mercredi 1 juillet 2015
 

Le président de Google Brésil arrêté

Fabio José Silva Coelho, président de Google Brésil, a été arrêté à Sao Paulo par la police fédérale à la demande de la justice de l'Etat du Mato Grosso do Sul. On lui reproche de ne pas avoir retiré une vidéo de YouTube. Il a été arrêté pour désobéissance. 

La justice brésilienne ne rigole pas avec les vidéos sur le Web, dans un pays où 83 millions de personnes ont accès à Internet. Elle reproche au président de Google Brésil, Fabio José Silva Coelho, d’être coupable de désobéissance. Ce dernier a donc été arrêté puisqu’il n’a rien fait pour enlever une vidéo de YouTube, préjudiciable au politique Alcides Bernal, candidat à la mairie de Campo Grande, la capitale de l'Etat dans le cadre des municipales d'octobre au Brésil.

Il semble que la vidéo contenait des « calomnies, injures et diffamations ». Fabio José Silva Coelho devrait être rapidement relâché s’il accepte de comparaître devant les tribunaux. Le délit de désobéissance peut aller jusqu’à un an de prison au Brésil, selon le code électoral. « Google fait appel de la décision qui a décrété le retrait des vidéos de YouTube parce que s'agissant d'une plateforme, Google n'est pas responsable du contenu posté sur son site », avait déclaré mardi un porte-parole de Google, qui n’a pas souhaité revenir sur l’arrestation de son président. 

La vidéo en question accuse le candidat Alcides Bernal « d'incitation à l'avortement, d'état d'ébriété, de lésion corporelle sur un mineur, d'enrichissement illicite et d'avoir des préjugés contre les plus pauvres », d'après la sentence du tribunal du Mato Grosso do Sul.

Facebook dans la tourmente

Google n’est pas le seul à être bousculé au Brésil, puisque Facebook a écopé d’une amende de 1 500 dollars pour préjudice moral envers une internaute. Un faux profil avait été créé avec des informations personnelles, mais Facebook a mis trop de temps à le retirer de son site. 

Mais ce n’est pas tout. Google a par exemple mis 10 jours à supprimer de YouTube des scènes du prétendu film « L'innocence des musulmans », qui a provoqué des protestations massives ayant déjà fait plusieurs morts. 

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

/// LIVRES BLANCS

Évoluer ou mourir : L’adaptation de la sécurité au monde virtuel, un Livre Blanc Bitdefender. 

Quels sont les défis de la sécurité en environnement virtuel et comment y faire face ?

Ce guide collaboratif, réalisé par un groupe d’experts en sécurité, présente les risques liés à la virtualisation et regroupe des conseils sur comment les appréhender.   


Comment tirer le meilleur parti du Cloud, un Livre Blanc Bitdefender. 

Quels sont les défis de la sécurité en environnement virtuel et comment y faire face ? Les machines virtuelles dans un environnement cloud, avec des données importantes de grande valeur, sont tout autant exposées à une exploitation malveillante que les machines physiques. 


/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

HÉBERGEMENT : comment il se fond dans les nuages - Les réseaux agiles avec le SDN - Windows 10 et Azure : toutes les nouveautés décryptées - Gros plan sur le Microsoft Band - PostgreSQL et le NoSQL - 15 jours sans Google... 

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


OÙ VA L'IA ? : l'intelligence artificielle n'est plus un mythe - SERVEURS : dans l'attente des solutions ARM - Métiers & IT : la mutation sociale de la R&D - Programmer le RASPBERRY PI- Open Source : pourquoi les entreprises l'ont adopté - Implémenter une architecture LAMBDA SOUS AZURE - Bien choisir son imprimante 3D - Rencontre avec... Henri Verdier, M. Open Data...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0




Derniers commentaires
/// DOSSIER DU MOIS

Communication interne... c'est peut-être la plus simple des fonctions de l’entreprise à caractériser, mais c’est aussi la plus complexe, puisque sa mission suit les évolutions du management. Avec des environnements d’entreprise de plus en plus mobiles, des générations de salariés avides d’autonomie et d’outils numériques, la communication interne de l’entreprise ne peut plus se définir comme la « voix de son maître » et relayer simplement la parole de la direction. Si c’est toujours un peu le cas, elle doit désormais informer en toute transparence pour faire comprendre la stratégie et les plans mis en place pour que les salariés adhèrent à ce plan afin qu’ils agissent dans l’intérêt de l’entreprise.