samedi 3 décembre 2016
 
News Partenaires
Pourquoi HPE 3PAR est la solution de référence (2ème partie)
Les plateformes de stockage Flash HPE 3 par disposent de caractéristiques uniques et exceptionnelles qui en font la plateforme de référence pour mettre en œuvre rapidement, efficacement et à coût réduit des solutions de stockage qui améliorent l’efficacité du système d’information de l’entreprise. Dans cette seconde partie, examinons le rôle des puces ASIC, de la virtualisation et la gestion du cache. [Lire l'article...]

Un Snowden potentiel arrêté aux Etats-Unis ?

Il travaille pour la NSA et a fait sortir de l’agence des documents classés. Harold Martin a été arrêté fin août par le FBI pour avoir dérobé des informations Top Secret. Mais s’agit-il d’un lanceur d’alerte ou bien d’un employé peu consciencieux travaillant aussi à son domicile ? Les autorités américaines n’excluent aucune possibilité.

Est-ce aussi énorme qu’Edward Snowden le prétend sur Twitter ? Hier, le Department of Justice américain a annoncé l’arrestation d’un homme. Son crime : avoir eu en sa possession des informations classées appartenant au gouvernement américain. L’arrestation a eu lieu le 27 août, mais ce n’est qu’aujourd’hui que les détails de l’affaire sont déclassés.

 

 

Harold Thomas Martin III, 51 ans, est consultant pour un contractant privé employé par des agences fédérales, NSA en tête. Le 27 août 2016, le FBI débarque chez lui, dans le Maryland, mandats à la main. Ce que les fédéraux recherchent ? Des documents, papiers ou dématérialisés, classés Top Secret. L’agent Jeremy Bucalo, en charge de la perquisition, livre un rapport détaillé :

Durant la perquisition, les enquêteurs ont localisé des documents papiers et des informations dématérialisées stockées sur divers terminaux et périphériques. Un large pourcentage des documents récupérés au domicile [dans deux étagères] et dans le véhicule de M. Martin portent des marques indiquant qu’il s’agit de propriétés des Etats-Unis et qu’ils contiennent des informations hautement classées.

Des données relatives aux cyber-armes de la NSA

Selon l’enquêteur, six de ces documents, produits par une « agence gouvernementale » en 2014, relèvent du renseignement et de la sécurité intérieure et renseignent sur « des sources, méthodes et capacités sensibles ». « Ce qui signifie que la divulgation non autorisée pourrait raisonnablement être susceptible de causer un préjudice exceptionnellement grave à la sécurité nationale des Etats-Unis » explique le DoJ dans son communiqué.

 

Voilà pour les faits précis. Quatre journalistes du New York Times ont mené leur enquête. Selon leurs sources, une partie des documents dérobés par Harold Martin concernait les codes sources, obsolètes pour certains, de dispositifs développés par la NSA pour attaquer les systèmes d'information de grands amis de la Nation, à savoir l’Iran, la Chine, la Russie ou encore la Corée du Nord. De quoi soulever quelques questions quant aux desseins du consultant. Mieux encore, Harold Martin est employé par Booz Allen Hamilton, tout comme un certain... Edward Snowden.

Des tiers impliqués ?

Martin, un Snowden potentiel ? Difficile à dire. D’une part, les documents dérobés dans cette affaire sont d’une toute autre nature que ceux dévoilés par Snowden. D’autre part, les enquêteurs ne pensent pas que ses motivations soient politiques et qu'il s'agisse d'une affaire d'espionnage. En outre, les sources du NYT expliquent que le FBI envisage que Harold Martin ait « collecté » ces informations sans volonté de les divulguer ou de les donner à un tiers. Une situation qui ne semble pas rare, à en croire les autorités, bon nombre d’officiels ayant pris l’habitude de ramener du travail à la maison, documents classés inclus.

Mais de nombreuses questions restent sans réponse. Les autorités ignorent encore si les informations ont pu être transmises ou non à des tiers ou si Harold Martin en a eu la possibilité. Une des théories du FBI prête au prévenu l’intention de transmettre les données en sa possession, mais il n’aurait pas été jusqu’au bout. Un lien avec le groupe Shadow Brokers, lequel a mis en ligne des informations relatives à des dispositifs et des backdoors exploitées par la NSA, n’est cependant pas exclu.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Sécurité, Débats

Le Kiosque

RÉALITÉ VIRTUELLE : Ce que vous pouvez en attendre - ESPORT : l'informatique derrière le phénomène planétaire - Windows et Android, les meilleurs ennemis - Les promesses de Java 9 - OpenStack : une plateforme Cloud mature mais ambiguë - Shopping Tech : coups de coeur pour Cubetto, Orbi et Thingz...

 

UN FUTUR SANS WINDOWS ? : Comment les entreprises s'émancipent peu à peu - Vendée Globe : l'informatique hors-normes - Ces SSII et ESN où il ne fait pas bon être informaticien - "Il faut un ministère du Numérique" (Bertrand Diard, président de Tech In France)...

 

Afficher tous les derniers numéros




/// LIVRES BLANCS

Détecter & supprimer les menaces avancées, un Livre Blanc Malwarebytes. 

Ce livre blanc présente les stratégies que doivent employer les entreprises dans l'ensemble des composants de leur système d'information afin de se prémunir contre les APT (Advanced Persistent Threats) qui sont aujourd'hui de plus en plus dangereuses et peuvent causer des dégâts considérables à l'entreprise. 


Malwarebytes : un acteur de référence dans l'APT, un Livre Blanc Malwarebytes. 

Créée en 2008, Malwarebytes a démarré l’activité Entreprises en 2012 avec la solution Endpoint Security.

En moins de 4 années, Malwarebytes est devenu un acteur incontournable du marché des applications de nouvelle génération dans la protection des terminaux.


La technologie des firewalls doit évoluer avec l’entreprise sans frontières, un Livre Blanc Fortinet.
MENACES ÉVOLUTIVES : CHANGEMENT DES ATTENTES ENVERS LES SOLUTIONS DE FIREWALL D’ENTREPRISE
Les solutions de firewall d'entreprise (Enterprise Firewall) doivent être sans frontières, comme l’entreprise.  


/// L'agenda des événements IT
L'International Consumer Electronics Show (International CES) se tient du 5 au 8 janvier 2017 à Las Vegas (LVCC, Westgate, Renaissance, Sands/Venetian,...). C'est le plus grand salon mondial professionnel dédié aux technologies grand public : 3600 exposants et 150000 visiteurs attendus. Organisé par la CTA (Consumer Technology Association).

Le 9ème Forum International de la Cybersécurité occupe les 24 et 25 janvier 2017 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Nord-Pas de Calais et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

Le congrès mondial de la mobilité (MWC) se tient à Barcelone  du 27 février au 2 mars 2017. Organisé par GSMA Association.

Pour sa 5ème édition, la rencontre d'affaires Mobilité et Digital a pour cadre à nouveau Monaco (Grimaldi Forum) du 7 au 9 mars 2017. Organisée par Comexposium.

Le CeBIT, plus grand salon européen de l'IT, a lieu du 20 au 24 mars 2017 à Hanovre (Allemagne). Organisé par Deutsche Messe.

Salon des nouvelles technologies et usages du virtuel (réalité virtuelle et augmentée), Laval Virtual se tient du 22 au 26 mars 2017 à Laval (salle polyvalente, place de Hercé). Organisé par l'association Virtual Laval.

Voir tout l'agenda
Derniers commentaires