samedi 4 juillet 2015
 

La fusion SFR-Numericable menace-t-elle le plan THD en France ?

Pour la député UMP Laure de La Raudière et le sénateur UMP Bruno Retailleau, la future fusion SFR-Numericable va rendre caduque le plan France Très Haut Débit (THD). Poussés par la pression concurrentielle, les opérateurs risquent de se concentrer sur les zones déjà couvertes. 

Le plan France Très Haut Débit (THD) a pour but d’équiper 100% du territoire d’ici 2022. Par THD, le gouvernement entend une ligne d’au moins 30 Mbps. De nombreux moyens ont été mis en œuvre afin d’atteindre cet objectif. Par exemple, Orange et SFR avaient signé un accord sur le déploiement de la fibre optique en zones peu denses, salué par l’Arcep fin 2011

Toutefois, la future fusion entre SFR et Numericable pourrait tout compromettre, selon Laure de La Raudière et Bruno Retailleau, deux parlementaires UMP, comme ils l’expliquent dans un communiqué commun. Elle « rend caduque le plan France Très Haut Débit du gouvernement, comme l’ont montré les auditions des opérateurs au Sénat », écrivent-ils. Pourquoi ? SFR s’appuiera sur le réseau câblé de Numericable et c’est pour des raisons concurrentielles que « sans hésitation », les opérateurs vont prioriser les zones déjà couvertes. « Ils ne laisseront pas un autre acteur s’approprier ces parts de marché », affirment les deux parlementaires. 

Réévaluer le plan THD

Le danger est donc que la fracture numérique s’accentue plutôt qu'elle se résorbe. Les opérateurs devraient abandonner ou au mieux retarder leurs projets de déploiement dans des zones encore vierges. De plus, la fusion pourrait remettre en cause l’accord de déploiement entre SFR et Orange, qui concernait 10 millions de prises. 

Si cela sera bien entendu dommageable pour les utilisateurs finaux, ça l’est également et surtout pour les collectivités territoriales qui elles aussi se sont engagées pour réduire la fracture numérique. Les deux parlementaires appellent donc à « réévaluer le plan France Très Haut Débit, rendu obsolète par les projets de fusion ». 

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Tendances, Réseau

/// LIVRES BLANCS

Évoluer ou mourir : L’adaptation de la sécurité au monde virtuel, un Livre Blanc Bitdefender. 

Quels sont les défis de la sécurité en environnement virtuel et comment y faire face ?

Ce guide collaboratif, réalisé par un groupe d’experts en sécurité, présente les risques liés à la virtualisation et regroupe des conseils sur comment les appréhender.   


Comment tirer le meilleur parti du Cloud, un Livre Blanc Bitdefender. 

Quels sont les défis de la sécurité en environnement virtuel et comment y faire face ? Les machines virtuelles dans un environnement cloud, avec des données importantes de grande valeur, sont tout autant exposées à une exploitation malveillante que les machines physiques. 


/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

HÉBERGEMENT : comment il se fond dans les nuages - Les réseaux agiles avec le SDN - Windows 10 et Azure : toutes les nouveautés décryptées - Gros plan sur le Microsoft Band - PostgreSQL et le NoSQL - 15 jours sans Google... 

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


OÙ VA L'IA ? : l'intelligence artificielle n'est plus un mythe - SERVEURS : dans l'attente des solutions ARM - Métiers & IT : la mutation sociale de la R&D - Programmer le RASPBERRY PI- Open Source : pourquoi les entreprises l'ont adopté - Implémenter une architecture LAMBDA SOUS AZURE - Bien choisir son imprimante 3D - Rencontre avec... Henri Verdier, M. Open Data...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0




Derniers commentaires
/// DOSSIER DU MOIS

Communication interne... c'est peut-être la plus simple des fonctions de l’entreprise à caractériser, mais c’est aussi la plus complexe, puisque sa mission suit les évolutions du management. Avec des environnements d’entreprise de plus en plus mobiles, des générations de salariés avides d’autonomie et d’outils numériques, la communication interne de l’entreprise ne peut plus se définir comme la « voix de son maître » et relayer simplement la parole de la direction. Si c’est toujours un peu le cas, elle doit désormais informer en toute transparence pour faire comprendre la stratégie et les plans mis en place pour que les salariés adhèrent à ce plan afin qu’ils agissent dans l’intérêt de l’entreprise.