vendredi 9 décembre 2016
 

Canada: le renseignement rappelé à l'ordre pour abus de collecte de données

Le gouvernement canadien a rappelé à l'ordre vendredi le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) reconnu coupable par un tribunal d'avoir mené une collecte "excessive" de données des citoyens, sans lien avec une menace précise à la sécurité nationale.

Les services de renseignements canadiens ont pu collecter des métadonnées de personnes qui ne posaient aucune menace à la sécurité nationale

"Le SCRS et toutes les agences de renseignement et de sécurité du gouvernement du Canada doivent respecter la loi", a tonné le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, après un jugement dévastateur rendu public jeudi par un tribunal fédéral.

"Le respect de la vie privée est très clairement une valeur canadienne fondamentale. Le respect de nos droits et libertés et de la justice est absolument fondamental", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

La Cour fédérale a conclu que le SCRS avait violé son devoir d'être "franc" à son égard pour ne pas lui avoir dévoilé l'existence d'un programme qui, de 2006 à 2015, a permis de collecter et de conserver des métadonnées de tierces personnes, telles des numéros de téléphones et des adresses de courriel, sans que les personnes en question ne posent une quelconque menace à la sécurité nationale.

"Le juge a conclu que la quantité d'informations collectées était excessive et injustifiée", a rappelé M. Goodale en réitérant que le gouvernement ne comptait pas faire appel de la décision.

Michel Coulombe, directeur du SCRS, a indiqué jeudi que son organisme avait "déjà pris des mesures immédiates" comme la suspension de "tout accès aux données" obtenues en dehors des mandats ainsi que leur analyse.

Le gouvernement canadien procède actuellement à une refonte des lois encadrant la sécurité nationale.

En ce moment, le comité de surveillance du SCRS, formé de civils, ne peut examiner ses actions en cours, devant se cantonner à ses activités passées. C'est néanmoins ce comité qui avait alerté le Parlement et la Cour fédérale sur cette collecte abusive de données.

En vertu d'un projet de loi à l'examen au Parlement, "un nouveau comité parlementaire aura toute l'autorité pour examiner le travail de toutes nos agences de renseignement et de sécurité, non seulement du SCRS mais de toutes les autres aussi", a dit M. Goodale.

Ce comité aura aussi le pouvoir d'examiner "les opérations en cours" de ces agences, a-t-il promis.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
/// Actuellement à la Une...
L’opérateur historique pourrait envisager une acquisition du groupe Canal+ pour se renforcer sur les contenus et accélérer la fameuse convergence. 
La branche « Identity Management » de 3M tombe dans l’escarcelle de Gemalto pour 850 millions de dollars. 
A l’occasion d’une semaine consacrée à la formation en informatique, 17 femmes travaillant pour Microsoft Research livrent leurs prévisions pour l’année prochaine et pour 2027.
Le géant de l’e-commerce vient une fois encore de se mettre à dos les géants de la grande distribution. Mieux que la livraison dans l’heure, le magasin physique, celui où l’on va faire ses courses pour la semaine. Mais à la différence de nos enseignes classiques, Amazon Go a remplacé les caisses et les caissiers par des capteurs et de l’intelligence artificielle.
Taillée pour l’Internet des Objets, cette nouvelle mouture du Bluetooth améliore donc la vitesse ou, la portée et les données. Parallèlement, le SIG évoque aussi le Bluetooth Mesh. 
La mystérieuse start-up serait très loin de la sortie de son produit révolutionnaire. L’entreprise aurait largement surévalué les capacités de son appareil de réalité virtuelle et/ou augmentée. En l’état actuel, il serait moins abouti qu’HoloLens de Microsoft, lequel est disponible depuis quelques semaines.
Le Canadien lance une plateforme de sécurité qui vise à sécuriser l’entreprise depuis son SI central jusqu’à tous les terminaux quels qu’ils soient, des mobiles aux objets connectés. Cela passe par l’intégration complète de toutes les entreprises rachetées récemment. 
La jeune pousse et le service de stockage viennent d’annoncer une intégration plus poussée de leurs services. Bot, permissions, prévisualisation… plusieurs fonctionnalités de Drive pourront désormais être gérées depuis Slack.
Dans la catégorie des objets connectés vous n'aurez que l'embarras du choix. Semelles intelligentes (et chauffantes) pour l'hiver ? Concierge 2.0 ? A vous de choisir...
Microsoft planche sur une version de Windows 10 compatible avec les puces ARM de Qualcomm et capable d’exécuter des applications Win32. En parallèle, il travaille avec Intel à définir les spécifications des PC du futur, avec en ligne de mire les assistants virtuels domestiques, un marché en pleine croissance.
Derniers commentaires