X

News Partenaire

De l’ITSM à l’ESM

A partir de son activité de gestion de parcs, EasyVista a créé un moteur de gestion d’actifs et de gestion des processus. C’est aujourd’hui ce qui permet aux clients de gérer le cycle de vie de ces actifs : depuis l’initialisation jusqu’au provisionning ou la mise à disposition à l’utilisateur. C’est un tout cohérent de production de services. Grâce à ces solutions, le Service Informatique peut analyser les besoins des utilisateurs, identifier les solutions, les services et les mettre à disposition des utilisateurs.

#MegaFichier TES : Bernard Cazeneuve saisira l’Anssi et la Dinsic

Auditionné par le Sénat, le ministre de l’Intérieur à réitéré ses promesses. Non, le fichier TES ne servira pas à l’identification des personnes, mais bien à l’authentification. La sécurité de cette base centralisée est garantie selon Beauvau qui a tout de même saisi l’Anssi et la Dinsic.

Vendredi, Bernard Cazeneuve, accompagné d’Axelle Lemaire, tenait une très attendue conférence de presse sur le TES, après une audition devant la Commission des lois de l'Assemblée. Ce fichier regroupant données des cartes d’identité et des passeports fait débat depuis sa création par décret au début du mois. Tentant d’éteindre l’incendie, le ministre de l’Intérieur a multiplié les promesses. Sur les questions de sécurité, l’Anssi et la Dinsic seront saisies et leurs avis suivis à la lettre.

En outre, le versement dans le TES des données des demandeurs d’une carte nationale d’identité sera soumis au consentement du demandeur. Ces différents points, Bernard Cazeneuve les a répété ce matin lors de son audition par la Commission des lois du Sénat. Devaient suivre en fin de journée les auditions sur le même sujet de Mounir Mahjoubi, président du Conseil national du numérique et de Isabelle Falque-Perrotin, présidente de la Cnil.

Pas d’identification possible

Le but de cette audition du ministre : « nous assurer que la configuration technique déterminée par le décret est non-déformable par le gouvernement, qu’elle est sûre par rapport aux atteintes qui pourraient lui être portées », et « nous assurer de la nécessité de ce fichier, de vérifier que les finalités sont bien précises et restreintes pour respecter la décision du Conseil Constitutionnel en 2012 ».

 

A l’époque, le gouvernement avait tenté d’introduire dans la loi relative à l’instauration d’une CNI électronique un dispositif permettant la consultation des données personnelles d’une personne en vue d’une identification. Disposition contraire à la constitution et censurée en conséquence.  

« Nous l’avons exclu du texte » répond Bernard Cazeneuve. Pas d’identification à partir des donnés biométriques, donc, mais comment s’assurer que pareil système ne sera jamais mis en œuvre. En droit d’abord ! Le Conseil Constitutionnel ayant rendu impossible l’identification, il faudrait modifier la constitution pour le rendre possible. « Un gouvernement ne pourrait pas le faire sous le tapis » soutient le ministre.

Où Beauvau comprit ce à quoi sert l'Anssi

De plus, la conservation des données biométriques, empreintes digitales et photographies, ne seront versées à la base qu’avec le consentement du demandeur de la CNI… « Des trous dans la base » selon le sénateur socialiste Jean-Pierre Sueur. Du côté du ministère, on rétorque que cela ne changera rien en terme de sécurité mais le demandeur se coupera ainsi des services de « simplification ». Par ailleurs, les empreintes digitales seront toujours obligatoirement prises, du moins sur papier. En outre, Beauvau a « pris toutes les dispositions informatiques pour rendre impossible un tel dispositif ». C’est sur ce sujet que la Dinsic a été saisie et son rapport sera rendu public, dans un souci de « transparence totale ».

Quant aux attaques informatiques, le ministre ne peut s’étendre sur la sécurité, indiquant simplement que des dispositifs de sécurité ont été mis en place. Là, c’est l’Anssi qui est interrogée pour « homologuer le dispositif ». « Je me suis engagé à ce que l’avis de l’Anssi soit un avis conforme » indique le locataire de la place Beauvau, les recommandations de l’agence seront donc suivies à la lettre… ce qui paraît en soi logique.

Le prestataire ? Un expert du renseignement…

Mais comme le souligne Claude Malhuret, sénateur Les Républicains, « j'admire vos certitudes sur la sécurité informatique. Mais je sais d’expérience qu’aucun système n'est imprenable ». Réponse du ministre : l’irréversibilité de la base est laissée à l’expertise de l’Anssi et de la Dinsic, dont les rapports seront publics et les recommandations prises en compte. Et les données de la base seront stockées en France…

Autre petite information à retenir, Amesys s’occupera d’une partie de la prestation au terme d’un appel d’offres de marché public. Amesys, c’est cette société, rachetée par Bull entre temps, accusée d’avoir fourni des outils de surveillance au régime de Kadhafi, accusé de « complicité d’actes de torture ». En 2011, c’est le groupe socialiste qui avait demandé l’ouverture d’une enquête sur cette société et l’aide de la France à la Libye sur ces questions de renseignement intérieur. Les ennemis d’hier sont les amis de demain…


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Sécurité, Débats

Dossier L'1FO

RGPD : serez-vous prêt ? (2)

Comment s'attaquer à cet énorme projet de mise en conformité RGPD autrement qu'en commençant par dresser une cartographie des processus de l'entreprise ? Une première étape indispensable avant de s'astreindre à tenir à jour un registre des traitements des données.  Fin de l'article paru dans le n°157 de L’Informaticien.

Afficher tous les dossiers
Offres d'emploi
RSS
12345678910Last

Lancez votre recherche sur la rubrique Emploi avec notre partenaire



LIVRES BLANCS

Une étude Ponemon sur les coûts liés aux failles de sécurité en France, un Livre Blanc 3M France

IBM et Ponemon Institute ont réalisé une étude en 2016 sur les coûts liés aux brèches de sécurité. L'étude a été accomplie dans de nombreux pays dont la France. Il ressort de cette étude que les coûts ont augmenté en passant de 134 € à 141 € par personne. Et, en moyenne, le coût pour une entreprise s'élève désormais à 3,4 millions d'euros. 


Les nouvelles possibilités du Service Management, un Livre Blanc easyvista.

La transformation numérique des entreprises offre de nouveaux champs d’actions en matière de services rendus aux utilisateurs et ce afin d’améliorer leur vie quotidienne et leur productivité. 


Infrastructure IT gérée dans le cloud, un Livre Blanc Cisco Meraki et Inmac-WStore.

Ce Livre Blanc traite des tendances informatiques modernes et explique comment les produits Cisco Meraki fonctionnent en synergie pour fournir une solution informatique globale, fiable et complète pour les entreprises.


Comment choisir la solution de surveillance réseau adéquate ?  Un Livre Blanc Paessler.

Pour que son infrastructure informatique lui donne entière satisfaction, toute entreprise doit pouvoir compter sur un réseau haute performance. Pour maintenir la fluidité des procédures, tous les processus doivent fonctionner de manière fluide, y compris les communications internes et externes entre sites de l’entreprise, ainsi qu’avec les clients et partenaires. Les dysfonctionnements et pannes des processus opérationnels provoquent facilement des pertes de temps et surtout d’argent.


Stockage Flash : 1 000 utilisateurs témoignent, un Livre Blanc HPE.

1 000 responsables informatiques ont été interrogés à l'initiative d'HPE afin de relater les "surprises", bonnes et mauvaises qu'ils ont rencontré lors du déploiement puis l'utilisation de solutions de stockage Flash. L'essentiel des configurations et des utilisations ont été passées en revue pour ce qui constitue la plus grande enquête jamais réalisée sur ce thème et qui permet à chacun de préparer au mieux sa propre voie d'évolution, ceci en évitant les écueils qu'ont pu rencontrer les professionnels interrogés. 


Tous les Livres Blancs
Le Kiosque

STOCKAGE CLOUD : un casse-tête pour la DSI ! - RGPD : la parole aux entreprises qui s'y mettent - Microsoft Build : toutes les annonces - Wanacrypt : récit d'une cyberattaque historique - French Tech Brest+ - Nginx, nouveau standard de serveur web - Chatbots : l'interface de demain ?...

 

RGPD : SEREZ-VOUS PRÊT ? : cadre général, par où commencer ?, sécurité et législation - Profession DPO - Station F : gros plan sur la future Silicon Valley française - Services et convergence pour Hortonworks/Hadoop - French Tech Rennes/Saint-Malo - Découverte des Azure Functions - TensorFlow - Moteurs 3D - Laval Virtual...

 

Afficher tous les derniers numéros
Derniers commentaires
Fil AFP
Techno et Internet
Système de transport innovant appelé «Cristal» est utilisé comme navette au cours du «Congrès européen ITS» (systèmes de transport intelligents) à Strasbourg, le 21 juin 2017Des mini-bus électriques accrochés les uns aux autres comme un train, un "robot-taxi" sans chauffeur, une navette totalement automatique: constructeurs et opérateurs de transport rivalisent d'imagination pour inventer les solutions mobiles écologiques de demain, notamment dans les zones péri-urbaines. [Sommaire]

L'Aéromobil d'une entreprise slovaque exposée au salon de l'aéronautique du Bourget, le 21 juin 2017Rêve de gosse, jouet pour nabab ou révolution à venir dans les transports ? La voiture volante pose encore plus de questions qu'elle n'en résout et les grands constructeurs aéronautiques l'approchent avec prudence. [Sommaire]

Aux Pays-Bas, une application mobile empêche l'utilisation des smartphones à véloPour assurer la sécurité des cyclistes au pays de la bicyclette, et plus particulièrement celle des jeunes, un opérateur téléphonique néerlandais a développé une application mobile qui empêche l'utilisation des smartphones à vélo. [Sommaire]

Facebook a lancé vendredi au Royaume-Uni un programme visant à accompagner les ONG et les œuvres caritatives dans le combat contre les discours haineuxLe géant américain de l'internet Facebook a lancé vendredi au Royaume-Uni un programme visant à accompagner les ONG et les œuvres caritatives dans le combat contre les discours haineux. [Sommaire]

La Russie a menacé vendredi de bloquer la messagerie cryptée Telegram, lui reprochant de ne pas lui fournir les informations prévues par la loi, au moment où les autorités cherchent à renforcer leur contrôle sur ces services en ligne de mire de la lutte antiterroriste.La Russie a menacé vendredi de bloquer la messagerie cryptée Telegram, lui reprochant de ne pas lui fournir les informations prévues par la loi, au moment où les autorités cherchent à renforcer leur contrôle sur ces services en ligne de mire de la lutte antiterroriste. [Sommaire]

"Agenre", "Queer" ou "non binaire", les utilisateurs français de l'application de rencontres Tinder peuvent désormais choisir parmi une quarantaine de possibilités pour définir leur genre, une option qui était déjà disponible pour les utilisateurs outre-Atlantique. [Sommaire]

Au marché international du film documentaire de La Rochelle, le 20 juin 2017Images à 360 degrés, écran cylindrique et robots: les nouvelles technologies avaient déjà fait leur entrée au "Sunny side of the doc", mais pour la première fois, le marché international du film documentaire de La Rochelle consacre un espace entier à ces expérimentations. [Sommaire]

Le stand Tesla au Salon de l'automobile de Paris, le 30 septembre 2016Le constructeur californien des voitures électriques de luxe Tesla envisage de se lancer dans la musique, a-t-il indiqué jeudi à l'AFP confirmant des spéculations dans la presse américaine. [Sommaire]

Facebook veut protéger les Indiennes du harcèlementFacebook a présenté de nouvelles mesures de sécurité pour les utilisateurs indiens du réseau social, qui visent à protéger les femmes du harcèlement. [Sommaire]

Vue de la tour du Kremlin, à Moscou, le 17 mars 2017Le Kremlin investit la Toile et se rapproche des Youtubeurs pour contrer l'opposition et ses appels à manifester lancés sur les blogs et réseaux sociaux, qui séduisent et mobilisent la "génération internet". [Sommaire]

Toutes les dépêches AFP

AgendaIT

CLOUD WEEK

Ensemble de manifestations - conférence au format TED, trophées, ateliers, présentations, etc... - autour du Cloud Computing à Paris (Maison de la Chimie et Salons Hoche) du 3 au 7 juillet 2017. Organisé par EuroCloud France.

SALONS SOLUTIONS

Les Salons Solutions - ERP, CRM, BI et Big Data, E-Achats, Demat'Expo, Serveurs & Applications - se tiennent du 26 au 28 septembre 2017 à Paris, Porte de Versailles. Organisés par Infopromotions.

MICROSOFT EXPERIENCES'17

Deux jours de conférences et 10000 m2 d'espaces d'échange pour s'immerger dans les innovations du numérique les 3 et 4 octobre 2017 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Microsoft.

LES ASSISES

Grand rendez-vous annuel des RSSI, les Assises de la sécurité des systèmes d'information se tiennent à Monaco (Grimaldi Forum) du 11 au 14 octobre 2017. Organisées par DG Consultants.

MOBILITY FOR BUSINESS

7ème édition de Mobility for Business, le salon des solutions mobiles pour une meilleure transformation digitale des entreprises, les 17 et 18 octobre 2017 à Paris Porte de Versailles (Hall 5.1). Organisé par Infopromotions.

NEXT

Google Cloud Next Paris, l'événement développeurs Google et IT en France sur le futur du Cloud, a lieu le 19 octobre 2017 au palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Google.

DIGIWORLD SUMMIT

39ème Digiworld Summit, conférence internationale sur le thème "Investir dans notre futur numérique" à Montpellier (Le Corum). Organisée par l'Idate.

Voir tout l'AgendaIT