vendredi 9 décembre 2016
 

Liste d'élèves diffusée sur Internet : "pas de malveillance" (parquet)

La justice a acquis la "certitude" que la diffusion sur internet en septembre d'une liste de 3.193 élèves d'écoles maternelles et élémentaires du Cher, contenant leurs données personnelles, "n'était pas un acte de malveillance".

Le document a été créé avec une application permettant de visualiser des données sous la forme d'une liste et d'une carte

L'enquête de gendarmerie a établi "que ce n'était pas quelque chose de malveillant. Cela provient d’une manipulation involontaire", a indiqué à un correspondant de l'AFP M. Vincent Bonnefoy, procureur de la République de Bourges, confirmant une information du quotidien régional Le Berry Républicain de vendredi.

Selon les premiers éléments de l'enquête, le statut de ce document numérique a vraisemblablement été changé par erreur de privé à public.

La liste, retirée depuis, contenait les adresses des parents, numéros de téléphone, adresses mail, lignes et arrêts de bus utilisés par les enfants pour se rendre dans leur établissement scolaire. Elle avait été découverte par hasard par un parent d'élève qui avait tapé le nom de son enfant dans le moteur de recherche Google.

"Il est clair qu'il n'y a pas eu de volonté délibérée de faire apparaître ce fichier sur internet", a encore assuré M. Bonnefoy, pour qui il n'y a "pas eu d'exploitation malveillante" de ces données.

Le conseil départemental du Cher, qui gère le transport scolaire, a reconnu que ce fichier était "un document de travail partagé" issu de ses services et commun aux syndicats de transports locaux et aux entreprises assurant ce transport.

Les gendarmes ont demandé à Google de leur préciser quand ce fichier a été rendu public afin de tenter de déterminer qui est à l'origine de la diffusion du document.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
/// Actuellement à la Une...
L’opérateur historique pourrait envisager une acquisition du groupe Canal+ pour se renforcer sur les contenus et accélérer la fameuse convergence. 
La branche « Identity Management » de 3M tombe dans l’escarcelle de Gemalto pour 850 millions de dollars. 
A l’occasion d’une semaine consacrée à la formation en informatique, 17 femmes travaillant pour Microsoft Research livrent leurs prévisions pour l’année prochaine et pour 2027.
Le géant de l’e-commerce vient une fois encore de se mettre à dos les géants de la grande distribution. Mieux que la livraison dans l’heure, le magasin physique, celui où l’on va faire ses courses pour la semaine. Mais à la différence de nos enseignes classiques, Amazon Go a remplacé les caisses et les caissiers par des capteurs et de l’intelligence artificielle.
Taillée pour l’Internet des Objets, cette nouvelle mouture du Bluetooth améliore donc la vitesse ou, la portée et les données. Parallèlement, le SIG évoque aussi le Bluetooth Mesh. 
La mystérieuse start-up serait très loin de la sortie de son produit révolutionnaire. L’entreprise aurait largement surévalué les capacités de son appareil de réalité virtuelle et/ou augmentée. En l’état actuel, il serait moins abouti qu’HoloLens de Microsoft, lequel est disponible depuis quelques semaines.
Le Canadien lance une plateforme de sécurité qui vise à sécuriser l’entreprise depuis son SI central jusqu’à tous les terminaux quels qu’ils soient, des mobiles aux objets connectés. Cela passe par l’intégration complète de toutes les entreprises rachetées récemment. 
La jeune pousse et le service de stockage viennent d’annoncer une intégration plus poussée de leurs services. Bot, permissions, prévisualisation… plusieurs fonctionnalités de Drive pourront désormais être gérées depuis Slack.
Dans la catégorie des objets connectés vous n'aurez que l'embarras du choix. Semelles intelligentes (et chauffantes) pour l'hiver ? Concierge 2.0 ? A vous de choisir...
Microsoft planche sur une version de Windows 10 compatible avec les puces ARM de Qualcomm et capable d’exécuter des applications Win32. En parallèle, il travaille avec Intel à définir les spécifications des PC du futur, avec en ligne de mire les assistants virtuels domestiques, un marché en pleine croissance.
Derniers commentaires