X

News Partenaire

Connaître ses actifs pour automatiser, protéger et optimiser les ressources

Apparu dans les années 80, les logiciels de gestion de parcs informatiques sont aujourd’hui des outils au cœur de la maîtrise des activités du service informatique. L’enjeu aujourd’hui réside dans la capacité du système d’information à tracer l’ensemble de ses services de son infrastructure afin de pouvoir optimiser au maximum son efficacité et réduire sensiblement les coûts.

IVG : le gouvernement veut s’attaquer aux sites « trompeurs » (MàJ)

Le gouvernement s’aventure sur une pente très glissante en voulant sanctionner les sites voulant « tromper délibérément les internautes » sur le sujet de l’IVG, lequel est particulièrement abordé sur le Web. 

MàJ du 29/09/2016 : L'amendement a fait l'objet d'un avis défavorable au Sénat. Dans un communiqué, le ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes a dénoncé un « artifice de procédure, par lequel la majorité sénatoriale évite donc le débat sur lequel, manifestement, elle n’a pas levé ses ambiguïtés ».

-----------

Le sujet des sanctions contre les sites Web avait déjà été mis sur la table par la loi du 13 novembre 2014, qui permettait à l’autorité administrative d’ordonner le blocage d’un site faisant l’apologie du terrorisme, sans contrôle judiciaire. Il y a un an environ, 87 sites avaient été bloqués. L’État revient cette fois-ci à l’assaut des sites Web, mais sur un autre sujet et sous une autre forme. 

En ligne de mire : les sites avec des contenus « trompant délibérément les internautes en se faisant passer pour des sites officiels ou neutres, et cherchant à dissuader les femmes de recourir à l’IVG ». C’est la ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, Laurence Rossignol, qui est à l’origine du projet qui aboutira, le 4 octobre, au dépôt d’un amendement lors de l’examen du projet de loi Égalité et citoyenneté qui doit avoir lieu au Sénat. 

S’il est accepté, « tromper délibérément » les internautes sur le sujet de l’IVG sera assimilé à une entrave physique à l’avortement ou à l’information sur l’avortement. Ce délit est passible de 2 ans de prison et jusqu’à 30000 euros d’amende. Voyant venir de loin les critiques, la ministre a rapidement tenté d’esquiver : « Être hostile à l'IVG est une opinion que chacun peut exprimer librement et par tout moyen dans notre pays », rappelle-t-elle. 

IVG.net en ligne de mire

Le sujet est très délicat car il implique une notion tout à fait subtile, implicite voire personnelle sur la manière d’appréhender les informations qui sont données à propos de l’IVG. L’un des principaux sites dans le viseur du ministère est par exemple IVG.net dont la première phrase (passée une photo anxiogène de femmes visiblement désespérées) « Ce n'est pas un acte anodin. Médicalement et psychologiquement, l’IVG (interruption volontaire de la grossesse) comporte des risques qui peuvent apparaitre rapidement ou avec le temps ». 

Volonté de « tromper délibérément » ou celle d’informer tout simplement ? Toute la complexité de cette question tient surtout dans le fait que dans ce cas, c’est l’État qui se pose en détenteur de la vérité ultime. Et ainsi, qui s'arroge un rôle de censeur ou de détenteur de la pensée unique pourrait-on dire. 

Pour Laurence Rossignol, « Plus personne ne s’enchaîne devant les hôpitaux. Les anti-IVG agissent désormais sur Internet (…) Mais induire délibérément en erreur et exercer des pressions psychologiques ou morales afin de dissuader les femmes de recourir à l'IVG nécessite une réponse pénale ». Ce à quoi les opposants répondent effectivement que l’État devient un censeur et prônent donc la liberté d’expression comme les Associations Familiales Catholiques (AFC) qui dans un communiqué s’interrogent : « Mettre en avant des observations et des faits, proposer d'autres voies que l'avortement ou favoriser sa prévention seraient donc des délits ? ». 

Rappelons que ce que souhaite sanctionner la ministre, ce sont bel et bien les sites qui se font « passer pour officiels ou neutres ». Dans le cas d’IVG.net, c’est en effet assez ambigu : photos de femmes dans un certain mal-être, environnement anxiogène et des informations qui le sont tout autant. Nous ne sommes certainement pas dans le registre du « neutre ». En revanche, la loi est bel et bien rappelée, avec encore cette mention « que ce n'est pas un acte anodin et qu'il comporte des risques médicaux et psychologiques importants ». Enfin, sur la page consacrée à l’IVG médicamenteuse par exemple, seul le témoignage d’un médecin visiblement anti-IVG est diffusé. 

D’autres autres sites visés et de nouvelles questions

La question de la liberté d’expression est donc fondamentale dans ce débat, qui fait déjà beaucoup parler de lui. Dans une tribune publiée sur Le Figaro, Dominique Reynié (LR), « favorable au droit à l’IVG », regrette que le gouvernement souhaite créer un « délit d’opinion ». 

Le site AfterBaiz.com

L’autre question qui devrait se poser est la suivante : le point de vue des personnes à l’origine des sites visés doit-il être pris en compte ? C’est effectivement légitime dans le cas du site AfterBaiz.com, qui se veut un site d’information sur l’IVG à destination des jeunes ; il en emprunte tous les codes. Car son initiateur est Emile Duport, porte-parole du mouvement anti-IVG « Les survivants ». « CEO de l'agence NEWSOUL, j'exerce une veille active dans les domaines de la créativité artistique et publicitaire et des techniques de sensibilisation sur les sujets de société », peut-on lire sur son site. 


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Tendances, Débats

Actuellement à la Une...
Dossier L'1FO

RGPD : serez-vous prêt ? (2)

Comment s'attaquer à cet énorme projet de mise en conformité RGPD autrement qu'en commençant par dresser une cartographie des processus de l'entreprise ? Une première étape indispensable avant de s'astreindre à tenir à jour un registre des traitements des données.  Fin de l'article paru dans le n°157 de L’Informaticien.

Afficher tous les dossiers
Offres d'emploi
RSS
12345678910Last

Lancez votre recherche sur la rubrique Emploi avec notre partenaire



LIVRES BLANCS

Une étude Ponemon sur les coûts liés aux failles de sécurité en France, un Livre Blanc 3M France

IBM et Ponemon Institute ont réalisé une étude en 2016 sur les coûts liés aux brèches de sécurité. L'étude a été accomplie dans de nombreux pays dont la France. Il ressort de cette étude que les coûts ont augmenté en passant de 134 € à 141 € par personne. Et, en moyenne, le coût pour une entreprise s'élève désormais à 3,4 millions d'euros. 


Les nouvelles possibilités du Service Management, un Livre Blanc easyvista.

La transformation numérique des entreprises offre de nouveaux champs d’actions en matière de services rendus aux utilisateurs et ce afin d’améliorer leur vie quotidienne et leur productivité. 


Infrastructure IT gérée dans le cloud, un Livre Blanc Cisco Meraki et Inmac-WStore.

Ce Livre Blanc traite des tendances informatiques modernes et explique comment les produits Cisco Meraki fonctionnent en synergie pour fournir une solution informatique globale, fiable et complète pour les entreprises.


Comment choisir la solution de surveillance réseau adéquate ?  Un Livre Blanc Paessler.

Pour que son infrastructure informatique lui donne entière satisfaction, toute entreprise doit pouvoir compter sur un réseau haute performance. Pour maintenir la fluidité des procédures, tous les processus doivent fonctionner de manière fluide, y compris les communications internes et externes entre sites de l’entreprise, ainsi qu’avec les clients et partenaires. Les dysfonctionnements et pannes des processus opérationnels provoquent facilement des pertes de temps et surtout d’argent.


Stockage Flash : 1 000 utilisateurs témoignent, un Livre Blanc HPE.

1 000 responsables informatiques ont été interrogés à l'initiative d'HPE afin de relater les "surprises", bonnes et mauvaises qu'ils ont rencontré lors du déploiement puis l'utilisation de solutions de stockage Flash. L'essentiel des configurations et des utilisations ont été passées en revue pour ce qui constitue la plus grande enquête jamais réalisée sur ce thème et qui permet à chacun de préparer au mieux sa propre voie d'évolution, ceci en évitant les écueils qu'ont pu rencontrer les professionnels interrogés. 


Tous les Livres Blancs
Le Kiosque

STOCKAGE CLOUD : un casse-tête pour la DSI ! - RGPD : la parole aux entreprises qui s'y mettent - Microsoft Build : toutes les annonces - Wanacrypt : récit d'une cyberattaque historique - French Tech Brest+ - Nginx, nouveau standard de serveur web - Chatbots : l'interface de demain ?...

 

RGPD : SEREZ-VOUS PRÊT ? : cadre général, par où commencer ?, sécurité et législation - Profession DPO - Station F : gros plan sur la future Silicon Valley française - Services et convergence pour Hortonworks/Hadoop - French Tech Rennes/Saint-Malo - Découverte des Azure Functions - TensorFlow - Moteurs 3D - Laval Virtual...

 

Afficher tous les derniers numéros
Derniers commentaires
Fil AFP
Techno et Internet
Station F dispose de plus de 3.000 postes de travail, plusieurs cuisines, trois bars, un restaurant et un auditoriumLe plus grand incubateur de start-up au monde, Station F, installé dans un ancien bâtiment ferroviaire parisien, est inaugurée mardi soir, en présence du président Emmanuel Macron, avec pour ambition de faire rayonner les hautes technologies françaises. [Sommaire]

La cyberattaque massive qui a frappé depuis mardi des entreprises du monde entier a montré qu'il fallait intensifier la lutte contre les menaces de ce type, a déclaré jeudi le commissaire européen chargé des questions de sécurité, Julian King. [Sommaire]

Station F, le plus grand incubateur de start-ups au monde, installé dans la Halle Freyssinet à Paris, le 22 juin 2017Le plus grand incubateur de start-ups au monde, Station F, installé dans la Halle Freyssinet, à Paris, est inaugurée jeudi soir, en présence du président Emmanuel Macron, avec pour ambition de faire rayonner les hautes technologies françaises. [Sommaire]

La multiplication des cyberattaques, à l'image de celle qui touche le monde depuis mardi, met en lumière auprès du grand public le risque inhérent à une économie de plus en plus connectée. [Sommaire]

La messagerie sur internet Telegram, réputée pour son niveau élevé de cryptage et son refus de partager ses données aves les autorités, a fourni au régulateur russe toutes les informations indispensables pour éviter un blocage, a indiqué mercredi l'agence chargée des télécoms.La messagerie sur internet Telegram, réputée pour son niveau élevé de cryptage et son refus de partager ses données avec les autorités, a fourni au régulateur russe toutes les informations indispensables pour éviter un blocage, a indiqué mercredi l'agence chargée des télécoms. [Sommaire]

La filiale immobilière de BNP Paribas, BNP Paribas Real Estate, a été touchée par la vague de cyberattaquesLa filiale immobilière de BNP Paribas, BNP Paribas Real Estate, a été touchée par la vague de cyberattaques mondiales survenue mardi, a annoncé mercredi l'établissement bancaire. [Sommaire]

Le siège de KissKissBankBank
à Paris le 17 novembre 2016 Le groupe bancaire Banque Postale a acquis la plateforme de financement participatif KissKissBankBank & Co, ont annoncé mardi les deux entités dans un communiqué conjoint. [Sommaire]

Rarement un appareil aura autant bouleversé les habitudes que l'iphone avec son écran tactileIl y a dix ans Apple mettait en vente l'iPhone, appareil emblématique qui a littéralement révolutionné l'industrie des téléphones portables et changé nos habitudes, mais son créateur Apple n'en reste pas moins sous pression en attendant la sortie éventuelle d'un nouveau produit. [Sommaire]

Un drone vole dans le salon d'exposition du siège de DJI à Shenzhen, en Chine, le 11 mai 2017En 10 minutes, l'aéronef sans pilote pulvérise un demi-hectare de céréales dans le centre de la Chine: un débouché prometteur pour DJI, numéro un mondial des drones civils, qui tente un délicat pari de spécialisation dans l'agriculture. [Sommaire]

Le groupe américain Western Digital, en conflit avec Toshiba au sujet de leur activité conjointe de puces-mémoires, a dénoncé jeudi les accusations "sans fondement" du conglomérat industriel japonais qui lui réclame 120 milliards de yens (près d'un milliard d'euros) de dommages. [Sommaire]

Toutes les dépêches AFP

AgendaIT

CLOUD WEEK

Ensemble de manifestations - conférence au format TED, trophées, ateliers, présentations, etc... - autour du Cloud Computing à Paris (Maison de la Chimie et Salons Hoche) du 3 au 7 juillet 2017. Organisé par EuroCloud France.
11èmes Assises du très haut débit sur le thème «un nouvel élan pour le Très Haut Débit» le 5 juillet 2017 à Paris, Maison de la Chimie. Organisées par Aromates.

INNOVATIVE CITY

Conférences et exposition Innovative City 2017 sur le thème "Where innovation means new models" les 5 et 7 juillet 2017 à Nice (Acropolis). Organisé par Innovative City SAS. 

BLACK HAT

Événement majeur mondial sur la sécurité de l'information la conférence Black Hat USA a lieu du 22 au 27 juillet 2017 à Las Vegas (Mandalay Bay). Organisé par UBM.

SALONS SOLUTIONS

Les Salons Solutions - ERP, CRM, BI et Big Data, E-Achats, Demat'Expo, Serveurs & Applications - se tiennent du 26 au 28 septembre 2017 à Paris, Porte de Versailles. Organisés par Infopromotions.

MICROSOFT EXPERIENCES'17

Deux jours de conférences et 10000 m2 d'espaces d'échange pour s'immerger dans les innovations du numérique les 3 et 4 octobre 2017 à Paris, Palais des Congrès de la Porte Maillot. Organisé par Microsoft.

SMART CITY + SMART GRID

Exposition, contérences et ateliers, le salon de la ville et des territoires intelligents, durables et connectés Smart City + Smart Grig se tient les 4 et 5 octobre 2017 à Paris, Porte de Versailles (Pavillon 2.2). Organisé par Infopromotions.

Voir tout l'AgendaIT