mardi 30 juin 2015
 

Le W3C finalise le HTML5 et Canvas 2D

C’est dans des versions quasi finalisées que le W3C a annoncé la sortie de HTML5 et de Canvas 2D, qui entrent désormais dans une phase de tests d’interopérabilité et de performance. 

Le W3C a publié les spécifications quasi finales du HTML5 et de Canvas 2D. Des versions « quasi » finales donc puisqu’elles entrent toutes deux en phase de tests sur l’interopérabilité et les performances. 

Toutefois, le W3C précise que ces versions sont « stables » même si elles entrent dans une période de validation qui doit durer deux ans, pour aboutir à la validation définitive fin 2014. Selon une étude de Kendo UI citée par l’article du W3C, la majorité des développeurs (63%) ont déjà commencé à utiliser HTML5, preuve de sa popularité. Mais pendant les deux ans à venir, il s’agit donc d’affiner petit à petit le langage HTML5 en retirant simplement certains éléments qui seront jugés soit conflictuels, soit trop complexes à généraliser, etc. 

HTML 5.1 en 2016

Rien ne sera pour autant jeté à la poubelle puisque le W3C a déjà mis sur les rails la version HTML 5.1 (attendu quant à lui pour 2016 ; 2018 pour la mouture 5.2), qui pourra donc accueillir ces éléments mis de côté. Parallèlement au langage HTML5, le consortium a mis en ligne la Candidate Recommendation de Canvas 2D, la technologie de gestion de l’affichage dynamique. 

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Développement

Actuellement à la Une...

/// LIVRES BLANCS

Évoluer ou mourir : L’adaptation de la sécurité au monde virtuel, un Livre Blanc Bitdefender. 

Quels sont les défis de la sécurité en environnement virtuel et comment y faire face ?

Ce guide collaboratif, réalisé par un groupe d’experts en sécurité, présente les risques liés à la virtualisation et regroupe des conseils sur comment les appréhender.   


Comment tirer le meilleur parti du Cloud, un Livre Blanc Bitdefender. 

Quels sont les défis de la sécurité en environnement virtuel et comment y faire face ? Les machines virtuelles dans un environnement cloud, avec des données importantes de grande valeur, sont tout autant exposées à une exploitation malveillante que les machines physiques. 


/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

HÉBERGEMENT : comment il se fond dans les nuages - Les réseaux agiles avec le SDN - Windows 10 et Azure : toutes les nouveautés décryptées - Gros plan sur le Microsoft Band - PostgreSQL et le NoSQL - 15 jours sans Google... 

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


OÙ VA L'IA ? : l'intelligence artificielle n'est plus un mythe - SERVEURS : dans l'attente des solutions ARM - Métiers & IT : la mutation sociale de la R&D - Programmer le RASPBERRY PI- Open Source : pourquoi les entreprises l'ont adopté - Implémenter une architecture LAMBDA SOUS AZURE - Bien choisir son imprimante 3D - Rencontre avec... Henri Verdier, M. Open Data...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0




Derniers commentaires

INF136

/// DOSSIER DU MOIS

Communication interne... c'est peut-être la plus simple des fonctions de l’entreprise à caractériser, mais c’est aussi la plus complexe, puisque sa mission suit les évolutions du management. Avec des environnements d’entreprise de plus en plus mobiles, des générations de salariés avides d’autonomie et d’outils numériques, la communication interne de l’entreprise ne peut plus se définir comme la « voix de son maître » et relayer simplement la parole de la direction. Si c’est toujours un peu le cas, elle doit désormais informer en toute transparence pour faire comprendre la stratégie et les plans mis en place pour que les salariés adhèrent à ce plan afin qu’ils agissent dans l’intérêt de l’entreprise.