dimanche 11 décembre 2016
 
Pourquoi HPE 3PAR est la solution de référence (2ème partie)
Les plateformes de stockage Flash HPE 3PAR disposent de caractéristiques uniques et exceptionnelles qui en font la plateforme de référence pour mettre en œuvre rapidement, efficacement et à coût réduit des solutions de stockage qui améliorent l’efficacité du système d’information de l’entreprise. Dans cette seconde partie, examinons le rôle des puces ASIC, de la virtualisation et la gestion du cache. [Lire l'article...]

Les fournisseurs de hotspots WiFi feraient mieux de sécuriser leur réseau

Un fournisseur de hotspot WiFi est-il responsable des agissements des utilisateurs de son point d’accès ? La CJUE a répondu à cette question posée par le tribunal de Munich, non sans certaines circonvolutions. La réponse : ça dépend !

Tobias Mc Fadden, gérant d’un magasin, laissait ouvert son réseau WiFi, afin que ses clients puissent profiter d’un accès à Internet gratuit dans ses locaux. Mais ledit hotspot a servi, en septembre 2010, à la mise en ligne d’une œuvre sans l’accord de l’ayant droit, Sony. Plusieurs semaines s’écoulent avant que M. Mc Fadden ne reçoive une mise en demeure de la part de Sony.

Le gérant réplique avec une action déclaratoire négative devant le tribunal régional de Munich. En 2014, le juge donne finalement raison à Sony, arguant la « responsabilité directe » de Tobias Mc Fadden dans l’infraction au droit d’auteur de l’œuvre en question. Sauf que le présumé coupable s’est rapidement prévalu de la directive européenne directive 2000/31/CE, selon laquelle il n’est pas directement responsable.

Le fournisseur est responsable…

De son côté, Sony riposte, brandissant la jurisprudence allemande et la responsabilité indirecte de l’exploitant d’un hotspot WiFi non sécurisé. Et le tribunal munichois s’est trouvé si embêté qu’il a appelé la CJUE à la rescousse. Laquelle devait juger si de l’article 12, paragraphe 1 de la directive 2000/31/CE résultait une exonération complète de responsabilité. La cour européenne s’est donc penchée sur la question.

Dans son arrêt, le juge explique que l’exploitant d’un point d’accès à Internet ne peut voir sa responsabilité engagée s’il n’est pas à l’origine de la transmission des données violant le droit d’auteur, qu’il n’ait pas choisi le destinataire de ces données et qu’il n’ait ni sélectionné, ni modifié lesdites données. « Cet accès ne doit pas outrepasser le cadre du procédé technique, automatique et passif assurant l’exécution de la transmission d’informations requise, aucune autre exigence supplémentaire ne devant être satisfaite ».

… sauf s’il sécurise son réseau avec un mot de passe

Donc l’article 12, paragraphe 1 de la directive 2000/31/CE « s’oppose à ce qu’une personne ayant été lésée par la violation de ses droits sur une œuvre puisse demander à un fournisseur d’accès à un réseau de communication une indemnisation au motif que l’un de ces accès a été utilisé par des tiers pour violer ses droits ». Néanmoins (il y a toujours un « néanmoins » dans la jurisprudence de la CJUE), cette disposition ne s’oppose pas à ce que l’ayant droit puisse demander « l’interdiction de la poursuite de cette violation » par une injonction.

Suite à une injonction d’un tribunal, le fournisseur d’accès devra empêcher des tiers de mettre à la disposition du public, au moyen de cette connexion à Internet, une œuvre protégée par le droit d’auteur. Sans quoi il pourra être condamné à payer les frais de mise en demeure et de justice de l’ayant droit. Mais les mesures techniques à mettre en œuvre sont laissées à la libre appréciation de l’exploitant. Un simple mot de passe assorti d’une obligation de révéler son identité suffit à l’exonérer de toute responsabilité.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Débats

Actuellement à la Une...

Le Kiosque

RÉALITÉ VIRTUELLE : Ce que vous pouvez en attendre - ESPORT : l'informatique derrière le phénomène planétaire - Windows et Android, les meilleurs ennemis - Les promesses de Java 9 - OpenStack : une plateforme Cloud mature mais ambiguë - Shopping Tech : coups de coeur pour Cubetto, Orbi et Thingz...

 

UN FUTUR SANS WINDOWS ? : Comment les entreprises s'émancipent peu à peu - Vendée Globe : l'informatique hors-normes - Ces SSII et ESN où il ne fait pas bon être informaticien - "Il faut un ministère du Numérique" (Bertrand Diard, président de Tech In France)...

 

Afficher tous les derniers numéros




/// LIVRES BLANCS

Détecter & supprimer les menaces avancées, un Livre Blanc Malwarebytes. 

Ce livre blanc présente les stratégies que doivent employer les entreprises dans l'ensemble des composants de leur système d'information afin de se prémunir contre les APT (Advanced Persistent Threats) qui sont aujourd'hui de plus en plus dangereuses et peuvent causer des dégâts considérables à l'entreprise. 


Malwarebytes : un acteur de référence dans l'APT, un Livre Blanc Malwarebytes. 

Créée en 2008, Malwarebytes a démarré l’activité Entreprises en 2012 avec la solution Endpoint Security.

En moins de 4 années, Malwarebytes est devenu un acteur incontournable du marché des applications de nouvelle génération dans la protection des terminaux.


La technologie des firewalls doit évoluer avec l’entreprise sans frontières, un Livre Blanc Fortinet.
MENACES ÉVOLUTIVES : CHANGEMENT DES ATTENTES ENVERS LES SOLUTIONS DE FIREWALL D’ENTREPRISE
Les solutions de firewall d'entreprise (Enterprise Firewall) doivent être sans frontières, comme l’entreprise.  


Tous les Livres Blancs


/// L'agenda des événements IT
L'International Consumer Electronics Show (International CES) se tient du 5 au 8 janvier 2017 à Las Vegas (LVCC, Westgate, Renaissance, Sands/Venetian,...). C'est le plus grand salon mondial professionnel dédié aux technologies grand public : 3600 exposants et 150000 visiteurs attendus. Organisé par la CTA (Consumer Technology Association).

Le 9ème Forum International de la Cybersécurité occupe les 24 et 25 janvier 2017 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Nord-Pas de Calais et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

Le congrès mondial de la mobilité (MWC) se tient à Barcelone  du 27 février au 2 mars 2017. Organisé par GSMA Association.

Pour sa 5ème édition, la rencontre d'affaires Mobilité et Digital a pour cadre à nouveau Monaco (Grimaldi Forum) du 7 au 9 mars 2017. Organisée par Comexposium.

Le CeBIT, plus grand salon européen de l'IT, a lieu du 20 au 24 mars 2017 à Hanovre (Allemagne). Organisé par Deutsche Messe.

Salon des nouvelles technologies et usages du virtuel (réalité virtuelle et augmentée), Laval Virtual se tient du 22 au 26 mars 2017 à Laval (salle polyvalente, place de Hercé). Organisé par l'association Virtual Laval.

Voir tout l'agenda
Derniers commentaires