samedi 10 décembre 2016
 
Pourquoi HPE 3PAR est la solution de référence (2ème partie)
Les plateformes de stockage Flash HPE 3PAR disposent de caractéristiques uniques et exceptionnelles qui en font la plateforme de référence pour mettre en œuvre rapidement, efficacement et à coût réduit des solutions de stockage qui améliorent l’efficacité du système d’information de l’entreprise. Dans cette seconde partie, examinons le rôle des puces ASIC, de la virtualisation et la gestion du cache. [Lire l'article...]

Les drones en temps de paix

Finie l'époque où le drone ne servait qu'à l'armée. Cette technologie est de plus en plus prisée par diverses branches industrielles comme l'agroalimentaire, le génie civil, l'énergie... Le drone civil se développe à vue d’œil et attire les jeunes ingénieurs.

A l’origine, les drones sont une évolution du modélisme (une branche du maquettisme) qui est une activité de loisir, visant à fabriquer et piloter des modèles réduits à une échelle de réduction définie. Le modélisme a ensuite évolué et a été repris par les militaires. On fabrique alors des drones pour tirer, pour envoyer des munitions, pour la recherche de renseignement, etc. Aujourd’hui, c’est l’industrie qui s’y intéresse de près. Elle a compris qu’elle avait énormément à gagner de cette technologie. Et ce, dans de divers domaines.

L’une des fonctionnalités utile du drone est sa capacité de captation (vidéo ou photo) : elle est utilisée par l’industrie agroalimentaire. En effet, des drones peuvent être envoyés pour survoler des champs de blé, pour prendre des prises de vues à différentes époques de l’année. Ces informations recueillies peuvent ainsi indiquer quel est le moment le plus opportun pour déposer de l’engrais. Le Delta H, par exemple, fabriqué par la société Delta Drone, vise à réduire la quantité de pesticides ou d’engrais sur les plantations, en survolant les champs.

 

Le Delta Y (Photo Delta Drone)

En génie civil, le drone trouve également sa place : EDF l’utilise par exemple, pour faire l’inspection de ses lignes et de ses pylônes. La machine ne fait alors qu’inspecter, sans aucune manipulation, mais encore une fois, ses prises de vues et de repères servent à analyser les besoins dans le domaine.

« Ça ressemble à un jouet »

Même les journalistes les utilisent ! Les paparazzi s’en servent pour aller là où ils ne peuvent pas pénétrer. Pour le prochain Tour de France, encore, France Télévision va même en déployer pour enrichir les images des directs. L’hebdomadaire L’Express, en partenariat avec le réseau Hack/Hackers, a même fait l’expérience de l’utilisation des drones civils pendant trois mois, dans le cadre de leur expérience « Drone it ».

Rencontré hier à la soirée de présentation des travaux des participants à la Coupe de France de robotique, dans les locaux de la société Elsys Design, Brieuc est étudiant en école d’ingénieur. Agé de 22 ans, il est déjà fasciné par la fabrication de ces drones et espère, à l’avenir, travailler dans cette branche industrielle. Il explique à L’Informaticien son attirance pour cette technologie : « Les drones sont de plus en plus petits et utilisés de manière pacifique. Je trouve que c’est attrayant, peut-être aussi parce que c’est proche du jouet, du robot. Le drone a un côté ludique. Il n’est pas aussi complexe qu’un véritable avion. Du coup, plein de petites boîtes peuvent en fabriquer. Ce n’est pas demain que Dassault aura de nouveaux concurrents alors que les drones, beaucoup de sociétés peuvent en fabriquer. »

Un changement de société

Le drone a également été l’objet de plusieurs conférences TED dont l’une, teintée d’alarmisme. En effet, Daniel Suarez, un spécialiste en technologie de l’armement (notamment, de logiciel), a présenté les effets dévastateurs que pourraient avoir l’industrialisation des drones par les sociétés privées. C’est l’autonomie de ces machines (capacité de déjouer les interférences téléphoniques, identifier une cible, prendre seul la décision de tirer…) qui est montrée du doigt : « Si nous transférons la décision de tuer à un logiciel, nous n’allons pas seulement éliminer toute humanité dans la guerre mais changer profondément nos sociétés. »

A voir, à ce sujet : 


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Actuellement à la Une...

Le Kiosque

RÉALITÉ VIRTUELLE : Ce que vous pouvez en attendre - ESPORT : l'informatique derrière le phénomène planétaire - Windows et Android, les meilleurs ennemis - Les promesses de Java 9 - OpenStack : une plateforme Cloud mature mais ambiguë - Shopping Tech : coups de coeur pour Cubetto, Orbi et Thingz...

 

UN FUTUR SANS WINDOWS ? : Comment les entreprises s'émancipent peu à peu - Vendée Globe : l'informatique hors-normes - Ces SSII et ESN où il ne fait pas bon être informaticien - "Il faut un ministère du Numérique" (Bertrand Diard, président de Tech In France)...

 

Afficher tous les derniers numéros




/// LIVRES BLANCS

Détecter & supprimer les menaces avancées, un Livre Blanc Malwarebytes. 

Ce livre blanc présente les stratégies que doivent employer les entreprises dans l'ensemble des composants de leur système d'information afin de se prémunir contre les APT (Advanced Persistent Threats) qui sont aujourd'hui de plus en plus dangereuses et peuvent causer des dégâts considérables à l'entreprise. 


Malwarebytes : un acteur de référence dans l'APT, un Livre Blanc Malwarebytes. 

Créée en 2008, Malwarebytes a démarré l’activité Entreprises en 2012 avec la solution Endpoint Security.

En moins de 4 années, Malwarebytes est devenu un acteur incontournable du marché des applications de nouvelle génération dans la protection des terminaux.


La technologie des firewalls doit évoluer avec l’entreprise sans frontières, un Livre Blanc Fortinet.
MENACES ÉVOLUTIVES : CHANGEMENT DES ATTENTES ENVERS LES SOLUTIONS DE FIREWALL D’ENTREPRISE
Les solutions de firewall d'entreprise (Enterprise Firewall) doivent être sans frontières, comme l’entreprise.  


Tous les Livres Blancs


/// L'agenda des événements IT
L'International Consumer Electronics Show (International CES) se tient du 5 au 8 janvier 2017 à Las Vegas (LVCC, Westgate, Renaissance, Sands/Venetian,...). C'est le plus grand salon mondial professionnel dédié aux technologies grand public : 3600 exposants et 150000 visiteurs attendus. Organisé par la CTA (Consumer Technology Association).

Le 9ème Forum International de la Cybersécurité occupe les 24 et 25 janvier 2017 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Nord-Pas de Calais et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

Le congrès mondial de la mobilité (MWC) se tient à Barcelone  du 27 février au 2 mars 2017. Organisé par GSMA Association.

Pour sa 5ème édition, la rencontre d'affaires Mobilité et Digital a pour cadre à nouveau Monaco (Grimaldi Forum) du 7 au 9 mars 2017. Organisée par Comexposium.

Le CeBIT, plus grand salon européen de l'IT, a lieu du 20 au 24 mars 2017 à Hanovre (Allemagne). Organisé par Deutsche Messe.

Salon des nouvelles technologies et usages du virtuel (réalité virtuelle et augmentée), Laval Virtual se tient du 22 au 26 mars 2017 à Laval (salle polyvalente, place de Hercé). Organisé par l'association Virtual Laval.

Voir tout l'agenda
Derniers commentaires