lundi 6 juillet 2015
 

SFR présente une carte de paiement avec Mastercard

SFR a présenté ce matin une carte de paiement et de retrait, rechargeable, et sans contact avec la technologie PayPass de Mastercard. 

SFR s’écarte légèrement de son rang d’opérateur mobile pour présenter une carte conçue conjointement avec Mastercard. Inutile d’ouvrir un compte bancaire spécifique, vous pouvez vous la procurer pour 14,90 euros par an. Elle est rechargeable en espèce, par CB ou par virement bancaire. Elle sera disponible au lancement sur le site sfrpaycard.fr ainsi qu’auprès de la majorité des buralistes en France. 

Avec elle, vous pourrez payer des sommes moyennes jusqu’à 25 euros. La SFR PayCard est sans contact, ce qui signifie que l’utilisateur peut payer en la passant devant une borne PayPass, au nombre de 500 000 dans le monde. Une application mobile (Android, iOS) et des alertes SMS permettent au détenteur de la carte de suivre en temps réel ses transactions : paiement, retrait, rechargement, solde, etc. 

Deux possesseurs de PayCard peuvent aussi s’échanger de l’argent, en France ou à l’étranger, moyennant 1 euro. « SFR PayCard s’adresse aussi bien aux personnes qui n’ont pas de carte bancaire, qu’aux jeunes étudiants dont la famille ou les proches financent une partie de leurs dépenses ou qu’aux utilisateurs qui souhaitent faire des transferts d’argents à l’international à un prix abordable entre deux cartes SFR PayCard, de même qu’à toutes les personnes qui veulent différencier leurs achats effectués sur Internet », précise l’opérateur. 

La carte utilise donc la technologie de Mastercard, PayPass, mais très peu d’informations sont accessibles quant à la sécurité. « Les transactions MasterCard PayPass sont sécurisées et vous bénéficiez des mêmes mécanismes de protection en cas de perte/ vol / transactions frauduleuses qu’avec votre carte bancaire traditionnelle », explique Mastercard. « Les cartes de paiement MasterCard PayPass sont dotées d’une puce et d’une antenne qui permettent d’échanger des informations avec le terminal de paiement ». 

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Autres infos Pratique, Mobilité

/// LIVRES BLANCS

Évoluer ou mourir : L’adaptation de la sécurité au monde virtuel, un Livre Blanc Bitdefender. 

Quels sont les défis de la sécurité en environnement virtuel et comment y faire face ?

Ce guide collaboratif, réalisé par un groupe d’experts en sécurité, présente les risques liés à la virtualisation et regroupe des conseils sur comment les appréhender.   


Comment tirer le meilleur parti du Cloud, un Livre Blanc Bitdefender. 

Quels sont les défis de la sécurité en environnement virtuel et comment y faire face ? Les machines virtuelles dans un environnement cloud, avec des données importantes de grande valeur, sont tout autant exposées à une exploitation malveillante que les machines physiques. 


/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

HÉBERGEMENT : comment il se fond dans les nuages - Les réseaux agiles avec le SDN - Windows 10 et Azure : toutes les nouveautés décryptées - Gros plan sur le Microsoft Band - PostgreSQL et le NoSQL - 15 jours sans Google... 

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


OÙ VA L'IA ? : l'intelligence artificielle n'est plus un mythe - SERVEURS : dans l'attente des solutions ARM - Métiers & IT : la mutation sociale de la R&D - Programmer le RASPBERRY PI- Open Source : pourquoi les entreprises l'ont adopté - Implémenter une architecture LAMBDA SOUS AZURE - Bien choisir son imprimante 3D - Rencontre avec... Henri Verdier, M. Open Data...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0




Derniers commentaires
/// DOSSIER DU MOIS

Communication interne... c'est peut-être la plus simple des fonctions de l’entreprise à caractériser, mais c’est aussi la plus complexe, puisque sa mission suit les évolutions du management. Avec des environnements d’entreprise de plus en plus mobiles, des générations de salariés avides d’autonomie et d’outils numériques, la communication interne de l’entreprise ne peut plus se définir comme la « voix de son maître » et relayer simplement la parole de la direction. Si c’est toujours un peu le cas, elle doit désormais informer en toute transparence pour faire comprendre la stratégie et les plans mis en place pour que les salariés adhèrent à ce plan afin qu’ils agissent dans l’intérêt de l’entreprise.