samedi 30 avril 2016
 

Vers un 11 septembre numérique ?

L’ancien patron de l’espionnage américain renouvelle ses mises en garde contre un 11 septembre numérique. Selon lui, tous les clignotants sont au rouge et les alertes se multiplient.

Dans une interview accordée au Financial Times, l’ancien directeur de la NSA sous Bill Clinton puis directeur de l’espionnage américain sous Georges W Bush puis Barack Obama, ne mâche pas ses mots. John « Mike » McConnell considère que les signaux d’alerte se sont multipliés ces derniers mois et que l’équivalent numérique du 11 septembre 2001 se rapproche à grande vitesse. Pour preuve de ses dires, M. McConnell cite les cyberattaques qui se sont multipliées ces derniers mois contre une douzaine de banques américaines parmi lesquelles Wells Fargo, JP Morgan Chase et Bank of america. Il prend également comme exemple l’attaque dont a été victime l’entreprise pétrolière Saudi Aramco qui a vu la destruction des deux tiers des postes informatiques (30 000) par l'infection d’un virus baptisé Shamoon. Selon plusieurs sources américaines, Shamoon aurait été conçu par les iraniens et aurait visé la compagnie pétrolière saoudienne ainsi que la société qatarie RasGas au mois d’août dernier.

Des alertes non prises en compte

L’ancien patron de l’espionnage considère que les signaux d’alerte se multiplient et, plus grave, qu’ils ne sont pas suffisamment pris en compte par les autorités américaines.  « Nous avons eu des signaux d’alerte avant le 11 septembre et nous les avons ignoré. Allons-nous attendre l’équivalent numérique de la destruction des tours du World Trade Center », s’interroge-t-il dans les colonnes du FT. L’actuel Secrétaire d’Etat à la Défense, Léon Panetta, a récemment déclaré que les Etats-Unis étaient de plus en plus vulnérables à une attaque susceptible de paralyser les infrastructures électriques, des réseaux d’eaux, des systèmes de transport, des réseaux financiers et gouvernementaux. M. Panetta a de longue date théorisé ce « cyber Pearl Harbour » et M. McDonnell remet de la « modernité » dans le concept.

Concernant le mode opératoire, il explique qu’une nation comme l’Iran pourrait faire appel à des hackers chinois ou russes pour arriver à ses fins. « Tout d’un coup, l’électricité ne fonctionne plus, vous n’avez plus moyen de récupérer de l’argent, vous ne pouvez plus sortir, ni aller sur Internet et la banque, en tant qu’organisme qui fait marcher l’économie, n’est plus crédible. Vous obtenez un Cyber Pearl Harbor et c’est concevable ».

Juste une question de temps

Il nuance le propos en affirmant douter que l’Iran ou un groupe terroriste puisse mener un assaut si dévastateur pour le moment mais que ce n’est qu’une question de temps avant que les outils les plus sophistiqués ne tombent entre de mauvaises mains. Il critique enfin la décision de bloquer la directive sur la cybersécurité mais se montre confiant quant à la volonté du Président de mettre en place une directive appelant les organisations gouvernementales et les agences à travailler ensemble à un plan de protection. Selon des informations que nous relayions voici quelques jours, il semble que cette directive secrète ait été signée au mois d’octobre.

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Sécurité

Actuellement à la Une...



/// LIVRES BLANCS

Des solutions de stockage flash pour vous conduire dans le datacenter de demain. Un Livre Blanc Kaminario.

Les applications grand public que nous utilisons au quotidien nous ont conduit à exiger une bien meilleure experience utilisateur à l’échelle des applications d’entreprises. Mais comment les DSI peuvent-elles anticiper les attentes des utilisateurs et les contraintes de plus en plus complexes des applications métiers ? 


Comment une solution de stockage intégralement Flash peut apporter des bénéfices stratégiques et réduire les coûts. Un Livre Blanc Kaminario.


La fin des anti-virus ? Un Livre Blanc de Malwarebytes.

En dépit des antivirus avancés à notre disposition, l'utilisation par les cybercriminels de programmes malveillants (malwares) de plus en plus sophistiqués garantit le succès de leurs attaques informatiques. 

et retrouvez l'intégralité du webinar réalisé le 12 avril 2016 sur le thème : Montée des malwares - Comment se protéger en 2016.


/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LA FILIERE DRONE DECOLLE, Stockage : le Flash se généralise, MWC'2016, DevOps, Meilleures extensions Office 2016 et 365, Chief Data Officer, Rencontre Marc Mossé (Microsoft)...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


INTERNET DES OBJETS : ÊTES-VOUS PRÊT ?, Alternatives à Docker, Se préparer à Blockchain, Visite guidée Google Cloud Platform, Rencontre Sébastien Soriano (Arcep)...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


/// L'agenda des événements IT
L'édition américaine de l'OpenStack Summit se tient à Austin (Texas) du 25 au 29 avril 2016. Organisé par la Fondation OpenStack.

Le prochain Maker Faire Paris, salon, ateliers et conférences autour de la culture DIY, Fab Lab et Makers, aura lieu les 30 avril et 1er mai 2016 à Paris, Porte de Versailles, simultanément avec la Foire de Paris. Organisé par Maker Events.

Le MedPi 2016, "Business Club des Loisirs numériques"se tient du 17 au 20 mai 2016 à Monaco (Grimaldi Forum). Organisé par Reed Expositions.

La conférence développeurs de Google, "I/O", revient cette année à Mountain View (Shoreline Amphitheatre) tout près du siège de Google, du 18 au 20 mai 2016. Conférence organisée par Google.

Le salon des technologies robotiques se tient désormais à Paris. Prochain rendez-vous du 24 au 26 mai 2016 à Paris (Dock Pullman, La Plaine-Saint-Denis). Organisé par Innoecho / Impact Consulting.  

La Connected Conference qui rassemble les principaux acteurs internationaux de la filière objets connectés a lieu à Paris (104) du 25 au 27 mai 2016. Organisé par Rude Baguette et Europa Organisation.

Voir tout l'agenda
Derniers commentaires