

Source : AFP


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

0123movie