X

Sony veut rendre la réalité virtuelle abordable et plurielle avec son casque PlayStation VR

Sony lance mondialement jeudi son nouveau casque de réalité virtuelle qui, associé à sa console vedette Playstation 4, pourrait donner un élan à l'immersion dans les univers totalement numériques qu'offrent déjà d'autres produits de la même famille.

Un journaliste teste une console vedette Playstation à l'aide d'un casque de réalité virtuelle Sony au salon des jeux de Tokyo le 15 septembre 2016

Proposé au prix de 399 dollars, le Playstation VR est plus abordable que des modèles concurrents. Surtout cet appareil - relativement confortable mais encombrant et fastidieux à installer -, présente l'avantage de fonctionner en duo avec la PS4, dont plus de 40 millions d'unités ont été vendues à ce jour.

Le géant japonais a promis que plus de 50 jeux seraient disponibles pour le casque Playstation VR dans les mois suivants son lancement, dont l'indémodable "Resident Evil", où les joueurs abattent des hordes de zombies, "Batman", ou des jeux basés sur la saga "Star Wars".

La durée de jeu est cependant limitée par la sensation de malaise que peut provoquer chez certaines personnes une déconnexion totale de la réalité.

Plus tôt cette année, Oculus, la filiale de Facebook spécialisée dans la réalité virtuelle, a mis sur le marché son casque Rift à 599 dollars, et il faut y ajouter le prix d'un ordinateur suffisamment puissant pour pouvoir s'en servir. Le taïwanais HTC a placé la barre encore plus haut avec un tarif de 799 dollars pour son Vive. 

Le géant internet Google espère toucher un public plus large avec son Daydream View, un casque fabriqué en grande partie en textile et conçu pour s'adapter sur un smartphone, qui sera vendu 79 dollars aux Etats-Unis. Il concurrence frontalement un modèle du sud-coréen Samsung.

Enfin, il faut compter avec un autre géant, Microsoft, qui a commencé à prendre des pré-commandes pour ses lunettes de réalité augmentée HoloLens, censées permettre à leur utilisateur d'interagir avec des hologrammes. Le lancement est prévu en novembre.

- Coup de pouce -

Pour Sony, qui a fait des jeux vidéo un des piliers de son redressement après des années difficiles, le succès est déjà au rendez-vous puisque tous les exemplaires disponibles au lancement ont été pré-vendus, même si aucune prévision chiffrée n'a été fournie. 

"Le lancement de jeudi peut donner le signal d'une réalité virtuelle grand public" en cette année inaugurale pour cette technologie, a commenté Hiroshi Sakai, analyste au centre de recherche SMBC Friend.

Récemment vedette du Tokyo Game Show, qui se tenait mi-septembre en banlieue de Tokyo, la réalité virtuelle (VR) s'impose comme l'évolution majeure du divertissement numérique, et pas seulement du jeu, au point de créer un vrai monde parallèle.

"Il ne s'agit pas uniquement de jeux, mais aussi de scènes de concerts, d'événements divers et de documentaires", avait alors déclaré Atsushi Morita, patron de Sony Computer Entertainment Asie et Japon.

"Nous ne destinons pas spécialement ce produit aux adultes, il y a des contenus pensés pour jouer à plusieurs en famille", précisait un autre responsable du groupe.

Source : AFP - Harumi OZAWA

Noter cet article (de 1 = Nul à 5 = Excellent) Valider
Offres d'emploi
RSS
12345678910Last

Lancez votre recherche sur notre rubrique Emploi avec notre partenaire