jeudi 27 novembre 2014
 
News Partenaires
La qualité de votre présence en ligne découle de divers éléments : agencement et design de vos pages bien sûr, mais également fonctionnalités spécifiques ou encore sécurité. L’utilisation de plugins tierces (ou extensions) est essentiel pour renforcer le bon fonctionnement et améliorer l’ergonomie de votre site. [Lire l'article...]

PRISM : la NSA se livrerait à un vaste espionnage téléphonique et informatique

Selon le Guardian et le Washington Post, l’organisme américain écouterait les communications de millions d’abonnés téléphoniques sur les réseaux américains et se procurerait des données auprès des plus grands acteurs de l’informatique : Apple, Google, Microsoft, Facebook et autres.

A intervalles réguliers, la NSA est soupçonnée de se livrer à des opérations d’écoute et de récupération des données, particulièrement depuis les attentats de 2001 et les lois qui ont suivi, en particulier le Patriot Act. Jusqu’à présent, les soupçons étaient patents et la NSA n’avait pas nié se livrer à des écoutes mais le volume de données collectées a de quoi faire frémir. Le quotidien britannique a publié une ordonnance de justice qui oblige Verizon à livrer à la NSA la totalité des données téléphoniques de ses abonnés d’avril à juillet.

Depuis ces révélations, la NSA, les parlementaires américains et la Maison Blanche rivalisent d’ingéniosité en matière de communication langue de bois. En effet, il semble impossible de nier les faits mais les uns et les autres précisent qu’il s’agit de lutte contre le terrorisme et assurent que seules des métadonnées sont collectées, c’est-à-dire numéro appelé et durée de conversation mais assurément pas le contenu des conversations. Bien évidemment, nous ne sommes pas obligés de croire ces dénégations.

PRISM : accès direct de la NSA aux serveurs des géants du Net

Quelques heures après, le Washington Post en a rajouté une couche en indiquant que dans le cadre d’un programme baptisé PRISM, la NSA avait un accès direct aux serveurs de neuf sociétés d’informatique et d’internet parmi lesquels les géants Apple, Google, Microsoft ou encore Facebook, Yahoo, AOL, PayPal.  Le directeur de la NSA n’a pas démenti l’existence d’un tel programme mais a tenu à préciser que les articles du Post et du Guardian contenait plusieurs inexactitudes sans toutefois préciser lesquelles. Cependant i la indiqué que « les informations collectées dans le cadre de ce programme sont parmi les plus importantes et les plus intéressantes que nous pouvons collecter, et elles sont utilisées pour protéger la nation d’une grande variété de menaces. La révélation non autorisée d’informations à propos de ce programme important est entièrement légal est répréhensible et met en risque la sécurité des américains ». On le voit, M. Clapper est loin de se démonter et reproche à nos confrères d’avoir fait leur travail.

Du côté de plusieurs sociétés incriminées, on dément que la NSA ait un accès direct à ses serveurs. Joe Sullivan, responsable de la sécurité de Facebook, indique que son entreprise ne donne aucun accès direct à ses serveurs à une quelconque organisation gouvernementale. « Lorsqu’il est demandé à Facebook de fournir des données ou des informations à propos d’individus, nous étudions attentivement la requête en regard de la loi et fournissons l’information seulement dans ce cadre ». Même son de cloche chez Yahoo, Google et Microsoft qui affirment fournir les informations seulement lorsqu’elles sont réclamées et dans le cadre de la loi. « Nous n’avons pas de porte dérobée pour que le gouvernement accéde à des données privées des utilisateurs » affirme Google.

Dans l'attente d'une réponse claire

L’article détaillé de nos confrères est accessible à cette adresseOn y trouvera notamment les déclarations des entreprises ainsi que certaines réactions de parlementaires américains qui ne permettent malheureusement pas de se faire une idée précise et définitive de l’ampleur de la surveillance. Un autre article du post accessible ici montre des présentations de la NSA qui semblent confirmer l'espionnage dans toute son ampleur. Une chose apparaît cependant certaine. Le stockage des données dans les clouds américains de Microsoft, Amazon, Google et autres pourrait être fortement ralenti si ses sociétés ne fournissent pas une réponse claire quant à la confidentialité des données qui pourraient s’y trouver.


Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Sécurité, Tendances

3d 3G 4G acer acquisition acta Adobe ADSL Afdel afnic airbnb Alcatel-Lucent Amazon AMD Android anfr anonymous ANSSI API app store Apple apple store Apple TV appli application applications Appstore Arcep Archos arm armée assange atos attaque Authentification Autonomy aws axelle lemaire azure b ballmer bb10 Bercy BI Big Data Bill Gates Bing Biométrie bitcoin Blackberry blocage botnet Bourse Bouygues bouygues telecom Bouygues Télécom Box brevet brevet iphone brevets Bruxelles bug BUILD Bull business BYOD capgemini cartographie CDN CE censure chiffrement Chine Chrome Chrome OS chromebook chromecast Cisco Citrix CJUE Cloud cnie Cnil CNN CNNum Collaboration commission européenne concurrence confidentialité console constructeur copie privée cortana couverture crm csa Culture cyberattaque cybercrime Cybercriminalité Cyberdéfense cyberguerre cybersécurité dailymotion Data datacenter Deezer Défense Dell Dématérialisation Développement disque dur DMP domotique donnée données données personnelles drone dropbox DSK eBay ebook e-commerce écran EMC emploi Emplois équipementier Eric Besson Ericsson ERP esanté espionnage Etats-Unis étude europe facebook FAI faille FBI Fibre Fibre optique filtrage finance Firefox Fisc fiscalité Flash fleur pellerin fnac formation Foursquare foxconn France France Télécom François Hollande Fraude Free Free Mobile freebox fréquences ftth Fujitsu galaxy Gartner Gemalto géolocalisation Gmail google Google google glass google maps Google Play gouvernement GPS green groupon hack Hacker hacking Hadoop hadopi Haswell HDMI hébergement Hollande HP HP Discover HPC HTC HTML5 Huawei humour IBM Icann icloud idc IE Iliad Imagine Cup impots Impression 3D Inde innorobo innovation instagram intel Internet internet explorer iOS IP iPad iPad Mini iPhone iPhone 5 iphone 5c iphone 5S iphone 6 iphone4s iphone5 IPO Iran israel itpt iTunes iwatch Japon java jeu Jeu vidéo jobs Julian Assange juniper justice kim dotcom Kindle Kinect la poste LaCie Larry Page Lenovo Lescure LeWeb LG linformaticien LinkedIn Linky linux Logiciel Logitech loi louvois lte lulzsec lumia lunettes mac mac os x Mail malware Maps Marché marissa mayer Mark Zuckerberg Marketing McAfee Mega megaupload Messagerie messagerie instantanée Metro Microsoft microsoft office mise à jour mobile mobiles mobilité Montebourg montre montre connectée Motorola Mozilla musique mutualisation mvno MWC mwc13 NAS navigateur nest Netatmo netflix neutralité neutralité du net nexus NFC niel nintendo Nokia nomination nsa numericable Numérique nvidia Obama objet connecté objets connectés OBS oculus office office 365 open data open source openstack Opérateur opérateurs Oracle Orange OS Outlook OVH p2p Paiement paiement mobile panne paris PayPal PC pellerin Phishing photo Pigeons Piratage plainte Plans plateforme Playbook playstation Police politique porno presidentielles presse primaire PS prism Procès processeur processeurs Project Glass ps PS4 PSN publicité Qualcomm rachat rapport raspberry pi RATP recherche recherche web Reddit renseignement Réseau réseaux Réseaux sociaux Résultats RH RIM RNT roaming robot robotique routeur RSA RSA2012 Russie sacem Salesforce Salesforce.com Samsung santé SAP sarkozy sdk seagate securite Sécurité sénat Serveur serveurs service services SFR siri skydrive Skype Smartphone Smartphones Smartwatch sms snapchat sncf snowden Sony sopa sosh spotify SSII start-up Stéphane richard Steria steve ballmer Steve Jobs stockage streaming Street View StreetView stuxnet surcouf surface surface pro Surface RT Surveillance svod Symantec Syntec Tablette tablettes taxe taxe google TechDays2012 Technologie téléchargement Télécom Télécoms télévision terrorisme thales Thalès THD the pirate bay Thunderbolt tim cook TNT Tor toshiba TouchPad trafic turquie TV twitter uber ubuntu UE UFC Que Choisir Ultrabook ump VDSL Verizon vidéo vie privée vine virtualisation virus Vivendi VMware Vod VoIP voiture Watson waze Web webOS western digital whatsapp WiFi wii wikileaks wikipedia Wikipédia windows Windows 8 windows 8.1 Windows 9 Windows Phone windows phone 7 Windows Phone 8 windows rt Windows XP windows8 withings Wordpress WPC Xavier Niel Xbox xbox one Yahoo YouTube ZTE zynga

/// Votre avis nous intéresse...

Êtes-vous déjà utilisateur d’un bracelet connecté ? (une seule réponse)





Qu’est-ce qui vous importe le plus en achetant un objet connecté de type "wearable" (à porter sur soi) ? (choix multiple)






Par quel produit seriez-vous le plus tenté parmi les derniers modèles de bracelets connectés présentés ? (une seule réponse)








Et de montre connectée ? (une seule réponse)








Voter  Afficher les résultats
/// EXTRAIT GRATUIT
/// INTERVIEW & VIDÉO
/// DERNIERS MAGAZINES PARUS
inf129ALAIN JUPPÉ : "NUMÉRISER L'ÉCONOMIE CLASSIQUE POUR RETROUVER LA CROISSANCE" - Paiement mobile - Vente & IT - OpenStack - CDN  - BlackBerry PassPort... 

Lire l'édition numérique

Acheter ce numér0

inf127SURFACE PRO 3 : LE PC QUI REMPLACE LA TABLETTE ? - Finance & IT : Le DAF au service du business - Rencontre Eric Carreel - Dossier E-Commerce - Windows 9 : La dernière cartouche ? ...
Lire l'édition numérique

Acheter ce numér0


INF129

/// LIVRES BLANCS

Les attaques rendues possibles par le facteur humain,un Livre Blanc Proofpoint.

Les attaques les plus avancées tirent parti aussi bien des failles humaines que des failles système. Ce rapport, intitulé Le facteur humain, a été établi par Proofpoint afin de mettre en lumière ce point qui affecte quotidiennement les entreprises. Les données qu'il contient ont pu être obtenues suite à l'utilisation de la solution Proofpoint Targeted Attack Protection par des clients.


Defense Against Dark Arts : Localisation et suppression des menaces avancées, un Livre Blanc Proofpoint.

Les attaques ciblées actuelles les plus dommageables ne sont pas fortuites. Elles sont planifiées et exécutées avec précaution par un nouveau type d’adversaires professionnels. Leurs méthodes sont plus discrètes et plus sophistiquées que ce n’était le cas 
lors de la décennie précédente. Et si vous ne prenez pas les précautions appropriées, votre entreprise pourrait faire les gros titres pour de mauvaises raisons.    


Derniers commentaires
/// DOSSIER DU MOIS
Si tout le monde en parle ou l’utilise, la notion de Cloud reste encore parfois peu précise pour les entreprises. Dans un marché où les cartes se redistribuent rapidement du fait d’initiatives privées ou d’interventions de la puissance publique, les clients professionnels recherchent désormais davantage la qualité des services que la simple réduction des coûts.