samedi 25 juin 2016
 
News Partenaires
Étude Bitdefender : les ransomwares ciblent les fichiers personnels et les entreprises
Les virus biologiques mutent et tentent de s’adapter à leur environnement pour survivre. Lorsqu’ils réussissent, ils peuvent alors se répandre et provoquer des épidémies importantes. On retrouve le même comportement avec les cyber-menaces. En 2015, les ransomwares ont causé plus de 350 millions de dollars de dommages, confirmant ainsi leur statut de menace la plus prolifique de ces dernières années. [Lire l'article...]

Canal+ veut distribuer son bouquet directement sur le Web

La chaîne cryptée expérimente une utilisation innovante pour son décodeur Cube+. Connecté directement à Internet, il permet d’avoir accès à la chaîne en streaming et ainsi de contourner les opérateurs qui assurent habituellement la connexion vers le service TV.

Il y a cinq ans, Canal+ déployait Le Cube+, son décodeur HD à destination des clients de son offre satellite. Une version TNT a par la suite été développée. Désormais, face à la menace que représentent beIN Sport et Netflix, la chaîne payante a mis en place un nouveau concept, dévoilé par nos confrères de BFMTV : diffuser directement sur Internet. Pour cela, il suffit simplement que les clients branchent le Cube au modem Internet. 10 000 personnes ont d’ores et déjà testé cette offre, un chiffre qui passe à 40 000 début mars. Dès lors, le bouquet Canal s’apparente à du streaming vidéo en continu. 

Contourner les intermédiaires

Cette pratique est surnommée over the top (OTT), soit « par-dessus le décodeur ». Ce n’est pas le premier geste de Canal+ en direction de l’Internet ouvert. Un pôle OTT a été ouvert par la chaîne il y a quelques mois, avec pour objectif de proposer du contenu et des offres sur le Web. Récemment, le groupe a lancé de nombreuses chaînes YouTube et a racheté une des plateformes humoristiques les plus populaires du site, Studio Bagel. 

Cette nouvelle offre OTT permet à Canal+ de proposer directement ses services à l’utilisateur. Et donc de se passer de l’intermédiaire d’un opérateur télécom. Ces derniers reçoivent des commissions importantes de la chaîne pour l’utilisation de leur réseau. Ainsi, en 2012, les FAI français ont reçu de Canal+ 130 millions d’euros. Toutefois, le groupe a assuré à BFM ne pas vouloir « abandonner la distribution via les fournisseurs d'accès internet. Cette diffusion en OTT est complémentaire des autres modes de distribution déjà existants ».

Le débit en question

Autre avantage de l’OTT : atteindre les internautes dont le débit de connexion est trop faible pour supporter la télévision via l’opérateur. Ils disposent en général d’un débit assez élevé pour pouvoir afficher une vidéo sur le web : l’offre de Canal+ est donc adapté à ces clients. Cette situation concerne par ailleurs 8 millions de foyers. Un marché prometteur pour le groupe alors qu’il est confronté à une concurrence de plus en plus féroce d’autres acteurs du Web.

La qualité sera-t-elle au rendez-vous ? Surtout connaissant les risques de surcharge des réseaux… Sur ce point, Canal+ se montre confiant : « nos tests pilotes montrent que la qualité peut être meilleure qu'en TNT ». Mais la congestion est fortement probable, d’autant que YouTube, principal acteur de la vidéo sur le Web en France, connaît ce problème aux heures de pic de fréquentation. La surcharge de ses services était également un enjeu pour Netflix aux Etats-Unis. La société avait alors acheté du trafic Internet à l’opérateur Comcast afin de garantir à tous ses utilisateurs un accès de qualité à son service de vidéo à la demande. 

Il est probable que Canal+ fasse de même. Mais les FAI français n’ont aucun intérêt à collaborer avec le groupe alors même que sa nouvelle offre a pour but de les contourner. La chaîne cryptée pourrait alors demander un arbitrage du CSA afin d’imposer aux opérateurs de lui vendre ce trafic. Cependant, jamais le CSA n’a eu à arbitrer pareil différend et n’a sans doute pas le pouvoir de trancher dans ce cas. Néanmoins, sa décision, quelle qu’elle soit, fera jurisprudence. Et si elle s’avère favorable à Canal+, les autres distributeurs de contenus en ligne pourront en profiter pour obliger les FAI à leur dédier une partie de leur réseau. 

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Business, Tendances

/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LES DÉFIS DE LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE, la révolution des API, SNCF 100% digitale, Serveurs : le cloud tire le marché, Watson : l'IA en action, Reportage Google I/O 2016 : Android dans tous ses états...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


BIENVENUE DANS UN MONDE TOUT CLOUD, l'IA en bureautique, la data nouvelle matière première, l'infra de... leboncoin.fr, rencontre avec Rand Hindi (Snips), 8 outils gratuits pour sécuriser Windows 10...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


/// L'agenda des événements IT
La conférence internationale sur la sécurité informatique a lieu du 27 juin au 1er juillet 2016 à Paris (Maison de la Chimie). Organisé par Sysdream.

Nouvel événement au calendrier, Viva Technology Startup Connect / Paris 2016 a lieu du 30 juin au 2 juillet 2016 à Paris, Porte de Versailles (Hall 1). Organisé par Les Echos et Publicis.

Pour sa 15ème édition, la Nuit du Hack se tiendra dans la nuit du 2 au 3 juillet 2016 à Paris (EuroDisney, New York Hotel Convention Center). Organisée par l'association HZV (HackerZvoice) en partenariat avec Sysdream.

La Microsoft Worldwide Partner Conference (WPC) a lieu du 10 au 14 juillet 2016 à Toronto, Canada (Metro Toronto Convention Centre / MTCC). Organisée par Microsoft.

Le plus grand salon professionnel européen de l'électronique grand public a lieu à Berlin du 2 au 7 septembre 2016. Organisé par Messe Berlin.

Les Salons Solutions - ERP, CRM, BI, E-Achats, Dématérialisation, Archivage en ligne, SDN/InfoToDoc, Serveurs & Applications - se tiennent du 20 au 22 septembre 2016 à Paris, Porte de Versailles (Hall 5.2 et 5.3). Organisés par Infopromotions.

Voir tout l'agenda