lundi 6 juillet 2015
 

Start-up visa : attirer les talents du monde entier en France

Ce soir, le président de la République François Hollande devrait annoncer un train de mesures favorables aux start-ups afin de se réconcilier avec les entrepreneurs. Dont celle-ci : créer une formule spéciale "start-up visa" pour inciter les talents du monde à entreprendre en France, avec des arguments intéressants à la clé.

Ce sont nos confrères du Point qui relayent la (bonne) nouvelle : enfin des mesures concrètes et séduisantes pour l’entreprenariat français, et même au-delà. D’une part, nos confrères croient savoir que dans son allocution de ce soir (19 heures), le président François Hollande va proposer plusieurs mesures pour donner un coup de fouet à l’économie française. Parmi celles-ci, la mesure qui signe la victoire des pigeons puisque c’était une de leurs principales demandes : simplification et baisse des taxations sur les plus-values de cessions en cas de revente d'une start-up. 

Voilà qui devrait/pourrait redonner confiance aux investisseurs, business angels et capitaux-risqueurs, pour placer leurs fonds dans les entreprises hexagonales. Mais ce n’est pas tout et si cela se confirme, le meilleur est à venir car la réflexion est légitime. Sachant que plus de 50 % des start-ups de la Silicon Valley ont été créées par des migrants, il faut attirer ces gens chez nous. Et si Paris n’a pas comme avantage le délicieux climat de la côte Ouest américaine, la Ville-lumière pourra assurément trouver d'autres arguments, sans oublier tout le sud de la France.

Un vivier de talents mondial

La ministre Fleur Pellerin appuie ce projet, surnommé « start-up visa », depuis plus d’un an. Celui-ci consiste notamment à accélérer les demandes d'acceptation de séjour sur le territoire français de tous ceux qui créent des entreprises, après bien sûr analyse de l’investissement et de la viabilité du projet. A Santiago du Chili, la ville fait déjà la même chose et accueille ses hôtes avec un cadeau de 40 000 dollars. Les Etats-Unis usent aussi de ce genre de pratique pour attirer les talents. 

Outre-Atlantique d’ailleurs, un groupe d’entrepreneurs célèbres (dont Mark Zuckerberg de Facebook, Reid Hoffman de LinkedIn, Ruchi Sanghvi de Dropbox ou Brian Chesky d’Airbnb) a monté le projet Fwd.us (pour Forward US), qui demande au gouvernement local l’assouplissement des règles d’immigration pour les nouveaux talents.

Le projet français sera donc détaillé ce soir par le président de la République et pourrait aller plus loin en termes de mesures fiscales.

Si la mesure start-up via était confirmée, ce serait une belle victoire d'étape pour Fleur Pellerin. La ministre déléguée au numérique pourrait prendre du galon à l'occasion d'un éventuel remaniement ministériel avant l'été. Certains observateurs la considèrent déjà comme la future ministre de plein exercice de l'Industrie et du Commerce extérieur. Les mesures plus favorables aux investisseurs seraient également pour elle une belle revanche sur l'épisode des pigeons. A l'automne dernier elle serait allé jusqu'à remettre sa démission de ministre déléguée faute d'avoir convaincu le ministre du Budget d'alors (Jérôme Cahuzac) de revenir sur l'alourdissement de la taxation sur les plus-values des valeurs mobilières.

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Business, Tendances

Actuellement à la Une...

/// LIVRES BLANCS

Évoluer ou mourir : L’adaptation de la sécurité au monde virtuel, un Livre Blanc Bitdefender. 

Quels sont les défis de la sécurité en environnement virtuel et comment y faire face ?

Ce guide collaboratif, réalisé par un groupe d’experts en sécurité, présente les risques liés à la virtualisation et regroupe des conseils sur comment les appréhender.   


Comment tirer le meilleur parti du Cloud, un Livre Blanc Bitdefender. 

Quels sont les défis de la sécurité en environnement virtuel et comment y faire face ? Les machines virtuelles dans un environnement cloud, avec des données importantes de grande valeur, sont tout autant exposées à une exploitation malveillante que les machines physiques. 


/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

HÉBERGEMENT : comment il se fond dans les nuages - Les réseaux agiles avec le SDN - Windows 10 et Azure : toutes les nouveautés décryptées - Gros plan sur le Microsoft Band - PostgreSQL et le NoSQL - 15 jours sans Google... 

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


OÙ VA L'IA ? : l'intelligence artificielle n'est plus un mythe - SERVEURS : dans l'attente des solutions ARM - Métiers & IT : la mutation sociale de la R&D - Programmer le RASPBERRY PI- Open Source : pourquoi les entreprises l'ont adopté - Implémenter une architecture LAMBDA SOUS AZURE - Bien choisir son imprimante 3D - Rencontre avec... Henri Verdier, M. Open Data...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0




Derniers commentaires
/// DOSSIER DU MOIS

Communication interne... c'est peut-être la plus simple des fonctions de l’entreprise à caractériser, mais c’est aussi la plus complexe, puisque sa mission suit les évolutions du management. Avec des environnements d’entreprise de plus en plus mobiles, des générations de salariés avides d’autonomie et d’outils numériques, la communication interne de l’entreprise ne peut plus se définir comme la « voix de son maître » et relayer simplement la parole de la direction. Si c’est toujours un peu le cas, elle doit désormais informer en toute transparence pour faire comprendre la stratégie et les plans mis en place pour que les salariés adhèrent à ce plan afin qu’ils agissent dans l’intérêt de l’entreprise.