vendredi 9 décembre 2016
 

Sony: cession de l'activité de batteries lithium-ion

Le géant japonais de l'électronique Sony a finalisé lundi la cession de son activité de batteries rechargeables lithium-ion à son compatriote Murata, une transaction signée ce jour.

Cette cession entraîne une dépéréciation exceptionnelle, indique le groupe qui a dégradé son estimation de bénéfice net annuel.

L'abandon de cette activité clôt quatre décennies d'histoire au sein de Sony. Elle s'accompagne de la nécessité d'enregistrer une moins-value qui ramène à 60 milliards de yens (525 millions d'euros) au lieu de 80 milliards sa prévision de bénéfice net.

Celle du bénéfice d'exploitation est dégradée à 270 milliards de yens au lieu de 300 milliards, mais l'évaluation de chiffre d'affaires est conservée à 7.400 milliards de yens.

Après une première annonce fin juillet, Sony a précisé avoir signé ce jour le contrat définitif de vente à Murata de ses activités de batteries qui comprennent une filiale au Japon, Sony Energy Devices, des sites en Chine et à Singapour ainsi que des installations de R&D et vente dans l'archipel.

Le tout va être cédé pour 17,5 milliards de yens (150 millions d'euros). 

L'ensemble concerne environ 8.500 employés qui vont être transférés à Murata, un spécialiste des composants électroniques notamment connu pour ses gyrocapteurs.

Cette activité de batteries de Sony totaliserait un chiffre d'affaires annuel de l'ordre de 160 milliards de yens (1,4 milliard d'euros), selon les données présentées il y a quelque temps par le groupe d'informations économiques Nikkei.

Sont en revanche exclus de la vente les produits tels que les batteries USB pour recharger un mobile à tout moment, les piles alcalines et piles boutons, a précisé le groupe.

Sony a été un pionnier dans l'univers des batteries rechargeables où il est entré en 1975. Il a été le premier à proposer des modèles lithium-ion au début des années 1990, période durant laquelle il a conduit des recherches multiples notamment avec le constructeur d'automobiles Nissan.

Le rapprochement des activités de batteries de Sony avec celles de son compatriote NEC et Nissan avait été évoqué il y a quelques années.

Sony avait toutefois ensuite mis de côté ce débouché automobile au profit des batteries pour les produits électroniques, son principal domaine de compétences.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
/// Actuellement à la Une...
L’opérateur historique pourrait envisager une acquisition du groupe Canal+ pour se renforcer sur les contenus et accélérer la fameuse convergence. 
La branche « Identity Management » de 3M tombe dans l’escarcelle de Gemalto pour 850 millions de dollars. 
A l’occasion d’une semaine consacrée à la formation en informatique, 17 femmes travaillant pour Microsoft Research livrent leurs prévisions pour l’année prochaine et pour 2027.
Le géant de l’e-commerce vient une fois encore de se mettre à dos les géants de la grande distribution. Mieux que la livraison dans l’heure, le magasin physique, celui où l’on va faire ses courses pour la semaine. Mais à la différence de nos enseignes classiques, Amazon Go a remplacé les caisses et les caissiers par des capteurs et de l’intelligence artificielle.
Taillée pour l’Internet des Objets, cette nouvelle mouture du Bluetooth améliore donc la vitesse ou, la portée et les données. Parallèlement, le SIG évoque aussi le Bluetooth Mesh. 
La mystérieuse start-up serait très loin de la sortie de son produit révolutionnaire. L’entreprise aurait largement surévalué les capacités de son appareil de réalité virtuelle et/ou augmentée. En l’état actuel, il serait moins abouti qu’HoloLens de Microsoft, lequel est disponible depuis quelques semaines.
Le Canadien lance une plateforme de sécurité qui vise à sécuriser l’entreprise depuis son SI central jusqu’à tous les terminaux quels qu’ils soient, des mobiles aux objets connectés. Cela passe par l’intégration complète de toutes les entreprises rachetées récemment. 
La jeune pousse et le service de stockage viennent d’annoncer une intégration plus poussée de leurs services. Bot, permissions, prévisualisation… plusieurs fonctionnalités de Drive pourront désormais être gérées depuis Slack.
Dans la catégorie des objets connectés vous n'aurez que l'embarras du choix. Semelles intelligentes (et chauffantes) pour l'hiver ? Concierge 2.0 ? A vous de choisir...
Microsoft planche sur une version de Windows 10 compatible avec les puces ARM de Qualcomm et capable d’exécuter des applications Win32. En parallèle, il travaille avec Intel à définir les spécifications des PC du futur, avec en ligne de mire les assistants virtuels domestiques, un marché en pleine croissance.
Derniers commentaires