dimanche 5 juillet 2015
 

La Radio Numérique Terrestre lancée avant fin 2013 dans 3 villes

Le CSA vient de donner un nouveau coup de fouet à la RNT (Radio Numérique Terrestre) en délivrant les autorisations pour les villes de Paris, Nice et Marseille à 106 éditeurs de radio. Il y a donc une chance pour que le projet voit le jour avant la fin de l’année !

Si la RNT devient une réalité en France en 2013, le projet aura mis plus de 5 ans, depuis l’appel à candidatures, à enfin se mettre sur pied ! Rien que ça ! Enfin l'horizon semble se dégager puisque le CSA a enfin délivré les premières autorisations dans trois villes françaises (Paris, Nice et Marseille) à 106 éditeurs de radio. 

C’est donc quelques jours seulement avant de quitter le CSA que Rachid Arhab, saisi du dossier depuis son arrivée en 2007, a réussi le passage en force en séance plénière. « Il appartient désormais aux éditeurs autorisés sur chaque multiplex de proposer conjointement au Conseil une société chargée de faire assurer les opérations techniques nécessaires à la transmission et à la diffusion auprès du public de leurs programmes (« opérateur de multiplex ») », indique un court communiqué. Les éditeurs ont jusqu’au 15 mars 2013. La composition des multiplex est disponible ici (PDF). 

Radio France pas candidat

On connaît depuis longtemps la farouche opposition au projet de groupes comme RTL, Lagardère, NRJ ou NextRadioTV. Ces grands groupes voient d’un mauvais œil que des radios indépendantes aient accès à une diffusion nationale (Nova, Radio FG, etc.) et deviennent de plus sérieux concurrents. En juillet dernier, rebondissement : le gouvernement décidait de ne pas soumettre de dossier de candidature pour Radio France, pourtant favorable au projet depuis le début.

Effectivement, ce projet coûtera de l’argent aux radios et aux grands groupes. Mais il facilitera aussi la vie de millions d’auditeurs français, évitera les coupures (tunnels notamment), apportera une meilleure qualité, même s’il faudra toutefois changer les récepteurs, ce qui pourrait dynamiser un marché en manque de nouveautés. 

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

/// LIVRES BLANCS

Évoluer ou mourir : L’adaptation de la sécurité au monde virtuel, un Livre Blanc Bitdefender. 

Quels sont les défis de la sécurité en environnement virtuel et comment y faire face ?

Ce guide collaboratif, réalisé par un groupe d’experts en sécurité, présente les risques liés à la virtualisation et regroupe des conseils sur comment les appréhender.   


Comment tirer le meilleur parti du Cloud, un Livre Blanc Bitdefender. 

Quels sont les défis de la sécurité en environnement virtuel et comment y faire face ? Les machines virtuelles dans un environnement cloud, avec des données importantes de grande valeur, sont tout autant exposées à une exploitation malveillante que les machines physiques. 


/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

HÉBERGEMENT : comment il se fond dans les nuages - Les réseaux agiles avec le SDN - Windows 10 et Azure : toutes les nouveautés décryptées - Gros plan sur le Microsoft Band - PostgreSQL et le NoSQL - 15 jours sans Google... 

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


OÙ VA L'IA ? : l'intelligence artificielle n'est plus un mythe - SERVEURS : dans l'attente des solutions ARM - Métiers & IT : la mutation sociale de la R&D - Programmer le RASPBERRY PI- Open Source : pourquoi les entreprises l'ont adopté - Implémenter une architecture LAMBDA SOUS AZURE - Bien choisir son imprimante 3D - Rencontre avec... Henri Verdier, M. Open Data...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0




Derniers commentaires
/// DOSSIER DU MOIS

Communication interne... c'est peut-être la plus simple des fonctions de l’entreprise à caractériser, mais c’est aussi la plus complexe, puisque sa mission suit les évolutions du management. Avec des environnements d’entreprise de plus en plus mobiles, des générations de salariés avides d’autonomie et d’outils numériques, la communication interne de l’entreprise ne peut plus se définir comme la « voix de son maître » et relayer simplement la parole de la direction. Si c’est toujours un peu le cas, elle doit désormais informer en toute transparence pour faire comprendre la stratégie et les plans mis en place pour que les salariés adhèrent à ce plan afin qu’ils agissent dans l’intérêt de l’entreprise.