vendredi 20 janvier 2017
 

YouTube muscle son volet payant avec "The Rock"

YouTube va développer son volet payant YouTube Red en produisant plusieurs émissions, dont une fiction produite par l'acteur américain Dwayne "the Rock" Johnson, a annoncé Susanne Daniels, responsable de la création de contenus chez YouTube, au Mipcom, le marché international de la télévision.

L'acteur Dwayne

"Nous identifions les stars et les genres les plus suivis sur YouTube et investissons dans le contenu désiré par les fans", a expliqué Susanne Daniels, qui s'exprimait au Mipcom de Cannes.

L'ex-catcheur Dwayne Johnson, devenu l'acteur le mieux payé de Hollywood, va coproduire la série "Lifeline" (8 épisodes de 30 min), sur des assureurs qui voyagent dans le temps pour éviter la mort à leurs clients. La série, prévue pour 2017, sera réalisée par les youtubeurs de Corridor Digital (4 millions d'abonnés), des spécialistes des effets spéciaux.

La plateforme de partage de vidéos a également commandé à Doug Liman, réalisateur du premier opus de la saga "Jason Bourne", une série fantastique sur une jeune fille qui découvre qu'elle peut se téléporter. 

Ces projets s'ajoutent à l'adaptation de la franchise "Sexy Dance" qui, après avoir connu plusieurs succès au box-office américain, va devenir la première série produite par la filiale de Google.

YouTube, dont le nombre d'utilisateurs dans le monde dépasse le milliard, souhaite multiplier les collaborations entre ses vidéastes et les studios hollywoodiens, a précisé Susanne Daniels, qui dirigeait auparavant la programmation de la chaîne musicale MTV.

YouTube Red s'était lancé en 2015 avec plusieurs projets portés par des Youtubeurs comme le Suédois Pewdiepie (48 millions de fans) ou l'Américain Joey Graceffa (6 millions d'abonnés), qui bénéficient d'une deuxième saison.

Le service, disponible aux Etats-Unis, en Australie, au Mexique et en Nouvelle-Zélande, devrait être étendu à d'autres pays avant la fin 2016.

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
/// Actuellement à la Une...
Le réseau social des professionnels s’offre, enfin, une nouvelle interface plus claire et intuitive.

Le programme sera lancé au printemps prochain et va faciliter les procédures d’installation d’entrepreneurs et d’investisseurs étrangers en France. 

La secrétaire d’Etat au Numérique et à l’Innovation Axelle Lemaire a lancé le plan France IA, trois mois avant la fin de son mandat. Le but est de mettre en place une stratégie cohérente pour valoriser au mieux le potentiel des acteurs français de la filière.

Lors des dernières étapes, nous avons rencontré des entreprises dont la notoriété est moindre mais les technologies sont des plus intéressantes. Rubrik, Open vStorage, Datos IO, retenez bien ces noms, ils vont certainement devenir connus dans les mois qui viennent.

L’agence de sécurité américaine a annoncé la mise en ligne de 930 000 documents déclassifiés. Le tout est d’ores et déjà disponible gratuitement sur leur site.

L’opérateur proposera à partir du 23 janvier une 4G Box. Elle sera disponible pour les 10 millions de foyers situés en zone peu denses et « qui souffrent d’un Internet trop lent ». 

DDN, Cohesity et Igneous ont en commun d’apporter un refrain différent dans le monde du stockage, loin des antiennes habituelles des constructeurs et éditeurs du secteur. Point avec ces 3 acteurs visités lors du dernier IT Press Tour.

L’Agence Nationale des Fréquences achève une expérimentation à Annecy dans laquelle elle supplée les antennes « macro » 2G-3G-4G avec des « petites antennes à faible puissance » en complément local. Ce schéma préfigure très probablement des réseaux mobiles de demain. 

Moins d’un an après sa nomination à la tête du Conseil National du Numérique (CNNum), Mounir Mahjoubi annonce qu’il démissionne pour rejoindre l’équipe « En Marche » d’Emmanuel Macron en tant que responsable de la campagne numérique. Il nous explique son choix. 

La gendarmerie a présenté ses outils numériques au cours d’une journée d’information. Le pôle de lutte contre la cybercriminalité n'est plus le seul à être entré dans la transition numérique. Les smartphones pour les contrôles routiers ont fait leur apparition. 

Toutes les News
Derniers commentaires