samedi 10 décembre 2016
 
Pourquoi HPE 3PAR est la solution de référence (2ème partie)
Les plateformes de stockage Flash HPE 3PAR disposent de caractéristiques uniques et exceptionnelles qui en font la plateforme de référence pour mettre en œuvre rapidement, efficacement et à coût réduit des solutions de stockage qui améliorent l’efficacité du système d’information de l’entreprise. Dans cette seconde partie, examinons le rôle des puces ASIC, de la virtualisation et la gestion du cache. [Lire l'article...]

Erreur 53 : un procès pour une tempête dans une verre d’eau

Un cabinet d’avocats de Seattle vient de déposer une plainte en nom collectif auprès d’un tribunal de Californie à propos du blocage de certains iPhone qui n’auraient pas été réparés directement dans les Apple Stores. Connue sous le nom « erreur 53 », cette affaire pourrait amener Apple à être condamnée à verser plusieurs millions de dollars si la plainte aboutit, ce qui semble toutefois peu probable.

En quelques jours, l’erreur 53 est devenue une affaire d’état. Rappelons qu’Apple a pris l’initiative de bloquer certains iPhone équipés du TouchID à partir du moment où une réparation de ce composant avait été effectuée par un réparateur non-agréé et qu’une mise à jour du logiciel était effectuée.

Tout le monde est tombé à bras raccourcis sur le groupe dirigé par Tim Cook et bien qu’il se soit défendue en expliquant que ces blocages avaient été effectués au nom de la sécurité des données, la tempête médiatique s’est abattue une nouvelle fois, Apple étant accusée de vouloir trop contrôler ses matériels. 

Au milieu du déluge de commentaires autour du #53gate, signalons l’article de Damien Morin, le patron de Save (une société qui répare 250 smartphones par heure dans toute l’Europe), qui remet un peu « l’église au milieu du village ». Il explique pourquoi le blocage s’est produit et pourquoi Apple a procédé ainsi. « Apple nous dit: “Nous avons créé ce code d’erreur pour des raisons de sécurité. Nous sommes très conscients de l’importance des données du téléphone et du fait qu’elles doivent être inviolables. Notre mission est de les protéger et c’est l’intérêt de l’erreur 53.” Et ils ont raison! (...) Cela veut dire que s’il n’y avait pas cette sécurité, nous pourrions démonter deux iPhone, intervertir les Touch ID et avoir accès aux données de l’autre iPhone ».

Une fonctionnalité pas un bug

C’est donc bien une tempête dans un verre d’eau car l’erreur 53 est la conséquence de réparations mal réalisées autour du TouchID et Apple est donc légitime à provoquer le blocage dans l’intérêt de ses clients, même si sa communication tout comme ses conditions générales gagneraient à être plus lisibles. L’expression souvent entendue « c’est une fonctionnalité et non pas un bug » semble pour une fois parfaitement appropriée.

 

Tout ceci n’a pas empêché le cabinet Pfau Cochran Vertetis Amala (PCVA) de déposer une plainte en nom collectif à propos de ces contraintes de réparation. Le cabinet d’avocats réclame 5 millions de dollars de dommages et intérêts et le remplacement des iPhone pour le compte de ses clients engagés dans la procédure. Par ailleurs, les plaignants réclament l’arrivée d’une nouvelle version d’iOS enlevant les restrictions de réparation. En l’espèce, on ne voit pas très bien ce que cela vient faire, car l’erreur 53, si elle est effectivement liée au système d’exploitation, survient parce que ledit OS considère que l’iPhone est compromis et qu’il convient donc de protéger les données en les rendant inaccessibles.

La plainte contient pourtant un aspect qui pourrait être lui plus recevable et qui concerne la non-information des clients sur ces dommages potentiels. « Apple n’a pris aucune mesure pour prévenir ses clients que la mise à jour logicielle ou la sauvegarde de données pouvait aboutir à l’erreur 53, lequel rend l’appareil inopérant et conduit à la perte de données ».


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Mobilité, Débats

Actuellement à la Une...

Le Kiosque

RÉALITÉ VIRTUELLE : Ce que vous pouvez en attendre - ESPORT : l'informatique derrière le phénomène planétaire - Windows et Android, les meilleurs ennemis - Les promesses de Java 9 - OpenStack : une plateforme Cloud mature mais ambiguë - Shopping Tech : coups de coeur pour Cubetto, Orbi et Thingz...

 

UN FUTUR SANS WINDOWS ? : Comment les entreprises s'émancipent peu à peu - Vendée Globe : l'informatique hors-normes - Ces SSII et ESN où il ne fait pas bon être informaticien - "Il faut un ministère du Numérique" (Bertrand Diard, président de Tech In France)...

 

Afficher tous les derniers numéros




/// LIVRES BLANCS

Détecter & supprimer les menaces avancées, un Livre Blanc Malwarebytes. 

Ce livre blanc présente les stratégies que doivent employer les entreprises dans l'ensemble des composants de leur système d'information afin de se prémunir contre les APT (Advanced Persistent Threats) qui sont aujourd'hui de plus en plus dangereuses et peuvent causer des dégâts considérables à l'entreprise. 


Malwarebytes : un acteur de référence dans l'APT, un Livre Blanc Malwarebytes. 

Créée en 2008, Malwarebytes a démarré l’activité Entreprises en 2012 avec la solution Endpoint Security.

En moins de 4 années, Malwarebytes est devenu un acteur incontournable du marché des applications de nouvelle génération dans la protection des terminaux.


La technologie des firewalls doit évoluer avec l’entreprise sans frontières, un Livre Blanc Fortinet.
MENACES ÉVOLUTIVES : CHANGEMENT DES ATTENTES ENVERS LES SOLUTIONS DE FIREWALL D’ENTREPRISE
Les solutions de firewall d'entreprise (Enterprise Firewall) doivent être sans frontières, comme l’entreprise.  


Tous les Livres Blancs


/// L'agenda des événements IT
L'International Consumer Electronics Show (International CES) se tient du 5 au 8 janvier 2017 à Las Vegas (LVCC, Westgate, Renaissance, Sands/Venetian,...). C'est le plus grand salon mondial professionnel dédié aux technologies grand public : 3600 exposants et 150000 visiteurs attendus. Organisé par la CTA (Consumer Technology Association).

Le 9ème Forum International de la Cybersécurité occupe les 24 et 25 janvier 2017 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Nord-Pas de Calais et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

Le congrès mondial de la mobilité (MWC) se tient à Barcelone  du 27 février au 2 mars 2017. Organisé par GSMA Association.

Pour sa 5ème édition, la rencontre d'affaires Mobilité et Digital a pour cadre à nouveau Monaco (Grimaldi Forum) du 7 au 9 mars 2017. Organisée par Comexposium.

Le CeBIT, plus grand salon européen de l'IT, a lieu du 20 au 24 mars 2017 à Hanovre (Allemagne). Organisé par Deutsche Messe.

Salon des nouvelles technologies et usages du virtuel (réalité virtuelle et augmentée), Laval Virtual se tient du 22 au 26 mars 2017 à Laval (salle polyvalente, place de Hercé). Organisé par l'association Virtual Laval.

Voir tout l'agenda
Derniers commentaires