samedi 30 avril 2016
 

Télécoms : le scénario pas si fou d'un rapprochement Orange - Bouygues Télécom

Orange viendrait au secours de Bouygues Télécom? Même si les freins à un tel projet sont d'ores et déjà nombreux, certains éléments peuvent faire pencher la balance de ce côté.

Dans une récente interview au Financial Times, le patron d’Orange estimait que la fusion SFR-Numericable sera la première étape d’une concentration du secteur télécom français. A en croire les récentes rumeurs, il n’a visiblement pas tort. 

Selon l’AFP notamment, Bouygues Télécom et Orange auraient débuté de premières négociations en vue d’un rapprochement. « On évalue nos options, mais personne ne m’a demandé du côté de l’Etat d’étudier le rachat de Bouygues Telecom », explique Stéphane Richard au journal Les Echos, assez ironique sur les récentes déclarations du ministre Arnaud Montebourg. 

Ce serait donc les deux dirigeants qui se sont contactés pour discuter. Le retournement de situation est assez cocasse puisque tout le monde voyait Bouygues Télécom s’adresser à Free. Martin Bouygues viendrait-il de trouver la solution à l’un de ses problèmes, à savoir « ne pas laisser entrer de romanichels sur les pelouses » (en référence à Free bien entendu, ndlr) ? Peut-être, car une opération avec Orange semble déjà être un bon scénario pour lui à tous les niveaux. Tout d’abord, l’opérateur historique serait disposé à payer plus que ce que proposait Free (environ 4,5 milliards d’euros), puisque Martin Bouygues en réclame 8 milliards. De plus, un paiement d’Orange en actions permettrait à Bouygues et son partenaire JC Decaux (10% du capital) de devenir le premier actionnaire d’Orange derrière l’Etat à environ 10% du capital.

Arnaud Montebourg, le troisième homme

Pour l’Etat, actionnaire d’Orange à 27%, ce pourrait être l’occasion de faire annuler le plan de suppressions d’emplois prévu chez Bouygues Télécom. Mais l’Etat est engagé dans cette fusion à plus d’un titre : Bouygues est aussi l’actionnaire d’un certain Alstom, et le ministre Arnaud Montebourg défend dans ce dossier un rachat par Siemens plutôt que General Electric. En aidant Martin Bouygues à se faire racheter par Orange, le ministre de l’Economie pourrait aussi trouver une oreille plus attentive capable de peser de son poids pour favoriser l’offre allemande plutôt qu’américaine.  

Reste un point sensible dans ce dossier : la concurrence. Car un rapprochement Orange-BouyguesTel créerait un super-opérateur pesant près de la moitié du marché en volume de cartes SIM. Il y a peu de chances pour que l’Autorité de la Concurrence française et les autorités de Bruxelles laissent passer cela. Toutefois, la fusion parait plus réalisable si Bouygues Télécom cède son réseau à Free, comme c’était prévu s’il avait remporté SFR. Enfin, Orange réfléchit également à simplement partager ses infrastructures avec Bouygues Télécom, mutualiser les fréquences et revendre une partie des antennes à Free Mobile. 

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Actuellement à la Une...



/// LIVRES BLANCS

Des solutions de stockage flash pour vous conduire dans le datacenter de demain. Un Livre Blanc Kaminario.

Les applications grand public que nous utilisons au quotidien nous ont conduit à exiger une bien meilleure experience utilisateur à l’échelle des applications d’entreprises. Mais comment les DSI peuvent-elles anticiper les attentes des utilisateurs et les contraintes de plus en plus complexes des applications métiers ? 


Comment une solution de stockage intégralement Flash peut apporter des bénéfices stratégiques et réduire les coûts. Un Livre Blanc Kaminario.


La fin des anti-virus ? Un Livre Blanc de Malwarebytes.

En dépit des antivirus avancés à notre disposition, l'utilisation par les cybercriminels de programmes malveillants (malwares) de plus en plus sophistiqués garantit le succès de leurs attaques informatiques. 

et retrouvez l'intégralité du webinar réalisé le 12 avril 2016 sur le thème : Montée des malwares - Comment se protéger en 2016.


/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LA FILIERE DRONE DECOLLE, Stockage : le Flash se généralise, MWC'2016, DevOps, Meilleures extensions Office 2016 et 365, Chief Data Officer, Rencontre Marc Mossé (Microsoft)...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


INTERNET DES OBJETS : ÊTES-VOUS PRÊT ?, Alternatives à Docker, Se préparer à Blockchain, Visite guidée Google Cloud Platform, Rencontre Sébastien Soriano (Arcep)...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


/// L'agenda des événements IT
Le prochain Maker Faire Paris, salon, ateliers et conférences autour de la culture DIY, Fab Lab et Makers, aura lieu les 30 avril et 1er mai 2016 à Paris, Porte de Versailles, simultanément avec la Foire de Paris. Organisé par Maker Events.

Le MedPi 2016, "Business Club des Loisirs numériques"se tient du 17 au 20 mai 2016 à Monaco (Grimaldi Forum). Organisé par Reed Expositions.

La conférence développeurs de Google, "I/O", revient cette année à Mountain View (Shoreline Amphitheatre) tout près du siège de Google, du 18 au 20 mai 2016. Conférence organisée par Google.

Le salon des technologies robotiques se tient désormais à Paris. Prochain rendez-vous du 24 au 26 mai 2016 à Paris (Dock Pullman, La Plaine-Saint-Denis). Organisé par Innoecho / Impact Consulting.  

La Connected Conference qui rassemble les principaux acteurs internationaux de la filière objets connectés a lieu à Paris (104) du 25 au 27 mai 2016. Organisé par Rude Baguette et Europa Organisation.

Le salon Computex a lieu du 31 mai au 4 juin 2016 à Taipei (Taiwan). Thème de cette édition "Shaping the future : Stay tuned for InnoVEX & SmarTEX". Organisé par Taitra.

Voir tout l'agenda
Derniers commentaires