mardi 28 juillet 2015
 

Les ventes de tablettes vont dépasser les portables dès cette année

Le cabinet d'études NPD DisplaySearch anticipe 240 millions de tablettes vendues en 2013 contre 207 millions de portables et ultrabooks. Pour la première catégorie, la croissance annuelle s’établit à 64%.

Une déferlante, un raz-de-marée ! Tout le monde savait que les tablettes allaient profondément bousculer le paysage matériel mais personne – peut-être pas même Apple, ne pouvait certainement imaginer l’ampleur du phénomène.

Trois ans après la présentation du premier iPad, la catégorie des tablettes va largement dépasser celle des portables et ultrabooks. La raison de cette croissance spectaculaire est bien évidemment à mettre à l’actif de l’iPad mais également à la réaction assez rapide des concurrents qui proposent désormais différentes alternatives. Le constructeur de Cupertino a d’ailleurs compris la menace en sortant la version Mini de sa tablette qui rencontre elle aussi un succès énorme.

Les formats 7 et 7,9 pouces s'imposent

Et c’est d’ailleurs autour des formats 7 et 7,9 pouces (ce dernier format étant celui de l’iPad Mini) que vont se concentrer l’essentiel des ventes en 2013 selon NPD Display Research comme le montre le graphique ci-dessous. La croissance va également être tirée par les marchés asiatiques, la Chine ayant déjà dépassé la zone Europe en 2012 et devant compter pour 27% des ventes en 2013, l’Amérique du Nord demeurant en tête avec un volume prévisionnel de 85 millions d’unités vendues soit 35% du marché.

Le graphique ci-dessous montre les pourcentages de ventes entre tablettes et portables. Comme on peut le voir, et malgré d’importantes nouveautés qui vont arriver dans le domaine des ultrabook durant l’année 2013, la  tendance en faveur des tablettes semble désormais irrémédiable. 

Le communiqué de presse de NPD Display Research est accessible à cette adresse

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Business

Actuellement à la Une...


/// LIVRES BLANCS

Datacenter Consolidation : Favoriser la flexibilité et la sécurité grâce à la consolidation de Datacenter, un Livre Blanc Fortinet. 

Datacenter Consolidation Fortinet : Favoriser la flexibilité et la sécurité grâce à la consolidation de Datacenter.

Dans les domaines de l’informatique et de la mise en réseau, le Datacenter est le point central de plusieurs tendances qui entraînent une évolution rapide de la stratégie globale de nombreuses entreprises en matière d’infrastructure informatique, ainsi que des exigences en termes de sécurité des Datacenters.  


Advanced Threat Protection : Préserver la continuité des activités en luttant contre les attaques avancées actuelles, un Livre Blanc Fortinet. 

Les attaques avancées ou menaces persistantes avancées (APT, Advanced Persistent Threats) sont partout. Mais savez-vous de quoi il s’agit vraiment ?

Ce guide des solutions Fortinet met en évidence les principaux problèmes rencontrés en cas d’attaque et propose une solution à cette menace de plus en plus sophistiquée :   


Évoluer ou mourir : L’adaptation de la sécurité au monde virtuel, un Livre Blanc Bitdefender. 

Quels sont les défis de la sécurité en environnement virtuel et comment y faire face ?

Ce guide collaboratif, réalisé par un groupe d’experts en sécurité, présente les risques liés à la virtualisation et regroupe des conseils sur comment les appréhender.   


/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LA MAISON CONNECTÉE EN 15 TESTS - Où va le STOCKAGE ? - Rencontre avec... Fred Potter (Netatmo) - 3 avis sur l'APPLE WATCH - Développement : DIY, MAKERS, FABLABS & CO - Roaming en Europe... 

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


HÉBERGEMENT : comment il se fond dans les nuages - Les réseaux agiles avec le SDN - Windows 10 et Azure : toutes les nouveautés décryptées - Gros plan sur le Microsoft Band - PostgreSQL et le NoSQL - 15 jours sans Google... 

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0





Derniers commentaires
/// DOSSIER DU MOIS

Communication interne... c'est peut-être la plus simple des fonctions de l’entreprise à caractériser, mais c’est aussi la plus complexe, puisque sa mission suit les évolutions du management. Avec des environnements d’entreprise de plus en plus mobiles, des générations de salariés avides d’autonomie et d’outils numériques, la communication interne de l’entreprise ne peut plus se définir comme la « voix de son maître » et relayer simplement la parole de la direction. Si c’est toujours un peu le cas, elle doit désormais informer en toute transparence pour faire comprendre la stratégie et les plans mis en place pour que les salariés adhèrent à ce plan afin qu’ils agissent dans l’intérêt de l’entreprise.