dimanche 4 décembre 2016
 
Stockage 100%-Flash : quels bénéfices pour les entreprises ?
Dans n’importe quelle entreprise d’aujourd’hui, le volume de données augmente de 40% par an. Si l’on ajoute les besoins de performance requis par les nouvelles applications, la volonté d’obtenir les données en temps réel, et ce depuis de nombreux périphériques mobiles, les responsables des centres de données doivent faire face à des challenges énormes qui ne peuvent pas être adressés par les technologies traditionnelles à base de disques durs. [Lire l'article...]

Des experts en sécurité boudent la conférence RSA

Une courte liste, qui pourrait rapidement s’étoffer, d’experts et autres éditeurs spécialistes de la sécurité informatique ont décidé de bouder la conférence RSA.

C’est l’un des premiers dommages collatéraux de l’affaire Snowden : à quelques semaines de sa tenue, la RSA Conference USA 2014 est boudée par quelques illustres noms de la sécurité informatique. En effet, en décembre dernier, nous rapportions que RSA (division sécurité d’EMC) aurait reçu 10 millions de dollars pour inclure une « porte dérobée » dans l’un de ses logiciels de chiffrement. Le but ? Laisser un libre accès à la NSA, l’agence de renseignement américaine, à l’origine des scandales sur les écoutes. 

Même si RSA a démenti à sa manière - et pas si formellement que cela - cette information (lire ci-dessous), elle n’a visiblement pas été appréciée par certains. Selon Threat Post, plusieurs intervenants, experts et éditeurs de sécurité ont déjà annulé leur venue à cette conférence qui fait pourtant office de référence dans le monde de la sécurité informatique. 

Le premier à avoir annulé son intervention est Josh Thomas, « chief breaker » chez le spécialiste en sécurité Atredis. Toujours avant Noël dernier, c’est le patron de F-Secure Mikko Hypponen qui, dans une lettre ouverte à RSA et EMC, a lui aussi expliqué qu’il refusait de participer à ladite conférence. Il disait alors « refuser de couvrir un malware sponsorisé par le gouvernement » américain. 

Pas assez de preuves pour juger ?

Suite à ces deux annonces, d’autres orateurs ont également annulé leur venue : Chris Soghoian de l’ACLU (American Civil Liberties Union), Chris Palmer et Adam Langley de Google, Marcia Hoffman de l’EFF ou encore Alex Fowler de Mozilla. 



Bien entendu, ces annulations ne représentent qu'une part minime des speakers prévus pour la RSA Conference. D’autres prennent même la défense de l’éditeur en sécurité, arguant « qu’il n’y pas assez de preuves pour juger », selon l’analyste Rich Mogull de Securosis. D'après RSA, 24 000 personnes sont attendues à l’évènement qui se déroulera fin février au Moscone Center de San Francisco. 

Nous reproduisons ci-dessous le démenti de RSA sur son blog après les informations de Reuters.



Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Sécurité

Le Kiosque

RÉALITÉ VIRTUELLE : Ce que vous pouvez en attendre - ESPORT : l'informatique derrière le phénomène planétaire - Windows et Android, les meilleurs ennemis - Les promesses de Java 9 - OpenStack : une plateforme Cloud mature mais ambiguë - Shopping Tech : coups de coeur pour Cubetto, Orbi et Thingz...

 

UN FUTUR SANS WINDOWS ? : Comment les entreprises s'émancipent peu à peu - Vendée Globe : l'informatique hors-normes - Ces SSII et ESN où il ne fait pas bon être informaticien - "Il faut un ministère du Numérique" (Bertrand Diard, président de Tech In France)...

 

Afficher tous les derniers numéros


/// LIVRES BLANCS

Détecter & supprimer les menaces avancées, un Livre Blanc Malwarebytes. 

Ce livre blanc présente les stratégies que doivent employer les entreprises dans l'ensemble des composants de leur système d'information afin de se prémunir contre les APT (Advanced Persistent Threats) qui sont aujourd'hui de plus en plus dangereuses et peuvent causer des dégâts considérables à l'entreprise. 


Malwarebytes : un acteur de référence dans l'APT, un Livre Blanc Malwarebytes. 

Créée en 2008, Malwarebytes a démarré l’activité Entreprises en 2012 avec la solution Endpoint Security.

En moins de 4 années, Malwarebytes est devenu un acteur incontournable du marché des applications de nouvelle génération dans la protection des terminaux.


La technologie des firewalls doit évoluer avec l’entreprise sans frontières, un Livre Blanc Fortinet.
MENACES ÉVOLUTIVES : CHANGEMENT DES ATTENTES ENVERS LES SOLUTIONS DE FIREWALL D’ENTREPRISE
Les solutions de firewall d'entreprise (Enterprise Firewall) doivent être sans frontières, comme l’entreprise.  




/// L'agenda des événements IT
L'International Consumer Electronics Show (International CES) se tient du 5 au 8 janvier 2017 à Las Vegas (LVCC, Westgate, Renaissance, Sands/Venetian,...). C'est le plus grand salon mondial professionnel dédié aux technologies grand public : 3600 exposants et 150000 visiteurs attendus. Organisé par la CTA (Consumer Technology Association).

Le 9ème Forum International de la Cybersécurité occupe les 24 et 25 janvier 2017 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Nord-Pas de Calais et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

Le congrès mondial de la mobilité (MWC) se tient à Barcelone  du 27 février au 2 mars 2017. Organisé par GSMA Association.

Pour sa 5ème édition, la rencontre d'affaires Mobilité et Digital a pour cadre à nouveau Monaco (Grimaldi Forum) du 7 au 9 mars 2017. Organisée par Comexposium.

Le CeBIT, plus grand salon européen de l'IT, a lieu du 20 au 24 mars 2017 à Hanovre (Allemagne). Organisé par Deutsche Messe.

Salon des nouvelles technologies et usages du virtuel (réalité virtuelle et augmentée), Laval Virtual se tient du 22 au 26 mars 2017 à Laval (salle polyvalente, place de Hercé). Organisé par l'association Virtual Laval.

Voir tout l'agenda
Derniers commentaires