X

Aller sur Mars: technologiquement possible, mais à quel prix!

Pour envoyer des hommes sur Mars, comme le projette le milliardaire Elon Musk, fondateur de la société SpaceX, les obstacles à surmonter ne sont pas tant "technologiques" que "financiers", explique à l'AFP François Forget, astrophysicien au CNRS et spécialiste de la "planète rouge". 

Le projet visionnaire du patron de Tesla Motors Elon Musk, qui veut aller installer une colonie sur mars et fait ici une conférence le 27 septembre 2016 à Guadalajara au Mexique sur le

Q: Aller sur Mars, est-ce un projet visionnaire ou farfelu? 

R: "L'annonce d'Elon Musk (mardi soir) mélange des projets à très long terme, qui resteront à long terme pour un long moment, comme la construction d'une "ville" sur Mars, et quelques annonces très pratiques, assez impressionnantes. Quand il parle de ses plans pour construire une énorme fusée, la plus grosse fusée jamais construite, il y a plein d'éléments qui montrent que c'est très sérieux.

D'autres projets étaient plus délirants, comme Mars One (un projet de colonie sur Mars sans possibilité de retour, ndlr) qui avait fait beaucoup de bruit mais c'était n'importe quoi. Derrière le projet d'Elon Musk, il y a quelque chose d'incroyablement ambitieux. 

Ça fait des années qu'il fait des annonces auxquelles on ne croit pas et qu'il les réalise. Elon Musk a prouvé qu'il n'était pas un farfelu."

Q: Quels sont les obstacles à surmonter?

R: "Les obstacles pour envoyer un astronaute sur Mars sont identifiés: il faut construire un vaisseau un peu plus gros que ce que l'on sait faire, faire le voyage jusqu'à Mars mais surtout descendre à la surface, ce qui est très difficile. Une fois sur place, il faut vivre et ensuite repartir avec une fusée qu'on doit construire sur la planète rouge, pour revenir sur Terre. Ce sont plein d'étapes difficiles mais il n'y a pas de points bloquants. Ce n'est pas comme voyager dans le temps ou rejoindre une exoplanète (planète en dehors de notre système solaire). 

Pour moi, les obstacles seront surtout financiers. Cela nécessite des millions d'heures de travail et donc des moyens énormes, des centaines de milliards de dollars. Environ 200 fois le budget de Rosetta (évalué à 1,4 milliard d'euros). Si les contribuables américains et du monde entier ne suivent pas, ça ne pourra pas se faire. 

Aller vivre sur Mars, rien ne l'empêche, mais cela paraît un peu absurde économiquement... c'est une telle fortune, comment le justifier?"

Q: Scientifiquement, il y a t-il un intérêt à aller sur Mars ?

R: "Sur Mars, l'homme pourrait faire des recherches beaucoup plus efficaces que ce que l'on sait faire avec nos robots. L'homme pourrait forer pour aller voir s'il y a des bactéries (donc des traces de vie, ndlr) dans les nappes profondes, un rêve scientifiquement très intéressant. Mais la science ne peut pas, à elle seule, justifier de tels projets, en raison des coûts. Avec un tel budget, on peut faire des choses beaucoup plus intéressantes du point de vue scientifique. L'exploration de Mars, cela ne peut se justifier que par un désir partagé d'une aventure humaine. C'était déjà le cas pour Apollo par exemple. Le conseiller scientifique de Kennedy lui avait dit: +Je veux bien qu'on fasse Apollo, mais pas au nom de la science+... Ce sera encore le cas pour Mars."

Source : AFP - Laurence COUSTAL

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Dernières dépêches AFP Internet et Technologie
Offres d'emploi
RSS
1234

Lancez votre recherche sur notre rubrique Emploi avec notre partenaire