X

News Partenaire

EasyVista au sein de PWC

Dans la vidéo ci-dessous, Raphael Hélion, DSI de PWC pour la France et la région francophone d’Afrique, explique son choix d’une nouvelle solution de Service Management dans le cadre de son projet de transformation IT qui a pour but de repositionner le rôle de la DSI en centre d’innovation et contributeur de la création de valeur pour les métiers internes. 


Tous fichés !

Ou comment ficher tranquillement 60 millions de citoyens sans faire de remous. Le 30 octobre, le gouvernement a tenté de faire passer discrètement un décret mettant en place un « traitement de données à caractère personnel dénommé « titres électroniques sécurisés » (TES) » réunissant données relatives aux cartes nationales d'identité et aux passeports.

Alors que nous nous apprêtions tous à profiter d’un long week-end ensoleillé, le gouvernement a décidé de faire passer en douce un joli petit décret dans le Journal Officiel du 30 octobre. Celui-ci porte sur « la mise en œuvre d'un traitement commun aux cartes nationales d'identité et aux passeports ». Soit la création d’un fichier rassemblant les données de 60 millions de citoyens. Et, histoire de bien noyer le poisson, ce décret 2016-1460 était planqué parmi les dix-sept autres décrets publiés le même jour par le ministère de l’Intérieur.

Mais c’était sans compter sur Marc Rees et son œil vigilant. Notre confrère de Next Inpact a mis le doigt sur ce charmant décret. Qu’apprend-on ? Que le « ministre de l'Intérieur met en œuvre un traitement de données à caractère personnel dénommé « titres électroniques sécurisés » (TES) ». Fichiers de CNI (cartes nationales d’identité) et de passeports sont donc mixés et centralisés, exit le le principe de territorialisation.

 

 

Tout, tout, vous saurez tout sur les Français

Sous couvert de simplification des procédures et de lutte contre la fraude, les données à caractère personnel sont regroupées.

Les informations concernées ? Voici la liste exhaustive dressée place Beauvau :

  • 1° Les données relatives au demandeur ou au titulaire du titre :
    • a) Le nom de famille, le nom d'usage, les prénoms ;
    • b) La date et le lieu de naissance ;
    • c) Le sexe ;
    • d) La couleur des yeux ;
    • e) La taille ;
    • f) Le domicile ou la résidence ou, le cas échéant, la commune de rattachement de l'intéressé ou l'adresse de l'organisme d'accueil auprès duquel la personne est domiciliée ;
    • g) Les données relatives à sa filiation : les noms, prénoms, dates et lieux de naissance de ses parents, leur nationalité ;
    • h) Le cas échéant, le document attestant de la qualité du représentant légal lorsque le titulaire du titre est un mineur ou un majeur placé sous tutelle ;
    • i) L'image numérisée du visage et celle des empreintes digitales qui peuvent être légalement recueillies ;
    • j) L'image numérisée de la signature du demandeur de la carte nationale d'identité ;
    • k) L'adresse de messagerie électronique et les coordonnées téléphoniques du demandeur, lorsque celui-ci a choisi d'effectuer une pré-demande de titre en ligne ou a demandé à bénéficier de l'envoi postal sécurisé, ou sur déclaration de l'usager lorsqu'il souhaite être informé par ce moyen de la disponibilité de son titre ;
    • l) Le cas échéant, le code de connexion délivré par l'administration au demandeur pour lui permettre de déclarer la réception de son passeport lorsque ce titre lui a été adressé par courrier sécurisé ;
  • 2° Les informations relatives au titre :
    • a) Numéro du titre ;
    • b) Type de titre ;
    • c) Tarif du droit de timbre ;
    • d) Date et lieu de délivrance ;
    • e) Autorité de délivrance ;
    • f) Date d'expiration ;
    • g) Mention, avec la date, de l'invalidation du titre et de son motif (perte, vol, retrait, interdiction de sortie du territoire, autre motif), de la restitution du titre à l'administration, de sa destruction ;
    • h) Mentions des justificatifs présentés à l'appui de la demande de titre ;
    • i) Informations à caractère technique relatives à l'établissement du titre ;
    • j) Informations relatives à la demande de titre : numéro de demande et, le cas échéant, de pré-demande, lieu de dépôt, date de réception de la demande, date de l'envoi du titre au guichet de dépôt, motif de non-délivrance ;
    • k) La date et le mode de remise du titre ainsi que, le cas échéant, les nom, prénoms et identifiant du consul honoraire chargé de sa remise ou le nom, l'adresse du site internet de suivi et l'identifiant du transporteur chargé de son acheminement lorsque le titre est adressé à l'usager par courrier sécurisé ;
    • l) Les informations relatives à la réception du passeport par le demandeur lorsque le titre lui est adressé par courrier sécurisé : la date d'envoi du passeport, le numéro de suivi du courrier sécurisé, la date de la déclaration de réception, de non-réception ou de refus de réception du passeport, la mention des justificatifs produits à l'appui de la déclaration ;
  • 3° Les données relatives au fabricant du titre et aux agents chargés de la délivrance du titre :
    • a) Nom, prénom et références de l'agent qui enregistre la demande de titre ;
    • b) Noms, prénoms et références des agents mentionnés à l'article 3 ;
    • c) Identifiant du fabricant du titre ;
  • 4° L'image numérisée des pièces du dossier de demande de titre.

Oui, ça fait beaucoup, mais ça ne s’arrête pas là. En effet, les mairies et autres organismes de délivrance ne seront pas les seuls à avoir accès à ces données. Le décret prévoit que la police, la gendarmerie, les douanes ainsi que les « agents des services spécialisés du renseignement » peuvent accéder au « TES », « pour les seuls besoins de la prévention des atteintes aux intérêts fondamentaux de la Nation et des actes de terrorisme ». Oh, et nos amis d’Interpol et les autorités des Etats-membres de Schengen seront eux-aussi autorisés, dans une certaine mesure, à jeter un œil dans ce système de traitement.

Chez la Cnil, ça passe

Mais bon, n’allez pas crier au fichage généralisé. « Le traitement ne comporte pas de dispositif de recherche permettant l'identification à partir de l'image numérisée du visage ou de l'image numérisée des empreintes digitales enregistrées dans ce traitement » précise le décret. Pas de logiciel de reconnaissance faciale ou digitale, tout va bien… Sauf qu’il ne s’agit pas d’une stricte interdiction, ce point est donc susceptible d’’évoluer.

Devant cette situation orwelienne, comment la Cnil pourrait-elle ne pas réagir face à cette initiative de l’exécutif ? Le gendarme des données personnelles a bel et bien délibéré et émet des réserves. Il « observe d'abord que la mise en œuvre du traitement envisagé conduirait à réunir au sein d'un même fichier des données biométriques, en particulier les images numérisées des empreintes digitales et de la photographie de l'ensemble des demandeurs de cartes nationales d'identité et de passeports ».

Et la Commission déplore notamment que le gouvernement est passé outre le Parlement, instituant directement ce système par voie de décret. Mais la Cnil ne s’oppose pas au décret, juridiquement valide. « La Commission estime que les mesures de sécurité décrites par le responsable de traitement sont conformes à l'exigence de sécurité prévue par l'article 34 de la loi du 6 janvier 1978 modifiée » écrit-elle.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Dossier L'1FO

RGPD : la parole aux entreprises !

Si de nombreuses entreprises n’ont pas encore débuté le chantier, ou très peu, d’autres l’ont déjà entamé depuis plusieurs mois. Nous avons interrogé trois d’entre elles pour comprendre leurs démarches. Article paru dans le n°158 de L'Informaticien.


Afficher tous les dossiers
Offres d'emploi
RSS
12345678910Last

Lancez votre recherche sur la rubrique Emploi avec notre partenaire


LIVRES BLANCS

Une étude Ponemon sur les coûts liés aux failles de sécurité en France, un Livre Blanc 3M France

IBM et Ponemon Institute ont réalisé une étude en 2016 sur les coûts liés aux brèches de sécurité. L'étude a été accomplie dans de nombreux pays dont la France. Il ressort de cette étude que les coûts ont augmenté en passant de 134 € à 141 € par personne. Et, en moyenne, le coût pour une entreprise s'élève désormais à 3,4 millions d'euros. 


Les nouvelles possibilités du Service Management, un Livre Blanc easyvista.

La transformation numérique des entreprises offre de nouveaux champs d’actions en matière de services rendus aux utilisateurs et ce afin d’améliorer leur vie quotidienne et leur productivité. 


Infrastructure IT gérée dans le cloud, un Livre Blanc Cisco Meraki et Inmac-WStore.

Ce Livre Blanc traite des tendances informatiques modernes et explique comment les produits Cisco Meraki fonctionnent en synergie pour fournir une solution informatique globale, fiable et complète pour les entreprises.


Comment choisir la solution de surveillance réseau adéquate ?  Un Livre Blanc Paessler.

Pour que son infrastructure informatique lui donne entière satisfaction, toute entreprise doit pouvoir compter sur un réseau haute performance. Pour maintenir la fluidité des procédures, tous les processus doivent fonctionner de manière fluide, y compris les communications internes et externes entre sites de l’entreprise, ainsi qu’avec les clients et partenaires. Les dysfonctionnements et pannes des processus opérationnels provoquent facilement des pertes de temps et surtout d’argent.


Stockage Flash : 1 000 utilisateurs témoignent, un Livre Blanc HPE.

1 000 responsables informatiques ont été interrogés à l'initiative d'HPE afin de relater les "surprises", bonnes et mauvaises qu'ils ont rencontré lors du déploiement puis l'utilisation de solutions de stockage Flash. L'essentiel des configurations et des utilisations ont été passées en revue pour ce qui constitue la plus grande enquête jamais réalisée sur ce thème et qui permet à chacun de préparer au mieux sa propre voie d'évolution, ceci en évitant les écueils qu'ont pu rencontrer les professionnels interrogés. 


Tous les Livres Blancs
Le Kiosque

SMART CITY : de l'IT pour piloter les villes - Maîtrisez Windows 10 CREATORS UPDATE - Mettons les robots dans les nuages ! - Comment le BACKUP se réinvente - Créez un projet ARDUINO avec Circuito - Rencontre avec David Fayon : « Comment la France peut devenir la tête de pont du numérique en Europe »...

 

STOCKAGE CLOUD : un casse-tête pour la DSI ! - Règlement européen RGPD : la parole aux entreprises qui s'y mettent - Microsoft Build : toutes les annonces - Wanacrypt : récit d'une cyberattaque historique - French Tech Brest+ - Nginx, nouveau standard de serveur web - Chatbots : l'interface de demain ?...

 

Afficher tous les derniers numéros
Derniers commentaires
Fil AFP
Techno et Internet
Manifestation à Moscou contre la censure sur internet en Russie, le 23 juillet 2017Environ un millier de Russes ont défilé dimanche dans les rues de Moscou lors d'une manifestation, autorisée par les autorités, contre le renforcement de la surveillance et des restrictions sur Internet. [Sommaire]

Facebook travaille sur un appareil électronique aux fonctionnalités multiples (GPS, haut-parleur...) que le consommateur pourrait moduler comme il le souhaite, selon une demande de brevet déposée jeudi, ce qui vient raviver les rumeurs autour d'un possible smartphone FacebookFacebook travaille sur un appareil électronique aux fonctionnalités multiples (GPS, haut-parleur...) que le consommateur pourrait moduler comme il le souhaite, selon une demande de brevet déposée jeudi, ce qui vient raviver les rumeurs autour d'un possible smartphone Facebook.  [Sommaire]

Des salariés de Portugal Telecom manifestent à Lisbonne, le 21 juillet 2017Des milliers de salariés de Portugal Telecom ont participé vendredi à une journée de grève et manifesté à Lisbonne pour protester contre des transferts de postes vers d'autres entités du groupe français Altice, qui a repris l'opérateur historique portugais fin 2014. [Sommaire]

Deutsche Telekom a évalué à environ 2 millions d'euros le coût de l'attaqueUn Britannique jugé en Allemagne pour une vaste attaque informatique qui avait touché en novembre plus d'un million de clients de l'opérateur allemand Deutsche Telekom a reconnu vendredi avoir agi pour le compte d'une société du Liberia. [Sommaire]

L'enceinte de confinement du réacteur 3 de la centrale de Fukushima (nord-est du Japon), le 10 février 2016Un robot a été dépêché cette semaine dans l'enceinte de confinement du réacteur 3 de la centrale saccagée de Fukushima (nord-est du Japon), mais le premier examen n'a pas permis d'apercevoir le combustible fondu, selon l'exploitant. [Sommaire]

Le 1er prototype de train de la société Hyperloop, présenté dans le Nevada le 12 juillet 2017 L'entrepreneur Elon Musk a annoncé jeudi que le projet de train à très grande vitesse qui relierait New York à Washington en 29 minutes seulement a reçu l'accord verbal du gouvernement, se disant "optimiste" quant à un accord formel qui pourrait intervenir "rapidement". [Sommaire]

Le logo de  Microsoft le 30 novembre 2016 à Bellevue, WashingtonLe groupe informatique américain Microsoft a publié des résultats trimestriels en forte hausse jeudi, marqués par une nouvelle progression de ses activités de services dématérialisés en ligne ("Cloud") sur lesquelles il fait désormais reposer son développement. [Sommaire]

Un site internet vendant de la drogue et des armes illégalement, le 30 octobre 2013 à ParisCoup dur pour les trafiquants qui opèrent sur le "Dark web": les polices américaine et européennes ont annoncé jeudi avoir fermé deux importants sites de "l'internet opaque", où s'échangeaient sous le manteau, et en toute discrétion, armes et drogues. [Sommaire]

Le satellite observera des forêts tropicales, comme ici au Guatemala, victime de la sécheresse Un nouvel outil de mesure du réchauffement de la planète entre en piste: Venµs, premier satellite d'observation de la végétation dédié au changement climatique, prendra début août ses quartiers à 720 km au-dessus de la Terre. [Sommaire]

Pékin a ordonné aux géants du web chinois comme Baidu de fermer les sites qui publient des informations politiquement sensiblesPékin a ordonné aux grandes entreprises technologiques chinoises de faire le ménage sur internet en fermant les sites qui publient des informations politiquement sensibles. [Sommaire]

Toutes les dépêches AFP

AgendaIT

BLACK HAT

Événement majeur mondial sur la sécurité de l'information la conférence Black Hat USA a lieu du 22 au 27 juillet 2017 à Las Vegas (Mandalay Bay). Organisé par UBM.

SALONS SOLUTIONS

Les Salons Solutions - ERP, CRM, BI et Big Data, E-Achats, Demat'Expo, Serveurs & Applications - se tiennent du 26 au 28 septembre 2017 à Paris, Porte de Versailles. Organisés par Infopromotions.

MICROSOFT EXPERIENCES'17

Deux jours de conférences et 10000 m2 d'espaces d'échange pour s'immerger dans les innovations du numérique les 3 et 4 octobre 2017 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Microsoft.

SMART CITY + SMART GRID

Exposition, contérences et ateliers, le salon de la ville et des territoires intelligents, durables et connectés Smart City + Smart Grig se tient les 4 et 5 octobre 2017 à Paris, Porte de Versailles (Pavillon 2.2). Organisé par Infopromotions.

LES ASSISES

Grand rendez-vous annuel des RSSI, les Assises de la sécurité des systèmes d'information se tiennent à Monaco (Grimaldi Forum) du 11 au 14 octobre 2017. Organisées par DG Consultants.

MOBILITY FOR BUSINESS

7ème édition de Mobility for Business, le salon des solutions mobiles pour une meilleure transformation digitale des entreprises, les 17 et 18 octobre 2017 à Paris Porte de Versailles (Hall 5.1). Organisé par Infopromotions.
L'OVH Summit, l'événement IT du leader européen du cloud, tient sa 5ème édition le 17 octobre 2017 au Paris Event Center (Paris 19ème). Organisé par OVH.
Voir tout l'AgendaIT