mercredi 18 janvier 2017
 

Goldman Sachs lance une plateforme de prêts en ligne

Goldman Sachs, une des plus puissantes banques d'investissement, a lancé jeudi sa plateforme de prêts en ligne destinée aux particuliers et PME quel que soit le niveau de leurs revenus.

La plateforme Marcus.com de Goldman Sachs va offrir des prêts à taux fixe allant jusqu'à 30.000 dollars avec des échéances variant de deux à six ans, peut-on lire sur le site

Baptisée Marcus, cette plateforme Marcus.com va offrir des prêts à taux fixe allant jusqu'à 30.000 dollars avec des échéances variant de deux à six ans, peut-on lire sur le site. 

Il n'y a ni frais ni commission, affirme Goldman Sachs dont les clients traditionnels sont des gouvernements, des institutions financières, des grandes entreprises et des grosses fortunes.

Les consommateurs jugés solvables peuvent choisir leur date mensuelle de remboursement et l'option de paiement qui leur convient, poursuit la banque, dont le but est d'offrir une option alternative aux cartes de crédit bancaires aux taux d'intérêt galopants souvent proposées par les institutions financières aux Etats-Unis.

Dans un premier temps, seuls quelques millions de consommateurs américains pré-sélectionnés par Goldman Sachs pourront requérir un prêt, après avoir reçu un code par courriel.

Une fois que le produit sera affiné, il sera disponible à l'ensemble des consommateurs.

Marcus.com, dont le nom est en honneur à Marcus Goldman, fondateur de la banque il y a 147 ans, se pose en principal rival des start-up de prêts alternatifs LendingClub et Prosper Marketplace.

Elle conforte l'offensive de Goldman Sachs pour conquérir le grand public, au moment où ses profits sont rognés par le ralentissement du courtage et une régulation plus stricte.

Fin avril, l'établissement new-yorkais a lancé GS Bank, une plateforme bancaire en ligne sur laquelle tout Américain disposant d'un dollar peut ouvrir un compte d'épargne.

Ce grand saut dans la banque de détail vise à trouver de nouvelles sources de revenus au moment où les gros bénéfices des banques d'affaires sont engloutis par les difficultés du courtage de produits financiers sur fond de ralentissement de la croissance mondiale.

Les régulateurs ont en outre limité les activités de marchés à forts risques et demandent parallèlement aux grandes banques de muscler leurs fonds propres pour pouvoir s'en sortir seules en cas de nouvelle crise financière.

Goldman Sachs peut se permettre d'offrir des taux bas ou de ne pas encaisser de commission parce qu'elle n'a pas à supporter les coûts rattachés à un réseau d'agences.

Mais le défi est grand pour un établissement, qui n'a jamais servi jusqu'à maintenant le grand public, lequel le considère par ailleurs comme le symbole des excès et de la cupidité de Wall Street. 

Source : AFP

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
/// Actuellement à la Une...
Les qualités de l’École 42 sont indéniables, celles des autres écoles du classement aussi. Pourtant, certains sont allés un peu vite en besogne en déclarant, palmarès à l’appui, qu’il s’agit de la meilleure école de code au monde.

La pépinière géante au cœur de Paris a reçu un soutien de poids : Facebook. Sheryl Sandberg a annoncé ce matin que le géant participerait à l’initiative en installant dans la halle un incubateur, destiné aux start-up spécialisées dans la data.

Vous pouvez d’ores et déjà savoir, à partir de vos revenus de l’année 2016, quel sera le montant de « la douloureuse » pour 2017…


Le géant du e-commerce s’est adressé à la FCC afin d’obtenir l’autorisation de tester des « dispositifs » sur différentes bandes de fréquences. Il semble qu’Amazon cherche désormais les fréquences les plus adaptées à son service de livraison par drones.

Directeur général de l'autorité de régulation des communications depuis 2013, Benoît Loutrel va rejoindre les rangs de la filiale française de Google en tant que directeur des affaires publiques.

Une journée très variée avec la rencontre d’entreprises de toutes tailles comme Nec ou Minio et une parenthèse chez Primary Data, une vieille connaissance de l’IT Press Tour.

L’adjointe au maire en charge de l’éducation à Bordeaux, Emmanuelle Cuny, évoque une attaque « sans précédent ». On ne connaît pas encore la nature exacte de celle-ci, qui ressemble toutefois à un ransomware. 

L’opérateur dévoile (enfin !) un nouveau modèle de box destiné à ses abonnés xDSL et FTTH. Le nouveau boîtier se veut compact, performant et unifie l’interface avec celle de l’application SFR TV. 

L’éditeur a présenté un navigateur conceptuel. Baptisé Neon, il propose une interface complètement repensée et intègre surtout des fonctions pratiques et intéressantes au quotidien. 

Un rapport adopté par la commission des affaires juridiques du Parlement européen demande la mise en place d’un cadre légal au niveau européen sur les droits des robots.

Toutes les News
Derniers commentaires