lundi 29 août 2016
 
News Partenaires
BYOD et sécurité : quels sont les challenges à relever en entreprise ?
Nous vivons dans une ère où les technologies mobiles sont omniprésentes. Cela a créé de nouvelles réalités sur la façon et le lieu où nous sommes en mesure de travailler, en raison de la possibilité de rester connectés sans être nécessairement au bureau. La possibilité de travailler partout et à tout moment, en utilisant une multitude d'appareils portables différents, a eu un impact énorme sur la productivité et l'efficacité des employés dans de nombreuses entreprises. Mais ces capacités sans précédent entraînent d'importantes contreparties en matière de sécurité pour les professionnels de l’IT, au premier rang desquelles se placent les menaces liées à l’utilisation massive d’appareils connectés par des salariés de plus en plus mobiles. [Lire l'article...]

Canal+ veut distribuer son bouquet directement sur le Web

La chaîne cryptée expérimente une utilisation innovante pour son décodeur Cube+. Connecté directement à Internet, il permet d’avoir accès à la chaîne en streaming et ainsi de contourner les opérateurs qui assurent habituellement la connexion vers le service TV.

Il y a cinq ans, Canal+ déployait Le Cube+, son décodeur HD à destination des clients de son offre satellite. Une version TNT a par la suite été développée. Désormais, face à la menace que représentent beIN Sport et Netflix, la chaîne payante a mis en place un nouveau concept, dévoilé par nos confrères de BFMTV : diffuser directement sur Internet. Pour cela, il suffit simplement que les clients branchent le Cube au modem Internet. 10 000 personnes ont d’ores et déjà testé cette offre, un chiffre qui passe à 40 000 début mars. Dès lors, le bouquet Canal s’apparente à du streaming vidéo en continu. 

Contourner les intermédiaires

Cette pratique est surnommée over the top (OTT), soit « par-dessus le décodeur ». Ce n’est pas le premier geste de Canal+ en direction de l’Internet ouvert. Un pôle OTT a été ouvert par la chaîne il y a quelques mois, avec pour objectif de proposer du contenu et des offres sur le Web. Récemment, le groupe a lancé de nombreuses chaînes YouTube et a racheté une des plateformes humoristiques les plus populaires du site, Studio Bagel. 

Cette nouvelle offre OTT permet à Canal+ de proposer directement ses services à l’utilisateur. Et donc de se passer de l’intermédiaire d’un opérateur télécom. Ces derniers reçoivent des commissions importantes de la chaîne pour l’utilisation de leur réseau. Ainsi, en 2012, les FAI français ont reçu de Canal+ 130 millions d’euros. Toutefois, le groupe a assuré à BFM ne pas vouloir « abandonner la distribution via les fournisseurs d'accès internet. Cette diffusion en OTT est complémentaire des autres modes de distribution déjà existants ».

Le débit en question

Autre avantage de l’OTT : atteindre les internautes dont le débit de connexion est trop faible pour supporter la télévision via l’opérateur. Ils disposent en général d’un débit assez élevé pour pouvoir afficher une vidéo sur le web : l’offre de Canal+ est donc adapté à ces clients. Cette situation concerne par ailleurs 8 millions de foyers. Un marché prometteur pour le groupe alors qu’il est confronté à une concurrence de plus en plus féroce d’autres acteurs du Web.

La qualité sera-t-elle au rendez-vous ? Surtout connaissant les risques de surcharge des réseaux… Sur ce point, Canal+ se montre confiant : « nos tests pilotes montrent que la qualité peut être meilleure qu'en TNT ». Mais la congestion est fortement probable, d’autant que YouTube, principal acteur de la vidéo sur le Web en France, connaît ce problème aux heures de pic de fréquentation. La surcharge de ses services était également un enjeu pour Netflix aux Etats-Unis. La société avait alors acheté du trafic Internet à l’opérateur Comcast afin de garantir à tous ses utilisateurs un accès de qualité à son service de vidéo à la demande. 

Il est probable que Canal+ fasse de même. Mais les FAI français n’ont aucun intérêt à collaborer avec le groupe alors même que sa nouvelle offre a pour but de les contourner. La chaîne cryptée pourrait alors demander un arbitrage du CSA afin d’imposer aux opérateurs de lui vendre ce trafic. Cependant, jamais le CSA n’a eu à arbitrer pareil différend et n’a sans doute pas le pouvoir de trancher dans ce cas. Néanmoins, sa décision, quelle qu’elle soit, fera jurisprudence. Et si elle s’avère favorable à Canal+, les autres distributeurs de contenus en ligne pourront en profiter pour obliger les FAI à leur dédier une partie de leur réseau. 

Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.
Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Business, Tendances

Advertisement

/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

TRÈS HAUT DÉBIT : EXPLOSEZ VOTRE WIFI !, Euro 2016 & stades 2.0, Rencontre avec Nicolas Colin, Quoi de neuf dans SQL Server 2016, Framework PHP Laravel, Collaboratif : Slack et Atlassian réinventent le modèle...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


LES DÉFIS DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE, la révolution des API, SNCF 100% digitale, Serveurs : le cloud tire le marché, Watson : l'IA en action, Reportage Google I/O 2016 : Android dans tous ses états...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0





/// LIVRES BLANCS

Les tendances et les bénéfices du "Edge Computing", un Livre Blanc Schneider Electric. 

L'utilisation d'Internet a tendance à évoluer vers des contenus gourmands en bande passante et un nombre croissant d'objets et périphériques associés. Parallèlement, les réseaux de communication mobile et les réseaux de données convergent vers une architecture de cloud computing. Pour répondre aux attentes d'aujourd'hui et de demain, la puissance informatique et le stockage sont déplacés en périphérie du réseau afin de réduire le temps de transport des données et d'augmenter la disponibilité. 


Options pratiques pour le déploiement d'équipement informatique dans les petites salles serveurs et succursales, un Livre Blanc Schneider Electric. 

Les déploiements informatiques pour les petites entreprises ou succursales sont généralement relégués dans de petites salles confinées, des armoires, voire sur le plancher de bureaux. Que ce soit le propriétaire d'une petite entreprise ou le responsable d'une succursale, l'explication la plus fréquente est que, « comme nous n'avions pas beaucoup de matériels informatiques, nous avons préféré les placer ici ». 


Les meilleures pratiques pour sélectionner une solution de gestion des vulnérabilités (VM), un Livre Blanc Qualys.

Face à des pirates qui utilisent des moyens de plus en plus sophistiqués pour s’introduire sur les systèmes, localiser et inspecter manuellement les équipements sur votre réseau ne suffit plus. Une solution de gestion des vulnérabilités (VM) efficace vous permet de surveiller votre environnement




/// L'agenda des événements IT
Le plus grand salon professionnel européen de l'électronique grand public a lieu à Berlin du 2 au 7 septembre 2016. Organisé par Messe Berlin.

Les Salons Solutions - ERP, CRM, BI, E-Achats, Dématérialisation, Archivage en ligne, SDN/InfoToDoc, Serveurs & Applications - se tiennent du 20 au 22 septembre 2016 à Paris, Porte de Versailles (Hall 5.2 et 5.3). Organisés par Infopromotions.

Les tech.days, "laboratoire d'innovations live & web", qui fêtent leurs dix ans deviennent les Microsoft Expériences'16. Rendez-vous les 4 et 5 octobre 2016 à Paris (Palais des Congrès de la Porte Maillot). Organisés par Microsoft.

La conférence utilisateurs Salesforce se tient du 4 au 7 octobre 2016 à San Francisco (Moscone Center). Organisé par Salesforce.

Les Assises de la sécurité et des systèmes d'information se tiennent du 5 au 8 octobre 2016 à Monaco. Organisées par DG Consultants.

La 4ème édition de l'OVH Summit a lieu le 11 octobre 2016 aux Docks de Paris (La Plaine Saint-Denis). Au programme : plus de 50 workshops et labs. Organisé par OVH.

Voir tout l'agenda
Derniers commentaires