mardi 4 août 2015
 

Facebook aurait créé indirectement environ 200 000 emplois

Selon une étude réalisée par des chercheurs de l’Université du Maryland aux Etats-Unis, les seules applications Facebook auraient permis de créer entre 182 744 et 235 644 emplois, selon la méthode de calcul utilisée. 

Dans les conclusions de leur étude (PDF), les chercheurs expliquent que la « Facebook App Economy » (ou l’économie des applications Facebook) a créé entre 182 744 et 235 644 emplois, selon que l’on emploie une méthode calcul plus ou moins agressive. C’est-à-dire, en termes purement financiers, entre 12,19 et 15,71 milliards de dollars injectés rien que dans l’économie américaine. 

Les jeux sont l’un des meilleurs modèles économiques, relatent les chercheurs. Zynga réunit désormais plus de 2 000 personnes avec une valorisation située entre 15 et 20 milliards de dollars. L’étude cite aussi Playfish, racheté par Electronic Arts pour 300 millions de dollars en 2009, ou Playdom, fondé en 2008, puis racheté par Disney pour 763,2 millions deux ans plus tard. 

Tout cela a été rendu possible grâce au lancement de Facebook Platform en 2007, qui comptait alors 65 partenaires et 85 applications. Actuellement, la plateforme compte plus de 20 millions d’utilisateurs, sur les 750 millions de Facebook. 

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider

/// Enquête express

Menaces :
comment réagir ?

DDoS – Ingénierie Sociale – Phishing – Vol de données – Man in the Middle – Défacement

Avez-vous professionnellement été déjà confronté à ces différents types de menaces ? (une seule réponse)




Selon vous, d’où viennent les problèmes de sécurité en entreprise ? (plusieurs réponses)





Au sein de votre entreprise, comment appréhendez-vous ces menaces ? (une seule réponse)





Quels sont vos réflexes face à ce genre de menaces ? (plusieurs réponses)





Voter  Afficher les résultats

/// LIVRES BLANCS

Datacenter Consolidation : Favoriser la flexibilité et la sécurité grâce à la consolidation de Datacenter, un Livre Blanc Fortinet. 

Datacenter Consolidation Fortinet : Favoriser la flexibilité et la sécurité grâce à la consolidation de Datacenter.

Dans les domaines de l’informatique et de la mise en réseau, le Datacenter est le point central de plusieurs tendances qui entraînent une évolution rapide de la stratégie globale de nombreuses entreprises en matière d’infrastructure informatique, ainsi que des exigences en termes de sécurité des Datacenters.  


Advanced Threat Protection : Préserver la continuité des activités en luttant contre les attaques avancées actuelles, un Livre Blanc Fortinet. 

Les attaques avancées ou menaces persistantes avancées (APT, Advanced Persistent Threats) sont partout. Mais savez-vous de quoi il s’agit vraiment ?

Ce guide des solutions Fortinet met en évidence les principaux problèmes rencontrés en cas d’attaque et propose une solution à cette menace de plus en plus sophistiquée :   


Évoluer ou mourir : L’adaptation de la sécurité au monde virtuel, un Livre Blanc Bitdefender. 

Quels sont les défis de la sécurité en environnement virtuel et comment y faire face ?

Ce guide collaboratif, réalisé par un groupe d’experts en sécurité, présente les risques liés à la virtualisation et regroupe des conseils sur comment les appréhender.   


/// DERNIERS MAGAZINES PARUS

LA MAISON CONNECTÉE EN 15 TESTS - Où va le STOCKAGE ? - Rencontre avec... Fred Potter (Netatmo) - 3 avis sur l'APPLE WATCH - Développement : DIY, MAKERS, FABLABS & CO - Roaming en Europe... 

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0


HÉBERGEMENT : comment il se fond dans les nuages - Les réseaux agiles avec le SDN - Windows 10 et Azure : toutes les nouveautés décryptées - Gros plan sur le Microsoft Band - PostgreSQL et le NoSQL - 15 jours sans Google... 

Lire l'édition numérique
Acheter ce numér0





Derniers commentaires
/// DOSSIER DU MOIS

Communication interne... c'est peut-être la plus simple des fonctions de l’entreprise à caractériser, mais c’est aussi la plus complexe, puisque sa mission suit les évolutions du management. Avec des environnements d’entreprise de plus en plus mobiles, des générations de salariés avides d’autonomie et d’outils numériques, la communication interne de l’entreprise ne peut plus se définir comme la « voix de son maître » et relayer simplement la parole de la direction. Si c’est toujours un peu le cas, elle doit désormais informer en toute transparence pour faire comprendre la stratégie et les plans mis en place pour que les salariés adhèrent à ce plan afin qu’ils agissent dans l’intérêt de l’entreprise.