vendredi 9 décembre 2016
 

Microsoft attaque Slack sur le marché de la messagerie d'entreprise

Le groupe informatique américain Microsoft a dévoilé mercredi un nouveau service de messagerie et de collaboration en temps réel en entreprise, Teams, s'attaquant à un marché jugé à fort potentiel et jusqu'ici dominé par des applications comme l'américaine Slack.

Microsoft va augmenter sensiblement les prix des produits aux entreprises au Royaume-Uni début 2017 en raison de la chute de la livre

Dans un message sur son site, Microsoft présente Teams comme "un moyen de conversation moderne", permettant à tous les membres d'une équipe d'accéder à une même discussion.

Le système de base est une messagerie instantanée, mais Microsoft l'a intégrée avec sa messagerie vidéo Skype afin de permettre des téléconférences, ainsi qu'avec sa suite de logiciels de bureautique Office pour que plusieurs personnes puissent collaborer en direct sur des documents Word, Excel ou PowerPoint par exemple.

Microsoft fait valoir que cela permet aux gens d'avoir "toutes les informations et les outils dont ils ont besoin" au même endroit. L'interface peut aussi être personnalisée pour ajouter des raccourcis vers des documents ou des services en ligne utilisés fréquemment ou intégrer des services conçus par des tiers: Microsoft évoque déjà plus de 150 partenaires.

Il met aussi en avant la sécurité de son service, relevant notamment que "les données sont cryptées durant leur transit et quand elles sont stockées".

Microsoft s'engouffre ainsi sur un marché visant à remplacer le courriel d'entreprises popularisé en particulier par la startup américaine Slack, créée en 2013. 

Au lieu de gérer des centaines de courriels, Slack propose déjà à ses utilisateurs de centraliser la communication dans des "canaux" accessibles par tous les interlocuteurs. Elle est active dans 131 pays et revendique plus de trois millions d'utilisateurs quotidiens.

La startup a répliqué à l'annonce de Microsoft par une longue lettre ouverte publiée sur son site internet, mais aussi en publicité pleine page dans le New York Times, où sous prétexte de "conseils amicaux" à son nouveau rival, elle fait l'inventaire de ses propres points forts. 

"Microsoft, bienvenue dans la révolution", écrit-elle notamment, se disant "sincèrement ravie d'avoir de la concurrence" mais prévenant le géant des logiciels que la tâche est "plus dure qu'elle ne paraît" et qu'elle même est "là pour rester". 

La communication en entreprises suscite globalement beaucoup d'intérêt. Facebook avait ainsi lancé lui-même début octobre une version professionnelle de son célèbre réseau (Workplace) avec l'ambition de rivaliser avec les intranets et les boîtes mails en entreprises. 

Les clients professionnels de Microsoft dans 181 pays et 18 langues peuvent avoir depuis mercredi un aperçu de Teams, qui deviendra largement disponible au premier trimestre 2017 et sera compatible avec les systèmes d'exploitation Windows de Microsoft, Mac et iOS d'Apple, Android de Google, ainsi qu'avec la plupart des plateformes en ligne.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
/// Actuellement à la Une...
L’opérateur historique pourrait envisager une acquisition du groupe Canal+ pour se renforcer sur les contenus et accélérer la fameuse convergence. 
La branche « Identity Management » de 3M tombe dans l’escarcelle de Gemalto pour 850 millions de dollars. 
A l’occasion d’une semaine consacrée à la formation en informatique, 17 femmes travaillant pour Microsoft Research livrent leurs prévisions pour l’année prochaine et pour 2027.
Le géant de l’e-commerce vient une fois encore de se mettre à dos les géants de la grande distribution. Mieux que la livraison dans l’heure, le magasin physique, celui où l’on va faire ses courses pour la semaine. Mais à la différence de nos enseignes classiques, Amazon Go a remplacé les caisses et les caissiers par des capteurs et de l’intelligence artificielle.
Taillée pour l’Internet des Objets, cette nouvelle mouture du Bluetooth améliore donc la vitesse ou, la portée et les données. Parallèlement, le SIG évoque aussi le Bluetooth Mesh. 
La mystérieuse start-up serait très loin de la sortie de son produit révolutionnaire. L’entreprise aurait largement surévalué les capacités de son appareil de réalité virtuelle et/ou augmentée. En l’état actuel, il serait moins abouti qu’HoloLens de Microsoft, lequel est disponible depuis quelques semaines.
Le Canadien lance une plateforme de sécurité qui vise à sécuriser l’entreprise depuis son SI central jusqu’à tous les terminaux quels qu’ils soient, des mobiles aux objets connectés. Cela passe par l’intégration complète de toutes les entreprises rachetées récemment. 
La jeune pousse et le service de stockage viennent d’annoncer une intégration plus poussée de leurs services. Bot, permissions, prévisualisation… plusieurs fonctionnalités de Drive pourront désormais être gérées depuis Slack.
Dans la catégorie des objets connectés vous n'aurez que l'embarras du choix. Semelles intelligentes (et chauffantes) pour l'hiver ? Concierge 2.0 ? A vous de choisir...
Microsoft planche sur une version de Windows 10 compatible avec les puces ARM de Qualcomm et capable d’exécuter des applications Win32. En parallèle, il travaille avec Intel à définir les spécifications des PC du futur, avec en ligne de mire les assistants virtuels domestiques, un marché en pleine croissance.
Derniers commentaires