X

News Partenaire

Connaître ses actifs pour automatiser, protéger et optimiser les ressources

Apparu dans les années 80, les logiciels de gestion de parcs informatiques sont aujourd’hui des outils au cœur de la maîtrise des activités du service informatique. L’enjeu aujourd’hui réside dans la capacité du système d’information à tracer l’ensemble de ses services de son infrastructure afin de pouvoir optimiser au maximum son efficacité et réduire sensiblement les coûts.

Tous fichés !

Ou comment ficher tranquillement 60 millions de citoyens sans faire de remous. Le 30 octobre, le gouvernement a tenté de faire passer discrètement un décret mettant en place un « traitement de données à caractère personnel dénommé « titres électroniques sécurisés » (TES) » réunissant données relatives aux cartes nationales d'identité et aux passeports.

Alors que nous nous apprêtions tous à profiter d’un long week-end ensoleillé, le gouvernement a décidé de faire passer en douce un joli petit décret dans le Journal Officiel du 30 octobre. Celui-ci porte sur « la mise en œuvre d'un traitement commun aux cartes nationales d'identité et aux passeports ». Soit la création d’un fichier rassemblant les données de 60 millions de citoyens. Et, histoire de bien noyer le poisson, ce décret 2016-1460 était planqué parmi les dix-sept autres décrets publiés le même jour par le ministère de l’Intérieur.

Mais c’était sans compter sur Marc Rees et son œil vigilant. Notre confrère de Next Inpact a mis le doigt sur ce charmant décret. Qu’apprend-on ? Que le « ministre de l'Intérieur met en œuvre un traitement de données à caractère personnel dénommé « titres électroniques sécurisés » (TES) ». Fichiers de CNI (cartes nationales d’identité) et de passeports sont donc mixés et centralisés, exit le le principe de territorialisation.

 

 

Tout, tout, vous saurez tout sur les Français

Sous couvert de simplification des procédures et de lutte contre la fraude, les données à caractère personnel sont regroupées.

Les informations concernées ? Voici la liste exhaustive dressée place Beauvau :

  • 1° Les données relatives au demandeur ou au titulaire du titre :
    • a) Le nom de famille, le nom d'usage, les prénoms ;
    • b) La date et le lieu de naissance ;
    • c) Le sexe ;
    • d) La couleur des yeux ;
    • e) La taille ;
    • f) Le domicile ou la résidence ou, le cas échéant, la commune de rattachement de l'intéressé ou l'adresse de l'organisme d'accueil auprès duquel la personne est domiciliée ;
    • g) Les données relatives à sa filiation : les noms, prénoms, dates et lieux de naissance de ses parents, leur nationalité ;
    • h) Le cas échéant, le document attestant de la qualité du représentant légal lorsque le titulaire du titre est un mineur ou un majeur placé sous tutelle ;
    • i) L'image numérisée du visage et celle des empreintes digitales qui peuvent être légalement recueillies ;
    • j) L'image numérisée de la signature du demandeur de la carte nationale d'identité ;
    • k) L'adresse de messagerie électronique et les coordonnées téléphoniques du demandeur, lorsque celui-ci a choisi d'effectuer une pré-demande de titre en ligne ou a demandé à bénéficier de l'envoi postal sécurisé, ou sur déclaration de l'usager lorsqu'il souhaite être informé par ce moyen de la disponibilité de son titre ;
    • l) Le cas échéant, le code de connexion délivré par l'administration au demandeur pour lui permettre de déclarer la réception de son passeport lorsque ce titre lui a été adressé par courrier sécurisé ;
  • 2° Les informations relatives au titre :
    • a) Numéro du titre ;
    • b) Type de titre ;
    • c) Tarif du droit de timbre ;
    • d) Date et lieu de délivrance ;
    • e) Autorité de délivrance ;
    • f) Date d'expiration ;
    • g) Mention, avec la date, de l'invalidation du titre et de son motif (perte, vol, retrait, interdiction de sortie du territoire, autre motif), de la restitution du titre à l'administration, de sa destruction ;
    • h) Mentions des justificatifs présentés à l'appui de la demande de titre ;
    • i) Informations à caractère technique relatives à l'établissement du titre ;
    • j) Informations relatives à la demande de titre : numéro de demande et, le cas échéant, de pré-demande, lieu de dépôt, date de réception de la demande, date de l'envoi du titre au guichet de dépôt, motif de non-délivrance ;
    • k) La date et le mode de remise du titre ainsi que, le cas échéant, les nom, prénoms et identifiant du consul honoraire chargé de sa remise ou le nom, l'adresse du site internet de suivi et l'identifiant du transporteur chargé de son acheminement lorsque le titre est adressé à l'usager par courrier sécurisé ;
    • l) Les informations relatives à la réception du passeport par le demandeur lorsque le titre lui est adressé par courrier sécurisé : la date d'envoi du passeport, le numéro de suivi du courrier sécurisé, la date de la déclaration de réception, de non-réception ou de refus de réception du passeport, la mention des justificatifs produits à l'appui de la déclaration ;
  • 3° Les données relatives au fabricant du titre et aux agents chargés de la délivrance du titre :
    • a) Nom, prénom et références de l'agent qui enregistre la demande de titre ;
    • b) Noms, prénoms et références des agents mentionnés à l'article 3 ;
    • c) Identifiant du fabricant du titre ;
  • 4° L'image numérisée des pièces du dossier de demande de titre.

Oui, ça fait beaucoup, mais ça ne s’arrête pas là. En effet, les mairies et autres organismes de délivrance ne seront pas les seuls à avoir accès à ces données. Le décret prévoit que la police, la gendarmerie, les douanes ainsi que les « agents des services spécialisés du renseignement » peuvent accéder au « TES », « pour les seuls besoins de la prévention des atteintes aux intérêts fondamentaux de la Nation et des actes de terrorisme ». Oh, et nos amis d’Interpol et les autorités des Etats-membres de Schengen seront eux-aussi autorisés, dans une certaine mesure, à jeter un œil dans ce système de traitement.

Chez la Cnil, ça passe

Mais bon, n’allez pas crier au fichage généralisé. « Le traitement ne comporte pas de dispositif de recherche permettant l'identification à partir de l'image numérisée du visage ou de l'image numérisée des empreintes digitales enregistrées dans ce traitement » précise le décret. Pas de logiciel de reconnaissance faciale ou digitale, tout va bien… Sauf qu’il ne s’agit pas d’une stricte interdiction, ce point est donc susceptible d’’évoluer.

Devant cette situation orwelienne, comment la Cnil pourrait-elle ne pas réagir face à cette initiative de l’exécutif ? Le gendarme des données personnelles a bel et bien délibéré et émet des réserves. Il « observe d'abord que la mise en œuvre du traitement envisagé conduirait à réunir au sein d'un même fichier des données biométriques, en particulier les images numérisées des empreintes digitales et de la photographie de l'ensemble des demandeurs de cartes nationales d'identité et de passeports ».

Et la Commission déplore notamment que le gouvernement est passé outre le Parlement, instituant directement ce système par voie de décret. Mais la Cnil ne s’oppose pas au décret, juridiquement valide. « La Commission estime que les mesures de sécurité décrites par le responsable de traitement sont conformes à l'exigence de sécurité prévue par l'article 34 de la loi du 6 janvier 1978 modifiée » écrit-elle.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier L'1FO

RGPD : serez-vous prêt ? (2)

Comment s'attaquer à cet énorme projet de mise en conformité RGPD autrement qu'en commençant par dresser une cartographie des processus de l'entreprise ? Une première étape indispensable avant de s'astreindre à tenir à jour un registre des traitements des données.  Fin de l'article paru dans le n°157 de L’Informaticien.

Afficher tous les dossiers
Offres d'emploi
RSS
12345678910Last

Lancez votre recherche sur la rubrique Emploi avec notre partenaire



LIVRES BLANCS

Une étude Ponemon sur les coûts liés aux failles de sécurité en France, un Livre Blanc 3M France

IBM et Ponemon Institute ont réalisé une étude en 2016 sur les coûts liés aux brèches de sécurité. L'étude a été accomplie dans de nombreux pays dont la France. Il ressort de cette étude que les coûts ont augmenté en passant de 134 € à 141 € par personne. Et, en moyenne, le coût pour une entreprise s'élève désormais à 3,4 millions d'euros. 


Les nouvelles possibilités du Service Management, un Livre Blanc easyvista.

La transformation numérique des entreprises offre de nouveaux champs d’actions en matière de services rendus aux utilisateurs et ce afin d’améliorer leur vie quotidienne et leur productivité. 


Infrastructure IT gérée dans le cloud, un Livre Blanc Cisco Meraki et Inmac-WStore.

Ce Livre Blanc traite des tendances informatiques modernes et explique comment les produits Cisco Meraki fonctionnent en synergie pour fournir une solution informatique globale, fiable et complète pour les entreprises.


Comment choisir la solution de surveillance réseau adéquate ?  Un Livre Blanc Paessler.

Pour que son infrastructure informatique lui donne entière satisfaction, toute entreprise doit pouvoir compter sur un réseau haute performance. Pour maintenir la fluidité des procédures, tous les processus doivent fonctionner de manière fluide, y compris les communications internes et externes entre sites de l’entreprise, ainsi qu’avec les clients et partenaires. Les dysfonctionnements et pannes des processus opérationnels provoquent facilement des pertes de temps et surtout d’argent.


Stockage Flash : 1 000 utilisateurs témoignent, un Livre Blanc HPE.

1 000 responsables informatiques ont été interrogés à l'initiative d'HPE afin de relater les "surprises", bonnes et mauvaises qu'ils ont rencontré lors du déploiement puis l'utilisation de solutions de stockage Flash. L'essentiel des configurations et des utilisations ont été passées en revue pour ce qui constitue la plus grande enquête jamais réalisée sur ce thème et qui permet à chacun de préparer au mieux sa propre voie d'évolution, ceci en évitant les écueils qu'ont pu rencontrer les professionnels interrogés. 


Tous les Livres Blancs
Le Kiosque

STOCKAGE CLOUD : un casse-tête pour la DSI ! - RGPD : la parole aux entreprises qui s'y mettent - Microsoft Build : toutes les annonces - Wanacrypt : récit d'une cyberattaque historique - French Tech Brest+ - Nginx, nouveau standard de serveur web - Chatbots : l'interface de demain ?...

 

RGPD : SEREZ-VOUS PRÊT ? : cadre général, par où commencer ?, sécurité et législation - Profession DPO - Station F : gros plan sur la future Silicon Valley française - Services et convergence pour Hortonworks/Hadoop - French Tech Rennes/Saint-Malo - Découverte des Azure Functions - TensorFlow - Moteurs 3D - Laval Virtual...

 

Afficher tous les derniers numéros
Derniers commentaires
Fil AFP
Techno et Internet
Casques de réalité virtuelle, exosquelette, voitures volantes... pour la première fois cette année, le salon du Bourget accueille un espace dédié à l'innovation dans l'aéronautique et le spatial, un secteur où malgré la prédominance des grands groupes, les start-up parviennent à se faire frayer un chemin. [Sommaire]

Le parlement britannique a bloqué samedi l'accès depuis l'extérieur à ses comptes e-mail à la suite d'une cyberattaque, ont indiqué ses responsables.Le parlement britannique a bloqué samedi l'accès depuis l'extérieur à ses comptes e-mail à la suite d'une cyberattaque, ont indiqué ses responsables. [Sommaire]

Système de transport innovant appelé «Cristal» est utilisé comme navette au cours du «Congrès européen ITS» (systèmes de transport intelligents) à Strasbourg, le 21 juin 2017Des mini-bus électriques accrochés les uns aux autres comme un train, un "robot-taxi" sans chauffeur, une navette totalement automatique: constructeurs et opérateurs de transport rivalisent d'imagination pour inventer les solutions mobiles écologiques de demain, notamment dans les zones péri-urbaines. [Sommaire]

L'Aéromobil d'une entreprise slovaque exposée au salon de l'aéronautique du Bourget, le 21 juin 2017Rêve de gosse, jouet pour nabab ou révolution à venir dans les transports ? La voiture volante pose encore plus de questions qu'elle n'en résout et les grands constructeurs aéronautiques l'approchent avec prudence. [Sommaire]

Aux Pays-Bas, une application mobile empêche l'utilisation des smartphones à véloPour assurer la sécurité des cyclistes au pays de la bicyclette, et plus particulièrement celle des jeunes, un opérateur téléphonique néerlandais a développé une application mobile qui empêche l'utilisation des smartphones à vélo. [Sommaire]

Facebook a lancé vendredi au Royaume-Uni un programme visant à accompagner les ONG et les œuvres caritatives dans le combat contre les discours haineuxLe géant américain de l'internet Facebook a lancé vendredi au Royaume-Uni un programme visant à accompagner les ONG et les œuvres caritatives dans le combat contre les discours haineux. [Sommaire]

La Russie a menacé vendredi de bloquer la messagerie cryptée Telegram, lui reprochant de ne pas lui fournir les informations prévues par la loi, au moment où les autorités cherchent à renforcer leur contrôle sur ces services en ligne de mire de la lutte antiterroriste.La Russie a menacé vendredi de bloquer la messagerie cryptée Telegram, lui reprochant de ne pas lui fournir les informations prévues par la loi, au moment où les autorités cherchent à renforcer leur contrôle sur ces services en ligne de mire de la lutte antiterroriste. [Sommaire]

"Agenre", "Queer" ou "non binaire", les utilisateurs français de l'application de rencontres Tinder peuvent désormais choisir parmi une quarantaine de possibilités pour définir leur genre, une option qui était déjà disponible pour les utilisateurs outre-Atlantique. [Sommaire]

Au marché international du film documentaire de La Rochelle, le 20 juin 2017Images à 360 degrés, écran cylindrique et robots: les nouvelles technologies avaient déjà fait leur entrée au "Sunny side of the doc", mais pour la première fois, le marché international du film documentaire de La Rochelle consacre un espace entier à ces expérimentations. [Sommaire]

Le stand Tesla au Salon de l'automobile de Paris, le 30 septembre 2016Le constructeur californien des voitures électriques de luxe Tesla envisage de se lancer dans la musique, a-t-il indiqué jeudi à l'AFP confirmant des spéculations dans la presse américaine. [Sommaire]

Toutes les dépêches AFP

AgendaIT

CLOUD WEEK

Ensemble de manifestations - conférence au format TED, trophées, ateliers, présentations, etc... - autour du Cloud Computing à Paris (Maison de la Chimie et Salons Hoche) du 3 au 7 juillet 2017. Organisé par EuroCloud France.
11èmes Assises du très haut débit sur le thème «un nouvel élan pour le Très Haut Débit» le 5 juillet 2017 à Paris, Maison de la Chimie. Organisées par Aromates.

INNOVATIVE CITY

Conférences et exposition Innovative City 2017 sur le thème "Where innovation means new models" les 5 et 7 juillet 2017 à Nice (Acropolis). Organisé par Innovative City SAS. 

BLACK HAT

Événement majeur mondial sur la sécurité de l'information la conférence Black Hat USA a lieu du 22 au 27 juillet 2017 à Las Vegas (Mandalay Bay). Organisé par UBM.

SALONS SOLUTIONS

Les Salons Solutions - ERP, CRM, BI et Big Data, E-Achats, Demat'Expo, Serveurs & Applications - se tiennent du 26 au 28 septembre 2017 à Paris, Porte de Versailles. Organisés par Infopromotions.

MICROSOFT EXPERIENCES'17

Deux jours de conférences et 10000 m2 d'espaces d'échange pour s'immerger dans les innovations du numérique les 3 et 4 octobre 2017 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Microsoft.

SMART CITY + SMART GRID

Exposition, contérences et ateliers, le salon de la ville et des territoires intelligents, durables et connectés Smart City + Smart Grig se tient les 4 et 5 octobre 2017 à Paris, Porte de Versailles (Pavillon 2.2). Organisé par Infopromotions.

Voir tout l'AgendaIT