mercredi 29 juillet 2015
 

Spotify : du Coca dans la musique !

Le site de musique Spotify vient de lever 100 millions de dollars auprès de plusieurs investisseurs dont le géant des sodas : Coca-Cola Company.

La société suédoise de musique en ligne, Spotify, vient de réaliser une nouvelle levée de fonds d’un montant de 100 millions de dollars. Goldman Sachs contribue pour moitié à cet investissement, Fidelity Investments participe à hauteur de 15% et... Coca-Cola à hauteur de 10%. Cet investissement clarifie une situation qui avait été révélée en avril dernier où Coca-Cola avait annoncé un vague partenariat marketing avec Spotify afin de l’aider dans de nouveaux pays, notamment les Etats-Unis où le site est installé depuis l’année dernière.

Le montant investi est une goutte d’eau sucrée pour Coca dont la capitalisation boursière est supérieure à 160 milliards de dollars. Mais cela constitue le premier investissement de l’entreprise d’Atlanta dans les nouvelles technologies. Voilà qui pourrait donner des idées à d’autres entreprises du secteur agro-alimentaire et qui marque peut-être un tournant pour Coca qui, ce faisant, entame peut-être une phase de diversification.

15 millions d'utilisateurs dans le monde

Ce nouvel investissement permettra-t-il à l’entreprise Spotify d’être enfin profitable ? En effet, malgré 15 millions d’utilisateurs dans le monde, dont 4 millions payants, Spotify a encore perdu (en 2011) 57 millions de dollars pour un chiffre d’affaires de 236 millions. L’année dernière, l’entreprise avait déjà levé 100 millions de dollars auprès de Kleiner Perkins Caufield & Byers et DST Global ce qui valorisait l’entreprise au prix de 1 milliard de dollars. Le nouveau deal valorise cette fois Spotify à 3 milliards.

De son côté, le concurrent français Deezer a levé 130 millions de dollars, en grande partie auprès de Access Industries, l’entreprise qui détient notamment Warner Music Group.

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Business


/// LIVRES BLANCS

Datacenter Consolidation : Favoriser la flexibilité et la sécurité grâce à la consolidation de Datacenter, un Livre Blanc Fortinet. 

Datacenter Consolidation Fortinet : Favoriser la flexibilité et la sécurité grâce à la consolidation de Datacenter.

Dans les domaines de l’informatique et de la mise en réseau, le Datacenter est le point central de plusieurs tendances qui entraînent une évolution rapide de la stratégie globale de nombreuses entreprises en matière d’infrastructure informatique, ainsi que des exigences en termes de sécurité des Datacenters.  


Advanced Threat Protection : Préserver la continuité des activités en luttant contre les attaques avancées actuelles, un Livre Blanc Fortinet. 

Les attaques avancées ou menaces persistantes avancées (APT, Advanced Persistent Threats) sont partout. Mais savez-vous de quoi il s’agit vraiment ?

Ce guide des solutions Fortinet met en évidence les principaux problèmes rencontrés en cas d’attaque et propose une solution à cette menace de plus en plus sophistiquée :   


Évoluer ou mourir : L’adaptation de la sécurité au monde virtuel, un Livre Blanc Bitdefender. 

Quels sont les défis de la sécurité en environnement virtuel et comment y faire face ?

Ce guide collaboratif, réalisé par un groupe d’experts en sécurité, présente les risques liés à la virtualisation et regroupe des conseils sur comment les appréhender.   


/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LA MAISON CONNECTÉE EN 15 TESTS - Où va le STOCKAGE ? - Rencontre avec... Fred Potter (Netatmo) - 3 avis sur l'APPLE WATCH - Développement : DIY, MAKERS, FABLABS & CO - Roaming en Europe... 

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


HÉBERGEMENT : comment il se fond dans les nuages - Les réseaux agiles avec le SDN - Windows 10 et Azure : toutes les nouveautés décryptées - Gros plan sur le Microsoft Band - PostgreSQL et le NoSQL - 15 jours sans Google... 

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0





Derniers commentaires
/// DOSSIER DU MOIS

Communication interne... c'est peut-être la plus simple des fonctions de l’entreprise à caractériser, mais c’est aussi la plus complexe, puisque sa mission suit les évolutions du management. Avec des environnements d’entreprise de plus en plus mobiles, des générations de salariés avides d’autonomie et d’outils numériques, la communication interne de l’entreprise ne peut plus se définir comme la « voix de son maître » et relayer simplement la parole de la direction. Si c’est toujours un peu le cas, elle doit désormais informer en toute transparence pour faire comprendre la stratégie et les plans mis en place pour que les salariés adhèrent à ce plan afin qu’ils agissent dans l’intérêt de l’entreprise.