samedi 4 juillet 2015
 

Martin Bouygues attaque Free Mobile, qui annonce renforcer son réseau

Invité à s’exprimer devant un parterre d’étudiants à l’Université Paris IX Dauphine, Martin Bouygues s'en est pris bien entendu à son nouveau concurrent Free Mobile, parlant de ce service comme d'une « calamité ». Parallèlement, le DG d’Iliad confirme un renforcement des capacités du réseau Free.

Martin Bouygues a saisi la perche qu’on lui envoyait hier, à l’Université Paris IX Dauphine, pour épingler son nouveau concurrent Free Mobile. « On s'est fait injurier, insulter comme jamais personne ne l'a été. En vertu de quoi ? Je ne sais pas. On a traité nos clients de pigeons, etc. Il faut voir le service qui est offert par Free qui est une calamité », a-t-il affirmé, selon des propos rapportés par Satmag

Le PDG de Bouygues n’y va pas avec le dos de la cuiller, estimant qu’il n’est « pas impressionné ». Quant aux investissements, Martin Bouygues se moque carrément ! L’Arcep « dit que Free a investi 130 millions d'euros sur les deux premières années pour se lancer. 130 millions, c'est zéro, c'est rien du tout, c'est peanuts, c'est une plaisanterie. Sur la même période de référence 2010-2011, Bouygues Télécom, sur son réseau mobile qui est un réseau déjà déployé, a dépensé 1 milliard en investissement de maintenance et de complément de couverture et de upgrade technologique ». Il juge encore que le milliard d’euros prévu par Free pour son réseau est un montant utopiste : « construire un réseau mobile pour un milliard d'euros, c'est im-po-ssible », termine-t-il. 

Il estime encore que « Free n’a rien démontré », et que Bouygues a déjà enrayé le phénomène Free : « nous ne perdons plus de clients aujourd’hui ». 

Free continue de renforcer son réseau

Parallèlement, Maxime Lombardini, DG d’Iliad, est quant à lui revenu sur la promesse d’améliorer la qualité du réseau d’ici le 10 avril. Au journal Le Monde, il a confirmé que « les problèmes de capacité sont résolus. Nous avons rajouté la semaine dernière, et encore en ce début de semaine, des liens physiques permettant de passer davantage d'appels simultanés ». 

Toutefois, il semble encore que les problèmes de réseau surviennent en fin de journée, dans les heures pleines (18-21h). Mais cette amélioration du réseau a le mérite d’avoir stoppé l’action que l’UFC Que Choisir menaçait d’intenter contre Free s’il n’améliorait pas ses performances et ne faisait pas des efforts sur sa communication. 

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

/// LIVRES BLANCS

Évoluer ou mourir : L’adaptation de la sécurité au monde virtuel, un Livre Blanc Bitdefender. 

Quels sont les défis de la sécurité en environnement virtuel et comment y faire face ?

Ce guide collaboratif, réalisé par un groupe d’experts en sécurité, présente les risques liés à la virtualisation et regroupe des conseils sur comment les appréhender.   


Comment tirer le meilleur parti du Cloud, un Livre Blanc Bitdefender. 

Quels sont les défis de la sécurité en environnement virtuel et comment y faire face ? Les machines virtuelles dans un environnement cloud, avec des données importantes de grande valeur, sont tout autant exposées à une exploitation malveillante que les machines physiques. 


/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

HÉBERGEMENT : comment il se fond dans les nuages - Les réseaux agiles avec le SDN - Windows 10 et Azure : toutes les nouveautés décryptées - Gros plan sur le Microsoft Band - PostgreSQL et le NoSQL - 15 jours sans Google... 

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


OÙ VA L'IA ? : l'intelligence artificielle n'est plus un mythe - SERVEURS : dans l'attente des solutions ARM - Métiers & IT : la mutation sociale de la R&D - Programmer le RASPBERRY PI- Open Source : pourquoi les entreprises l'ont adopté - Implémenter une architecture LAMBDA SOUS AZURE - Bien choisir son imprimante 3D - Rencontre avec... Henri Verdier, M. Open Data...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0




Derniers commentaires
/// DOSSIER DU MOIS

Communication interne... c'est peut-être la plus simple des fonctions de l’entreprise à caractériser, mais c’est aussi la plus complexe, puisque sa mission suit les évolutions du management. Avec des environnements d’entreprise de plus en plus mobiles, des générations de salariés avides d’autonomie et d’outils numériques, la communication interne de l’entreprise ne peut plus se définir comme la « voix de son maître » et relayer simplement la parole de la direction. Si c’est toujours un peu le cas, elle doit désormais informer en toute transparence pour faire comprendre la stratégie et les plans mis en place pour que les salariés adhèrent à ce plan afin qu’ils agissent dans l’intérêt de l’entreprise.