X

Piratage démocrate : la Russie officiellement accusée

L’Administration Obama vient, pour la première fois, de désigner la Russie comme responsable du piratage informatique du Comité National Démocrate en charge de la préparation de l’investiture puis de l’élection du candidat, en l’espèce l’ancienne Première dame puis secrétaire d’État aux Affaires étrangères de Barack Obama, Hillary Clinton.

Voilà qui ne va pas réchauffer des relations déjà passablement glaciales entre les deux puissances. En effet, l’Administration américaine vient d’accuser officiellement la Russie d’être à l’origine de plusieurs actes de hacking contre le parti démocrate visant à influencer le résultat des élections américaines. Si, jusqu’à maintenant, la Russie était effectivement soupçonnée, c’est la première fois que l’accusation est formulée de manière officielle, et ce par de très hauts représentants de l’Administration Obama.

Vladimir Poutine non cité mais clairement visé

Le communiqué a été publié conjointement par le directeur du renseignement James R. Clapper et par le Département de la Sécurité intérieure. Il précise que les emails volés sont apparus sur une grande variété de sites avec l’objectif d’interférer sur le processus électoral américain. Ces messages ont été postés sur WikiLeaks ainsi que deux nouveaux sites DCLeaks.com et Guccifer 2.0, lesquels ont été associés au renseignement russe par les Américains. Le communiqué est on ne peut plus explicite : « nous croyons, sur la base du côté sensible et de la cible de ces actions, que seules les plus hautes autorités de l’État russe ont pu les autoriser ». Le président Poutine n’est pas spécifiquement nommé mais telle semble bien être l’intention.

Rappelons que le piratage des données du Comité Démocrate pour l’Élection avait conduit à la démission de la présidente Debbie Wasserman Schultz, sur fond de favoritisme du Comité en faveur de Mme Clinton dans son duel l’opposant au sénateur du Vermont Bernie Sanders. Cette démission était intervenue quelques jours seulement avant la convention aboutissant à l’investiture officielle de Mme Clinton.

Russes contre Chinois

Dans le premier débat opposant M. Trump et Mme Clinton, cette dernière avait accusé les Russes d’être derrière cette attaque, ce à quoi M. Trump avait répondu que cela pouvait tout aussi bien être les Chinois ou n’importe qui d’autre. Ce n’est un mystère pour personne que l’Administration russe est largement favorable à l’élection de M. Trump, qui de son côté ne fait pas non plus mystère d’une volonté de rapprochement (certains diront d’alignement) sur les positions russes au Proche et Moyen-Orient.

Au-delà de l’accusation se pose désormais plusieurs questions. La première concerne les preuves que l’Administration américaine va tenter d’apporter à ces accusations, évidemment réfutées par les Russes. La deuxième est la nature des représailles qui pourraient s’exercer : sanctions économiques, diplomatiques, le tout dans un contexte de très grande tension. La troisième est la suite qui pourrait être donnée à ce piratage. En effet, Adam Schiff et Dianne Feinstein, représentants démocrates des commissions de renseignement de la Chambre des Représentants et du Sénat ont affirmé que les leaders russes étaient bien responsables sur la base de réunions classifiées. M. Schiff a donc poussé l’Administration Obama a réagir publiquement car il craint que le piratage puisse se poursuivre de différentes manières à mesure que les élections approchent (dans moins d’un mois). Les craintes sont variées. Cela pourrait entraîner la nouvelle diffusion de messages électroniques dérobés, falsifiés ou pas pour jeter le discrédit sur Mme Clinton. Cela pourrait également aller jusqu’à la manipulation du vote là encore de différentes manières, bien que les spécialistes estiment que le « bidouillage » des machines à voter soit pratiquement impossible dans la mesure où elles ne sont pas connectées à Internet.

Inspecter tous les serveurs

Cependant, l’Administration a proposé son aide afin que les systèmes de vote soient inspectés en détail avant le 8 novembre. L’acceptation est à la discrétion des États. 28 d’entre eux auraient accepté. Les noms de ces États n’ont pas été dévoilés par le Département de la Sécurité Intérieure mais L’Ohio, la Caroline du Nord et la Pennsylvanie ont indiqué y participer. Leur présence dans la liste est d’autant plus importante qu’il s’agit de « swing states », c’est-à-dire des États indécis susceptibles de faire basculer l’élection d’un côté ou de l’autre. C’est encore plus important pour la Pennsylvanie qui ne dispose pas d’une copie papier des votes électroniques à d’éventuelles fins de recomptage.

Sur le plan diplomatique, rappelons que la Russie a opposé son veto à l’ONU à une proposition française de cessez-le-feu autour de la ville d’Alep en Syrie. Depuis 2011, c’est la 5ème fois que le pays oppose son veto (la Russie est l’un des 5 membres permanents du Conseil de Sécurité de l’ONU avec les USA, la Chine, la Grande-Bretagne et la France qui disposent d’un droit de veto) à un projet de résolution condamnant le régime de Bachar El Assad. Si l’on ajoute la situation en Géorgie ou en Ukraine, la tension entre la Russie et les autres grandes puissances rappelle la guerre froide. Pour toutes ces raisons, le piratage informatique, s’il est avéré, participe à cette guerre froide 2.0.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Actuellement à la Une...
Dossier

Windows et Android : les meilleurs ennemis

L’univers Android est à la mobilité ce que le monde Windows est au PC et à l’informatique. Ces deux mondes sont aujourd’hui contraints de cohabiter. Et les utilisateurs doivent apprendre à jongler entre leurs apps. Voici les solutions pour profiter du meilleur d'Android sous Windows... et inversement !

Offres d'emploi
RSS
123456789

Lancez votre recherche sur la rubrique Emploi avec notre partenaire

Fil Twitter de L'1FO




LIVRES BLANCS

Le stockage flash au service des applications cloud, Un Livre Blanc PureStorage.

Le cloud computing transforme la façon dont les organisations développent et distribuent des applications. Les équipes de développement peuvent utiliser des clouds privés, publics ou hybrides afin de configurer rapidement de nouvelles infrastructures qui n'interfèrent pas avec les ressources ou opérations existantes. 


Evergreen Storage : Mise à niveau continue des systèmes de stockage flash, Un Livre Blanc PureStorage.

Pure Storage lance un nouveau modèle de mise à niveau technologique avec Evergreen Storage.

Bien que nécessaire à la réussite des entreprises, la gestion des mises à niveau technologiques n'est pas la tâche préférée des administrateurs de stockage d'entreprise. Lorsque l'entreprise évolue, gère plus de données, et installe de nouvelles applications, l'infrastructure de stockage doit inévitablement se développer en termes de performances et de capacité.



Les solutions de stockage objet, Un Livre Blanc IBM.

Cloud Object Storage. LE STOCKAGE OBJET apparait comme le successeur naturel du NAS. 

IBM ne s’y est pas trompé en acquérant Cleversafe, l’un des pionniers, en 2015. Pour proposer une solution - IBM COS - particulièrement sûre et porteuse de nombreuses innovations technologiques. 


IBM Cloud Object Storage sécurise le stockage, Un Livre Blanc IBM. 

IBM COS consacre l’arrivée de solution de stockage distribuée qui dépassent les systèmes traditionnels (NAS) en performance tout en répondant à un besoin clé : celui de la sécurité. À la haute disponibilité des données, s’ajoutent trois garde-fous contre les failles de sécurité : dispersion, chiffrement et authentification pour lutter contre le vol de données.


E-guide : Les avantages du stockage Objet, Un Livre Blanc IBM. 

LE CLOUD DANS TOUS SES ÉTATS : ENTRE MOBILITÉ ET STOCKAGE OBJET.

Dans cet E-guide dédié au Cloud, retrouvez un cas d’entreprise d’une compagnie aérienne qui a décidé de transformer son environnement IT en une vaste plateforme de Cloud Hybride dans le cadre d’une stratégie globale portée sur le numérique, la mobilité et l’expérience client.


Tous les Livres Blancs
Le Kiosque

CLOUD SOUVERAIN : mythes et réalités - Cas pratique : quand les données partent en balade... - Choisir sa solution d'Emailing - Apps mobiles : créez-les sans coder ! - Bootstrap : l'étincelle qui va faire briller vos sites Web - Rencontre avec Ludovic Le Moan (Sigfox) : "Il n'est pas possible d'ignorer la transformation sociale liée à l'IoT" - Les technos grand public qui vont percer en 2017...

 

PÉPITES DE L'IT : Ces start-up vont faire du bruit en 2017 ! - Sécurité SI 2017 : bien se préparer face aux attaques redoutées - Architectures hyperconvergées : les avantages selon Nutanix - Secure by Design : la sécurité pensée de A à Z - Rencontre Tristan Nitot : "Facebook est un CRM géant" - Devenir développeur web en 5 mois, c’est possible !...

 

Afficher tous les derniers numéros
Derniers commentaires
Fil AFP
Techno et Internet
Les outils permettant de partager des informations anonymement et de protéger ses données, suscitent l'intérêt croissant des entreprises de presse, alors que le président Donald Trump a promis de traquer les lanceurs d'alerte et les fuites aux médias. [Sommaire]

Logo du CNES (Centre National d'Etudes Spatiales) pris en photo le 16 juin 2005 au salon du BourgetLe fournisseur de services satellitaires CLS (Collecte Localisation Satellites) a annoncé lundi dans un communiqué l'acquisition de l'Américain Woods Hole Group, spécialisé dans la surveillance environnementale. [Sommaire]

La justice néo-zélandaise a infligé lundi un nouveau revers à Kim Dotcom, en confirmant que le fondateur du site de téléchargement Megaupload pouvait être extradé vers les Etats-Unis, qui l'accusent de pillages en ligne massifs. [Sommaire]

La ministre de la Famille et des Droits des femmes Laurence Rossignol à l'Assemblée nationale le 22novembre 2016La ministre des Familles, de l'Enfance et des Droits des Femmes, Laurence Rossignol, affirme qu'"il faut lutter contre l'industrie pornographique" et interdire l'accès des mineurs aux sites internet qui diffusent ces images "avilissantes", dans un entretien vidéo mis en ligne lundi. [Sommaire]

Le patron-fondateur d'Uber, Travis Kalanick, à Munich le 18 janvier 2015Le patron-fondateur d'Uber, Travis Kalanick, a annoncé dimanche l'ouverture d'une "enquête urgente" après des accusations d'une ancienne salariée disant avoir été victime de harcèlement sexuel et dénonçant le sexisme au sein de l'entreprise. [Sommaire]

Photo capturée de la NASA TV du lancement de la capsule Dragon à bord de sa fusée Falcon 9, le 19 février 2017 du Centre spatial Kennedy en Floride La société américaine SpaceX a lancé avec succès dimanche sa capsule non-habitée Dragon à bord de sa fusée Falcon 9 pour une nouvelle mission d'approvisionnement de la Station spatiale internationale (ISS). [Sommaire]

La fusée Falcon 9 de la société américaine SpaceX sur son pas de tir, le 17 février 2017 au Centre spatial Kennedy près de Cap Canaveral en FlorideLa société américaine SpaceX a dû repousser samedi la reprise de ses missions d'approvisionnement vers la Station Spatiale Internationale (ISS) à cause d'un problème technique détecté sur un moteur de sa fusée Falcon 9.  [Sommaire]

Un patient diabétique utilise un smartphone et une application pour calculer ses besoins d'insuline, à Strasbourg, le 8 juin 2016Les smartphones sont en passe de révolutionner la façon de diagnostiquer et de traiter des maladies chroniques grâce à des capteurs et des applications utilisés à des fins médicales, ont expliqué vendredi des chercheurs dans une conférence scientifique. [Sommaire]

Des Cubains échangent des informations sur leurs tablettes et leurs smartphones via Zapya, une application permettant d'échanger des fichiers à courte distance, sans connexion filaire ni internet, le 14 février 2017 à La HavaneDans un pays aux librairies dépouillées, les jeunes Cubains parviennent à lire ce qu'ils veulent, et probablement davantage que ce que croient les autorités. Car à Cuba, la lecture numérique a pu se faire une place malgré un internet très contrôlé. [Sommaire]

Une bague reliée à un smartphone le 9 janvier 2015 à Las Vegas Les smartphones sont en passe de révolutionner la façon de diagnostiquer et de traiter des maladies chroniques grâce à des capteurs et des applications utilisés à des fins médicales, ont expliqué vendredi des chercheurs dans une conférence scientifique. [Sommaire]

Toutes les dépêches AFP

L'1FO sur Facebook
AgendaIT

VIRTUALITY

Le premier salon Virtuality se tiendra du 24 au 26 février 2017 à Paris (Centquatre) et réunira les plus grands acteurs de la VR. Organisé par Guidelines.

GAME DEVELOPERS CONFERENCE

La 31ème édition de la Game Developers Conference (GDC) se tient du 27 février au 3 mars 2017 à San Francisco (Moscone Convention Center). Zone exposition ouverte du 1er au 3 mars. Organisée par UBM.
L'OVH Cloud Day a lieu le 28 février 2017 à Lille (Grand Palais) est une journée 100% Cloud pour tous les clients OVH. Organisé par OVH.

GALA DSI

La 5ème édition du Gala DSI doit réunir plus de 200 DSI au Pavillon d'Armenonville (Paris 16ème) le 1er mars 2017. Organisé par Agora Fonctions.

BIG DATA

Conférences et exposition sur le Big Data les 6 et 7 mars à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Corp Agency.

ROOMN

Pour sa 5ème édition, la rencontre d'affaires Mobilité et Digital a pour cadre à nouveau Monaco (Grimaldi Forum) du 7 au 9 mars 2017. Organisée par Comexposium.
Voir tout l'AgendaIT