dimanche 4 décembre 2016
 
Stockage 100%-Flash : quels bénéfices pour les entreprises ?
Dans n’importe quelle entreprise d’aujourd’hui, le volume de données augmente de 40% par an. Si l’on ajoute les besoins de performance requis par les nouvelles applications, la volonté d’obtenir les données en temps réel, et ce depuis de nombreux périphériques mobiles, les responsables des centres de données doivent faire face à des challenges énormes qui ne peuvent pas être adressés par les technologies traditionnelles à base de disques durs. [Lire l'article...]

L’avenir de l’Internet se joue dans les prochains jours

Les 193 membres de l’Union Internationale des Télécommunications se réunissent à partir d’aujourd’hui à Dubai pour débattre d’un traité régissant les télécommunications dans le monde et qui n’a pas été revu depuis 1988.

Ce sont deux visions du monde qui vont s’opposer dans les prochains jours. Au centre des débats, 193 pays et plus de 700 entreprises de télécommunications et organismes de recherche qui débattent des standards techniques et traités pour le développement des communications dans le monde. L’organisme existe depuis 1865 et a été fondé avec le télégraphe. Déjà, la tenue de la conférence a fait l’objet d’âpres négociations, les Etats-Unis n’étant pas chauds pour ce qu’ils considèrent une tentative de régulation du réseau des réseaux. Le lieu choisi a également fait parler, Google et d’autres estimant qu’il s’agissait d’un mauvais endroit pour prendre des décisions sur l’avenir d’Internet. D’autres points sont également sujets à discussion, notamment le fait que les discussions et débats de l’organisme sont à huis clos et qu’il était pratiquement impossible de savoir précisément de quoi il s’agissait, si ce n’était une fuite postée sur le site WCITleaks.org, dénonçant notamment le manque de transparence sur un sujet qui concerne des milliards d’individus. Le site a ainsi publié les propositions de certains pays qui montrent clairement la volonté de contrôler et réguler Internet.

L'Occident contre le reste du monde

Si les Etats-Unis et les pays de l’Union européenne défendent le statu quo, c'est-à-dire l’absence de régulation par les Etats, d’autres souhaiteraient renégocier le traité pour arriver à plus de contrôle des réseaux et imposer un modèle s’apparentant à ce qui s'est passé pour la téléphonie. La gouvernance d’Internet est également dans l’œil de certains pays comme la Chine ou la Russie qui verraient volontiers la mise au rencart de l’ICANN, l’organisme chargé de la gestion des noms de domaine et qui – bien qu’officiellement indépendant – est dans les faits totalement piloté par les Américains.

Opérateurs contre acteurs de l'Internet

S’il y a consensus des pays occidentaux quant à la défense des libertés fondamentales et donc l’absence de contrôle de l’Internet par les Etats, il existe de sérieuses divergences entre les pays et entre les acteurs. Ainsi, les opérateurs européens de télécommunications regroupés dans une association baptisée Etno souhaitent que les acteurs du net consommateurs de bande passante comme YouTube paient une redevance pour que les contenus soient diffusés. Les opérateurs américains défendent le maintien du fonctionnement actuel estimant que tout est très bien ainsi et qu’il n’y aucune raison de changer quoi que ce soit. 
Sur l’un de ses blogs, Google appelle les internautes à signer une pétition montrant qu’ils sont mobilisés pour la défense du modèle actuel. « les gouvernements ne doivent pas décider seuls de l'avenir d'Internet. Les milliards de personnes qui utilisent le Web et les experts qui le conçoivent et l'entretiennent, doivent également participer aux discussions".

La fin des dinosaures

L’un des pères de l’Internet, Vinton Cerf, qui travaille aujourd’hui chez Google a des mots très durs envers les opérateurs européens : "ces tentatives montrent juste que ces dinosaures, avec leur cerveau de la taille d'un petit pois, n'ont toujours pas compris qu'ils étaient morts. L'information n'est pas parvenue jusqu'à leur tête étant donnée la longueur de leur cou », a-t-il déclaré à Reuters. Le Parlement Européen est lui sur la même longueur d’onde que les acteurs du Net et a publié une résolution dans laquelle il estime que la réforme était susceptible de menacer gravement le caractère ouvert et compétitif de l’Internet en faisant grimper les prix, en entravant l’innovation et en limitant les accès.


Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Tendances

Le Kiosque

RÉALITÉ VIRTUELLE : Ce que vous pouvez en attendre - ESPORT : l'informatique derrière le phénomène planétaire - Windows et Android, les meilleurs ennemis - Les promesses de Java 9 - OpenStack : une plateforme Cloud mature mais ambiguë - Shopping Tech : coups de coeur pour Cubetto, Orbi et Thingz...

 

UN FUTUR SANS WINDOWS ? : Comment les entreprises s'émancipent peu à peu - Vendée Globe : l'informatique hors-normes - Ces SSII et ESN où il ne fait pas bon être informaticien - "Il faut un ministère du Numérique" (Bertrand Diard, président de Tech In France)...

 

Afficher tous les derniers numéros


/// LIVRES BLANCS

Détecter & supprimer les menaces avancées, un Livre Blanc Malwarebytes. 

Ce livre blanc présente les stratégies que doivent employer les entreprises dans l'ensemble des composants de leur système d'information afin de se prémunir contre les APT (Advanced Persistent Threats) qui sont aujourd'hui de plus en plus dangereuses et peuvent causer des dégâts considérables à l'entreprise. 


Malwarebytes : un acteur de référence dans l'APT, un Livre Blanc Malwarebytes. 

Créée en 2008, Malwarebytes a démarré l’activité Entreprises en 2012 avec la solution Endpoint Security.

En moins de 4 années, Malwarebytes est devenu un acteur incontournable du marché des applications de nouvelle génération dans la protection des terminaux.


La technologie des firewalls doit évoluer avec l’entreprise sans frontières, un Livre Blanc Fortinet.
MENACES ÉVOLUTIVES : CHANGEMENT DES ATTENTES ENVERS LES SOLUTIONS DE FIREWALL D’ENTREPRISE
Les solutions de firewall d'entreprise (Enterprise Firewall) doivent être sans frontières, comme l’entreprise.  




/// L'agenda des événements IT
L'International Consumer Electronics Show (International CES) se tient du 5 au 8 janvier 2017 à Las Vegas (LVCC, Westgate, Renaissance, Sands/Venetian,...). C'est le plus grand salon mondial professionnel dédié aux technologies grand public : 3600 exposants et 150000 visiteurs attendus. Organisé par la CTA (Consumer Technology Association).

Le 9ème Forum International de la Cybersécurité occupe les 24 et 25 janvier 2017 le Grand Palais de Lille. Organisé par la Région Nord-Pas de Calais et Euratechnologies, la Gendarmerie Nationale et CEIS.

Le congrès mondial de la mobilité (MWC) se tient à Barcelone  du 27 février au 2 mars 2017. Organisé par GSMA Association.

Pour sa 5ème édition, la rencontre d'affaires Mobilité et Digital a pour cadre à nouveau Monaco (Grimaldi Forum) du 7 au 9 mars 2017. Organisée par Comexposium.

Le CeBIT, plus grand salon européen de l'IT, a lieu du 20 au 24 mars 2017 à Hanovre (Allemagne). Organisé par Deutsche Messe.

Salon des nouvelles technologies et usages du virtuel (réalité virtuelle et augmentée), Laval Virtual se tient du 22 au 26 mars 2017 à Laval (salle polyvalente, place de Hercé). Organisé par l'association Virtual Laval.

Voir tout l'agenda
Derniers commentaires