dimanche 25 septembre 2016
 
News Partenaires
Ransomware : une menace en forte croissance
Les attaques par Ransomware coûtent de plus en plus cher aux entreprises. Les dommages générés à la fois pour le paiement de la rançon et/ou pour la récupération des données corrompues se chiffrent en centaines de millions de dollars. Pour faire le point sur la situation, Malwarebytes a mené une vaste enquête. [Lire l'article...]

Google brevette sa voiture sans conducteur

Le géant de la recherche a déposé un brevet concernant la technologie qu'il essayait depuis plusieurs mois déjà dans ses Google Cars, permettant à ces véhicules de se déplacer de façon autonome.

La propriété intellectuelle de Google réside dans la façon dont une voiture peut passer d'un mode contrôlé par un humain, à un mode où elle gère elle-même la conduite. La technologie implique que la voiture sache quand elle doit prendre le contrôle, où elle se situe, et où elle doit aller.

Une telle fonctionnalité pourrait par exemple permettre qu'une voiture de location rentre toute seule à l'agence une fois son utilisation terminée par les clients, ou bien par exemple qu'une voiture devant passer un contrôle technique ou subir de légères réparations se rende seule dans un garage.

Le brevet, Transitioning a Mixed-mode Vehicle to Autonomous Mode a été déposé en mai, mais le public n'a pu en prendre connaissance que cette semaine. On peut y lire que deux types de capteurs seront utilisés. Les premiers dits "ligne d'atterrissage", permettant "à une personne conduisant le véhicule de savoir si une place de parking lui conviendra ; mais indique aussi au véhicule si il est garé dans une région où il peut passer en mode autonome". Le second type rentre ensuite en jeu, en informant l'automobile de sa position, et de la direction à prendre.

Les lignes d'atterrissage : essentielles dans le dispositif

Les "lignes d'atterrissage" pourraient être des marques sur le sol, des panneaux au mur, etc., explique Google. Pour localiser la ligne sur laquelle il s'est garé, le véhicule pourrait alors se connecter au réseau GPS pour déterminer sa position approximative, puis utiliser les éléments autour de lui pour détecter arbres ou autres éléments du paysage lui permettant de déterminer sa position exacte.

Le brevet indique que la voiture pourrait également lire un QR code qui contiendrait les coordonnées géographiques de l'endroit. Si autant d'importance est accordée dans le fait que l'automobile puisse savoir exactement où elle est garée, c'est évidement parce que son lieu d'arrêt sera en fait le point de départ de son voyage en solo.

Les "lignes d'atterrissages" sont donc essentielles dans le dispositif. Elles pourront aussi indiquer au véhicule combien de temps il doit rester stationné avant de repartir (attendre que le conducteur l'ait quitté, qu'il ait récupéré ses affaires, etc.), ou bien lui indiquer de se connecter à une adresse Internet spécifique, qui l'enverrait alors se garer dans un autre parking au besoin, pour y être récupéré par d'autres clients d'une agence de location par exemple.

Une technologie qui pourrait déboucher plus tôt que prévu

Google ajoute que le conducteur pourra aussi rester dans la voiture une fois qu'elle sera passée en mode automatique. Des circuits peuvent être organisés : se rendre dans une ville, s'arrêter un temps donné dans certains endroits stratégiques et touristiques, etc. Pour des visites sans efforts.

Le brevet n'est valable qu'aux Etats-Unis. Les Google Cars autonomes sont équipées d'intelligence artificielle, de Street View, de caméras et de nombreux capteurs. Les responsables du projet expliquent que les robots peuvent réagir plus vite que les humains, ce qui éviterait de nombreux accidents de la route. De nombreux essais réussis ont été menés ces dernières années, dont un sur plus de 1000 miles consécutifs. Google affirme que cette technologie apparaîtra sur le marché "plus tôt qu'on pourrait le penser".

Inscription gratuite à la newsletter de L'Informaticien.
Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

Actuellement à la Une...

Advertisement

/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LES COÛTS CACHÉS DU CLOUD, Applications de gestion : la nouvelle donne, Gestion de projet P&PM, API Rest, Les containers remplacent les VM, L'ère des Bots, L'Infra de G7...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


TRÈS HAUT DÉBIT : EXPLOSEZ VOTRE WIFI !, Euro 2016 & stades 2.0, Rencontre avec Nicolas Colin, Quoi de neuf dans SQL Server 2016, Framework PHP Laravel, Collaboratif : Slack et Atlassian réinventent le modèle...

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


Voir tous les sommaires



/// LIVRES BLANCS

Le 10 Gigabit : une solution pour toutes les entreprises, un Livre Blanc Netgear. 

 

Avec l’avènement de la virtualisation, les progrès en matière de stockage et la croissance rapide des applications, exigeantes en bande passante, les entreprises sont confrontées à une demande accrue en termes de connectivité réseau. 

Alors que les connexions Gigabit Ethernet sont bien implantées dans les entreprises, elles génèrent des goulets d’étranglement lors de l’utilisation de technologies gourmandes en bande passante. 


Améliorer les performances de votre réseau, un Livre Blanc Netgear. 

75 % des réseaux de PME auront déployé des solutions de commutation 10 Gigabit d'ici la fin de l'année 2017, et vous ?

Découvrez en 10 points pourquoi la commutation 10 Gigabit est pour vous ! 


Les avantages des technologies 3PAR, Un Livre Blanc HPE.

QUATRE CONTRÔLEURS quand les concurrents n’en ont que deux, une puce ASIC pour soulager chaque processeur et un OS qui calcule les débits selon les capacités matérielles. Telles sont les fonctions qui ont permis aux baies HPE 3PAR StoreServ de se hisser en tête des différents segments de marché du stockage.


/// L'agenda des événements IT
Les tech.days, "laboratoire d'innovations live & web", qui fêtent leurs dix ans deviennent les Microsoft Expériences'16. Rendez-vous les 4 et 5 octobre 2016 à Paris (Palais des Congrès de la Porte Maillot). Organisés par Microsoft.

2 journées de conférence sur la transformation digitale les 4 et 5 octobre 2016 à Paris (Maison de la Mutualité). Plus de 2000 professionnels et chefs d'entreprise du numérique attendus pour cette 7ème édition dont le thème est "Hack your success !". Organisé par Hub Institute.

La conférence utilisateurs Salesforce se tient du 4 au 7 octobre 2016 à San Francisco (Moscone Center). Organisé par Salesforce.

Les Assises de la sécurité et des systèmes d'information se tiennent du 5 au 8 octobre 2016 à Monaco. Organisées par DG Consultants.

La 4ème édition de l'OVH Summit a lieu le 11 octobre 2016 aux Docks de Paris (La Plaine Saint-Denis). Au programme : plus de 50 workshops et labs. Organisé par OVH.

L'édition européenne de la conférence utilisateurs VMware se tient à Barcelone (Fira Gran Via) du 17 au 20 octobre 2016. Organisée par VMware.

Voir tout l'agenda
Derniers commentaires