vendredi 31 juillet 2015
 

The Leap : l’interface homme-machine repensée

The Leap est un périphérique totalement génial qui va changer la manière dont on interagit avec un ordinateur, un écran. Présenté sous la forme d’un petit module de la taille d'une boîte d’allumettes, il est 200 fois plus précis que Kinect et en précommande pour… 70 dollars. 

Le concept The Leap avait été présenté en mai dernier, et avait déjà fait sensation. Il faut dire qu’en une seconde, on comprend le potentiel de ce boîtier minuscule, mais géant par les possibilités qu’il offre. Déjà à l’époque, Mike Zagoresk de LeapMotion donnait des informations : le Leap est 200 fois plus précis que le Kinect. Pour quiconque a déjà joué avec l’appareil de Microsoft, la donnée semble ahurissante. 

Une démonstration vaut mieux qu’un long discours alors regardez de quoi est capable cet impressionnant « Leap » : 

Vous pouvez d’ores et déjà commander votre exemplaire pour la douce somme de 70 dollars. Les livraisons doivent débuter à la fin du premier trimestre. Une communauté de développeurs travaille déjà à des applications dédiées à The Leap, même si l’appareil fonctionne dès à présent avec de nombreuses autres, comme des jeux. 

Le fonctionnement aussi est tout simple : The Leap se branche en USB à un ordinateur. Posé devant l’écran, il va créer un cube virtuel de 60 cm par face ; zone dans laquelle vos mouvements seront reconnus jusqu’au 1/100ème de millimètre ! Pour ceux qui ont pu essayer l’engin, deux caractéristiques font que l’appareil est génial : sa précision tout d’abord mais aussi sa réactivité. 

Il n’est donc pas étonnant que la startup multiplie les contacts actuellement. D’ailleurs, LeapMotion a déjà annoncé un partenariat avec Asus, qui prévoit d’implémenter le concept dans ses PC 3D. Enfin, voici la vidéo d’un développeur qui a créé une harpe virtuelle, et utilise The Leap :

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider


/// LIVRES BLANCS

Datacenter Consolidation : Favoriser la flexibilité et la sécurité grâce à la consolidation de Datacenter, un Livre Blanc Fortinet. 

Datacenter Consolidation Fortinet : Favoriser la flexibilité et la sécurité grâce à la consolidation de Datacenter.

Dans les domaines de l’informatique et de la mise en réseau, le Datacenter est le point central de plusieurs tendances qui entraînent une évolution rapide de la stratégie globale de nombreuses entreprises en matière d’infrastructure informatique, ainsi que des exigences en termes de sécurité des Datacenters.  


Advanced Threat Protection : Préserver la continuité des activités en luttant contre les attaques avancées actuelles, un Livre Blanc Fortinet. 

Les attaques avancées ou menaces persistantes avancées (APT, Advanced Persistent Threats) sont partout. Mais savez-vous de quoi il s’agit vraiment ?

Ce guide des solutions Fortinet met en évidence les principaux problèmes rencontrés en cas d’attaque et propose une solution à cette menace de plus en plus sophistiquée :   


Évoluer ou mourir : L’adaptation de la sécurité au monde virtuel, un Livre Blanc Bitdefender. 

Quels sont les défis de la sécurité en environnement virtuel et comment y faire face ?

Ce guide collaboratif, réalisé par un groupe d’experts en sécurité, présente les risques liés à la virtualisation et regroupe des conseils sur comment les appréhender.   


/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LA MAISON CONNECTÉE EN 15 TESTS - Où va le STOCKAGE ? - Rencontre avec... Fred Potter (Netatmo) - 3 avis sur l'APPLE WATCH - Développement : DIY, MAKERS, FABLABS & CO - Roaming en Europe... 

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


HÉBERGEMENT : comment il se fond dans les nuages - Les réseaux agiles avec le SDN - Windows 10 et Azure : toutes les nouveautés décryptées - Gros plan sur le Microsoft Band - PostgreSQL et le NoSQL - 15 jours sans Google... 

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0





Derniers commentaires
/// DOSSIER DU MOIS

Communication interne... c'est peut-être la plus simple des fonctions de l’entreprise à caractériser, mais c’est aussi la plus complexe, puisque sa mission suit les évolutions du management. Avec des environnements d’entreprise de plus en plus mobiles, des générations de salariés avides d’autonomie et d’outils numériques, la communication interne de l’entreprise ne peut plus se définir comme la « voix de son maître » et relayer simplement la parole de la direction. Si c’est toujours un peu le cas, elle doit désormais informer en toute transparence pour faire comprendre la stratégie et les plans mis en place pour que les salariés adhèrent à ce plan afin qu’ils agissent dans l’intérêt de l’entreprise.