vendredi 3 juillet 2015
 

Europe : les aides aux réseaux fibre optique victimes des coupes budgétaires

Les aides européennes pour le déploiement de la fibre optique passent de 9,2 milliards à 1 milliard d’euros. Une coupe budgétaire vivement critiquée par le FTTH Council Europe et la commissaire européenne au numérique, Neelie Kroes.

Coup dur pour les acteurs des télécoms. L’accord sur le budget européen 2014-2020, signé la semaine dernière par le Conseil européen (réunissant chefs d'États ou chefs de gouvernement), prévoit un budget alloué au déploiement de la fibre optique pour 2013 revu fortement à la baisse, passant de 9 millions à... 1 million d’euros.

Le FTTH Council Europe a exprimé sa profonde déception. Dans un communiqué publié hier, cette organisation professionnelle pour la promotion du déploiement de la fibre optique en Europe, sous la plume de sa présidente, Karin Ahl, a expliqué que la décision de Bruxelles démontrait un manque de compréhension des gouvernements européens sur l’importante des réseaux à large bande : « l’Union européenne vient de rater l’occasion de faire le bon choix, non seulement pour les années à venir, mais aussi et surtout pour l’avenir d’une Europe compétitive. »

Karin Ahl ajoute que les Etats membres de l’UE n’ont pas pris la mesure de l'importance du « Mécanisme pour l’interconnexion en Europe », un instrument financier récemment créé pour financer les réseaux européens de transport, d’énergie et de télécoms.  

Neelie Kroes affiche aussi sa déception

La commissaire européenne au numérique, Neelie Kroes, s’est dite « déçue ». Sur son blog, elle déplore dans un billet publié ce week end que le fonds européen ne puisse financer que des services numériques, et non les réseaux.  

Elle regrette aussi que l’Agenda numérique, qui inclut le haut débit pour tous dans les pays de l’Union à l’horizon 2020, sera maintenant plus difficile à atteindre. Enfin, elle rappelle que la Banque européenne d’investissement, dont le capital a augmenté de 10 milliards d’euros, pourrait « apporter la promesse de nouveaux financements pour le haut débit. »

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Réseau

/// LIVRES BLANCS

Évoluer ou mourir : L’adaptation de la sécurité au monde virtuel, un Livre Blanc Bitdefender. 

Quels sont les défis de la sécurité en environnement virtuel et comment y faire face ?

Ce guide collaboratif, réalisé par un groupe d’experts en sécurité, présente les risques liés à la virtualisation et regroupe des conseils sur comment les appréhender.   


Comment tirer le meilleur parti du Cloud, un Livre Blanc Bitdefender. 

Quels sont les défis de la sécurité en environnement virtuel et comment y faire face ? Les machines virtuelles dans un environnement cloud, avec des données importantes de grande valeur, sont tout autant exposées à une exploitation malveillante que les machines physiques. 


/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

HÉBERGEMENT : comment il se fond dans les nuages - Les réseaux agiles avec le SDN - Windows 10 et Azure : toutes les nouveautés décryptées - Gros plan sur le Microsoft Band - PostgreSQL et le NoSQL - 15 jours sans Google... 

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


OÙ VA L'IA ? : l'intelligence artificielle n'est plus un mythe - SERVEURS : dans l'attente des solutions ARM - Métiers & IT : la mutation sociale de la R&D - Programmer le RASPBERRY PI- Open Source : pourquoi les entreprises l'ont adopté - Implémenter une architecture LAMBDA SOUS AZURE - Bien choisir son imprimante 3D - Rencontre avec... Henri Verdier, M. Open Data...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0




Derniers commentaires
/// DOSSIER DU MOIS

Communication interne... c'est peut-être la plus simple des fonctions de l’entreprise à caractériser, mais c’est aussi la plus complexe, puisque sa mission suit les évolutions du management. Avec des environnements d’entreprise de plus en plus mobiles, des générations de salariés avides d’autonomie et d’outils numériques, la communication interne de l’entreprise ne peut plus se définir comme la « voix de son maître » et relayer simplement la parole de la direction. Si c’est toujours un peu le cas, elle doit désormais informer en toute transparence pour faire comprendre la stratégie et les plans mis en place pour que les salariés adhèrent à ce plan afin qu’ils agissent dans l’intérêt de l’entreprise.