vendredi 2 décembre 2016
 
News Partenaires
Pourquoi HPE 3PAR est la solution de référence (1ère partie)
Les plateformes de stockage Flash HPE 3PAR StoreServ disposent de caractéristiques uniques et exceptionnelles qui en font la plateforme de référence pour mettre en œuvre rapidement, efficacement et à coût réduit des solutions de stockage qui améliorent l’efficacité du système d’information de l’entreprise. [Lire l'article...]

Guerre des brevets : Samsung condamné en appel, une fois de plus

La cour d’appel de Washington vient de condamner le Sud-Coréen à verser 120 millions de dollars à Apple pour violation de brevets sur l’auto-correction et le glisser-déverrouiller. Une décision qui tombe bien mal pour Samsung,  à quelques jours d’une audience devant la Cour Suprême.

Il n’avait pas besoin de ça Samsung. Alors que le constructeur est toujours empêtré dans ses affaires de batteries explosives, la justice américaine lui donne à nouveau du fil à retordre. Encore une fois, la guerre des brevets opposant le Sud-Coréen à Apple fait des ravages et la situation devient de plus en plus confuse, les verdicts faisant la navette entre les différentes cours.

Cette fois-ci, c’est la cour d’appel fédérale de Washington qui était amenée à se prononcer sur la condamnation, en mai 2014, de Samsung pour avoir porté atteinte à la propriété intellectuelle d’Apple sur trois brevets (auto-correction, glisser-déverrouiller et liens automatiques). A l’époque, le tribunal de San José avait infligé à Samsung des dommages et intérêts à hauteur de 119,6 millions de dollars.

Sauf qu’Apple, pas vraiment content de voir sa demande d’interdiction de vente rejetée ainsi que ses exigences de dommages-intérêts (2,2 milliards de dollars), avait fait appel. En septembre 2015, la Cour d’appel du District Nord de Californie lui donne raison et accepte que la marque à la pomme puisse demander une injonction d’interdiction de vente sur le sol américain des produits incriminés. Et Samsung, quant à lui faisait appel de la somme qu’il était condamné à verser.

Une condamnation cassée puis validée

Il faut dire que Samsung, en mai 2015, a plus ou moins remporté un autre procès contre Apple sur l’affaire du trade dress et s’est senti pousser des ailes. Jusqu’à porter son cas devant la Cour Suprême. L’audience doit avoir lieu ce mardi 11 octobre. Entre temps, la Cour d’appel de Washington, en session réduite, lui donnait raison contre Apple. Mais le Sud-Coréen vient de subir un revers, à quelques jours de sa plaidoirie devant la plus haute juridiction du pays.

Vendredi, cette même cour d’appel de Washington, s’exprimant sur la condamnation de mai 2014, a donné raison en plénière, par huit juges contre trois, au jugement prononcé en première instance et confirme la somme de 119,6 millions de dollars que Samsung doit verser à Apple. Le tribunal estime avoir « les preuves substantielles de l’infraction, par Samsung, des brevets d’Apple ». Voilà qui ne devrait pas aider le Sud-Coréen à plaider sa cause devant la Cour Suprême demain.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Débats

Le Kiosque

RÉALITÉ VIRTUELLE : Ce que vous pouvez en attendre - ESPORT : l'informatique derrière le phénomène planétaire - Windows et Android, les meilleurs ennemis - Les promesses de Java 9 - OpenStack : une plateforme Cloud mature mais ambiguë - Shopping Tech : coups de coeur pour Cubetto, Orbi et Thingz...

 

UN FUTUR SANS WINDOWS ? : Comment les entreprises s'émancipent peu à peu - Vendée Globe : l'informatique hors-normes - Ces SSII et ESN où il ne fait pas bon être informaticien - "Il faut un ministère du Numérique" (Bertrand Diard, président de Tech In France)...

 

Afficher tous les derniers numéros




/// LIVRES BLANCS

Détecter & supprimer les menaces avancées, un Livre Blanc Malwarebytes. 

Ce livre blanc présente les stratégies que doivent employer les entreprises dans l'ensemble des composants de leur système d'information afin de se prémunir contre les APT (Advanced Persistent Threats) qui sont aujourd'hui de plus en plus dangereuses et peuvent causer des dégâts considérables à l'entreprise. 


Malwarebytes : un acteur de référence dans l'APT, un Livre Blanc Malwarebytes. 

Créée en 2008, Malwarebytes a démarré l’activité Entreprises en 2012 avec la solution Endpoint Security.

En moins de 4 années, Malwarebytes est devenu un acteur incontournable du marché des applications de nouvelle génération dans la protection des terminaux.


La technologie des firewalls doit évoluer avec l’entreprise sans frontières, un Livre Blanc Fortinet.
MENACES ÉVOLUTIVES : CHANGEMENT DES ATTENTES ENVERS LES SOLUTIONS DE FIREWALL D’ENTREPRISE
Les solutions de firewall d'entreprise (Enterprise Firewall) doivent être sans frontières, comme l’entreprise.  


/// L'agenda des événements IT
L'International Consumer Electronics Show (International CES) se tient du 5 au 8 janvier 2017 à Las Vegas (LVCC, Westgate, Renaissance, Sands/Venetian,...). C'est le plus grand salon mondial professionnel dédié aux technologies grand public : 3600 exposants et 150000 visiteurs attendus. Organisé par la CTA (Consumer Technology Association).

Le 9ème Forum International de la Cybersécurité occupe les 24 et 25 janvier 2017 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Nord-Pas de Calais et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

Le congrès mondial de la mobilité (MWC) se tient à Barcelone  du 27 février au 2 mars 2017. Organisé par GSMA Association.

Pour sa 5ème édition, la rencontre d'affaires Mobilité et Digital a pour cadre à nouveau Monaco (Grimaldi Forum) du 7 au 9 mars 2017. Organisée par Comexposium.

Le CeBIT, plus grand salon européen de l'IT, a lieu du 20 au 24 mars 2017 à Hanovre (Allemagne). Organisé par Deutsche Messe.

Salon des nouvelles technologies et usages du virtuel (réalité virtuelle et augmentée), Laval Virtual se tient du 22 au 26 mars 2017 à Laval (salle polyvalente, place de Hercé). Organisé par l'association Virtual Laval.

Voir tout l'agenda
Derniers commentaires